Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 12:04

 

Comme toutes les semaines, je regarde les résultats du permis à point, même si je n’ai pas mis de rapport cette semaine. Il est toujours important de voire l’évolution des élèves que je connais, et même ceux que je ne connais pas, pour mieux apprécier la vie dans l’établissement.

Chaque semaine, après la réunion du permis à point, est affichée une sorte de compte rendu, qui permet de savoir quel élève a perdu des points, pourquoi, avec quel adulte, et combien de jours d’exclusion a-t-il écopé.

 

Je lis donc cette liste et j’arrive à un élève, il est écrit : "perturbation du cours, insulte au professeur et menace". Je continue cette ligne : "-3 points, et 1 jour d’exclusion".

 

Tout ceci est arrivé avec un nouveau professeur, ça me rappelle moi l’année dernière lorsque j’ai découvert le poids minoré de chaque sanction, et la sensation de dégoût. Je n’ai pas eu l’occasion de lui en parler.

Mais se faire bousiller son cours, insulter et menacer est franchement déplaisant, et dur moralement, constater que l’élève récolte une sanction minime (1 jour d’exclusion) est encore plus affligeant.

 

Surtout que après les insultes et les menaces, qu’elle est l’étape suivante ? … Frapper ? Et qu’obtiendra l’élève comme sanction ? 2 jours d’exclusion ? Je ne veux même pas penser à la sanction potentielle d’un fait aussi gravissime.

 

Je ne suis pas concerné directement par ces faits, mais ça me révolte.


Photo : Georges Pompidou, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article

commentaires

cpe 03/12/2008 22:34

Peut être aussi désacralisons nous la journée d'exclusion?
Pour moi c'est une sanction grave qui doit être présenté comme tel aux enfants et aux parents.
Je suis en ZEP et en tant que CPE régulièrement insulté.
Mais je ne suis pas dégouté quand la sanction se traduit par une journée d'exclusion.d'abord car j'ai l'impression que cela gène les élèves et leurs parents et car on la présente de façon solennel en rencontrant les parents.
Pas simplement en envoyant une lettre.

Pour moi il faut tenir compte de l'age de l'élève (insulter à 12 ans est moins grave qu'à 25 tout simplement parce qu'à 12 ans on a pas terminé son apprentissage).

de plus on parle de faits qui ne sont pas sanctionnés énormément par la justice.
On ne va pas en prison si on insulte son voisin.
Pour moi cela prouve que l'école n'est pas plus laxiste que la société.

Proald 06/12/2008 11:40


Ces faits ne sont pas sanctionnés par la justice tout simplement parce que ça arrive rarement à eux. Rare sont les personnes insultés qui déposent une plainte.


réa 20/11/2008 14:51

on dirait que les élèves ont toujours un penchants pour mettre le bazar dans les cours des jeunes profs... tellement plus facile !

Proald 20/11/2008 19:42



J'aime beaucoup l'expression : "un penchant pour mettre le bazar".


:-)



nicolas 19/11/2008 14:31

on fait quand meme un boulot bizarre au college on passe la moitié de notre temps à apprendre des conventions sociales...

Proald 19/11/2008 17:42


Les conventions sont à appliquer chez les autres !!!


Wax 12/11/2008 12:55

Et au fait, merci pour les Zrofs, ça va tourner illico en salle des profs!!!!!!!!!!!!

Proald 12/11/2008 14:33


Et mon blog, il ne tourne pas en salle des profs ?
Moi aussi ça a fait un carton en salle des profs ;-)
Va voir sur leur blog (lien sur la colonne de gauche), ils ont plein d'autres chansons.


Wax 12/11/2008 12:49

Oui ça paraît un peu dépassé voire léger pour des faits aussi graves mais ceux-ci sont tellement banalisés dans certains établissements qu'il faudrait renvoyer la moitié des élèves...! (le pied ^^ même si c'est malheureux à dire)

D'ailleurs j'ai lu tous les articles de ton blog mais il me semble que tu ne parles guère de l'ambiance entre profs et avec la direction... Comment ça se passe dans ta boîte?

Proald 12/11/2008 14:32


Entre profs, ça va plutôt bien, avec la direction aussi, sauf avec le grand chef (c'est à dire le principal) !
Enfin bref, ce n'est pas le top !


pouv 11/11/2008 18:42

il y a deux ans dans mon lycée l'ensemble des enseignants a du menacer de faire grève pour obtenir un conseil de discipline et un renvoi pour un élève qui avait menacé et insulté une collègue avant de claquer la porte...

Proald 12/11/2008 14:29


Chez nous c'est 2 jours d'exclusion, alors le conseil de discipline ...


poter_plainte 11/11/2008 15:56

Une solution : portez plainte en écrivant directement au procureur de la République.

C'est votre droit.

Il diligentera une enquête où un OPJ convoquera les deux parties (d'abord séparément) au commissariat.

Proald 12/11/2008 14:27


Je ne suis pas si sûr que ce genre de plainte va au bout, car la police doit être elle aussi dépassée par le nombre ...


M. le prof de SPCFA 10/11/2008 13:06

C'est vrai que c'est très léger comme sanction. Mais "insulte et menace à l'encontre d'un professeur", c'est pas une infraction à la loi ? Peut-être qu'il aurait été bon de déposer une plainte. Ca ne sert très souvent à rien mais si personne ne le fait ça continuera.

Proald 10/11/2008 13:47


Si bien sûr, c'est une infraction à la loi.
Un prof blogueur a eu une histoire se rapprochant, la plainte n'a pas aboutie, car la police a considérée, qu'il y avait déjà eu une sanction au sein de l'établissement ... chercher l'erreur !


jls 10/11/2008 12:49

Dans mon établissement (collège) :
"Fils de pute" à l'intention de la principale : 2 jours d'exclusion
"Je t'encule" (en turc) à l'adresse d'un prof : 2 jours
Un andouille qui se fait prendre à fumer : 1 jour !
Il y a une impuissance à sanctionner les faits graves (hors violence) car les principaux sont sous le contrôle des inspections et la carrière d'abord
A +

Proald 10/11/2008 13:45


Ne pas faire de vague voici la préoccupation première.


acharat 09/11/2008 20:37

Le permis à point est il une si bonne idée éducative ?
Sur la sanction, aujourd'hui il faut accepter contraint et forcé que l'élève a plus de pouvoir que l'adulte.
Y en a marre de l'EN !

Proald 10/11/2008 13:45


C'est nous qui subissons.


raoul 08/11/2008 15:11

Pathétique comme sanction. La décadence de la France est en marche.

Proald 09/11/2008 15:34


Ce n'est pas très rassurant, je dois bien l'avouer.


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.