Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

24 novembre 2007 6 24 /11 /novembre /2007 07:02

         Au retour de mes vacances et de celles des élèves par conséquent, je reviens sur Paris la veille au soir par le train (histoire d'utiliser les vacances jusqu'au bout). Le train arrive à proximité de la gare de Paris, la plupart des passagers sont déjà dans le couloir avec leurs bagages près à débouler dans le métro. Je regarde par la fenêtre, avec mes écouteurs dans les oreilles et contemple l'entrée du train dans la capitale. Celle-ci est illuminée de mille feux. Le train commence à ralentir, puis s'arrête sur le quai, les portes s'ouvrent et celui-ci commence à se vider des voyageurs.

         Une fois sorti, je remonte tous les wagons du train dans le flot de passant. Nous allons tous dans le même sens afin d'accéder au métro, car le voyage ne se termine pas là.
         Un plongeon par les transports en commun et notamment le métro me remet directement dans le bain de la région parisienne, l'odeur et l'ambiance négative qui y règnent ne m'enchante guère. J'observe les passagers du métro et somnole à moitié. Une correspondance de train obligatoire me ravive un peu.
 
         Je sors enfin de ma station après cette longue immersion pour respirer l'air libre et fait un peu de marche à pied. J'apprécie toujours de marcher le soir, il fait frais, il n'y a que quelques voitures qui passent dans la rue, je contemple l'obscurité, brisée par les lampadaires qui longent mon avenue, la lumière qui y sort est tracée par l'humidité environnante. Les arbres qui bordent celle-ci commencent à perdre leurs feuillages. Le trottoir est d'ailleurs tapis de feuilles, d'un jaune très agréable à regarder. Je foule les feuilles sur ce trottoir, toujours avec ma musique dans les oreilles je perçois ce bruit doux de feuilles sur lesquelles je marche. Me voici devant mon immeuble, rien à changer durant mon séjour, je prends l'ascenseur, puis ouvre ma porte.
         Je sors les affaires de mon sac que j'ai ramené et les range. Je regarde rapidement mes plantes et les réinstallent dans mon studio. Je les avais toutes mises devant la fenêtre de mon coin cuisine pour que celles-ci ne soient pas privées de lumière.

 
         Je fais mon sac d'école pour le lendemain matin, et jette un coup d'œil sur mes cours avant de me coucher, car demain c'est la reprise. Vous ne me croirez peut être pas, mais j'ai hâte de retrouver mes élèves.
Le-Panth--on-01.JPG

Photo : Le Panthéon, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 3 : Titulaire (07-08)
commenter cet article

commentaires

Marie-Christine 27/11/2007 15:13

Cet article repose un peu la lectrice que je suis et est comme un bol d'air pur dans une ambiance très dure (dans ton collège).

Le prof à la dérive 28/11/2007 08:52

Si cet article à satisfait les lecteurs, j'essayerai de refaire quelque chose dans le même goût.

theo 26/11/2007 12:38

Ben oui, parce qu'on les aime bien tout de même.

Le prof à la dérive 27/11/2007 09:20

Bin bien spure qu'on les aime bien :-)

bibi 24/11/2007 12:41

je fais mon sac d'école (comme les élèves) cela prouve vraiment que tu as envie de retourner en classe...

Le prof à la dérive 25/11/2007 12:35

Au bout d'un moment, il est toujours agréable de repartir travailler.:-)

Armand 24/11/2007 09:04

Cher Prof à la Dérive,
C'était la note de poésie dans ce monde de brutes!
Amitiés

Le prof à la dérive 25/11/2007 12:33

J'ai eu la fibre poète un moment. Même si ce n'est pas de la poésie.

BBK.mel 24/11/2007 08:28

Si, je te crois. On a hate de retrouver nos élèves, même quand ils nous agacent !!

Le prof à la dérive 25/11/2007 12:32

Oui, exactement, sinon, nous nous ennuyons de ne pas les voir.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.