Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 09:17
         Dès fois, il m'arrive de croire qu'il y a une caméra cachée dans ma salle de cours, c'est tellement énorme.
         Je m'explique. Donc, tous mes élèves d'une 3ème étaient là, puis j’en vois un qui mâche un chewing-gum comme c’est souvent le cas, jusque là rien d'anormal. Je lui demande de mettre son chewing-gum à la poubelle, il me répond, "attendez, j'vais prendre un morceau d'papier pour l'mettre à la poubelle, pour pas qui colle dedans". C'était une intention plutôt positive, que je salue. Comme ceci, les chewing-gums ne collent pas aux parois de la poubelle lorsque nous la vidons.
         Mais la suite se gâte quelque peu. L'élève ouvre son classeur et déchire une feuille devant mon nez pour en récupérer un bout où il colle son chewing-gum à l'intérieur. Le seul problème c'est que la feuille en question était l'un de mes cours… Je le fais remarquer à l'élève, et lui précise qu'il serait mieux de prendre une feuille de brouillon pour mettre son chewing-gum. Evidemment la classe part en "sucette", les élèves sont morts de rire (mdr en langage jeun's).
         L'élève ne là probablement pas fait exprès, ce n'était pas de la provocation. Mais ce geste traduit l'importance relative des cours face aux élèves…mes cours servent à ne pas salir la poubelle, ils servent à quelque chose au moins !
 
         Vous pensez que ceci c'est arrêté là, non pas du tout.
 
         Un peu plus tard, les élèves avaient besoin d'une règle pour travailler. Evidemment il n'y avait que quelques élèves qui en possédaient une, 7 ou 8, maximum.
         J'ai donc fait les fonds de tiroir de mon bureau, où j'ai sorti 5 règles, tel un trésor vis-à-vis de ma classe de 3ème.
         Car c'est au professeur de fournir le matériel dont les élèves ont besoin à mon collège. J'ai prêté les règles à quelques élèves dont celui du chewing-gum, le fameux "winner".
         A la fin du cours, j'ai ramassé les règles, richesse importante puisque rarissime, car elles me serviront encore longtemps.
         Mon "winner" était retourné et demandait du scotch à tous les élèves autour de lui. Bien évidemment aucun d'entre eux ne possédaient cette denrée. Je lui dis "pourquoi tu as besoin de scotch ? Tu n'en as pas besoin, redonnes moi la règle plutôt".
         L'élève m'a regardé avec son air attristé, comme si il avait fait une bêtise, il cachait quelque chose dans ses mains. Je réitère ma question, il ouvre ses mains et me donne ma règle… mais en 2 morceaux ! Je suis en colère, car cet élève a fait 2 gaffes durant mon cours, mais une sensation de franche rigolade vient se mélanger en moi tellement c'est grotesque, en plus les élèves de la classe sont une fois de plus morts de rire.
         En fait, l'élève voulait du scotch pour réparer ma règle. Le point positif, c'est que j'ai 2 règles au lieu d'une seule maintenant !
         J'ai des élèves, brillants, sérieux (très rare), absentéismes, bavards… mais là, vous venez de découvrir mon champion du monde toute catégorie.

         Ces 2 événements du cours ont ressemblé à une caméra cachée ou à un sketch.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 2 : Néotitulaire (2006-2007).
commenter cet article

commentaires

camera surveillance 04/03/2009 16:25

sympa l'article

Proald 05/03/2009 19:13


Mdr comme on dit !


angela 05/11/2008 00:26

Si on parle de règles, c'est forcément une matière scientifique !

L'histoire du scotch est marrante et reflète une vérité générale connue des élèves: personne n'a jamais de scotch et pourtant tout le monde en demande toujours.

Mes condoléances pour la règle.

Proald 05/11/2008 09:17


Merci, ça me touche beaucoup ;-)


cpechou 17/01/2008 18:20

bonjour,j'ai découvert votre blog tout à fait par hasard... et je le trouve vraiment bien. Il reflète parfaitement la réalité (je trouve) et j'apprécie votre style d'éciture !Je dois réviser maintenant  (partiels qui approchent, pas le temps de trainer !! pff "la dech'...") mais je repasserai un de ces jours ! Vous êtes prof de quoi ?à bientôtcpechou

Le prof à la dérive 18/01/2008 09:35

Prof de quoi ?Désolé de pouvoir vous répondre soucis d'anonymat oblige !Merci de votre visite.

wilander 23/07/2007 02:23

Bonjour,J'ai deux bacs + 5 en biologie et je confirme que le mérou est un animal admirable: intelligent, familier et très sociable vivant dans des "blocs" ou grottes individuelles.Il n'est pas très vif mais merci de ne pas le comparer à vos élèves, c'est désobligeant pour nos amis les mérous.GEM (groupe d'études des mérous)http://www.aquanaute.com/gem/

Le prof à la dérive 23/07/2007 11:30

Mais ce blog va devenir un véritable blog d'aquariophilie.:-)

Leb 21/05/2007 17:55

Pfiou...j'ai dû lire cinq ou six de tes articles et je me disais "le pauvre, il est tombé dans la cage aux lions!"  mais en finissant celui-ci, je ne peux m'empêcher de penser qu'il y a une lueur d'espoir! L'intention était là, de vouloir réparer ta règle (tu lui aurais laissé son chewing-gum, je suis persuadée qu'il l'aura fait! :0036:)N'empêche j'avoue me contenter de mes petits bobos de maternelle!!Bonne continuation Prof et à bientôt.

Le prof à la dérive 22/05/2007 15:19

Actuellement, j'écris des articles (qui seront publiés bientôt) sur les côtés positifs. Parce que l'article Caméra cachée était bien marrant. J'ai bien rigolé au final :-)

Castafiora 21/05/2007 11:57

JC, tu sais que le mérou est un poisson particulièrement intelligent et sociable ? Non ? Eh bien maintenant, tu le sais. Renseigne-toi.Si tous les profs avaient des élèves style mérous, ils seraient heureux !

Le prof à la dérive 21/05/2007 12:58

ola, ça devient super sérieux là. ;-)

JC 20/05/2007 10:07

quel bonheur....................je pourrais pas faire ton metier je suis déja en admiration devant ma douce qui se taper des classes en lepet elle a des balaises point de vue QI ça depasse rarement le QI du merou

Le prof à la dérive 21/05/2007 12:57

Je suppose, que les élèves dépassent largement la vivacité du mérou.

michel 19/05/2007 02:54

Dommage , si il avait gardé son chewing-gum il aurait pu recoller les morceaux de règle discrétement avec et ni vu ni connu.... Je plaisante mais aussi quelle idée de mettre des choses aussi fragiles dans les mains d'un ado débordant d'énergie.

Le prof à la dérive 21/05/2007 12:56

C'est vrai ça. Avec un chewing-gum, il aurait réparé ma règle.

Nicolas L 18/05/2007 13:49

Salut!C'est avec grand plaisir que je découvre ton blog. Il m'a rappellé ma période rebelle de préados surexcité et en même temps, le souhait de devenir enseignant avant de finalement devenir ingénieur! Sincèrement, ton texte m'a fait beaucoup rire. Et lorsque je me rappelle des bêtises que j'ai faîtes, ton champion du monde est super zen! Je t'assure! En 3ème, notre jeu préféré avec ma meilleure amie était de nous faire coller, ensemble, pour aller rigoler en salle de permanence! Et pour se faire coller à 2, tu imagines bien les conneries que l'on pouvait faire.....Et tout ce petit manège a duré de la 4ème à la terminale. On a eut notre bac du 1er coup et j'ai réussis à faire 5 ans d'études après mon bac en école d'ingénieur (7 ans pour ma copine en école d'art). La seule chose que je retiens de ces années (quand même) c'est que les seuls profs auxquels on a pas fait la misère, c'était les passionnés. C'est à dire ceux qui mettaient autre chose qu'un cours avec un contrôle au bout. On avait un prof de maths super intelligent (je le pense vraiment). Il savait qu'on était des têtes brûlées. Et que l'on pouvait être, selon notre humeur, à la fois leader négatif et leader positif de la classe. Mais il avait remarqué que l'on détestait ne pas comprendre quelque chose. Du coup, il s'arrangeait TOUJOURS pour envoyer l'un de nous au tableau pour un exercice. Vu que l'on devait se creuser les méninges et qu'il y avait une sorte de solidarité avec celui qui était au tableau, la classe se régulait d'elle même. Et à côté de sa fonction d'enseigant, il bossait beaucoup avec les éducateurs, les animateurs avec lesquels on faisait des activités en dehors du temps scolaire. Du coup, il savait comment "nous prendre individuellement" puisqu'il avait un autre regard sur nous que les élèves perturbateurs. C'est peut être un début de solution pour un enseignant: accepter de ne pas avoir le savoir absolu et de travailler en transversalité avec les autres travailleurs sociaux qui côtoient ces mêmes jeunes. Ce n'est pas un conseil. C'est juste un constat qui je pense aiderait les profs à ne pas se sentir aussi démuni.

Le prof à la dérive 18/05/2007 14:51

Sur le coup des leaders, je suis entièrement d'accord avec ton analyse. Il suffit de se mettre LE leader de la classe dans la poche pour ne plus avoir de problème avec l'intégralité de la classe. Sinon, concernant les éducateurs, les CPE, les surveillants, les adultes relais, les médiateurs..., nous travaillons regulièrement avec eux; même si ceci doit se développer.

julie 18/05/2007 12:21

Je trouve qu'il y avait quand même une attention louable dans cette demande de scotch...Au vu de ce que j'ai lu jusqu'à présent, je me serai presque attendue à ce qu'il rende la règle en deux bouts sans que ça le perturbe autrement...

Le prof à la dérive 18/05/2007 13:10

Louable en effet, mais si ma règle aurait été réparée avec du scotch, je pense que je l'aurais remarqué...Il a trouvé anormale de ma rendre la règle comme ceci, et c'est un bon point je l'admet.

Castafiora 18/05/2007 10:49

Je suis entre le rire et la consternation. Je pense à toi et je me dis que tu dois souffrir beaucoup. En tout cas, moi, je souffre pour toi.Je suis consternée par ce que tu vis et je ne sais comment il faudrait faire pour améliorer le quotidien des profs qui comme toi n'ont pas la chance d'avoir des élèves un peu attentifs et concernés par la "culture", 'l'instruction" (comme on disait autrefois), la scolarité tout simplement......Tiens, va te promener chez OBNI, c'est un beau blog qui peut te distraire un peu de tes problèmes. Tu tapes OBNI sur Google et tu entreras dans un monde que j'aime.... j'en ai quelques autres très intéressants, si ça te plaît, c'est la seule chose que je puisse faire pour te consoler un peu de tes affreux jojos ! Courage.

Le prof à la dérive 18/05/2007 13:07

En effet, ce site (OBNI) est bien sympathique.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.