Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 09:52

Pont Bir-Hakeim 2010-12-12 0043

 

 

Avec la saison, comme de nombreuses personnes, j’ai eu une gastro …, pas de fièvre ni de vomissement, seulement des cas d’urgence pour aller aux toilettes si vous voyez ce que je veux dire.

 

Je n’ai donc pas pris la peine d’aller voir le médecin, j’ai simplement acheté une boîte d’imodium chez le pharmacien. Je sais, il faut faire attention à l’auto médication, en même temps, je ne suis pas sûr que mon médecin m’ait prescrit autre chose.

 

Bref, me voilà au collège pour assurer mes heures de cours. Dans la journée, il m’arrive une première crise, celle-ci tombe par chance pendant la récréation, ce qui me permet d’aller de toute urgence aux toilettes sans souci.

 

Mais un peu plus tard dans la matinée, au beau milieu d’un cours, rebelote, je dois aller de toute urgence aux toilettes et laisser ma classe. En l’espace de 10 secondes me voilà parti, j’attribue "les pleins pouvoirs" à un élève, en le nommant responsable de la classe (il n’est pas un peu fier d’obtenir ce titre), et en lui signifiant qu’en cas de souci, il parte chercher le CPE. Le tout en courant pour traverser la salle de cours et rejoindre la porte de la classe (les élèves ne comprennent pas vraiment pourquoi je me sauve ainsi, ils perçoivent juste une urgence de la plus haute importance), pour accéder enfin aux toilettes.

 

Depuis les toilettes qui sont à proximité de la salle de cours, je perçois les bruits d’amusements de mes élèves, je me dépêche, quelques minutes se passent et je reviens dans la salle de cours.

Les élèves me demandent pourquoi je me suis absenté au milieu du cours, je réponds juste que j’avais quelque chose d’urgent à traiter, rien de plus.

Il faut bien préciser, que l’abandon d’une classe en plein cours, ne fait pas partie de mes habitudes … mais là c’était d’une extrême urgence.

 

Je suis également humain, et je tombe parfois malade comme tout le monde !

Peut-être aurais-je mieux fait de ne pas faire cours, car s'il y auvait eu un problème durant ma courte absence devant la classe, j’aurais eu des retombées … enfin je m’en suis bien sorti.

 

Photo : Pont Bir-Hakeim, Paris.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article

commentaires

le majeur 27/04/2011 20:56


heureusement que tes "crises" étaient un peu espacées quand même ! parce que si ça avait toutes les 10 minutes les élèves se seraient posé des questions !
t'aurais toujours pu essayer de leur dire que tu es en fait superman et que tu devais intervenir de toute urgence pour sauver la vie de quelqu'un !


Proald 28/04/2011 07:39



Si c'était toutes les 10 min, je n'aurais probablement pas pris mes élèves !!!


Je ne suis pas sûr que mes élèves m'auraient cru !!!



David Batchnikov 21/04/2011 21:35


J'attends toujours -et je ne suis certainement pas le seul- vos propositions révolutionnaires pour un projet éducatif. Vous m'avez mis l'eau à la bouche mais je ne vois rien venir... Il est vrai
que votre préparation à l'agrèg vous prend certainement beaucoup de temps...


Proald 22/04/2011 15:04



Voici les liens sur des articles du blog, ceux-ci datent de 2008, mais restent valables :


http://prof-a-la-derive.over-blog.com/article-21089343.html


http://prof-a-la-derive.over-blog.com/article-21089396.html


http://prof-a-la-derive.over-blog.com/article-21089467.html


http://prof-a-la-derive.over-blog.com/article-21089643.html


http://prof-a-la-derive.over-blog.com/article-21089696.html


http://prof-a-la-derive.over-blog.com/article-21089768.html


http://prof-a-la-derive.over-blog.com/article-22235776.html


http://prof-a-la-derive.over-blog.com/article-22235866.html


http://prof-a-la-derive.over-blog.com/article-22543427.html


http://prof-a-la-derive.over-blog.com/article-22601056.html


http://prof-a-la-derive.over-blog.com/article-22601185.html


Bonne lecture bien sûr ...



Armand 19/04/2011 15:23


Cher Proald,
A ton "admirateur" David Batch je dirais:
"Il n'est pas indispensable de garder toujours le même point de vue; personne ne peut nous empêcher de devenir plus intelligent." (Konrad Adenauer)
Plus simplement, je te suggérerais de ne pas donner de grain à moudre à tes détracteurs en publiant leurs commentaires déplacés...
Amitiés


Proald 21/04/2011 09:30



Tant que le commentaire n'est pas insultant, humiliant ou raciste (ce qui arrive parfois), je préfére le publier. Nous sommes en démocratie après tout !



David Batch. 12/04/2011 19:47


Vos photos (bien composées) sont nettement meilleures que vos pauvres articles discutables.


Proald 16/04/2011 15:10



C'est un point de vue ...



rifa 09/04/2011 14:34


Vous le dites vous-même à vos élèves en revenant dans votre classe" j'avais quelque chose d'urgent à traiter".
Chercher , vous allez peut-être trouver le pourquoi de votre gastro...C'est pas simple de se mettre en arrêt pour un petit dérangement comme celui là, mais cela vaut souvent le coup. Bon
rétablissement


Proald 09/04/2011 20:11



Merci à vous.


:)



Youssef 08/04/2011 21:54


En même temps, s'absenter quand on n'a plus de voix, ça s'impose vu le métier. Mais pour une petite gastro, ça n'en vaut peut être pas la peine.

Et t'as pas choisi le moment effectivement :)


Proald 09/04/2011 20:11



Au beau milieu du cours ...



mmandi 08/04/2011 07:18


La même anecdote m'est arrivée au mois d'octobre. Sauf, que dans mon cas, c'était une intoxication alimentaire suite à un Chili con carne pas frais servi la veille à la cantine. Une centaine
d'élèves a été touchée et en plein cours à 8 heures, pas d'autre choix que de partir, devant le regard amusé de mes élèves.


Proald 09/04/2011 20:06



éééééééééénorme :)



prouf de sheik is pire 07/04/2011 16:29


Ca m'est arrivé une fois, en urgence relative, de laisser ma classe de 5* (avec qui je m'entendais très très bien) sans maître à bord. J'ai fait vite (me fallait quand même descendre 3 étage,
traverser la cour, traverser 2 salles, et revenir) et j'ai couru à en être essoufflée comme une élève de troisième en talon aiguille et parka en plastique noir dans une course d'endurance de 4
minutes, mais tout s'est bien passé aussi.
Et effectivement, j'avais très peur en songeant à d'éventuels dérapages...
Mais... ce n'était pas la gastro ! :)


Proald 09/04/2011 19:58



ça me rassure de constater que je ne suis pas le seul !!!


:)



Armand 07/04/2011 12:03


Cher Proald,
Il existe des "Pampers" géants pour ce type de situation...
Je te suggère d'en placer un, derrière une vitre avec le petit marteau ad-hoc.
Je suis certain, me souvenant de ma jeunesse, que tu aurais intérêt à contrôler régulièrement l'étanchéité de ce filtre pour que ta classe ne ressemble pas au réacteur numéro trois de
Fukishima...
avant qu'on n'y coule du béton!
Amitiés


Proald 09/04/2011 19:20



:)



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.