Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 10:06

Belleville 2010-04-11 0001   

Début du cours, je demande de prendre une nouvelle feuille et d’inscrire le titre du cours que je note au tableau. Les élèves ouvrent leurs classeurs pour en sortir une feuille.

Peu à peu ils s’installent pour se mettre au travail.

Soudain un élève dit : "M’sieur vous avez d’la chance, c’est ma dernière feuille !".

 

         Ah oui, j’ai vraiment de la chance, il faut apprécier à sa juste valeur ce phénomène rarissime qui consiste à ce que cet élève en question ait son matériel scolaire et en plus il a une feuille vierge en bon état (non déchirée, non froissée, … bref, une feuille de cours !).

 

Photo : Belleville, Paris.

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 15:04

Tour Eiffel 03

 

Aujourd’hui un élève intervient dans mon cours pour parler de quelque chose qui ne correspond pas du tout à celui-ci. Je le reprends, le fâche pour qu’il ne recommence pas.

Et là un de ses camarades veut faire le malin, il ouvre son carnet de correspondance pour lire une partie du règlement et dit :

-         L’élève : "M’sieurs pourtant dans le règlement, il y a écrit : Les élèves ont le droit de s’exprimer collectivement !". Je n’y crois pas, l’élève va fouiller dans le règlement pour sortir une phrase de celui-ci et tenter de me mettre en défaut.

-         Le prof : "Cette phrase est complètement sortie de son contexte, et bien sûr les élèves ont le droit de s’exprimer, mais à propos du cours. Et en aucun cas, ils n’ont le droit d’être insolent, c’est pourquoi tu me recopieras le règlement entièrement." Boum, dans tes dents !

 

Aussitôt l’élève me dit qu’il ne savait, il ne voulait pas être insolent et se met à pleurer. Mais rien n’y fait, ayant été victime d’une tentative de rébellion, je reste inflexible ! Non, mais sans déc’ !

 

Photo : La Tour Eiffel, Paris.

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 14:35

Tour-Eiffel-01.jpg

 

         Lors d'un cours, un élève se comporte mal, je lui mets donc une heure de retenue, sachant qu'il ne s'agit pas de la 1ère pour cette élève. Celui-ci me dit que c'est injuste, que je vais voir sa mère pour m’expliquer (menace donc).

         Je lui demande son carnet pour noter l'heure de retenue et prendre le numéro de téléphone de ses parents, bien évidemment l'élève n'a pas son carnet. Je prends mon agenda, lui pose sur sa table, et dit "écrit moi le numéro de téléphone de ta mère.". Ce qu’il fait avec joie.

 

         La journée se termine, je rentre donc chez moi, et prend soin d'appeler le fameux numéro, je tombe sur mon élève et demande à parler à sa maman. J'explique donc l'insolence de son fils, la menace de sa mère qu’il brandissait, l'oubli répété de son carnet, les nombreuses heures de retenues qu'il a eu .... La maman comprend tout à fait la punition et fera donc la remontrance que le jeune homme doit avoir.

 

         Le gamin se pointe le lendemain à mon heure de retenue, il a un air arrogant que je ne supporte pas, je vais vers lui, pour lui rafraichir la mémoire du coup de téléphone que j’ai passé la veille, en lui demandant si il a bien compris, il me répond :

 

-         L’élève : "Oui, j’ai compris, mais vous aussi ! Ma mère elle a dit, qu’elle ne voulait plus que vous appeliez à la maison !"

 

Mon sang ne fait qu’un tour, je lui explique en lui criant dessus, que si sa mère a dit ça, c’est qu’elle ne voulait pas qu’il fasse une nouvelle bêtise, ceci n’avait rien à voir avec moi. Triple buse (enfin ça je ne lui ai pas dit, je l’ai gardé pour moi) !

 

Ça m’ééénerve ces gamins qui pensent être supérieurs et toujours avoir raison, surtout lorsqu’ils ont tort !!!

 

Photo : La Tour Eiffel, Paris.

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 11:54
Rue-cr-mieux-2009-06-14_0003.jpg

 

         Aujourd'hui j'avais cours avec une classe particulièrement dure, de part le comportement difficile d'une élève. Mais oh une grande joie me saisie, celle-ci est absente. Etrange car je l'ai vu traîner dans les couloirs précédemment.

 

         Le cours se passe sans accroc, les élèves sont motivés, bref tout se déroule comme … un cours.

         La sonnerie retentit, les élèves commencent à sortir de la salle, lorsque l'élève absente pointe le bout de son nez par la porte, en me disant bonjour, je lui demande pourquoi elle n'était pas dans mon cours, elle me répond qu'elle préférait aller avec un autre prof, M. Untel. Elle a donc tout simplement squeezée mon cours en allant à un autre, c’est un peu le collègue à la carte ici !

         En même temps ça me soulage, car moi ça m'évite de la voir durant mon cours entrain de faire mille et une bêtises.

 

Photo : Rue Crémieux, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 12:12

Opera-Garnier-02.jpg

Comme tous les débuts de cours (enfin en hiver), je demande aux élèves de retirer leurs blousons, ce qu’ils font plus ou moins rapidement. Il faut généralement réitérer la demande deux ou trois fois pour obtenir satisfaction.

Les élèves réagissent donc au fur et à mesure, soudain l’une d’entre eux m’interpelle : "M’sieur, y a que vous qui nous demandez d’enlever nos blousons !". Bah voyons ! Je veux bien croire que tous les profs ne demandent pas aux élèves d’enlever leurs blousons, je l’ai vu de mes propres yeux, mais de là à ce qu’il n’y ait aucun enseignant de l’établissement à faire retirer le blouson aux élèves …


Photo : L'opéra Garnier, Paris.

 

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 21:06

Pantheon.jpg



 

Au milieu du cours, je constate qu’un élève n’a pas ses leçons à jour. Car il était absent au cours précédent, mais n’a pas rattrapé celui-ci.

Du coup je le fâche en lui disant qu’il n’a pas fait son travail d’élève et qu’il va avoir une punition, patati et patata …

Visiblement j’ai dû y aller un peu fort, car l’élève s’est mis à pleurer. Je me suis retrouvé déstabilisé. Ne sachant quoi faire, j’ai retiré la punition (peut être à tort).

Je suis peut être un peu trop souple, mais lorsque je vois un élève tout mimi pleurer par ma faute, ça me pose problème …

 

Photo : Le Panthéon, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 10:53


 

Les élèves ont une manie qui m’énerve, et c’est répugnant. Lorsque les élèves sont enrhumés, ils prennent bien évidemment un mouchoir, mais une fois servi il le laisse bien en évidence sur leurs tables. Comme un élément de décoration !!!

Du coup, j’engage le dialogue :

-         Le prof : "C’est quoi ça ?" En montrant le mouchoir.

-         L’élève : "C’est mon mouchoir." L’élève répond naturellement.

-         Le prof : "C’est dans la poche, ou dans la poubelle, mais pas sur la table." C’est ma réponse toute faite.

-         L’élève : "…" Il ne comprend pas vraiment pourquoi.

-         Le prof : "Si tu veux, je peux mettre mon mouchoir sur la table." Le tout en sortant mon mouchoir de ma poche et en faisant mine de le mettre sur la table.

-         L’élève : "Non, non, c’est bon je l’enlève." D’un coup l’élève comprend mieux pourquoi il ne faut pas mettre son mouchoir sur la table.

 

C’est la réplique type face à ce scénario, mais ça fonctionne plutôt bien.

 

Photo : Notre Dame de Paris, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 15:30


 

Cette année se déroule mieux que les autres années en terme de discipline avec les élèves, du coup, je deviens plus exigeant, ou moins laxiste, tout est une question de point de vue …

Maintenant que je "tiens mieux mes élèves" (même si c’est loin d’être parfait), je me permets de vérifier si les élèves prennent bien leurs cours et gare à celui qui a perdu la feuille que j’ai distribué au  cours précédent ou à l’élève qui n’a pas rattrapé le cours lors de son absence d’il y a deux semaines. Car la punition tombe, je vérifie régulièrement leurs cahiers, et si les cahiers sont vraiment dans un état lamentable, dans ce cas je passe directement à l’heure de colle.

Lorsque je me rappelle ma 1ère année dans le collège (cela ne remonte à pas très loin), où je ne punissais même pas tous les élèves qui étaient insolents à mon égard, ça a bien évolué et dans le bon sens …

 

Photo : La Société Générale, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 19:44


 

Lors de mon cours, je constate qu’un élève est en train de colorier une carte, probablement de la géographie, je lui fais donc remarquer, il range donc sa carte. Quelques instants plus tard, je le revois appliquer à effectuer son exercice de géographie. Je le remets en garde une seconde fois, l’élève range à nouveau sa feuille.

Mais il n’a pas pu résister à ressortir une 3ème fois sa feuille. Du coup je ne dis rien et j’avance vers lui, arrivé devant sa table, il range promptement son exercice et me dit :

-         L’élève : "M’sieurs, c’est juste mon exercice de géographie.". Enervé d’avoir demandé deux fois la même chose et de ne pas être écouté par l’élève, je saisis la feuille, l’élève inquiet m’observe, je prend la feuille pour la mettre directement à la poubelle. L’élève se lève.

-         L’élève : "Bin m’sieur, comment je vais faire mon exercice de géographie ?"

-         Le prof : "Ce n’est pas mon problème. Tu auras qu’à expliquer à ton professeur que tu faisais ton exercice dans mon cours."

 

A la fin de l’heure l’élève vient observer sa feuille dans le fond de la poubelle, et me demande :

-         L’élève : "J’peux la prendre ? "

-         Le prof : "Si tu veux, mais je doute que ton professeur apprécie qu’elle soit toute froissée."

 

Du coup il repart, sans sa feuille. Je pensais l’histoire finie, lorsque mon collègue de géographie me dit que la maman de l’élève a écrit un mot dans le carnet de liaison de son fils.

Le cours suivant, je m’empresse donc de le lire, en résumé, la maman demande à mon collègue d’excuser le professeur qui lui a mis sa feuille dans la poubelle. Invraisemblable ! J’ai donc bien évidemment répondu à travers le carnet, pour expliquer clairement les choses, car oui j’ai mis la feuille à la poubelle, parce qu’il a effectué son exercice dans une autre matière que celle concernée, et que j’ai dû lui demander à trois reprises de ranger celle-ci. Non mais !!!

 

 

Photo : Colonne de Juillet, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 10:23



 

Aujourd’hui, lors de mon cours, j’emmène mes élèves en salle informatique, ils sont excités à l’idée d’aller sur ordinateur, comme toujours.

Les élèves allument donc les ordinateurs et s’installent. Un élève dit à haute voix : "Oh ça va être bien, j’vais aller sur un site porno, c’est comment qui s’appelle déjà … you porn !". L’élève ne se cache même pas pour en parler et le dit carrément à haute voix devant moi. Du coup, je réagis aussitôt, et lui rétorque que dans ce cas, il va attendre un peu avant d’aller sur l’ordinateur et se calmer, mais monsieur n’est pas content du tout, il s’énerve et va s’installer comme si de rien n’était devant l’ordinateur. Trop c’est trop, je décide donc de l’exclure.

Je rédige le billet d’exclusion et le donne à l’élève accompagnateur que je désigne. L’élève exclut n’est pas encore sorti de la salle que je le vois avec un stylo. Il est évident qu’il veut falsifier ce billet, car j’ai écrit noir sur blanc ce qu’il vient de dire.

Et forcément écrire pornographique sur le billet d’exclusion n’est pas très positif pour l’élève.

J’avance donc à la porte à côté de l’élève, en lui disant de ne pas falsifier le billet d’exclusion, car ça ne lui apportera que des problèmes supplémentaires, il me répond d’un "J’m’en fous d’ton billet !", le tout en raturant grossièrement le billet d’exclusion que l’élève accompagnateur a dans ses mains ! Si ce n’est pas de la provocation gratuite ça !

 

Quand on rajoute la même journée, la porte de ma salle qui a été claquée violemment par un élève que je n’ai pas pu voir, et un bout de gomme qui m’a été lancé depuis le couloir au moment de l’interclasse, ça fait beaucoup. Et j’oublis tous les petits aléas de la journée !

 

Photo : Rue Tolbiac, Paris.
Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.