Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 16:45

         Mon nouveau job, bouche trou, oui je sais, c'est une expression légèrement péjorative. En même temps c'est tellement réaliste.

         Comme je l'ai déjà dit, je suis TZR, désolé pour les différentes abréviations, c'est la mode qui veut ça. C'est un langage interne à l'EN (Education Nationale). Bon promis, j'arrête les abréviations.
         Je reprends, je suis TZR, ce qui signifie remplaçant. Actuellement, j'effectue mon service sur 2 établissements et malgré cela, il me manque des heures pour effectuer mon plein temps pour lequel j'ai été embauché.
         Autrement dit, l'état a embauché des fonctionnaires qu'il n'utilise pas à leurs pleines capacités. Est-ce normal ?
         Mais ne vous inquiétez pas, les recteurs donnent des directives pour que les principaux des établissements s'occupent de nous. Pour compléter notre service nous pouvons ainsi faire des heures de permanence au CDI, prendre en charge une option (IDD, DP…, désolé, je n'ai pas pu tenir concernant les abréviations !), le soutien scolaire, ou la responsabilité du réseau informatique. Bref, les TZR sont multitâches et n'ont pas de métier. Grâce à la nouvelle loi De Robien en vigueur depuis l'année dernière nous pouvons même enseigner une autre matière que la notre. "Prof" ne va pas tarder à rimer avec "Superman". Etre multitâches mais à quel prix ? Nous avons passé un concours spécifique à notre spécialité que nous n'utilisons pas.
         Mais alors pourquoi nous faire passer un concours aussi pointu dans chacune de nos disciplines respectives, pour aboutir à une matière qui n'est pas la notre ?

         Ce n'est pas fini, le meilleur est à venir, car si certains TZR n'ont pas un emploi du temps complet, certains en ont un vierge. Je développerai ce point prochainement…

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 2 : Néotitulaire (2006-2007).
commenter cet article

commentaires

Killcow 01/09/2007 14:05

Oui, et en plus, à mon lycée, on a eu une prof qui est partie (ennuis de santé) et il a fallu qu'on tape fort, à un mois du bac, pour avoir un remplaçant (au bout de 2 semaines) !

Le prof à la dérive 04/09/2007 17:13

Et encore défois c'est la quasi totalité de l'année sans un prof remplaçant...

@lpha 28/08/2007 08:34

Un prof multitâche, ça ressemble à Windows (de micromou), à vouloir faire réaliser de nombreuses actions en même temps, ça beugue, ça plante !Bon courage pour cette nouvelle année.

Le prof à la dérive 29/08/2007 11:00

Le prof qui beugue c'est sympa comme titre ça !:-)

Laura 27/08/2007 10:52

ça c'est un des trucs fascinant de l'education nationale ! car un prof de techno qui se retrouve à enseigner l'histoire ça doit valoir sont pesant d'or, quoiqu'un prof d'anglais qui passe prof de math peut lui faire concurence...c'est du gran dn'importe quoi ! ça me fait peur pour l'avenir des enfants...kissss

Le prof à la dérive 27/08/2007 13:55

Le maître mot, la polyvalence.

julie 27/08/2007 10:25

Je n'ai jamais compris déjà qu'on puisse autant être muté sur l'école primaire que l'école maternelle avec un même diplôme.Je trouve ces deux secteurs très différent et si le second m'aurait intéressé, le premier non...De nombreuses incohérences.

Le prof à la dérive 27/08/2007 13:54

Et si il n'y avait qu'une seule et unique incohérence...

Gwenn 26/08/2007 20:32

Je suis enseignante en GS / CP (autrement dit: maikresse!). Moi aussi je dois être polyvalente: institutrice bien sûr, mais aussi éducatrice  puisque les parents nous laissent maintenant éduquer leurs propres enfants , assistante sociale puisqu'il faut écouter les parents se plaindre de leur moitié, ... Je crois vraiment que notre métier n'est pas reconnu à sa juste valeur... et en plus, on nous prend pour des fainéants!!!

Le prof à la dérive 27/08/2007 13:53

L'art de la contradiction est bien exposé.

Peff de Toulouse 26/08/2007 19:06

Au fait ils ont été annulés ou pas les décrets Robien ?Parce que Sa très Gracieuse Majesté M. le Président avait dit aux syndicats de prof qu'ils étaient abrogés ...

Le prof à la dérive 27/08/2007 13:52

Il me semble également avoir entendu dire que les décrets Robien étaient purement et simplement supprimés.

Bôôh 26/08/2007 01:59

Mais il est fantastique Robien : enfin un gars qui s'est rendu compte de la grande valeur de nos professeurs ! Non ce n'est pas ça l'idée ?Pour les remplaçants, il semblerait en plus que des points obtenus il y a cinq ans et plus aient été supprimés (ce que j'ai retenu d'une lointaine conversation avec deux remplaçants de mon entourage, pleine d'abréviation), donc non content d'être corvéable à merci (ou réduits au chômage technique) dans des coins où on n'aurait même pas imaginé débarquer, on se retrouve en plus à ne pas pouvoir retourner chez soit après quelques paires d'années de bons et loyaux services.

Le prof à la dérive 27/08/2007 13:51

Non, ce n'est pas vraiment ça l'idée, où alors, j'ai très mal compris. Mais j'ai comme l'impression que tu as compris la même chose que moi.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.