Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 08:09


 

Eh oui, à la fin de chaque année, il faut faire un brin de rangement, sinon, ça devient vite n’importe quoi. Donc j’ai commencé à faire du tri.

 

Tiroir de droite, ah oui, il s’agit de mes rapports disciplinaires et de mes billets d’exclusion vierges, je les garde ça servira l’année prochaine …

Et ça, de quoi s’agit-il … la pochette où je garde le double de chaque rapport que j’ai fait justement, je les garde aussi, mais en souvenir cela !

 

Le 2nd tiroir maintenant, ola, il y en a des stylos là dedans, et oui, ceux sont tous les stylos qui traînaient au sol ou que les élèves ont laissé sur leurs tables durant l’année, bon je les met de côté, comme ceci je pourrais toujours en donner aux élèves qui n’ont pas de trousse, et qui ne peuvent pas prendre leurs cours faute de matériel.

Et ces bouts de papier, c’est quoi ? Ah oui, je me rappelle ceux sont les lettres d’excuses que j’ai eu par mes élèves … je dois garder ça aussi, j’aurais de bons souvenirs plus tard …

Côté gauche maintenant, c’est toute la paperasse administrative, ça c’est rapide, direction la poubelle, car l’année prochaine j’aurais encore les même papiers !

Et le plus dur maintenant, celui du bas, le fameux et célèbre placard qui ferme à clef pour mettre les objets confisqués ! Il faut dire que j’aime bien confisquer, car c’est un bon moyen de faire pression sur les élèves, la seule chose, c’est qu’ils oublient de venir réclamer leurs objets, du coup je me retrouve avec un tas d’objet dont je ne sais pas quoi faire. Allez soyons fous, je me lance dans l’inventaire, c’est parti :

-         1 crayon pour les yeux.

-         1 gloss

-         1 miroir

-         1 bracelet en plastique

-         1 échantillon de parfum

-         1 magazine de géographie (bizarre, la dernière fois c’était sur le rap)

-         1 mini moto en plastique

-         1 gant (et non pas une paire)

-         1 bonnet

Et le meilleur pour la fin :

-         4 sucettes

-         3 malabars

-         2 poches de bonbons (dont une trouée qui a mis plein de sucre dans mon tiroir, … non, on ne se moque pas)

 

Pour les vêtements, je peux éventuellement les amener à l’infirmerie voire à l’accueil, les bonbons je ferais une petite distribution les deux derniers jours, et pour le reste, poubelle …

 

         Il faut bien préparer la rentrée à venir, et faire de la place dans son bureau, mais comme vous le constatez, je garde beaucoup de choses, et je n’aime pas jeter, donc ça devient difficile !

         Sans oublier, qu’une fois le bureau rangé, il faut passer au casier de la salle des profs, mais là, c’est simple, comme il n’y a que des documents administratifs, tout part à la poubelle !

         Ah ça sent les vacances !!!

 

Photo : Passage Barrault, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 19:24


 

Voici quelques temps de cela que mes élèves maîtrisent l’outil informatique, internet ainsi que les sites qui peuvent être pratiques, comme celui des pages jaunes. Car comment obtenir le numéro de téléphone d’une personne que nous connaissons, et bien tout simplement en allant sur le site des pages jaunes. Et les élèves font de même, mais avec leurs professeurs … et ça c’est nettement moins utile !

Résultat des courses, j’ai une petite 6ème qui me nargue en me disant "Monsieur, c’est pratique les pages jaunes sur internet, on peut trouver tous les numéros de téléphone, d’ailleurs le votre il est facile à retenir.". La seule chance que j’ai, c’est qu’il s’agit d’une élève sans problème, et pour le moment mon téléphone ne sonne pas sans arrêt et pas la nuit non plus !

Comme si cela ne suffisait pas, cette même élève est revenue à la charge quelques temps après, et m’a bien fait comprendre qu’elle avait mon numéro. Je lui ai fait par réponse : "Moi aussi je peux avoir ton numéro de téléphone, et appeler tes parents !" et elle m’a répondue un "Non, mais je rigole monsieur.".

 

Lorsque mon numéro de téléphone tombera entre de mauvaises mains, mes nuits seront également mauvaises …

Il ne me restera plus qu’à utiliser l’annuaire inversé sur pages jaunes point fr bien sûr !!!

 

Photo : Parc de Bercy, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 23:16



 

Il y a quelques temps de cela, j’arrive un matin au collège, je prends ma classe, je me dirige vers la salle de cours, puis les élèves se mettent en rang dans le couloir. Avant d’ouvrir ma porte, une élève me parle avec un grand sourire :

-         L’élève : "Vous êtes amoureux M’sieurs !" Avec un visage qui arbore un large sourire.

-         Le prof un peu gêné : "Euh … Pourquoi dis-tu ceci ?"

-         L’élève : "Bin, vous avez changé."

-         Le prof : "…" Sans réponse, j’ai probablement dû rougir.

 

Il y a des moments comme ça, où on se demande comment font les élèves pour tout savoir …

 

Photo : Rayon de soleil, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 19:59


 

Ce week end, je suis allé à la plage, par la même occasion je suis allé voir de la famille. Le beau temps était au rendez vous, par conséquent, j’ai pu me prélasser au soleil, et même bronzer. Il faut dire que je bronze relativement facilement.

Et forcément en commençant ma semaine de cours, les remarques d’élèves n’ont pas tardé, systématiquement, c’est quasiment le même dialogue qui se déroule.

 

-         L’élève 1 : "Oh monsieur, vous êtes tout bronzé !"

-         Le prof : "Oui, oui, je sais."

-         L’élève 1 : "Vous êtes allé où ?" L’élève est par définition curieux de connaître la vie du prof.

-         Le prof : "Je suis rentré au bled !" De manière un peu ironique forcément. Le bled est le synonyme de patelin, ce mot est originaire du nord de l’Afrique.

-         L’élève 2 : "Oh ! C’est où votre bled !" Je m’abstiens de tout commentaire, pour ne pas casser mon image. Bah oui, j’ai une image à entretenir !

-         L’élève 1 : "Vous êtes Marocain ?"

-         L’élève 2 : "Mais non c’est un Italien."

-         Autre élève : "Mais non il vient de Thaïlande l’prof !"

-         Tous les autres élèves : "…" Les élèves continuent ainsi, en énumérant tous les pays qu’ils connaissent !

 

Et chaque année, c’est ainsi. Je prends toujours un malin plaisir à voir toutes les nationalités qu’ils sont prêts à me délivrer.


Photo : Métro ligne 14, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 15:00


 

Le cours se déroule normalement, dans le bruit, avec des élèves déconcentrés, pour ne pas dire qu’ils vaquent à des occupations plus … comment dire … personnels. Il faut dire que je faisais un test sur moi-même et mon cours. Interdiction formelle de crier ou même d’élever la voix, je voulais constater le bien que cela faisait à mes nerfs, ma gorge, et le bienfait ou méfait éventuel sur les élèves.

 

Et un moment, l’une de mes élèves me dit "ça va pas monsieur ? … Normalement vous criez là !".

C’est rassurant de constater que les élèves eux mêmes se rendent compte qu’ils dépassent les bornes.

Tu m’étonnes que l’élève m’ait dit cela, un élève debout, un autre retourné et le tout entrain de bavarder …

Enfin le résultat de cette "étude", c’est que les élèves ont toujours été aussi indisciplinés, par contre moi je suis ressorti du cours calme, ce qui est rare, mais avec un sentiment d’avoir perdu la bataille !



Photo : L'observatoire de la Sorbonne, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 19:33



 

Mon cours commence, et comme souvent, je constate que je n’ai pas le cahier de texte, je demande donc à un élève d’aller le chercher rapidement. Je débute donc mon cours, sans le cahier de texte et sans l’élève.

Quelques instants après une élève se lève en regardant dans la cour et parle à ses camarades, qui ont l’air très intéressé. A mon tour, je fais de même et jette un coup d’œil depuis le 2ème étage de la salle. Et là je constate que le fameux élève partit chercher le cahier de texte, vient de traverser toute la cour pour arriver devant la grille et taper la discussion avec ses amis qui se trouvent à l’extérieur du collège.

Celui ci finit au même moment sa discussion et amorce la traversée de la cour. Je précise que la cour se situe à l’opposé de l’emplacement du cahier de texte.

Pris d’un mouvement d’énervement, j’ouvre la fenêtre de ma salle.

 

- Le prof : "Eh machin ! Que fais-tu dans la cour ? Dépêches-toi !" Le tout en criant, car l’élève se trouve à plusieurs mètres de la fenêtre.

- L’élève : "C’est bon j’arrive. " Etant fortement énervé par cette réponse nonchalante, je réplique.

- Le prof : "Machin tu as une heure." Désolé, je n’ai pas pu m’en empêcher !

 

Et le pire, c’est lorsqu’il est revenu dans la salle de cours avec le cahier de texte, il a tenté de me donner une excuse valable !!! Mais comment expliquer être dans le coin de la cour pour chercher le cahier de texte, cela me paraît délicat !

Ah la mauvaise foi.



Photo : Eglis St Michel des Batignolles, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 14:39



 

Petite ou plutôt grosse anecdote, d’une collègue de sport. Lors d’une sortie piscine avec l’une de ses classes, ma collègue est donc sur le bord du bassin avec ses élèves entrain de leur donner les consignes. Puis un élève se trouvant juste devant elle, est pris d’une méchante envie d’éternuer.

-         L’élève : "HAAATchouuum !" Premier éternuement ! "HAAATchouuum !" Deuxième éternuement ! "HAAATchouuum !" Troisième éternuement !

-         La prof : "EH tu ne peux pas mettre ta main !" J’imagine la tête de ma collègue entrain de se décomposer, et surtout entrain de recevoir les postillons dûs à l’éternuement de l’élève.

-         L’élève : "HAAATchouuum !" Quatrième éternuement ! Hormis l’exploit sportif d’éternuer quatre fois de suite, l’élève n’a donc pas pris en compte la remarque de son professeur.

Pour finir en beauté, l’élève se racle la gorge, puis se retourne pour cracher le tout dans la piscine juste derrière lui (si, si !).

 

         Dans un premier temps ma collègue en a perdu sa voix, puis elle l’a bien évidemment fâché et l’a mis à l’écart dans un coin. Probablement pour se calmer elle-même. J’ai vraiment imaginé la scène lorsqu’elle m’a raconté cette anecdote. Et j’étais surtout mort de rire !


Photo : place des fêtes, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 08:41


Lors d’une heure de soutien scolaire, quelques élèves révisent leur leçon de mathématiques. Ce cours est basé sur les graphiques et notamment les différentes sortes de graphiques. Les élèves doivent trouver des exemples d’utilisation pour différents graphiques. Tel que les histogrammes utilisés en géographie pour la pluviométrie. Je trouve cela intéressant, car les élèves constatent par eux même que chaque matière a son utilité dans la vie courante, et notamment dans les autres matières.

Puis soudain, j’ai une idée lumineuse (si, si). Il paraît que la meilleure façon d’obtenir des compliments c’est de se les faire soi même !

Je ne suis pas un grand adepte des jeux vidéo (du moins, plus maintenant, l’adolescence étant passée), d’ailleurs je ne possède pas de console. Par contre plusieurs de mes amis en possèdent. Du coup, il m’arrive de jouer à la console de manière occasionnelle. Par contre beaucoup de mes élèves sont des joueurs réguliers de jeu vidéo.

 

Et là je vous vois venir, mais quel est le rapport avec les fameux graphiques.

 

Il se trouve qu’il existe un jeu vidéo de foot extrêmement connu qui se nomme PES (Pro Evolution Soccer) un jeu de foot, tout ce qu’il y a de plus traditionnel, et ce jeu fait la part belle aux différents graphiques. Car pour visualiser les performances des joueurs ou d’une équipe, le jeu utilise un graphique d’un genre un peu particulier, ils se nomment des radars.

 

Je reviens donc à mon soutien scolaire. Coup de génie, je dis à mes élèves :

-         Le prof : "Je suis sûr que vous connaissez d’autres sortent de graphique." J’arborais un large sourire car je savais déjà où aller avec mes élèves.

-         L’élève 1 : "Bin non, on en connait pas." Les élèves cherchaient mais ne trouvaient rien, un peu blazés.

-         Le prof : "Allons. Vous ne connaissez pas PES ?"

-         L’élève 2 : "Oh ! Le jeu de foot ?" Les élèves passent soudainement d’un état passif, à une sur motivation exceptionnelle.

-         Le prof : "Oui, c’est ça le jeu de foot."

-         L’élève 2 : "Vous connaissez messieurs ! Vous y jouez ! Vous avez une console !" ça y est ils perdent le sujet le cours.

-         Le prof : "Oui je connais ce jeu vidéo, mais vous, si vous connaissez ce jeu, vous connaissez forcément un autre graphique."

-         L’élève 1 : "Ah bin oui, les trucs pour voir le niveau des joueurs, vitesse, attaque, …"

-         Le prof : "Et bien voilà. Tu veux nous faire le graphique au tableau."

-         L’élève 1 : "Oh, je dois faire le graphique de PES !!!" L’élève est en apothéose.

 

Quand le cours motive les élèves, c’est un moment magique. Du coup, ce sont les élèves qui me motivent. Si ce n’est pas formidable !


Photo : Le parc des Buttes de Chaumont, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 09:30

 

Récemment, j’ai eu cours avec mes petits 6 ème. Je débute donc mon cours en me mettant debout devant ma classe. Un élève du 1er rang me dévisage, je suis interloqué, car il est vraiment concentré, puis il m’interrompe pour me parler :

 

-         L’élève : "Monsieur, vous êtes fatigué ?"

-         Le prof : Un peu déconcerté. "Ce n’est pas le sujet du cours." Je sens que l’élève veut continuer à parler de SON sujet, je tente de couper court à la conversation.

-         Le prof : "Non stop !"

-         L’élève : "Mais monsieur si vous êtes fatigué, vous avez des poches sous les yeux !" Noooooooooooooooooooooooooooooooooon !!!

-         Le prof : " ?/!" Très énervé.

 

Le premier qui me dit que la vérité sort de la bouche des enfants …

 

Dire qu’il est en 6ème, et qu’il a constaté que son prof manqué cruellement de sommeil.


Photo : Le parc de La Villette, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 19:33

 

Dernièrement, j’ai un surnom qui m’a été attribué : "Monsieur Grimace". Mais pourquoi ?

Tout ceci provient de ma représentation lors de mes cours. Lorsque j’explique des choses à mes élèves, j’y mets tout mon cœur, c’est un show que je fais. Une vraie représentation travaillée dans ces moindres détails où je joue le rôle du présentateur et mes élèves sont les spectateurs, que je tente de rendre le plus actif possible pour qu’ils assimilent correctement le cours.

J’utilise donc tous les moyens, les outils qui sont à portée de main, comme une règle, le tableau pour retranscrire mes paroles. Mais je n’utilise pas uniquement des objets.

Car ma gestuelle est un élément important pour transmettre visuellement aux élèves le contenu du cours. Je fais donc des gestes avec mes mains qui appuient mes propos. De plus j’ai un visage que je peux modeler relativement facilement, comme mes sourcils, mes yeux, mes oreilles (si si, elles bougent !), … sans parler de l’intonation de la voix.

 

Donc comme vous le comprenez tous les moyens sont bons pour transmettre un cours ainsi que sa motivation.

Il va sans dire que tout ceci peut se faire uniquement si les élèves sont un minimum attentifs et que votre énergie y est consacrée entièrement. Car si vous gérez en parallèle des difficultés avec d’autres élèves, cela devient difficile de faire son one man show

 

Photo : Les champs Elysées, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.