Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 07:22

Ambassade de Pologne 2012-09-15 11-05DSCN3074

 

 

Lors d'un conseil de classe, le professeur principal prend la parole, puis c'est au tour des délégués d’élèves.

L'un d'eux lit ses notes qu'il a prises lors de la préparation du conseil avec ses camarades.

Deux phrases sont inattendues : "Au 2ème trimestre, il y a eu une mauvaise organisation des enseignants !" et la 2nde tout aussi déplacée "Il y a aussi eu un relâchement des enseignants !". Forcément, certains d'entre nous ont rigolé, mais est-ce vraiment drôle ?

Le principal leur a demandé (de manière ironique), si un enseignant qui manquait d'organisation devait venir les voir pour avoir des conseils ...

 

Franchement c'est pathétique ! Le conseil de classe, sert donc à évaluer et à juger ... les enseignants !

 

 

Photo : Ambassade de Pologne, Paris.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Photos
commenter cet article

commentaires

bilbote 27/06/2014 13:57

vous n'avez pas demandé des explications sur ce qu'ils appellent "mauvaise organisation" et "relâchement" concrètement?

Proald 27/07/2015 23:30

Lors d'un conseil de classe, on ne juge pas les enseignants. Après obtenir des retours d'élèves de manière individuelle peut être intéressant, mais pas lors du conseil de classe.

bilfusée 21/07/2015 10:33

peut être avait il un argumentaire intéressant, qui aurait pu vous éclairer sur la critique qui peux s'avérer constructive.
Sinon a quoi bon demander leur avis aux élèves?

Proald 28/06/2014 10:20

Non, nous ne nous sommes pas rabaissés à ce genre de chose !

Armand 12/07/2013 06:18

Cher Proald,
S'il n'y a pas assez d'ordre, c'est qu'il y a trop de matériel qui encombre les classes.
La solution serait donc de réduire le nombre de bancs et de chaises, comme cela se fait dans les pays les plus pauvres (pour les personnes condamnées à vivre dans des conditions très
difficiles)...
Cela réduirait aussi le nombre d'élèves par une politique malthusienne d'affectations: les élèves en retard ne pouvant pas s'asseoir seraient considérés comme absent (respect des droits de
l'enfant) et dès que leur quota d'absence serait atteint, ils devraient changer d'école.
L'éducation nationale ferait de fameuses économies.
Amitiés
P.S. C'est de l'humour noir!

Proald 12/07/2013 11:41



Ah l'humour d'Armand ...



Cristophe 11/07/2013 20:25

Qu'on dise AUSSI son avis sur les enseignants ne me choque pas.

Proald 12/07/2013 11:39



Ce n'est pas vraiment le lieu, s'il y a un souci avec un enseignant il faut d'abord passer par lui.


Après le prof principal.


Mais de là à en parler au conseil de classe ...



Aurélie63 11/07/2013 08:31

c'est même étonnant que ce genre de chose ressorte au conseil. Le pp doit normalement cadrer ce genre de chose !

Proald 12/07/2013 11:38



C'est exact, mais on a bien rigolé.


;)



Cécile 11/07/2013 07:50

ils n'ont pas bien intégré le principe du conseil de classe ! heureusement les profs ont de l'humour et de la répartie ! Bonnes vacances Proald !

Proald 12/07/2013 11:32



Merci bien ! :)



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.