Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 07:20
         Assis sur ma chaise, devant mon bureau, je remplis le cahier d'appel, lorsque je note une odeur suspecte, … je renifle, … je n'arrive pas à trouver l'origine de cette odeur pourtant persistante, elle a disparu.
         Je continue mon cours au tableau normalement. Puis durant un temps mort (les élèves ont un exercice à faire), je remplis le cahier de texte à mon bureau. Et cette odeur réapparaît brutalement, ça sent comme une odeur de chaussette moisie particulièrement fort et intenable. Je regarde sous mon bureau et je vois les 2 jambes de l'élève qui se trouvent juste devant moi. Ses 2 jambes sont étendues et parviennent jusque sous mon bureau. A chaque changement de position des pieds de l'élève, l'odeur apparaît ou disparaît en suivant ses mouvements. Je finis donc de remplir rapidement (très rapidement) le cahier de texte en faisant un peu d'apnée au passage. Puis je me sauve de mon bureau.

         L'élève commence à se retourner et à discuter avec son voisin de derrière, l'excuse est trop belle pour ne pas la saisir. Je lui demande de ne pas bavarder, et de changer de place pour se retrouver 2 rangs plus loin. Tant qu'à faire, je le mets à côté d'un élève pénible histoire de me venger et d'utiliser l'odeur répugnante de ces chaussures. Ma vengeance fût terrible ! Qui a dit que la vengeance était un plat qui se mange froid ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 2 : Néotitulaire (2006-2007).
commenter cet article

commentaires

Didier,+passion+des+trains+et+des+voyages 16/06/2009 12:35

Quelle horreur, mais finalement, c'est de bonne guerre....
Ah....! Les profs et le milieu scolaire.....!

Ma femme est enseignante.
Cordialement.

Proald 16/06/2009 19:19



La vengeance ... :-)



Armide 21/04/2009 22:50

Les arroseurs arrosés !

Proald 22/04/2009 18:39


Exactement !


Claire 14/01/2009 13:55

J'ai 15 ans et je peux dire que les profs aussi ne se lavent pas souvent les dents. On ose à peine demander un explication tellement on a peur de devoir subir l'haleine d'un professeur. Aprés j'avoue que certaines personnes ne sont pas trés portés sur l'hygiène

Proald 14/01/2009 16:48


Je confirme en effet ce que tu dis. Car j'ai des collègues qui ont aussi quelques odeurs parfois. Maintenant je suis persuadé que l'après midi, suivant ce que j'ai mangé à la cantine mon haleine
doit être altéré ... :-(


Céline 14/01/2009 13:46

Bonjour,
Je trouve que cette "punition " est méritée pour l'élève infernal.
Quand j'étais au collège , j'étais comme on dis le bouc émissaire de la classe.
J'ai eu le droit a la colle sur mon siege, au chewing gum dans mes cheveux qui allais jusqu'aux fesses... Finalement c'était le bon vieux temps quand je lis vos articles.
La violence était présente, certes , mais finalement pas a ce niveau la...

Céline, 26 ans

Proald 14/01/2009 16:28


C'était une drôle de "punition" tout de même :-)


missmarron 25/06/2008 10:33

ce blog est une mine ! on navigue entre franche rigolade et profond désarroi... en tout ces belles tranches de vie sont instructives ! alors go petit prof... GO! GO! go!

Proald 25/06/2008 14:53


Content que le blog te plaise.
:-)


mkdeo 03/06/2008 19:52

Trop bon !

Proald 04/06/2008 14:28


Cet article n'a pourtant pas plû à tout le monde.


dagane 16/02/2008 01:17

Bonjour (2e édition de commentaire)Je prépare actuellement le CAPES de Lettres et je tenais à vous remercier sur le point de vue exposé sur la profession.J'aime beaucoup cet article et celui sur les 6e...Il me reste qu'à vous souhaiter bon courage.

Le prof à la dérive 18/02/2008 13:21

Les 2 articles dont vous parlez son plus léger, que les autres.Merci pour ce petit mot.Bon courage à vous pour la préparation du CAPES.

Jo 22/08/2007 15:09

Aaaaaaaaaaaaaaaah, les élèves qui puent... Surtout après le bon vieux cours d'EPS ... Pas de nostalgie, ça reprend bientôt !

Le prof à la dérive 27/08/2007 13:47

L'avantage d'avoir les élèves après le cours d'EPS, c'est qu'ils sont claqués :-)

gregmou 01/08/2007 21:55

gros dégueulasse!!!! c'est quoi cette histoire de pieds qui puent ??ça n'a rien à faire dans un blog sur les prof, c'est honteux!!! c'est vraiment rabaisser le tgravail des profs au niveau des chaussettes!!!!

Le prof à la dérive 02/08/2007 11:45

Malheureusement cela fait partie du quotidien du métier.

wilander 23/07/2007 16:21

Un esprit retorS:Avoir un esprit tortueux, être toujours prêt à inventer des ruses, des pièges...Moi je suis un peu fâché avec les maths, mais dis moi cher Proal qu'est ce qui c'est passé avec le français? On t'as fait lire des livres que tu ne voulais pas? Raconte c'est interessant. Ca remonte au primaire?Parce que esprit retors, on le trouve dans des livres littérature jeunesse pour le primaire ou pour le collège.Etais tu toi-même dans une ZEP? Mais je ne crois pas.Bon j'arrête de te taquiner, d'ailleurs ça n'a pas d'importance et la réforme de l'orthographe de 1990 était bien là pour la simplifier même si tout le monde s'en bat les  et que finalement tout le monde préfère écrire clef par snobisme.

Le prof à la dérive 23/07/2007 21:20

En effet, j'ai été faché avec le français, je me rappel très bien des livres que j'ai lu par "obligation" au collège. Mais même si cela ne me plaisait pas, je les lisais et je finissais de les lire à la date demandée. C'était un véritable calvaire. D'ailleurs j'en ai gardé des séquelles, je ne lis quasiment jamais de "bouquin". Je lis volontier, mais pas de roman (ou très rarement).

sharlotte 17/07/2007 13:53

euh...j'ai pas été cherché de dico, ms je crois que retorS (avec un S non), c pas du tout langage djeuns, au contraire, c un espris tordu...comme un fil retors, ... j'espere que tu n'es pas prof de lettre, proald!!! ;-) :-D

Le prof à la dérive 17/07/2007 18:03

Peut être, mais ça veut dire quoi un "esprit retors ou retord". Moi je n'en sais rien.

Vic 11/07/2007 12:43

Malheureusement lorsque cela nous arrive avec un collègue en réunion on ne peut pas le punir et lui demander de changer de place ! Dommage.

Le prof à la dérive 11/07/2007 14:28

Tout le monde ne fait pas de bêtise pour pouvoir être sanctionné.

Castafiora 09/07/2007 00:34

Celtique ? Oui, je n'y avais pas pensé ! Tant mieux si ça plaît, je suis très contente de t'avoir trouvé ce prénom, Proald ! Finalement, c'est très chic ! :-)

Le prof à la dérive 09/07/2007 12:44

C'est la classe avec ce pseudo !

Killcow 08/07/2007 12:09

Et hop! D'une pierre deux coups!

Le prof à la dérive 08/07/2007 13:18

Exactement.VENGEANCE !!!

shakti 08/07/2007 11:40

Purée ! Je viens de comprendre ton pseudo "Proald" ! je suis rapide des fois lol ! Je trouvais ça super joli, un peu celtique, je tombe de haut !J'avais vraiment besoin de vacances !

Le prof à la dérive 08/07/2007 11:54

Proald, c'est sympa comme pseudo, je l'avoue volontier. Mais ce n'est pas moi qui me suis baptisé ainsi, c'est Castafiora qui en est l'auteur.

Castafiora 08/07/2007 01:35

Proald, ton gâteau est en train de brûler ! Tu ne sens donc rien ?Proald, tu as laissé ton fer à repasser allumé sur ta chemise, tu ne sens pas ?Et qu'est-ce que tu fais des odeurs délicieuses : le café, le chocolat, le thé,  les roses, l'herbe coupée, la terre mouillée........allez, allez ! 

Le prof à la dérive 08/07/2007 09:42

C'est vrai qu'il y a bien des points positifs qui méritent quelques défauts.

Patrick 06/07/2007 22:09

Un petit passage et la lecture de ton com me rappelle lorsqu'ado je prenais le métro et de bon matin j'étais parfois surpris par les odeurs des adultes!Bonnes vacances.

Le prof à la dérive 07/07/2007 23:40

Ah l'odeur ! Pourquoi avons-nous un nez ? Est-ce vraiment utile ?

Alice 06/07/2007 17:11

Hé! hé! excellent!

Le prof à la dérive 07/07/2007 23:33

Ouai, tout dépend du point de vue !

shakti 06/07/2007 16:02

Ca me fait penser, lorsque je travaillais comme serveuse pour payer mes études, on avait une collègue qui refoulait des orteils, c'était phénoménal ! On s'est creusé la tête à plusieurs pendant DES SEMAINES, sans oser lui dire directement, et finalement, on a mis un jour, en douce dans son sac, un désodorisant pour pieds. Ben après ça, elle se les lavait, et n'a jamais évoqué l'affaire avec nous ;-)

Le prof à la dérive 07/07/2007 23:33

Je n'apprécierai pas des masses, si je trouvais ça dans mes affaires. Mais bon, ceci ne m'est jamais arrivé jusqu'à présent, pourvu que ça dur :-)

Castafiora 06/07/2007 13:50

Le ciel me tombe sur la tête !!!Moi qui suis hyper-sensible aux odeurs, Proald tu m'as rappelé une histoire qui date de ma 1re au Lycée Racine. J'avais une amie qui m'aimait sûrement beaucoup plus que je ne l'aimais. Elle était très riche, un appart dans le 8me d'au moins 8 pièces, des robes de mousseline sous la blouse, des chaussures de prix, etc...... quand j'ai compris que c'était elle qui sentait aussi mauvais (une horreur) j'ai fait quelque chose d'affreux : un matin je ne lui ai pas serré la main et j'ai détourné la tête quand elle m'a saluée. Je n'ai pas osé lui dire qu'elle puait ! Je ne savais pas, je ne pouvais pas !Depuis, en tant que membre de la DRH chez Digital, j'ai appris à dire à des gens qu'ils puaient et comment faire pour ne pas infecter les autres. C'est très dur (surtout quand c'est de la bouche !) mais j'y suis arrivée plusieurs fois ! Dans les choeurs aussi, c'est difficile ! D'autant que je trouve que les français sont particulièrement crades ! J'étais la seule à me laver les dents après manger pendant les nombreux week-ends de chant ! Je le sais parce qu'on vivait en communauté pendant deux jours ! Imaginer, chanter sans se laver les dents ! Etre toujours la bouche ouverte et se ventiler et ventiler les autres !!!!Merci pour ce témoignage Proald, jusqu'où vas-tu nous amener avec tes élèves ?Tu avais quand même promis des belles histoires (j'ai mal compris ou j'ai rêvé peut-être ?).

Le prof à la dérive 06/07/2007 14:08

Faux, je n'ai jamais promis de "belles histoires" (ou alors c'est moi qui me suis mal fait comprendre), j'ai dit que je raconterai des histoires plus drôles. Ce n'est pas le cas avec celle-ci ?Sinon, balancer à une personne qu'elle sent mauvais, ce n'est vraiment pas facile. Pour ma part je ne l'ai jamais fait ... peut être que c'est moi qui sent mauvais d'ailleurs !:-)

ProfAnonyme 06/07/2007 12:03

Pour les odeurs, je fais le même constat!Concernant Blogprof, que j'avais découvert quelques mois avant sa fermeture, il ne mentionnait aucunement le nom de son collège, il racontait simplement son quotidien (de manière détaillée, certes). Concernant les "révélations" sur le conseil de discipline, elles étaient très succintes (juste le motif de comparution et l'ambiance...).C'est clair que dans les commentaires, on critiquait allègrement son principal, qui l'a très mal pris.Les droits du prof blogueur restent à définir, et pour ça il faut de la jurisprudence car les textes peuvent être interprétés de manière à réduire à néant notre liberté d'expression. A l'heure actuelle, nous sommes tous passibles de sanctions.A lire: http://profarchere.canalblog.com/archives/2007/02/16/4031057.html notamment les commentaires de zebra.

Le prof à la dérive 06/07/2007 14:01

Pour le conseil de discipline c'est ce qui là fait  "plonger", c'est regrettable, mais c'est ainsi :-(J'ai pris connaissance de son blog, un peu près à la même date que la crétion de mon blog, c'est à dire début Janvier de cette année. Je suis arrivé juste avant la fin de celui-ci.Oui, nous sommes tous passibles de sanctions car nous critiquons le système actuel, et même cela nous est interdit.Je vais faire un tour sur ce blog.

deborah 06/07/2007 11:41

lol!!!Qui est le plus perfide?? Toi ou l'eleve qui a boudé la salle de bain?!!Bonne journeeDeborah

Le prof à la dérive 06/07/2007 13:54

Bonne question !:-)

shakti 06/07/2007 10:55

Je ne voudrais pas dire de bêtise, et je n'ai pas lu tous tes articles, mais je crois bien que tant que tu ne cites pas nomément un établissment, une personne, un lieu qui permettrait de situer les faits, tu ne risques rien. Mais à voir ; j'ai découvert "blogprof" après sa censure,  pas pu lire d'articles, je ne sais pas du coup si le problème était lié au fait qu'on savait de quel bahut il parlait, ou si l'ensemble était vague.Tu sais, pour l'anonymat, c'est à travers ton adresse IP et ton hébergeur qu'on peut te retrouver ; alors que certains collègues te connaissent "en vrai", ce n'est pas le problème, tant qu'ils ne courent pas à l'inspection académique pour dénoncer un manquement au devoir de réserve !

Le prof à la dérive 06/07/2007 11:19

En effet, ce blog est entièrement anonyme, le seul nom propre qui apparaîsse c'est : "région parisienne", c'est plutôt vague.Pour blogprof, il a eu des problèmes, suite à l'explication dun conseil de discipline d'après ce que j'ai entendu et à des commentaires dans son blog, et comme il etait considéré comme responsable de la rédaction... De mémoire, il me semble qu'il se "dévoiler" sur son blog. La matière qu'il enseignait, le bahut où il travaillait... c'est à confirmer.Je ne pense pas que mes collègues vont aller me dénoncer, ça m'étonnerait beaucoup. Et pour l'adresse IP, l'éducation nationale ne va tout de même pas faire la chasse à des blogueurs comme des bandits.

julie 06/07/2007 10:48

ça vire cartoon ! ^^J'adore ton esprit retord. ;p

Le prof à la dérive 06/07/2007 11:12

"Esprit retord", quelqu'un peut m'expliquer. C'est du language "jeun's", je n'espère pas, cela voudrait dire que je suis "out".

shakti 06/07/2007 10:13

oui, l'éduc nat est un monde ubuesque : au lieu de se dire : "tiens, c'est en entendant parler des problèmes qu'on a la première étape pour les règler", on punit ceux qui ont l'outrecuidance de dire que l'école n'est pas le pays des Bisounours. Et le pire, c'est qu'il vaut carrément mieux, pour son avancement (je parle des chefs d'établissement) nier les problèmes (en ne faisant pas de rapports d'incidents et surtout, le moins de conseils de discipline possible). Mon grand cheval de bataille, c'est qu'on cesse d'infantiliser les profs dans cette situation qui relève de l'ormerta, où on agite le risque du coup de baguette sur les doigts (le blâme) si on ose juste parler des faits, sans même -sacrilège- être ironique ou carrément critique. Dans une institution où on peut sans problème être un glandeur fini, n'en avoir rien à faire des élèves, mais par contre où on risque des sanctions qu'on on ose juste décrire la réalité des choses, il ne faut pas trop s'étonner que ça parte souvent en cacahuètes.

Le prof à la dérive 06/07/2007 10:41

Tu ne peux pas savoir à quel point tu me fais plaisir en parlant de ce sujet. Car pour moi faire ce blog, c'est surtout PARLER et EXTERIORISER tout ce que je vis au quotidien. Mais c'est vrai que j'ai "peur" des retombés que le blog pourrait avoir, si mon anonymat était levé. Surtout que dernièrement quelques collègues ont pris connaissance de mon blog, suite à une mégarde de ma part. J'espère que l'hémorragie s'arrêtera là.

E.M. 06/07/2007 09:27

Salut !
Je découvre ton blog aujourd'hui... En passant par celui de Killcow...
Je suis prof aussi, mais en lycée professionnel.
Pour les odeurs, j'ai aussi envie d'écrire que parfois, ce sont celles des collègues qui me dérangent ! ;-)
J'ai moi aussi unblog, mais je ne parle pas que de mon métier...
A lire : http://web.mac.com/ericmouchet/iWeb/Site%20Perso/Blog/52FE4C53-D0F1-4FAD-B151-AAF4CF73F0D6.html
A bientôt et fais quand même gaffe à ne pas écrire des trucs qui pourraient te valoir un blâme...

Le prof à la dérive 06/07/2007 09:37

Ppour ne pas risquer un blâme, le mieux étant de ne pas parler de notre métier. Voir : http://www.blogprof.fr/Car nous n'avons même pas le droit de critiquer ce que nous voyons, et pourtant on en voit beaucoup des choses anormales chez nous ! Difficile de parler de notre administration et de notre ministère en bien !

shakti 06/07/2007 09:10

Ahhhh, sur le chapitre des odeurs des élèves, on pourrait en effet en  faire des tartines. A partir de la quatrième et jusqu'en première, le djeun sent grosso modo le fennec, c'est infâme. Outre les relents individuels, qui vont de la classique sueur à celle plus piquante de l'urine macérée ou de la bière frelatée (oui oui), le moment le plus poétique est celui où on entre dans une salle de classe qui a juste avant été occupée par une autre classe, et dont le prof a omis d'ouvrir la fenêtre... Course en apnée jusqu'à la délivrante fenêtre obligée, et remarques dégoûtées des élèves "Ouah madame, comme y puent trop la quatrième C !!!"... Si vous saviez mes petits...eurk !

Le prof à la dérive 06/07/2007 09:31

J'aime bien ta petite histoire sur la fenêtre ;-) Mais le pire, c'est qu'une fois à l'intérieure de la salle on ne distingue plus les odeurs puisque nous baignons dedans ! Donc on laisse bien mijoter le tout sans ouvrir une fenêtre !!!

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.