Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 07:14

Sacr--e-coeur-01.JPG         Un enseignant a accepté de prendre en stage de 6 semaines un enseignant stagiaire (1ère année avant la titularisation) d'une académie voisine de la sienne, tout cela pour arranger l'IUFM et le stagiaire. Ce stage est relativement long et demande un investissement pour l'enseignant, de ce fait il est indemnisé, enfin n'ayez crainte cela ne doit pas être une somme colossale.

         Ce stage a été effectué il y a maintenant 1 an. L'enseignant qui n'a toujours rien obtenu sur sa feuille de paye, et qui n'a pas eu de nouvelle durant toute l'année scolaire en question vient de recevoir une lettre de l'IUFM de l'académie voisine.
         Cette lettre lui précise : "Nous sommes dans l'impossibilité de pouvoir vous rémunérer car votre établissement n'est pas dans notre académie et votre rectorat n'accepte pas la prise en charge financière de ces stages".
         Ceci démontre bien une fois de plus l'aberration de l'administration de l'Education Nationale.
         Personnellement je trouve que l'excuse est vite trouvée pour ne pas payer cet enseignant comme promis lors de l'accueil du stagiaire. Comme si l'IUFM ne savait pas que cela poserait problème avant d'envoyer son stagiaire…

         C'est une excuse comme une autre pour économiser un peu plus sur le dos des enseignants.

Photo : Le Panthéon, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 3 : Titulaire (07-08)
commenter cet article

commentaires

Pascale 07/12/2007 04:45

Salut Proald et merci pour le com, toi aussi les photos sont sympas. Mes enfants sont encore en primaire et nous sommes "privilégiés", mais de mon expérience métropole et nouvelle calédonie, l'éducation scolaire en nc est déjà trés différente: on se lève quand un adulte rentre dans la classe, on n'appelle pas l'instituteur directement par son prénom mais en disant maître ou maîtresse et le prénom qui suit,  ici le coin c'est les mains sur la tête en plus, je pense que c'est dès les tous petits que ça déraille et je ne parle pas des parents qui ont tout laché.... et hélas ce n'est pas que dans l'éducation nationale qu'il y a des aberrations. Bonne continuation et bon courage Pascale

Le prof à la dérive 07/12/2007 09:20

Merci à toi.Et prends des photos régulièrement pour nous en faire profiter.

Castafiora 05/12/2007 22:24

Je n'ai que quelques mots à dire "Pauvres de nous" ! "Pauvre de vous" - c'est à pleurer.Ta photo est bien belle, Proald ! Le style s'affine, l'oeil s'aiguise, les pieds se font plus légers..........

Le prof à la dérive 06/12/2007 09:28

Et le temps passe ...

BBK.mel 05/12/2007 12:30

Lors de mon année de stage, j'ai atterri dans une académie voisine de la mienne.  Les profs de lycée pro doivent faire un stage en entreprise. j'ai donc demandé à faire mon stage chez moi, près de mes enfants et de mon bonhomme. Niet. Ca leur a couté deux fois plus cher de me garder loin de chez moi.La logique n'est pas l'apanage de l"Educ Nat, ni de l'administration en général.

Le prof à la dérive 06/12/2007 09:27

Les abérrations sont nombreuses au sein de l'Education Nationale, d'ailleurs il y a un 2nd article en préparation sur le sujet.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.