Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 14:23

Mairie XXème 2011-05-28 17-26DSCN0870

 

 

Lors d'un cours sur informatique (eh oui des fois, je tente des choses risquées !), un ordinateur ne fonctionne pas, et une élève dit "ça marche pas, ces ordi c'est trop de la merde.". Je passe donc derrière elle pour voir ce qui se passe, et constate que l'élève vient d'ouvrir 15 fois la même page. Car lorsqu'un élève ne voit pas la page arriver dans la seconde suivante, il redouble clic sur l'icône jusqu'au moment où la page arrive en 15 exemplaires. Du coup l'ordinateur est bloqué !

 

Histoire de la remettre à sa place, je dis devant ses camarades "Alors tu ne sais pas te servir d'un ordinateur, tu as cliqué 30 fois sur le même icône." L'élève vexée, part s'asseoir un peu plus loin. Je "dépanne" donc le PC, et lui dis qu'elle peut revenir à sa place. Mais Mademoiselle refuse ; j'explique alors que cet exercice est noté, donc qu’il vaudrait mieux qu'elle aille soit sur un ordinateur ou qu'elle rejoigne un autre élève.

L'heure se passe et l'élève ne fait rien, sa note est donc toute trouvée, je mets un mot dans son carnet pour expliquer la chose aux parents.

 

C'était sans compter qu'à midi, un coup de fil arrive en salle des profs. Qui me demande ? ... la mère de l'élève.

Celle-ci m'explique que je n'avais pas à "traiter" sa fille, je tombe des nues. Car je n'insulte pas les élèves !!! Je comprends rapidement, qu'il est probable qu'un gros mot me soit échappé avec l'ordinateur, mais l'élève l'a pris pour elle. A moins que cela soit tout simplement inventé par l’élève dans le but de se défendre ...

 

Une fois cela expliqué, la mère passe à un autre sujet, en me demandant pourquoi sa fille avait eu une punition il y a 2 semaines. Car dans la case motif du carnet, il y a marqué "bavardages". La mère me demande : "Mais que faisait-elle précisément, elle parlait avec un autre élève ou elle demandait des explications à un autre élève ?".

Je réponds donc, que dans les deux cas, elle parlait, et qu'elle n'avait pas à le faire. La mère n'est pas d'accord, et me demande de "mieux faire mon travail" !!!

C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase, que je lui dis que si elle n'a que ça à me dire, ce n'est pas la peine, je ne vais pas passer mon temps au téléphone pour ce genre de chose, mais nous pouvons tout à fait nous rencontrer si elle le souhaite.

Nous avons donc terminé notre discussion houleuse ainsi !

 

En raccrochant forcément, mes collègues autour de moi, m'ont demandé qui j'avais eu au bout du fil ... ha les curieux.

 

Toujours est-il qu'en plus des élèves, il va maintenant falloir éduquer les parents ...

 

Photo : Mairie du XXème, Paris.

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 09:34

Magasin Singer 2011-06-12 12-14DSCN0910

 

 

A la sortie du collège, je passe la grille où les élèves stagnent avant de rentrer chez eux. Lorsque je vois partir un petit groupe d’élèves suivi par tous les autres collégiens, ce qui fait une masse d’environ une bonne centaine d’individus.

Aussitôt je comprends que pour la énième fois, il y a eu un rendez-vous dans le parc pour une bagarre entre 2 élèves. C’est d’une lassitude ces rendez-vous au parc pour régler ses comptes …

Car bien évidemment, le rendez vous a été donné durant la journée au collège, pour que chaque camp se monte la tête mutuellement, prêt à éclater à chaque instant.

 

J’avoue ne pas être intervenu dans cette histoire, car qu’aurait pu m’apporter cette histoire mise à part des ennuis supplémentaires ?

 

Photo : Magasin Singer, Paris (Spécial pour Mamouny).

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 20:39

L'académie 2011-01-01 00-05DSCN0122

 

 

Mon cours débute, il me manque six élèves, un des élèves présents me signale que ces élèves sont retenus par l’un de mes collègues, car ils sont arrivés en retard à son cours et ont obtenuune punition, donc ils la finissent en dehors de son cours !!!

Quelques minutes se passent, lorsque deux élèves viennent avec un mot de retard de la part du collègue. Une quinzaine de minutes après la sonnerie, deux autres élèves arrivent … puis cinq minutes après le cinquième. Pour finir par le sixième une demi-heure après le début de mon cours !!!

 

Bien évidemment lorsque ces élèves arrivent ils sont remontés à bloc, du coup ils commencent à parler avec les autres. Et lorsqu’on étale leurs entrées en cours toutes les dix minutes, ça pénalise le cours entier.

Ce n’est pas la première fois que ce collègue pratique la retenue d’élèves en dehors de ses heures de cours, enfin c’est la première fois qu’il le fait de manière si importante, je lui en ai donc touché deux mots, il m’a bien précisé que c’était à titre exceptionnel, et que cela ne se reproduirait plus.

 

Il vaudra mieux, car je me suis promis de refuser l’entrée en cours de ces élèves, avec ou sans mot d’excuses de sa part, il les gardera l’heure entière la prochaine fois !

 

Photo : L'Académie, Paris (Pour le 1er de l'an).

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 09:44

Impasse de Casteggio 2011-06-13 16-07DSCN0923

 

 

Le fameux collègue dont je vous parlerai également au prochain article, a encore frappé, même si je ne suis pas concerné directement. Il vient de coller durant 2 heures l'un de mes élèves, alors que celui-ci avait cours avec d'autres enseignants !!!

 

Comme s'il était plus important d'effectuer une heure de colle, que d'assister au cours de son prof !!!

 

Photo : Impasse de Casteggio, Paris.

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 16:38

Gare de Lyon 2011-05-15 18-22DSCN0855

 

Aujourd’hui, en passant devant les bureaux du secrétariat, je croise une élève de l’année dernière. Par politesse et curiosité, je lui pose une question.

 

Le prof : "Finalement où es-tu affectée pour cette année ?"

L’ancienne élève : "Je dois être à ville lointaine pour un CAP tapissier. C’est pour ça que je viens, c’est loin, et puis franchement Monsieur, qui veut faire ça?" C’est sûr que le CAP ne se trouve pas à côté, mais j’ai bien eu envie de lui répondre la chose suivante : Mais franchement bidule, qui veut d'une élève comme toi ? Je n’ai pas osé pourtant c’était une bonne réplique.

 

Elle n’a que ce qu’elle mérite, elle n’a rien fichu durant toute l’année, elle a séché, mais surtout, lorsqu’elle était présente, c’était pour renvoyer bouler ses profs !!! Et après elle veut obtenir une bonne affectation post 3°, en passant devant d’autres élèves !!!

 

Je crois qu’on habitue vraiment très mal nos élèves, ils ont tout !!! Ils se permettent d’être insolents en cours, de nous insulter voire de nous menacer, et nous (le collège) on s’arrange à les garder, à organiser des sorties scolaires, histoire de leur faire voir le monde extérieur (sortis de la cité, c’est déjà le monde extérieur pour eux), et même à remplir à leur place leurs dossiers d’orientation !!! Bref, je pense que nous sommes fautifs car beaucoup trop souples !

Alors forcément la chute peut être brutale à la fin du collège …

 

Résultat, cette élève est actuellement chez elle, et ne va plus en cours, elle risquerait de stopper définitivement sa scolarité car elle a 16 ans. Que deviendra-t-elle ? Aura-t-elle un travail plus tard sans qualification ?

 

Photo : Gare de Lyon, Paris.

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 11:32

Cour Saint Emilion 01

 


Comme chaque année, les enseignants se retrouvent autour d’un café pour parler de leurs vacances respectives, avant de débuter la réunion. Celle-ci n’a pas grand intérêt, mise à part, les quelques chiffres qui sont dévoilés, et surtout la remise de l’emploi du temps de chaque enseignant, qui conditionnera le reste de l’année scolaire.

Concernant les chiffres, le principal a édité un tableau qui donne de nombreux indicateurs sur l’établissement avec un historique de 4 années scolaires.

Nous constatons donc que le pourcentage de réussite au brevet atteint 70% (étonnant !!!), et qu’il a augmenté régulièrement depuis ces 4 années, même chose pour le C.F.G. (Certificat de Formation Générale).

 

Mais ce qui est vraiment très intéressant de constater c’est que la D.H.G. de l’établissement (il s’agit en fait du budget horaire), stagne, mais que le nombre d’élèves ne cesse d’augmenter d’années en années … conclusion le budget par élève diminue !!!

 

         Pour finir, j’aborde le sujet des emplois "périphériques", tous les surveillants de l’an passé sont partis. Par conséquent nous avons donc 6 postes, ils étaient tous pourvus. Mais le jour de la prérentrée seul la moitié d’entre eux sont venus. Il manque donc 3 surveillants pour ce début d’année.

         Même chose pour les Assistants d’Education, le collège a droit à 3 postes, seul 1 est actuellement pourvu.

 

         Concernant les enseignants, même chose, il nous manque actuellement 4 enseignants dans plusieurs disciplines.

 

         Comment un établissement peut-il fonctionner correctement, s’il lui manque autant de personnel ?

 

Photo : Cour Saint Emilion, Paris.

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 15:06

Bibliotheque François Mitterand 01

 

 

 

Avec le personnel de l’établissement est organisée la traditionnelle fête de fin d’année. En plus de celle faite pour les élèves, il existe donc une autre fête cette fois-ci réservée aux adultes de l’établissement.

 

Celle-ci est faite pour se réunir, fêter la fin de l’année scolaire et fêter également les départs des collègues qui ont eu des mutations (pas de départ à la retraite, vu la moyenne d’âge qui doit être entre 30 et 35 ans !).

 

Malheureusement cette fête n’a pas lieu avec tous les enseignants car certains ne daignent même pas venir, préférant partir en vacances avant l’heure, ou aller voir leurs nouveaux établissements, notamment pour ceux qui ont eu leur mut’. Du coup la fête qui cette année a eu lieu un midi, pour simplifier les gardes des enfants des collègues a été plutôt tristounette.

 

Photo : Bibliothèque François Mitterand, Paris. 

 

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 17:08

Butte Bergeyre 2011-06-13 17-08DSCN0932

 

 

 

En effectuant la surveillance du Brevet, on comprend facilement pourquoi le pourcentage de réussite à cet examen dépasse difficilement les 50% …

Pour commencer, un élève sur deux n’a pas de trousse pour composer lors de celui-ci. La moitié n’a qu’un pauvre stylo. Alors que pour l’épreuve de français les élèves peuvent avoir un dictionnaire, et une calculatrice pour les mathématiques.

Les élèves viennent les mains dans les poches, et ce n’est pas qu’une expression. Car ils viennent sans sac, sans trousse, sans montre (très pratique pour savoir le temps qu’il reste avant la fin), sans mouchoir (ceux qui sont enrhumés reniflent sans arrêt), sans règle, sans équerre, …

Mais ce que j’admire le plus, ce sont les élèves qui viennent et qui … attendent durant une heure et partent en laissant une copie blanche !!! Pourquoi viennent-ils alors ?

 

         Le must, c’est lorsque l’élève arrive avec quelques minutes de retard et qu’il est … accepté !!! Et oui, même au Brevet, nos élèves sont acceptés dans la salle lorsqu’ils arrivent en retard.

 

         Au passage, je dois bien avouer que le surveillant que je suis n’est pas parfait, loin de là. Car j’ai tout simplement dormi lors de l’épreuve, avec la chaleur, j’ai piqué du nez !!! Heureusement que nous sommes deux à surveiller …

 

Photo : Butte Bergeyre, Paris 

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 11:33

Bibliotheque 2011-05-14 16-53DSCN0803

 

 

Sous l’impulsion de quelques élèves, a été créé le concours de l’élégance et de la politesse qui se déroule sur une journée selon les motivations des élèves, aucune obligation de participer pour les élèves comme pour les adultes de l’établissement.

Le principe était simple, chaque personne devait faire un effort vestimentaire mais aussi (surtout comportemental).

Résultat des courses, de nombreux élèves sont venus habillés "chicissime" pour ce jour spécial, et plusieurs enseignants ont également changé leurs tenues pour la journée.

         Car généralement en cette fin d’année, c’est plutôt jean tee shirt pour une majorité des collègues. Ça fait tout de même bien plaisir de constater que sur une proposition d’élèves, des enseignants ont également participé à ce concours et ainsi donné de l’importance à leurs propositions.

 

         Chaque enseignant a dû noter ses classes pour effectuer un classement. Et forcément ce système de notation  a fortement déplu aux "pédagogo". Pourtant, le but était simplement de classer les classes : il n’y avait rien à gagner, à part des félicitations.

 

         Dommage, car je trouve que ce concours né de la proposition des élèves a été une initiative fort bienvenue. J’espère que ce concours sera reconduit l’année prochaine.

 

Photo : Bibliothèque, Paris.

 

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 10:43

Butte Bergeyre 2011-06-13 17-08DSCN0932

 

 

Une élève de notre établissement considérée comme sérieuse avec un bon niveau scolaire, subit depuis un certain temps les moqueries insistantes et répétées de deux de ses camarades de classe. A tel point qu’il en devient urgent de les séparer. La solution trouvée est de demander à l’élève qui ne pose pas de problème, de partir de l’établissement !!!

Incroyable, il lui est tout simplement conseillé d’aller dans un établissement privé, on croit rêver. En plus, c’est à sa famille de se débrouiller pour trouver celui-ci. Les deux élèves problématiques, quant à eux, ne sont nullement inquiétés et resteront dans l’établissement.

 

         Lorsqu’un élève est exclu de l’établissement c’est à nous de trouver un établissement d’accueil, mais lorsqu’il s’agit de jeter une bonne élève, là rien n’est fait !!!

         D’autant que ce n’est bien évidemment pas à elle de partir, mais plutôt aux deux autres élèves d’être bannis de la classe en question, et pourquoi pas si les choses vont très mal, les faire quitter l’établissement.

         Enfin l’histoire est loin d’être finie, et le combat va probablement avoir lieu, entre les adultes de l’établissement ; je sais déjà quel camp je choisirai !

 

         Si nous en sommes à conseiller aux bons élèves de fuir notre établissement, je crains le pire !!!

 

Photo : Butte Bergeyre (Sacré Coeur en arrière plan), Paris. 

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.