Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 11:38
         A longueur d'année vous répétez à vos élèves, qu'ils ne doivent pas rentrer en cours avec leurs écouteurs aux oreilles, pas de baladeurs qui pendouillent autour du cou et retirer leurs casquettes, capuches ou bonnets (suivant la saison) dès leurs entrées dans le bâtiment. Vous répétez ceci comme un perroquet pour que la règle soit appliquée. Enfin appliquée, c'est un grand mot, qu'il y est un semblant de règle serait plus juste. Vous essayez donc de faire respecter ce code de bonne conduite comme vous pouvez.
         Et là, le surveillant qui vient chercher le billet d'appel (IV.La complexité des appels.) durant votre cours, arrive avec un écouteur dans une de ses oreilles et la casquette sur la tête à la manière wouech wouech. Je ne lui ai rien dit, et je le regrette sincèrement. Pour le moment il n'est venu qu'une seule fois ainsi, mais si il revient comme ça dans ma classe je lui ferais une remarque, et pourquoi ne pas lui confisquer sa casquette et son baladeur...

         Car ce surveillant vient détruire en quelques secondes ce que vous essayez de faire appliquer depuis le début de l'année à vos élèves. C'est le monde à l'envers.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 2 : Néotitulaire (2006-2007).
commenter cet article

commentaires

SVTZEP 03/06/2009 00:01

... nos surveillants sont très mal formés... dans mon établissement ils ne se bousculent pas au portillon...même chez les surveillants on a pas envie de venir en ZEP... comme les profs et les parents d'élèves ils basent leur vision du système éducatif selon leur propre vécu... le modèle du surveillant que l'on embauche (car c'est la direction qui s'occupe de l'embauche) parce qu'il n'y a personne d'autre , qui n'a aucune qualification, qui se fout de l'image qu'il donne aux élèves, qui croit qu'il est leur copain, qui pense que les profs sont des cons, qui donne des billets de retards aux élèves fautifs, qui raconte la vie privée de profs aux élèves de 3ème, qui crie BONJOUR! en ouvrant la porte alors que l'on a mis 15 min pour avoir le silence et une ambiance de travail ou en plein contrôle...et j'en passe et des meilleurs... on en a au moins deux par bahut...
par ailleurs ils ont souvent des situations précaires voire très précaires, sans parler de leur statut qui change constamment , sans parler des nouveaux" bidules" que le gouvernement, notre ministère et recteur ont pondu: les extra précaires dont j'oublie toujours le "nom" qui sont sensés aller chercher les élèves absentéistes chez eux!!!
Un danger public et pour eux même... à savoir que ces personnes doivent entrer dans une cité, sonner chez les familles sans aucune notion de droit, de pédagogie, etc... les assistantes sociales qui travaillent avec nous sont scandalisées...
la direction pour éviter cela, les a transformés en surveillants...
l'une en entrant dans ma classe est restée à la porte muette pendant près de 5 minutes pensant que j'allais lui apporter le billet dans sa main... alors que j'étais concentré sur mon microscope!!!!... ce sont les élèves interloqué par son comportement qui m'ont dit qu'elle était là!.. je met ce comportement sur la timidité... c'est très impressionnant de se présenter devant une 20 aine de personne pour qui n'a pas l'habitude...ou alors était elle surprise qu'il y eu un moment de silence total dans cette classe... (j'en suis aussi parfois surpris.. ce que je fais remarquer aux élèves pour les encourager dans cette voie lus souvent ...ahahah! )
un autre a ceinturé un élève qui ne voulait pas s'assoir...les contacts inutiles (à part pour séparer des élèves ou intervenir dans une bagarre mettant en danger un élève) sont à proscrire...malheureusement il n'a pas été formé... et à ceinturé un élève plutôt sensible (arrivé en mai après deux exclusion d'établissement , suivi de près par le chef , le CPE et l'assistante sociale)... cela s'est mal terminé mais cela devait tomber sur un de ces pauvres personnels non formés.

Proald 03/06/2009 18:04


Tu veux probablement parler des médiateurs qui sont en effet comme tu le dis si bien des "extra précaires". Chez nous, ils gérent simplement les fiches d'appel !!! Bien loin de leurs fonctions
données à l'origine, cela ne durera pas longtemps.


Victoria 01/06/2009 16:50

Erf...les surveillants =_=
Au collège,en 3°,surtout,c'était le pire!
C'étaient des étudiants,et parmi eux y'en avait 3,les 3 pires de la pire espèce! Tout d'abord,le gamin de riche qui ne portait que du Ralph Lau*en et qui se la jouait,qui aspirait à devenir militaire (ils l'engageraient même pas pour nettoyer les chiottes...),le tout avec une bonne petite tête de gagnant; ensuite,le "charmant" petit couple,une planche à pain jalouse et aigrie malgré son jeune âge,et son petit ami,le sale hystérique parano! De quoi passer une bonne année quoi! Le sale hystérique parano est d'ailleurs devenu prof d'Histoire-Géo...pauvres élèves.

Proald 02/06/2009 21:35


Visiblement, tu n'avais pas passée une bonne année ...


Pied léger 11/02/2008 20:34

Je me suis peut-être mal exprimé. En parlant de profs défaitistes, je ne parlais pas de vous, mais de certains profs qui n'ont plus rien à faire de leur boulot (usés, probablement) et se laissent bordéliser sans résistance. En tout cas, vous n'étiez pas spécialement visé.

Le prof à la dérive 12/02/2008 13:16

Et bien voyez-vous, il m'arrive de temps à autre de me laisser bordéliser comme vous dites, tout simplement parce qu'à la fin d'une grosse journée, je suis claqué, je n'ai plus forcément la force de lutter et de hurler.Donc il m'arrive parfois de laisser faire, faute de courage et de force suffisante.

Pied léger 09/02/2008 18:10

Quand je lis votre blog, je me dis que j'ai vraiment eu de la chance d'aller en lycée privé. Ici, pas de perturbateurs, pas de profs défaitistes, une "vraie" réussite au bac... Quand j'ai passé le bac, ma classe a eu 100% de réussite : tout le monde l'a eu, sauf deux filles qui sont allées au rattrapage et qui l'ont eu aussi. Pourtant, nous n'étions pas une classe de super-bosseurs de la mort qui tue.Comme quoi, c'est bien l'ambiance de travail qui importe !J'ai de délicieux souvenirs de ma scolarité au collège. C'était un collège public, bordélique au possible, où beaucoup de cours étaient plus anarchiques qu'autre chose. Bon, je trouvais ça très rigolo, mais si j'étais resté longtemps dans ce genre d'ambiance je serais devenu comme beaucoup de vos élèves : incapables de faire un effort, donc incapables de bosser mais aussi de réfléchir... en lycée privée, ç'a été plus dur, mais plus profitable au bout du compte.Au fait, j'ai un blog, voulez-vous faire un échange de liens ?

Le prof à la dérive 11/02/2008 13:28

"Les profs défaististes", c'est ainsi que tu me traites ?Si j'étais défaitiste, je pense que je ne serais plus ici ...

TonPireCauchemar 31/01/2008 14:44

Voilà ce qui se passe quand on embauche des racailles. Ca se passe de commentaire. A ce sujet, certains de vos billets sont intéressants, car ils dévoilent certaines vérités qu'on aimerait bien cacher.(Pour ceux que le mot racaille choque, je vous conseille d'aller faire un tour en banlieue, vous verrez qu'il n'est pas infondé. D'ailleurs, Sarkozy l'a utilisé lui-même, si vous avez un problème avec le mot "racaille" écrivez à l'élysée.)

Le prof à la dérive 01/02/2008 09:42

"Les vérités qu'on aimerait cacher" : pour moi, je ne souhaite rien cacher (je pense), maintenant il faut bien avoir à l'esprit que c'est un tout.Concernant le mot "racaille", je ne sais pas quoi mettre à l'intérieur, est ce qu'il s'agit d'un comportement, d'une tenue vestimentaire, ou autre ... Si nous ne connaissons pas la définition éxacte de ce mot, mieux vaut le prendre avec des pincettes.

eluise 19/12/2007 20:17

Décidémment ce post a déchaîné les commentaires !En tant que surveillante je ne peux m'empêcher de réagir. Malheureusement ce genre de surveillant existe et souvent il ne se rend même pas compte qu'il donne le mauvais exemple... J'avais un  collègues qui allait chercher les billets en machouillant son chewing-gum, et en disant "billet s'vous plaît"... Et quand les profs le reprenaient, il allait raconter partout que c'étaient des vieux cons. Classe hein.Eluisehttp://assistanteduc.canalblog.com

Le prof à la dérive 20/12/2007 09:35

La réalité du monde du travail est loin pour nos élèves, mais également pour certains surveillants !

Jo 22/08/2007 15:14

Chez nous aussi les adultes sont extrêmemement impolis (pas de bonjour, de merci aux collègues par exemple) tout en donnant des leçons de politesse aux enfants. Fais ce que je dis mais pas ce que je fais...

Le prof à la dérive 27/08/2007 13:49

C'est souvent le cas, malheureusement...

sharlotte 17/07/2007 14:12

et oui...ms q fait le CPE??on trime on trime...et tout est balayé par un collègue, un surveillant, un CPE... mais on continue, ramons!!!

Le prof à la dérive 17/07/2007 18:04

Enfin, je précise que nous n'avons qu'un seul surveillant de cas là, c'est suffisant.

Benny 09/07/2007 23:42

Il s'agit de rentrer dans leur je.

Le prof à la dérive 10/07/2007 10:15

Chacun son avis.

Benny 09/07/2007 10:02

Nan, y faut tirer à vue c'est tout.Au calibre 50 de préférence. Les punitions genre 400000000 de fois le verbe avoir à tous les temps, c'est révolu.Deja à mon époque ça marchait deja plus.Faut vivre avec son temps.Les jeunes ce qui les fascine, c'est pas leur avenir.ça comme le reste, y s'en foutent.Les seuls trucs qui les font encore réagir et qui sucitent encore leur interet, c'est la guerre, la drogue, le sexe, les armes et la mort.Suffit de regarder à quoi y jouent sur leur PC pour comprendre ce qu'ils ont dans le crane.http://fr.youtube.com/watch?v=1RAk3Hc0d60Bon, sinon pour les filles c'est sans doute différent, mais à la limite "on s'en fout", c'est pas elles qui posent le plus de problemes, étant donné qu' en général elles sont... plus... stable.J'allais dire intelligente, mais non.

Le prof à la dérive 09/07/2007 12:45

Enfin, il ne faudrait pas non plus rentrer dans leurs jeux.

deborah 07/07/2007 12:27

Mauvais exemple en effet!!... Personnellement je serais pour l'application de regles strictes dans le cadre scolaire, applicable en premier lieu par le personnel educatif!!BOn weekend! :o)Deborah

Le prof à la dérive 07/07/2007 23:47

Ceci me semblerais tout à fait normal.Merci.Bon week end à toi aussi.

Gwenn 04/07/2007 15:55

Bonjour. Je découvre ton blog grace à celui de Kéline (à qui tu as laissé un commentaire). Je suis enseignante en GS/CP, des p'tits bouts par rapport à la population de ton établissement. Je trouve toujours très intéressant de tomber sur des blogs de profs car je me sens moins seule face aux difficultés de notre profession!!! J'ai souri en lisant ce texte. Moi je n'ai pas de pion, mais j'ai des parents! Il m'arrive souvent de rouspeter pour que mes élèves parlent correctement leur langue et quand je discute avec leurs parents, je constate que tout mon travail est fichu! Les parents parfois mais trop souvent de manière assez vulgaire. Que puis-je faire? Les élèves modifient malheureusement leur langage quand ils sont à l'école ou à la maison où ils se lachent complétement sur les gros mots!!! Bonnes vacances. Pour moi, il faut encore attendre 2 jours!

Le prof à la dérive 04/07/2007 17:12

Pour ce qui est du language, je me suis rendu compte, que je parlais de plus en plus en introduisant des gros mots dans mes phrases. Je pense que ça vient du contexte dans lequel je travail. Durant mes cours, j'entends les élèves s'insulter entre eux, ou tout simplement dire des gros mots pour faire style. Du coup moi j'ai pris le plis.

revelise 03/07/2007 18:16

C'est navrant pour ce surveillant, si les adultes ne montrent pas l'exemple, vous aurez dû mal à vous faire respecter. Bonne soirée

Le prof à la dérive 03/07/2007 19:01

Des fois, ce n'est pas le surveillant qui ne montre pas l'exemple mais tout simplement le prof !

Castafiora 03/07/2007 17:22

Coucou Proald, je confirme !

Le prof à la dérive 03/07/2007 17:38

Je présente la créatrice de mon pseudonyme...

jackline :0059: 03/07/2007 14:40

Bonjour...Alors prof à la dérive ?...c'est ça ton pseudo...un peut long quand même..bon, je découvre ton blog, et je suis intéressée par ce que tu y dis..en ce qui concerne cet article sur le comportement du surveillant, je crois qu'effectivement une mise au point s'impose, entre quatre z'yeux...le règlement intérieur de l'établissement est valable pour tous..profs , personnel auxilliaire, et élèves..je reviendrai te voir..merci de ton passage chez moi..à bientôt :0052:

Le prof à la dérive 03/07/2007 14:51

Pour le pseudo, une personne (au passage, la plus assidue d'entre vous niveau commentaire) s'en est occupée, c'est Proald !:-)

Chamette 03/07/2007 14:25

Bravo pour ce blog, il nous a bien fait rire (meme si finalement c'est pas vraiment drole... mais tellement vrai !)Pour certaines situations c'est du vecu mais plutot du cote de l'eleve pour le moment.Bon courage mais surtout bonnes vacances...http://sebcile.over-blog.com

Le prof à la dérive 03/07/2007 14:48

Bonnes vacances oui, mais pas en Australie ;-)Le principal c'est de rigoler, le but est donc atteint.

caloune 03/07/2007 09:49

une petite visite d'une maman (bon ils sont grands maintenant: 20, 18 et 16 ans!) qui est tombé par hasard sur ton blogpremière satisfaction en lisant tes articles: je ne suis pas trop une mauvaise mère car mes enfants sont des anges à comparer de ce que je lis!pour les salaires, je comprends: j'ai la "chance" (!) de travailler en hopital public en tant qu'aide-soignante; au bout de 20 ans de "boite", je touche 1600 euros net (avec les primes des jours fériés); le copain de ma fille (22 ans et maçon) touche 1500! j'ai une prime de 1000euros en fin d'année ;et encore parceque j'ai une bonne note (et oui, on est noté comme à l'école!) mais ça peut baisser car tes jours de maladie te font baisser la note! mais il parait qu'en tant que fonctionnaire, je suis une privilégiée (?)par contre, il est vrai que je connais certains profs qui mériteraient des coups de pieds aux cul (du moins dans les écoles de mes enfants qui sont dans des quartiers relativement faciles!); mais je connais aussi du personnel hospitalier qui en mériterait autant, je te rassure! je ne pense pas que le problème vienne de la profession mais de la personne; et aussi de la façon dont le travail à évoluer dans notre société; les gens ont de moins en moins de conscience professionnelle; mais cela ne semble pas être ton cas et ça n'a pourtant pas l'air d'être facile tous les jours!les punitions: rien à redire! c'est vrai que j'ai toujours essayer de discuter d'abord avec mes enfants mais il y a des moments où ça tombait! c'était rare mais dès fois, il fallait et ça n'a pas eu l'air de les traumatiser puisqu'ils en rient et ils trouvent même que j'avais une sacré patience dès fois!  et je pense que tu as raison de punir quand c'est trop; le seul problème est que tu ne devrais pas avoir à le faire (outres peu) car les punitions devraient venir d'abord des parents; c'est notre boulot, non?bon, je vais pas t'écrire un roman.....continue comme ça; tu as l'air d'être un bon prof et je te souhaite beaucoup de courage pour tenir le coupje reviendrai te voirbonne journée et bonnes vacances même!caloune

Le prof à la dérive 03/07/2007 10:50

Heureusement que tu n'as pas retourvée le comportment de l'un de tes enfants dans mes aventures ! J'ai eu chaud ;-)Dans tous les métiers, nous y trouvons des fainéants de 1ère catégorie. Mais, nous sommes là pour faire leurs jobs. Il faut bien que quelqu'un travail.Et comme disait l'un de mes formateurs, la meilleur punition c'est celle que nous ne mettons jamais tellement elle fait peur à l'élève.Le problème c'est que les élèves n'ont plus peu du tout !

goumaine 03/07/2007 00:09

Je fais un passage vers votre blog régulièrement, sans penser que je devais y mettre un commentaire à chaque fois ... merci pour toutes ces photos ."Bonnes vacances" , rechargez vos batteries afin de revenir en pleine forme dans l'arêne pour dompter le prochain contingent de petits fauves ! N'allez vous pas vous ennuyer ?Je vous ai croisé sur le blog du Perche... peut être venez vous de cette région qui est aussi celle de ma jeunesse ?

Le prof à la dérive 03/07/2007 10:41

Il n'y absolument aucune obligation de laisser un commentaire. Mais j'avoue que ça fait toujours plaisir.M'ennuyer, non pas encore mais au temps qu'il fait... je ne peux même pas profiter de la plage :-( ça ne serait tarder, le soleil va bien revenir tout de même.Désolé mais je ne viens pas de ce coin de France.

1_internaute 02/07/2007 22:58

Moi, je suis toujours un fidèle et régulier lecteur... et discret !Merci pour ton blog.

Le prof à la dérive 03/07/2007 10:33

En effet, il me semble que c'est la 1ère fois que je vois ce pseudo. :-)

shakti 02/07/2007 21:15

Bonjour, je découvre ton blog, très sympa ! Pour l'anecdote, l'année dernière, dans ma classe de seconde, disons, pas super faciles, un surveillant est entré chercher le relevé d'absences et s'est tout simplement mis à papoter avec un élève assis... à l'autre bout de la salle, donc en braillant  : "Ouais salut Kévinou, ça gaze mon pote ?" et l'autre nouille bien sûr de répondre, fier comme un paon...J'en suis restée comme deux ronds de flan aussi, en me disant que la prochaine fois, je gueulerais comme un putois... Mais bien sûr, il n'y a pas eu de deuxième fois...Bonnes vacances !

Le prof à la dérive 03/07/2007 10:31

C'est incroyable, je ne comprends pas que ces surveillants (une très petite minorité, heureusement) qui sont adultes arrivent à ce genre de comportement, le pire c'est qu'ils doivent être identique à la fac !

Castafiora 02/07/2007 21:11

Et puis c'est donnant donnant : si tu ne vas jamais commenter chez les autres, tu risques de rester tout seul dans ton coin !Si tu vas chez les autres, tu as des petites chances de donner envie que ces autres-là aillent chez toi........C'est aussi compliqué que dans la vie......... c'est la vie !

Le prof à la dérive 03/07/2007 10:28

Justement, depuis que j'ai ce blog, je me suis pris au jeu. Maintenant je surfe sur la toile de blog en blog, et il y a quelques blogs où je vais tous les jours.

Castafiora 02/07/2007 16:15

Moi aussi, l'absence de commentaires m'étonne beaucoup !De même l'abondance de commentaires : allez voir chez Dew (tout simplement Dew) Ce doit être une pointure pour avoir autant de com's en faisant des billets aussi inégaux en qualité !Et puis prenez Garance (tout simplement Garance) elle fait un blog sur la mode agrémenté d'un dessin adorable, elle a entre 40 et 60 commentaires et enfin, OBNI : lui il a pas mal de com's aussi mais comme il écrit presqu'un billet par jour, on a du mal à le suivre !Toujours des illustrations ou des photos sur ces blogs hyper commentés ! A plus everybody, et bon lundi à toi aussi Proald ;-)

Le prof à la dérive 02/07/2007 17:40

Dès l'instant où l'article comporte une photo, il y a plus de commentaires, c'est vrai, je l'ai constaté moi aussi.

julie 02/07/2007 15:02

Je crois pas que ce soit ton blog. Les commentaires en règle général faiblissent ces derniers mois.Pour ma part je te lis toujours. ;)

Le prof à la dérive 02/07/2007 17:23

Les blogueurs sont peut être partis en vacances...Enfin, je suis content de constater, que des personnes lisent les articles.:-)

ProfAnonyme 02/07/2007 10:12

C'est vrai que le nombre de commentaires sur les blogs est un mystère pour moi aussi.Concernant ton surveillant, je m'étonne que personne ne lui ait rien dit. Il n'a donc croisé personne? Pas de collègue, de CPE...?Il y a fort longtemps, il y en a un qui est arrivé dans ma classe pour prendre le billet d'appel, et il avait une attitude si désinvolte que je l'ai pris pour un élève et refusé de lui donner le billet!! Il était vexé...

Le prof à la dérive 02/07/2007 11:29

Il faut croire que j'ai été le seul à le voir dans cette posture ce qui est très étonnant.

Castafiora 01/07/2007 14:15

Oui, l'expression "pleurer de rire" peut être employée différemment, à savoir que j'ai envie de rire mais aussi que j'ai envie de pleurer de désespoir. C'est un puits sans fonds.......Maintenant, la grande question est la suivante :Allons-nous prendre des vacances "avec" toi. C'est-à-dire : vas-tu nous écrire des "billets de vacances" histoire de nous mettre dans le bain d'un prof ou d'un élève qui prend des vacances ?Quelles sont tes intentions, Proald ?Je sais, tu m'as dit que tu avais plein de billets en avance (un peu comme un écureuil avec ses noisettes) mais un prof part bien en vacance ? Qu'est-ce qu'il fait le prof en vacance ? Il prend des photos, il lit, il se promène, il écoute de la musique, il "révise" (!!!), il apprend une langue vivante, une langue ancienne, il apprend à tirer à la carabine, à boxer, à coudre, à lire la musique........... ?Tu as été voir dans Flickr toutes ces belles photos ?C'est le premier juillet, je te salue affectueusement,Bianca

Le prof à la dérive 01/07/2007 17:11

Actuellement, je n'ai pas prévu de vous parler de mes vacances. Ce n'est pas l'intérêt initial de ce blog, maintenant je vais y réfléchir, mais je ne pense pas que mes vacances soient extraordinaires. Mes vacances sont classiques, un peu comme "monsieur tout le monde". J'en profite un maximum, pour recharger les batteries.Flickr est vraiment un très bon site, j'y vais régulièrement.Heureusement que tu es là, parce que tu es une des rares personnes à laisser des commentaires sur ce blog. Mon blog perderait-il de la vitesse ?

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.