Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 18:37

 

Lors d’un cours précédent, j’explique ce que nous ferons la semaine prochaine. Et un élève me dit :

-         Un élève : "Monsieur, il y aura des élèves absents, c’est L’Aïd !" Je précise que L’Aïd est une fête religieuse, le nom exact est l’Aïd el-Fitr.

-         Le prof : "Ah oui, c’est la journée où vous apportez des pâtisseries à vos professeurs !" Eh oui, il faut labourer le terrain si parfois nous voulons y goûter.

-         Une élève : "M’sieur, si vous voulez, moi j’vous en ramènerai."

-         Le prof : "Ce sera avec plaisir."

 

Je n’y croyais pas vraiment car l’élève qui m’a proposé de m’en apporter, est l’une de mes élèves de l’année dernière, à qui j’ai mis de nombreux mots dans le carnet et heures de retenues. Donc j’ai perçu sa réponse comme ironique.

 

 

Deux jours plus tard.

 

Voici la même élève devant ma porte de classe à un inter cours avec un sac plastique dans les mains. Elle me tend ce sac. Je lui demande :

-         Le prof : "C’est pour moi ? " Je me doute bien que c’est pour moi si elle me le tend !

-         L’élève : "Oui. Et l’assiette elle s’appelle revient !" J’ai juste le temps de lui dire merci et elle s’en va.

 

J’étais émerveillé derrière ce moment magique. Car en plus de m’être vu offrir des pâtisseries orientales, il y avait le fameux mot "revient".

En fait ce mot est utilisé par moi à l’origine. Car lorsqu’un élève n’a pas de règle en cours, je lui en prête une, et au moment de lui remettre je dis toujours "Elle s’appelle revient !". Ça fait toujours rire les élèves. Donc, pour son assiette elle s’est empressée d’utiliser la même expression.

 

Enfin le plus important, c’est que dans cette assiette j’ai trouvé, des cornes de gazelles succulentes, ainsi que des boules de coco dont je ne connais pas le nom, mais ça n’enlève en rien leurs qualités culinaires. Miam !

Rassurez-vous, j’en ai tout de même gardé quelques une (juste un peu !) pour mes collègues.

 

En plus d’avoir goûté à ces formidables pâtisseries, je me dis que tout compte fait, cette élève m’apprécie et ça, c’est inestimable à mes yeux.


Photo : Galerie La Fayette, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article

commentaires

Ezéchiel Ayoub 25/12/2008 01:27

Si je ne m'abuse, la bonne formule est "ça s'appelle reviens" (avec un s).

Proald 25/12/2008 23:32



Vous avez probablement raison.



Ezéchiel Ayoub 23/12/2008 22:40

Bien la faute d'orthographe dans le titre ?

J'espère que vous n'êtes pas prof de français ;-)

Proald 24/12/2008 17:53


Si tu peux préciser où ? J'ai du mal à trouver sur cette petite ligne ...
Je vous rassure, je ne suis pas prof de français ...


Groulougroulou... élève qui ne sait pas trop ce qu'elle fait sur un blog de prof! 13/12/2008 16:19

Comme quoi... les élèves peuvent parfois être sympa!
Pourquoi les profs ne peuvent pas comprendre qu'ils sont des humains et non des machines, et qu'ils peuvent compter pour certains élèves? O__ô

Proald 14/12/2008 20:41


Merci pour cette précision !!!


ortho graphe 22/11/2008 01:30

["En plus d’avoir goûter "

Bah alors monsieur le prof !]

Proald 22/11/2008 14:18



Merci pour cette correction d'une faute plutôt grossière.


Qui es-tu ortho graphe, je suppose que ce n'est pas ton "vrai" pseudo ...



Hermione 06/11/2008 21:11

Si je comprends bien la note en haut du blog, les commentaires aussi ils s'appellent "Reviens !" ? :-)
C'est toujours sympa les cadeaux des élèves, l'année dernière, ils ont dû me trouver déprimée, j'ai eu des roses des sables à Noël (maison... miam !), des chocolats pour partir en vacances, des bonbons à Pâques...
Mon plus joli cadeau, c'est un petit personnage en jade, reçu comme ça, pour rien, lorsque j'étais stagiaire, c'était très émouvant. Et c'est pas mes grands crétins de cette année qui vont m'offrir des chocolats...

Proald 07/11/2008 18:56


Rappel toi de tes anciens cadeaux alors !


réa 05/11/2008 22:02

finalement, ce n'est pas parce que tu lui a mis des mots dans le carnet qu'elle ne t'apprécie pas en tant que professeur. ça signifie d'ailleurs qu'elle doit être suffisamment intelligente pour savoir que tes mots étaient justifiés !

je vois que depuis quelques temps, tu sembles être mieux dans ton poste... il y a des retours positifs !

Proald 06/11/2008 20:15


Ce début s'annonce plus prometteur que l'année dernière. Je n'ai pas encore eu de gros problèmes et j'espère que cela va continuer. En plus j'ai le droit à des petites joies qui ravive la flamme
que j'ai envers ma profession, il était temps !


Fli 05/11/2008 15:25

Bonjour :)
Cela fait un bon moment que je lis ton blog, même si je n'ai jamais laissé de commentaire.
Je prépare personnellement cette année le CAPES d'Histoire-Géographie, et j'aime me promener sur ton blog pour y lire ton expérience de jeune prof, et pour voir à quoi m'attendre ;) En général, tu racontes plutôt les problèmes, les difficultés du métier. Bon, je sais à quoi m'attendre, et bizarrement toutes les notes pas forcément positives m'attirent autant que les chouettes côtés du métier.
Enfin bref, je laisse un commentaire aujourd'hui, car c'est plutôt rare de voir ici une note joyeuse, une anecdote émouvante: je crois que ce genre de moment fait oublier toutes les difficultés :)
Bonne continuation à toi !

Proald 06/11/2008 19:49


Tout d'abord, merci de sortir de l'ombre et de te faire connaître.
:-)
C'est sûr que ces moments là changent la donne, et redonne du peps pour les temps plus difficiles.


Tigibus 05/11/2008 00:34

Ton récit m'a rappelé un des premiers moments émouvants que j'ai connus dans le métier.
J'étais instit' débutant (il y a bien longtemps !), je faisais un remplacement en CM1. On descendait en récré. Dans l'escalier, un élève avait attaqué son goûter.
" Il a l'air bon ton gâteau.
- Vous en voulez un bout ?
- C'est gentil, merci... Mmmm ! Drôlement bon ! C'est ta maman qui l'a fait ? Tu lui diras qu'elle fait des gâteaux délicieux."
Le lendemain, je ne pensais plus à cette scène lorsque je vois le môme arriver avec un sac plastique qu'il me tend, tout fier :
- Maman les a faits pour vous !
Dans le sac tout un assortiment de pâtisseries comme celles dont tu parles.
C'est peut-être idiot mais j'en ai eu la larme à l'oeil.

Proald 05/11/2008 09:21


C'est vrai que ces scènes sont particulièrement émouvantes.
:-)


Takumikat 04/11/2008 12:39

Cette élève "m'apprécie"... Ca donne des sueurs froides! Fais attention avec elle, ce genre de relations prof-élève peuvent tout aussi bien être bénéfique que nuisible.
Enfin si elle t'apprécie, peut être qu'elle va changer et devenir un peu plus attentive en cours, etc. (Et pas seulement les tiens en plus! ;))

Proald 04/11/2008 14:12


Je suis extrêment vigilant avec ce genre de chose, car j'ai toujours "peur" d'avoir un mauvais retour de bâton !


valerie 03/11/2008 12:33

Bonjour,
Je fais un reportage sur l'orthographe et la génération "SMS, MSN" pour M6. J'aurais été ravie de vous rencontrer dans l'exercice de votre fonction.
Bien cordialement,
Valérie.

Proald 03/11/2008 20:54


La génération "SMS, MSN", j'utilise moi même ces deux outils de communication. Et mon niveau d'orthographe est loin d'être exemplaire ...


acharat 02/11/2008 20:28

Non mais dis moi Proald, elles t'aiment vraiment toutes tes élèves. Quel bourreau des coeurs :P
Ou bien elle voulait nourrir ton embonpoint.
Ok je sors ...

Proald 03/11/2008 11:58


De quel embompoint parles-tu ? Non mais !


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.