Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 08:34

         Etant donné, l'ampleur de la tâche ou du désastre (prenez le mot que vous trouvez le plus adapté), il est clair, que les profs n'ont pas comme but de leurs faire apprendre le programme ou une quelconque connaissance superflue. Je dis superflue étant donné la relativité entre le fait de savoir lire et compter (ce qui est primordiale), et toute autre connaissance beaucoup plus élaborée, mais qui reste inutile sans les 2 compétences énoncées précédemment.

         Par conséquent, mon cours ressemble plus à une garderie ou plus exactement à un cours d'occupation qu'un "vrai" cours. Et je vais même aller plus loin. Quand le cours se termine, je suis satisfait, si les élèves ont :
                              - pris leurs cours proprement,
                              - levé la main pour poser des questions,
                              - pu répondre à mes questions,
                              - pu faire des exercices qu'ils ont compris,
                              - été à peu prêt sage.
 
         Pour les SEGPA mon niveau d'exigence est au plus bas, mais ce niveau a son utilité. Car si tous ces points ont réellement été respectés, l'élève aura appris ou aura utilisé des points importants comme :
                              - la rigueur,
                              - la politesse,
                              - réceptif à mon cours,
                              - voir l'utilité de l'école,
                              - le respect.
 
         Mais je ne vais pas vous mentir, ce cours que je décris comme quasiment parfait, ne fait pas parti du quotidien mais plutôt de l'insolite (1 fois sur 8). Cela se traduit donc par une insatisfaction de ma part 7 fois sur 8 !

         Maintenant vous comprenez pourquoi j'ai utilisé le mot désastre.



Photo : Cimetière Montparnasse, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 3 : Titulaire (07-08)
commenter cet article

commentaires

Tietie007 23/11/2007 14:03

J'ai visité tous les cimetières parisiens, cet été, lors de mon périple dans la capitale. J'ai bien aimé Montparnasse et le Parc Montsouris.Quant à tes cours, j'enseigne depuis 13 ans en Lycée Pro, donc je comprends très bien ce que tu veux dire ...Disons qu'il faut relativiser ...les programmes officiels sont, souvent, délirants, donc nous faisons ce que nous pouvons avec les élèves que nous avons. Personnellement, si je peux intéresser quelques élèves en français et en histoire géo, sur une classe de 30, je suis déjà satisfait !Bon courage !

Le prof à la dérive 25/11/2007 12:31

Le parc Montsouris ... un cimetière ? Rassure moi, tu n'as pas aperçu de tombes au moins ?;-)Les programmes ne doivent surtout pas sortir des livres ... il faut simplement s'appuyer dessus, mais légèrement !

BBK.mel 22/11/2007 19:25

Je te rassure (ou je t'inquiète, au choix), ça n'évolue pas beaucoup par la suite. l'objectif en début de BEP est de faire en sorte que les élèves prennent le cours sans attendre passivement la correction, qu'ils lèvent la main pour parler, qu'ils ne se coupent pas la parole etc. Quant à savoir lire, écrire et compter, ce n'est pas totalement acquis. Mais non, je ne suis pas pessimiste. Seulement réaliste et confrontée à la réalité tous les jours !

Le prof à la dérive 23/11/2007 08:59

Desfois j'aimerais bien devenir optimiste, mais dans ce cas, nous ne pouvons plus être réaliste !!! Je ne sais pas si je suis bien clair.

Armand 22/11/2007 14:04

Cher Prof à la dérive,
Au lieu d'un beau cimetière, je crois que l'image suivante conviendrait mieux pour l'expression de tes sentiments.
Tu peux l'utiliser tant que tu veux, sans me payer des droits d'auteur!
http://imagik.fr/images/jdv1195736402b.jpg
Amitiés

Le prof à la dérive 22/11/2007 17:49

Je n'irai peut être pas à dire que l'image que tu as mises conviendrait à mes sentiments tout de même !Il faut savoir que les photos sur mes articles ne sont absolument pas liées avec le texte de l'article. Ces photos sont simplement là histoire d'agrémenter le texte.;-)

Armand 22/11/2007 09:11

Cher Prof à la Dérive,
J'ai bien peur que, du point de vue des élèves, les mots "tâche" et "désastre" ne s'appliquent comme suit:
- Leur tâche de perturbateurs consiste à t'empêcher de donner ton cours.
- Leur désastre (journée fichue) c'est quand tu les a obligés à faire quelque chose de positif.
Amitiés

Le prof à la dérive 22/11/2007 09:22

De toute manière, les élèves ne comprendraient pas les mots "tâche" et "désastre". D'ailleurs, pas plus tard qu'hier, j'ai utilisé les mots "avantage" et inconvénient", une élève m'a demandé ce que cela voulait dire, je l'ai donc expliqué et j'ai pris un exemple : l'avantage de votre classe, c'est que les élèves peuvent être sérieux de temps en temps, et l'inconvénient, c'est que les élèves bavardent sans arrêt !Et bien ils ont compris les 2 mots ;-)

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.