Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 20:03

 

Lors d’un cours avec mes p’ti 6ème, je passe dans les rangs pour observer avec attention la prise du cours et l’avancée de l’exercice que je viens de leur donner. Pour le reste, le cours se déroule tranquillement sans problème notoire.

J’arrive auprès d’un élève et constate que son cours est sur le bord de la table et qu’il écrit sur une autre feuille. Aussitôt je pense qu’il ne fait pas l’exercice demandé et qu’il en profite pour travailler un autre cours. Pourquoi je pense toujours qu’un élève fait quelque chose de mal ?

 

Je m’avance et la discussion s’engage :

-         Le prof : "Tu ne fais pas l’exercice ?"

-         L’élève : "Si si." Le tout en me faisant voir sa feuille de cours sur laquelle il écrit. Je m’interroge, à qui appartient le 2nd cours sur le bord de la table.

-         Le prof : "Et ce cours, à qui est-il ?" Le tout en montrant la feuille inutilisée.

-         L’élève : "Il est à moi, c’est que je l’ai refait, car j’avais mal écrit." J’observe son ancien cours, mais je ne trouve pas de rature.

-         Le prof : "Où as-tu fait des fautes ?"

-         L’élève : "Non, je n’ai pas fait de fautes, c’est que j’avais mal écrit, regardez." Il me montre preuve à l’appui en comparant ses deux cours. Mais je ne vois toujours rien, les deux sont parfaits, les titres soulignés en rouge, les lignes sautées entre les paragraphes, pas de tache, pas de rature, pas de blanc …

-         Le prof : complètement stupéfait "Très bien, continues ton exercice." Un élève super motivé dans mon cours, WOUAH !

 

Dire que certains élèves prennent leurs cours sur une feuille de brouillon et encore lorsqu’il le prenne, et là j’ai devant moi un élève qui réécrit son cours déjà nickel chrome (c’est mon expression favorite), durant celui-ci. Donc à la fin de l’heure, il ne possède pas un cours, mais deux ! Et à côté de ça, j’ai des élèves qui ne prennent rien quel gâchis, il devrait revendre sa motivation.

J’ai bien failli lui demander son vieux cours pour le donner aux autres élèves qui sont absents moralement du cours.

 

Il faut peu de choses pour passer une bonne journée, car celle-ci est une journée où il fait bon de travailler.


Photo : Jardin des tuileries, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 13:19

 

A la fin du cours, je précise quasiment systématiquement aux élèves de jeter leurs papiers à la poubelle et de ranger leurs chaises sous la table. Et si ce n’est pas fait, je les interpelle avant de sortir de ma classe pour revenir finir le travail.

Et aujourd’hui, je vois une élève partir en oubliant de ranger sa chaise. Je précise que j’avais cette élève l’année dernière et c’était une vraie pes… J’en ai franchement bavé avec elle l’année dernière. J’avais fait plusieurs rapports. J’avais même eu le droit à une convocation dans le bureau du principal suite à un coup de téléphone de ses parents … Bref, c’était loin d’être une élève modèle !

 

Et donc là je la vois partir sans ranger sa chaise. J’étais prêt à lui signaler, lorsque je l’entends parler à voie haute "Ah ouai j’ai oublié ma chaise.". Et je la vois d’elle-même faire demi tour, pour ranger sa chaise correctement sous la table. J’en suis tout stupéfait, je souris et un élève me demande "Pourquoi vous souriez monsieur ?", "Euh, … pour rien, pour rien."

 

Je ne peux pas vous expliquer, la joie qui m’a envahi suite à cette scène complètement improbable. Vraiment c’était un bonheur que j’ai eu la joie de déguster. Ça a ensoleillé toute ma journée.

Photo : Galerie C.T. LOO & Cie, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 14:56

         Lors d’un cours, je demande aux élèves qui souhaitent lire la leçon à voix haute, plusieurs élèves lèvent la main, je choisis un élève au hasard. Et celui-ci commence à lire le texte.

         Au début, je me dis à moi même, tiens il ne lit pas le texte que j’ai demandé, puis je m’aperçois que si, mais je ne comprends qu’un mot sur cinq ! En fait l’élève à un fort accent. Je tends l’oreille pour essayer de mieux comprendre …mais je n’arrive pas à suivre, pourtant je connais mon cours par coeur. Pour suivre, je me vois obliger de lire le texte en même temps que lui.

         Je ne suis pas habituer à cet accent. En fait il s’agit d’un accent qui nous provient très probablement de l’Afrique noir.

         Ça me fait penser à mon voyage à Québec city, lorsque je suis arrivé, je ne comprenais pas certaines personnes qui avaient un fort accent québécois.

 

         J’espère juste une chose, que l’élève me comprenne mieux que moi je le comprends ! Sinon ça va être difficile de suivre les cours.


Photo : Eglise St Etienne du Mont, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 18:05

 

Voilà 1ère journée de cours terminée, plutôt calme, les élèves sont toujours calmes au début. Il y a des périodes de calme connues et puis des périodes difficiles connues également. Enfin pour le moment nous sommes dans le bon et ça dure au moins la 1ère semaine voire peut être deux.

J’ai tout de même tenté l’approche du prof sévère, vous savez le prof qui veut absolument que les élèves soit en rang deux par deux sans parler avant d’entrer en classe. Et ça marche ! Pour le moment …

La même chose en cours, ne pas sourire surtout ne pas sourire, il faut se faire une façade. Je ne veux pas passer pour un con non plus, mais bon faut être sûr de soi.

 

Durant cette journée, les nouveaux élèves vous observent pour mieux vous juger et adapter ainsi leurs comportements au plus proche de la limite à ne pas franchir. Bref, c’est LA journée à ne pas rater.

 

J’ai donc fait une présentation du déroulement de l’année scolaire, plus tous les petits trucs de début d’année.

Après avoir fini cette journée, je suis rentrée chez moi avec un mal de gorge, pas celui où vous êtes malade, non le mal de gorge lorsque vous avez trop parlé. Je ne suis plus habitué à parler autant ! La gorge desséchée, pourtant j’ai bu à chaque pause, et je n’ai même pas crié (encore heureux lors de cette 1ère journée).

Je vais probablement vite retourner dans le bain, encore quelques jours où je peux souffler …

 

Photo : Le musée de Cluny, Paris.

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 11:28

 

Ça Faisait bien longtemps que je n’avais pas eu une vraie bagarre en cours ! Non pas que je souhaitais en avoir une. Mais des broutilles, des calottes, des chamailleries, ça oui, j’en ai régulièrement, mais une vraie bagarre avec les poings fermés qui se dirigent en plein visage, envoyés avec toute sa force, c’est plus rare, heureusement d’ailleurs !

 

Donc vous voyez le tableau, deux élèves qui se cherchent lors de mon cours, et qui arrivent à se trouver. Forcément à force de se provoquer …

 

Un élève se lève pour aller régler ses comptes, l’autre n’attend que ça, et … c’est parti top départ ! Une droite répondue par un crochet, moi je hurle en leur demandant de stopper immédiatement, vous pensez bien qu’ils continuent …

Je suis séparé de quelques mètres pour arriver au ring. J’accours vers eux, les autres élèves contemplent la scène tout en étant exaltés. J’arrive près d’eux ils continuent à se frapper aussi violemment que possible. Je les prends (sans être trop violent moi-même) par le pull pour les retirer l’un de l’autre, mais ils s’accrochent mutuellement tout en continuant généreusement la distribution de coups. Mais je suis au beau milieu du duel, je m’en prends un, puis deux, … etc. …

Pris d’énervement à force de me prendre des coups sans pouvoir y répondre, je les pousse à mon tour de toutes mes forces pour pouvoir les séparer rapidement. Ça  y est j’en ai écarté un qui s’écrase sur la table, mais il revient à la charge, je m’interpose me prends encore quelques coups au passage (c’est mon cadeau de fin d’année). Deux autres élèves me viennent en aide (il était temps) pour maintenir chaque élève de son côté ! Les deux élèves ceinture l’un des boxeurs. Les injures et les menaces fusent dans les deux camps !

 

J’en prends un avec moi, pour remplir une fiche d’exclusion sans risquer un nouveau combat. J’en exclues donc un (celui qui me semble le plus violent) pour avoir la paix dans ma salle, pas les deux, sinon ça va être le carnage dans le couloir.

 

A l’IUFM, on ne m’a jamais expliqué comment gérer une vraie grosse bagarre en cours et pourtant ça m’aurait plus servie que n’importe quels autres cours dispensés par l’IUFM. A quand la formation "muscu" ou self défense  à l’IUFM ?

 

Positivons, il y a du potentiel car ils se sont bien démenés et ont su résister aux coups. Pour ma part, je me suis un brin énervé, et j’ai bien failli rentrer dans la compétition !


Photo : Hôtel Sully, Paris.

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 17:13


        
Tout le monde a dû entendre parler du air guitare. Vous savez, c'est lorsqu'une personne fait semblant de jouer de la guitare mais sans l'instrument. Il existe même des concours d'air guitare.

 

         Eh bien moi aujourd'hui, j'ai pu voir du air flûte. Si, si ça existe et c'est franchement marrant. Deux élèves étaient tellement impatients de pouvoir commencer le cours de musique qu'ils se sont entraînés en faisant de la flûte sans flûte donc.

         Et c'est plus que comique de voir un élève avec ses petits doigts faire semblant de jouer de la flûte et de délirer complètement. Au moins ils semblent très motivé par ce morceau de musique sur lequel ils s'entraînent assidûment. Sans avoir la musique j’avais le sourire en imaginant la mélodie qui sortait de cette flûte fictive !

 

         Lorsqu’un élève est calme et motivé par un cours, mieux vaut le laisser faire ... et en plus il m’en a fait profiter !

Photo : Eglise St Eustache, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 19:22


        
L'art de la discrétion est une chose que les élèves ne maîtrisent pas. Et comme je leur dis souvent : "Je vais devoir vous donnez des cours de discrétion, parce que le prof  doit faire semblant de ne rien voir tellement c'est énorme !" Je parle de leurs bêtises bien sûr.

 

         Le meilleur exemple est celui de la sucette. Régulièrement les élèves entrent en cours avec une sucette dans la bouche. Enfin je suppose que c'est une sucette puisque le bâton  sort de la bouche !

 

         Dans ce cas, je leur demande bien évidemment de jeter celle-ci. Mais j'entend des "Oh non m'sieurs, j'viens juste d'la prendre !". Comme ci cela était une excuse valable … Généralement, ils choisissent l'une des deux possibilités suivantes.

 

         Soit ils croquent leurs sucettes avant de la mettre dans la poubelle, ce qui ne me plaît pas beaucoup. Car lorsque je demande de jeter LA sucette, celle-ci comprend le bâton et bonbon qui est au bout ! C'est une forme d'insolence à mes yeux, mais bon, passons …

 

         La 2nde solution est encore pire. Lorsque je suis pris à faire autre chose, je ne surveille pas si ils jettent ou non leurs sucettes. Mais quelques instants plus tard je m'aperçois, qu'ils n’ont plus le bâton qui sort de la bouche, mais une grosse boule apparaît sur le côté de leurs joues. Je comprends de suite qu'ils ont voulu "m'avoir", car en fait ils coupent avec leurs ciseaux (qui ne doivent servir qu'à ça) le bâton en plastique de la sucette pour mettre seulement la boule dans leurs bouches. Mais vu la grosseur de la boule d'une sucette, ceci ne passe pas inaperçu !

 

         Forcément dans ce cas, ça m'énerve, car je déteste être pris pour un c…

Photo : Colonne de Juillet, place de la Bastille, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 15:10

 


         A la fin du cours, des élèves traînent. Et parlent entre eux des différents profs qu'ils n'apprécient pas. Je stoppe la conversation, et leurs demande de faire cela dans la cour. Car généralement ce genre de chose manque cruellement de sympathie. Ils parlent de machin ou bidule sans même apposer un monsieur ou un madame au préalable. Donc je préfère ne pas entendre ce genre de chose.

         En stoppant leurs discussions, une autre prend forme :

 

-         un élève : "Monsieur vous êtes bien vous comme prof.". Aussitôt je me dis ça y est ils deviennent ironiques.

-         Le prof : "Arrêtes ce n'est pas la peine de raconter n'importe quoi." L'élève s'étonne de ma réponse et reprécise.

-         un élève : "Si si, je vous aime bien moi." J'en perds ma voix et je suis ému par cette révélation, car cet élève est sincère, je ne dirais pas que j'ai les larmes aux yeux, mais … pas loin tout de même.

 

         Je n'arrive pas à y croire, je suis apprécié par au moins un élève. En plus cet élève est ami avec un 2nd qui est plutôt du genre super perturbateur. Donc ceci m'étonne d'autant plus.

         Même si le jugement d'un élève est subjectif, et qu'il ne faut pas lui donner plus d'importance qu'il n'en a. Ça réchauffe le cœur d'entendre quelque chose d'aussi positif. Un rayon de soleil vous illumine durant ces quelques secondes.

 

         Il faut dire que ça change des "Vous êtes nul.", "Vous savez pas écrire.", "Vous expliquez mal.", "Vous êtes méchant.", "…".

         Si vous les écoutiez, vous feriez mieux de changer de métier …

Photo 1 : Parc André CItroën (avec la Tour Eiffel), Paris.
Photo 2 : Parc André Citroën, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.