Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 01:25



 

Mes cours du matin étaient terminés, mais je me trouvais malgré tout dans ma salle. Trois de mes élèves entrent dans celle-ci et me disent :

-         L’élève 1 : "Monsieur, on a pensé à vous."

-         L’élève 2 : "Oui, on a fait un goûter avec Mme Truc, et on vous ramène des pâtisseries ! " A ce moment là, mes yeux ont dû pétiller de joie, ou plutôt mon ventre !

-         Moi : "Oh c’est vrai !"

-         L’élève 3 : "Oui, monsieur, comme nous savons que vous aimez bien ça." Tu m’étonnes, ça fait un an que je les tarabuste sur le sujet …

-         Moi : "Eh bien, c’est vraiment gentil." Une des élèves pose plusieurs pâtisseries emballées dans du papier d’alu sur mon bureau.

-         Moi : "Attendez, je vais vous donner quelques chose." N’étant pas dupe, je me doute bien que mes élèves espéraient avoir ce qu’il suit. J’ouvre mon fameux placard à confiscations que tous mes élèves connaissent, et en retire 3 sucettes, que je leurs donne.

-         L’élève 2 : "Oh bin, merci monsieur, c’est gentil" C’est ce que nous appelons un échange de bons procédés !

-         L’élève 1 : "Par contre, vous ne le dites pas qu’on vous en a donné." Elles n’ont pas envie que tous les profs les harcellent pour en obtenir. Un peu comme moi en fait !

 

Le problème avec tout ça, c’est que ma balance n’apprécie pas à sa juste valeur ces délicieuses pâtisseries.

 

Photo : Passage Molière, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 19:23


 

La sonnerie retentit pour annoncer la fin du cours et le début du suivant. Les élèves de ma classe sortent peu à peu. La classe suivante arrive, se met en rang dans le couloir. Une fois la salle entièrement vide, la nouvelle classe prend place. Les quelques retardataires s’empressent plus ou moins (plutôt moins que plus d’ailleurs), puis après quelques secondes, arrive le dernier élève. Celui-ci a une orange épluchée dans la main, qu’il est entrain de manger grossièrement à pleine dent. Du coup l’orange goutte tout le long de la traversée de la salle de cours. Je lui demande de stopper son avancée et de mettre son orange à la poubelle. Là, il m’explique que l’orange c’est bon pour la santé car c’est plein de vitamines C, donc il continue de manger celle-ci. Il est à côté de moi, je fais attention qu’il ne me tâche pas.

Devant son obstination à finir son orange et surtout à étaler du jus dans toute la classe, je sors un billet d’exclusion. Et là, le comble, il profite de ce moment où je baisse la garde pour essuyer ses mains sur l’un des rideaux de la salle.

 

Je crois rêver, en plus il est content de lui … Je fâche donc l’élève pour s’être permis de s’essuyer aux rideaux, il me répond par un : "Vous préférez que je m’essuie sur votre blouson.". Le tout en faisant signe d’aller vers mon blouson.

 

Toujours garder son sang froid … mais à quel prix ?

 

Enfin, positivons, mon blouson est resté propre …

 

Photo : Notre Dame de Paris, Paris.

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 09:30



 

Mes élèves entrent dans mon cours, puis l’un des élèves de la classe qui est plutôt agité, s’installe à sa place habituelle, c'est-à-dire la table juste à côté de mon bureau. Comme cela, je tiens l’élève à l’œil.

 

Au fur et à mesure de l’avancée du cours, l’élève s’agite, il se retourne, s’amuse avec ses stylos, tente de bavarder avec la rangée qui se trouve derrière lui …

Je lui fais donc une remarque :

 

-         Le prof : "Eh, tu te calmes !"

-         L’élève : "Bah, je suis calme là."

-         Le prof : "Ce n’est pas vraiment ce que je constate."

-         L’élève : "Ah bin, ne venez pas dans le cours de Mme Machin alors. Vous en ferez des cauchemars !"

-         Le prof : "…"

 

Il est agréable de constater que le comportement de certains élèves est plus positif durant mon cours plutôt qu’un autre. Mais ce qui m’attriste c’est de constater qu’il peut être pire …

 

Photo : Ministère de l'économie et des finances, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 10:48


 

A la fin de mon cours je laisse partir les élèves, mais j’ai probablement relâché trop vite mon attention. Car normalement, les quelques secondes qui précédent la sonnerie, je scrute la salle pour voir s’ils ne laissent pas de papier ou s’ils n’ont pas écrit sur les tables …

Et en sortant moi-même de la salle de cours, je m’aperçois qu’une cartouche a été éclatée au sol, et qu’un élève en a profité pour en répandre tout autour avec ses pieds.

Mais que puis-je faire maintenant ? Pas grand-chose, je ne sais pas qui a fait cela, tous les élèves sont sortis, bref, il ne me reste plus qu’à nettoyer moi-même !!!

 

Photo : La conciergerie, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 18:00


 

         Au milieu de mon cours, les élèves se mettent au travail pour réaliser un exercice que je viens de leurs donner. Le calme est présent au sein de la classe (ça arrive de temps à autre), un élève m’interpelle :

-         L’élève : "Tenez monsieur." Le tout en me tendant un stylo.

-         Le prof : "C’est quoi." Sachant que je vois bien qu’il s’agit d’un stylo, mais je ne comprends pas pourquoi il me le tend.

-         L’élève : "Bin, c’est un stylo." L’élève me tend toujours le stylo.

-         Le prof : "Je vois bien que c’est un stylo, mais pourquoi tu veux que je le prenne." Je me méfie, je ne le prends pas.

-         L’élève : "C’est pour vous, c’est un cadeau."

-         Le prof : "Un cadeau ? Mais pourquoi ?"

-         L’élève : "Comme ça, j’avais envie de vous faire un cadeau." Je prends malgré tout le stylo et l’ausculte sous toutes ses coutures. "J’ai rien fait, c’est un stylo normal."

-         Le prof : Un peu sans voix, car inattendu. "Merci beaucoup."

 

Ce stylo est particulier, car lorsqu’on écrit avec, il s’éclaire. Ah la modernité …

 

L’élève en question se met au travail. La fin de l’heure de cours arrive, je demande à l’élève de venir me voir, le reste de la classe sort peu à peu de la salle.

J’ouvre mon tiroir de confiscation, et lui donne un bonbon. L’élève est tout content. Je lui précise qu’il ne doit pas le manger dans le couloir. Il le mange donc directement dans ma salle.

Je vous rassure, ce bonbon n’était pas périmé !

 

Visiblement cet élève m’apprécie pour donner son stylo, comme ça, sans raison apparente. Par contre, ce qui m’irrite dans ce sujet, c’est la méfiance qui est en moi. Car je ne crois jamais un élève, surtout lorsqu’il a de bonnes intentions.


Photo : Eglis St Séverin, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 15:39

 

Durant mon cours, je constate qu’un élève mâchouille. Un chewing-gum ?

-         Le prof : "…" Sans dire un mot je lui montre la poubelle du doigt.

-         L’élève 1 : "Mais c’est un bonbon." Ah bah forcément si c’est un bonbon, c’est autorisé !!! je suis en colère, l’élève comprend aussitôt qu’il ne faut pas me titiller sur le sujet et va jeter son bonbon. Puis je constate qu’un second élève a également un bonbon dans la bouche. Je réalise donc qu’une distribution sauvage de bonbons a lieu dans mon cours. Je fini par trouver la source de cet événement.

-         Le prof : "Donne moi cette poche." L’élève rechigne à me la donner mais finit par céder. Je prends donc cette poche remplie de sucreries et la pose sur mon bureau. Le cours continue … quelques secondes plus tard, je suis devant le tableau entrain d’expliquer celui-ci. Puis une élève se lève …

-         L’élève 2 : "ça s’fait pas ce que vous faites !" En me parlant à moi ! Elle se dirige vers mon bureau, puis prend naturellement la poche de bonbons que je venais de confisquer pour la remettre au propriétaire. Je rêve … Non !

 

Je rattrape donc l’élève en question, pour récupérer à nouveau la poche de bonbons et le carnet de l’élève qui souhaite faire SA loi au sein de MON cours !!!

 

C’est incroyable ce que les élèves se permettent de faire. Qui est le professeur ?

Photo : Rue du Menilmontant, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 10:16

 

En tant que prof, j’ai une particularité, mon écriture ! Car oui j’écris comme un élève qui apprend à écrire, niveau CP. En plus, en tant qu’enseignant, je dois écrire régulièrement au tableau. Et c’est un handicap supplémentaire, car il est plus difficile d’écrire au tableau que sur une simple feuille.

Du coup lorsque j’écris au tableau, immanquablement, j’ai toujours des rires d’élèves et des chuchotements pour dire à quel point j’écris mal. Puis, il y a un élève qui me sort une phrase directement du genre : "Oh monsieur, on dirait ma petite sœur qui écrit !". Forcément ça ne fait pas franchement plaisir, et comme disent les élèves "Cassé !".

 

Pour limiter ce problème j’ai trouvé deux parades pour moins utiliser le tableau, je dicte à mes élèves mais il faut obtenir un silence quasi parfait pour que tous les élèves entendent et suivent ce que je dicte, et la 2nde parade plus utilisée, le rétroprojecteur. L’avantage de cette dernière solution, c’est que tous les élèves comprennent ce qui est écrit et suivent, même si il y a du brouhaha !


Photo : Parc de Belleville, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 19:38

 

Commençons par le début peut être en éclairant les personnes qui ne savent pas que signifie ce mot. Le keffieh est une sorte de foulard. Mais attention, il ne s’agit pas d’un simple foulard, car celui-ci a une signification importante. A l’origine, il est  rayé noir et blanc, maintenant, il en existe de toutes les couleurs, mais les motifs sont toujours ressemblant. Sans rentrer dans le détail, ces foulards, sont donc à la base une coiffure en tissu traditionnel des bédouins, puis c’est devenu le symbole de l’OLP (Organisation de Libération de la Palestine) avec Yasser Arafat qui portait ce fameux foulard.

Ces derniers temps, cet objet a été remis en avant, avec le conflit israélo palestinien.

 

Mais c’est devenu aussi un objet de mode. Dans chacune de mes classes, il y a toujours plusieurs élèves qui ont ce foulard autour du coup. Ils ne connaissent pas son nom et encore moins ses origines. Et malgré tout ils sont plusieurs à avoir ce même foulard identique.

Dans les 2 cas, ce foulard est un symbole, soit d’un conflit ou d’une mode …


Photo : Les galeries Lafayette, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 10:29

 

Quelques jours avant les vacances de Noël j’ai le sourire, ce sourire me vient d’une reconnaissance, d’une marque de sympathie. Des moments que j’apprécie, car ils sont toujours trop rare. Il y a donc deux jours, une de mes élèves vient à mon bureau en début d’heure et me dit c’est pour vous en me tendant une enveloppe, le tout en me précisant que je dois l’ouvrir pour noël. Je la remercie, je lis tout de même ce qui est écrit sur l’enveloppe : "Machine, l’élève turbulente da la classe !" Avec des dessins un peu partout sur l’enveloppe. Le "turbulente" m’a bien fait rire, car c’est une élève un peu bavarde, qui se retourne facilement pour discuter, mais de là à dire qu’elle est turbulente … mais bon, si ça lui fait plaisir de le penser …

         Après quelques minutes de cours, je mourrais d’impatience d’ouvrir cette enveloppe pour lire la lettre qui s’y tenait probablement. L’élève me regarde, puis me dit "Vous pouvez l’ouvrir maintenant si vous voulez monsieur.". Ni une ni deux me voilà entrain d’ouvrir l’enveloppe, je trouve une lettre avec des dessins partout, je m’empresse de la lire le sourire aux lèvres. En quelques mots, elle me souhaite un joyeux Noël et une bonne année. Je la remercie à nouveau, et me dit "Monsieur je vous amènerai des chocolats au prochain cours.".

        

         Arrive le fameux cours, l’élève en question arrive et me tend une (grosse) boîte de chocolat, elle ne s'est pas moquée de moi. Je la remercie à nouveau et me dit "C’est pour m’excuser de l’année dernière.", il faut préciser que l’année dernière elle faisait partie de la pire classe que j’ai jamais eu, ils m’en ont bien fait bien baver. Mais bon, elle ne faisait pas partie des élèves indisciplinés.

         Durant tout mon cours je regarde dans le coin de l’œil ma boîte de chocolat, étant particulièrement gourmand de chocolat, j’ai hâte d’entendre la sonnerie pour me précipiter sur cette boîte. La sonnerie retentie. Les élèves sortent rapidement, il en reste trois dans la salle dont l’élève propriétaire de la boîte. Elle me précise qu’elle aimerait bien goûter l’un de mes chocolats, aussitôt j’ouvre la boîte, puis lui tend pour qu’elle choisisse, les deux autres élèves qui traînaient, viennent me voir l’air de rien, je leurs propose donc à leurs tours, puis j’en prends un également je constate à cette occasion qu’ils sont particulièrement bons.

 

         Il y a des jours comme ça où il fait bon de travailler, lorsque le travail rime avec plaisir et joie.

Photo : La Tour Eiffel, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 23:01

 

Aujourd’hui, lors de mon cours, je passe dans les rangs et j’aperçois un dessin personnel dans le classeur. J’observe ce dessin de plus près. L’élève a dessiné un sac à dos sous forme de croquis à main levé, plutôt bien réussi d’ailleurs. Certes ce dessin n’a rien à faire ici dans mon classeur, mais il ne l’a pas fait pendant mon cours c’est déjà ça !

Ce sac de cours dessiné, a été fait avec soin, je regarde de plus près que vois-je ? Quelque chose d’écrit en tout petit, je pense qu’il s’agit de la marque du sac dans un premier temps, puis je lis … "made in China" !

-         Le prof : "Noooooooooooooooon ?/ !" Je suis complètement outré.

-         L’élève : "…" L’élève me regarde bizarrement ne comprenant pas pourquoi je suis scandalisé. Ainsi que tous les élèves de la classe.

-         Le prof : "Pourquoi as-tu mis made in China, tu ne pouvais pas mettre la France ou un autre pays ?" C’est vrai pourquoi la Chine, toujours la Chine.

-         L’élève : "…" Il ne sait toujours pas quoi répondre, et ne comprend probablement pas pourquoi je réagis ainsi. Puis il prend sa gomme, efface le China, pour mettre France. Ouf l’honneur est sauf !

-         Le prof : "C’est mieux quand même !"

 

Si même les élèves vivent dans le spectre du "made in China", nous sommes vraiment mal parti, c’est la fin des haricots !

 

En écrivant cet article, je pense à quelqu’un qui à une vision plutôt pessimiste sur la vision de notre futur avec la Chine. Lorsqu’il lira ce passage, il se dira "Ah bah si les élèves s’y mettent c’est vraiment la fin !".

Photo : Notre Dame, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.