Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 09:41

Bois de Boulogne 05

 

 

 

Le cours débute avec une classe de 3ème, je demande à un élève de sortir ses affaires. Oui, même en 3ème il faut demander à l’élève de sortir ses affaires.

-         Le prof : "On sort ses affaires : trousse, règle, carnet et cahier."

-         L’élève : "Je n’ai pas de règle ni de cahier, mon carnet j’l’ai perdu. J’ai ma trousse mais elle est vide !"

 

Voici le doux milieu où je travaille, et le pire c’est que j’ai zéro moyen de pression avec ce genre d’élève. Inutile de mettre une punition il ne le fera pas, une heure de retenue il ne viendra pas. Le coup de téléphone aux parents qui vivent déjà une situation délicate, et dont la scolarité de leur enfant n’est pas une priorité.

En gros le deal avec ce genre d’élève, c’est : m’emmerde pas et et je te laisse tranquille !

         Il faut savoir ravaler son orgueil et ses convictions, car notre marge de manœuvre dans ces situations est tout simplement nulle !

  

Photo : Bois de Boulogne, Paris.

 

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 09:25

Bois de Boulogne 03

 

 

 

Un élève particulièrement chi…, m’irrite quelque peu durant mon cours. Il est constamment retourné, bavarde ; je lui fais donc une première remarque. Malgré celle-ci, il continue. Je réitère ma demande. Celui-ci ne m’écoute pas et continue à dialoguer avec son camarade comme si j’étais inexistant. Je lui prends donc son carnet en précisant que son attitude est insolente. Il ne comprend pas pourquoi son carnet est prélevé et encore moins pourquoi il est insolent !

 

Un peu plus tard (quelques minutes voire quelques secondes), il reprend à dialoguer avec son voisin.

-         Le prof : "Tais-toi !" Le tout en criant.

-         L’élève : Sans hésitation il me rétorque. "C’est insolent de me parler comme ça !"

 

Il est bien évident que l’élève a écopé d’une heure de retenue et d’un coup de fil à ses parents. Heure de colle à laquelle il n’est pas venu, et suite à de nombreux coups de téléphone sur plusieurs jours jusqu’à 21h du soir, sans résultat, je ne perds pas espoir.

Mais c’est à se demander qui a l’autorité sur l’autre !!!

 

Photo : Bois de Boulogne, Paris.

 

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 19:43

 

Bois de Boulogne 02 

 

 

Comme toutes les prérentrées, je suis excité à l’idée de revoir mes collègues, de rencontrer les nouveaux venus, de voir mon emploi du temps …

 

Nous apprenons plusieurs choses lors de cette réunion.

Premièrement le taux de réussite au brevet cette année est exceptionnel, il a augmenté de 25% !!!

Deuxièmement, de nombreux postes sont dépourvus de personnel, car il nous manque :

-         Un surveillant

-         Un médiateur

-         Une infirmière

-         Deux assistants pédagogiques

-         Quelques enseignants

 

Sans oublier les postes de secrétariat non remplacés et des emplois "aidés".

 

L’établissement, devra donc fonctionner sans ce personnel manquant.

 

Sinon concernant les emplois du temps, je commence à être écœuré, de constater comment cela se passe. Car, j’observe que c’est l’enseignant qui crie le plus fort qui obtient ce qu’il souhaite, et comme toujours il s’agit des fameux "pédagogo".

Ceux qui font leur boulot, sans faire de vague, mais qui ne se montrent pas, sont lésés dans cette histoire …

Enfin, il faudra bien faire avec l’emploi du temps que nous avons.

 

Vivement la "vraie" rentrée, celle avec les élèves !

 

Photo : Bois de Boulogne, Paris. 

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 18:07

Bois de Boulogne 01

 

 

 

 

Cette année s’est … passée normalement, rien d’anormal à signaler, du moins rien qui sort de l’ordinaire pour un établissement dit "difficile" ! Les traditionnelles insultes, menaces et autres sont banalisées, si bien qu’elles passent presque inaperçues …

Maintenant je ne souhaite plus qu’une chose : obtenir une mut’ en province !!!

C’est triste à dire, mais je crois avoir fait le tour du sujet. Je pense avoir acquis de l’expérience dans mon établissement qui me sert pour effectuer mes cours. Bien sûr je ne suis pas parfait, et je m’améliorerai encore et toujours.

 

Mais je voudrais voir autre chose, et je sais qu’en mutant en province je résoudrai deux "problèmes".

Plus ou quasiment plus besoin d’effectuer de la discipline dans l’établissement. Je me doute bien que ce n’est pas tout rose en province, mais je suis persuadé que le fossé est gigantesque entre les deux. Et comme je dis toujours, il existe deux professions chez nous : prof et prof en banlieue !

Deuxième point négatif qui serait supprimé en mutant, c’est le prix du logement en région parisienne, qui reste prohibitif, même comparé à des logements sur la côte d’azur.

 

Pour ces deux raisons, j’ai l’impression d’attendre ma mut’ ultime. Ce n’est pas de l’amertume, mais j’ai juste l’impression d’avoir fait mes classes, d’avoir fait mon service militaire (comme on dit en langage militaire).

Bref, j’aspire à plus de normalité et non pas de tranquillité !

 

Pourtant il me reste encore plusieurs années à effectuer, mais bon nous verrons bien ce qui se passera …

 

Photo : Bois de Boulogne, Paris. 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 19:17

Grand palais 03

 

 

Savez-vous qu’il est interdit de préparer ses élèves de 3ème au brevet, le tout en fermant l’établissement pour les autres élèves. Car les élèves doivent être scolarisés jusqu’à la fin de l’année, et en plus, les 3ème de toutes la France doivent se trouver sur le même pied d’égalité. Nous en sommes loin !

Car, si théoriquement il est interdit d’organiser des jours voire une semaine de préparation au brevet dans les établissements, la réalité n’est pas celle-ci. Dans de nombreux établissements les enseignants des matières concernées sont mis à contribution pour refaire des exercices, mettre en bonnes conditions les élèves face au brevet. Ce qui en soit paraît plutôt bien, mais cela se traduit par des élèves avantagés par rapport à d’autres.

Du coup les élèves se trouvant dans les établissements préparant au brevet, sont plus aptes à faire face à cet examen, et ceci jette encore un peu plus le discrédit sur ce diplôme National, qui ne reflète qu’un niveau local pour chacun des établissements scolaires !

Il devient de plus en plus difficile de s’aventurer à comparer le niveau d’obtention du brevet d’un établissement à un autre … d’autant que pour obtenir le brevet, les notes de 3ème sont prises en comptes … (XII Augmenter la moyenne coûte que coûte).

         D’ailleurs cela n’est pas fait pour donner plus de chance à votre enfant d’obtenir le brevet, mais plutôt pour obtenir un meilleur pourcentage de réussite au brevet à l’établissement qui saura le clamer haut et fort et se faire ainsi de la publicité …

 

 Photo : Le grand palais, Paris.

 

Repost 0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 18:39

Grand palais 01

 

 

         C’est une autre histoire qui ne s’est pas déroulée dans mon établissement, mais vu la gravité de ces faits, je ne résiste pas à l’idée de les partager.

 

         Suite à une altercation entre une enseignante et un élève, l’élève a mis un coup de pied dans le ventre de celle-ci. Déjà le geste me paraît violent et inacceptable, mais il faut préciser que cette enseignante est enceinte !!! Ce qui change encore considérablement la donne.

         Ce genre de chose me semble totalement surréaliste et pourtant cela est arrivé ! Comment gérer une affaire aussi importante entre les murs d’un établissement scolaire ?

         Heureusement la collègue n’a pas eu de séquelle ni son bébé. Mais cela ne retire en rien la gravité de ce qui s’est déroulé !

 

         Que va avoir l’élève ?

Et bien, oui, l’élève est passé en conseil de discipline, mais, non, il n’a pas été exclu. Pourquoi ? Bien, parce que, selon l’administration de cet établissement, "l’exclusion n’est jamais une solution, l’exclusion crée l’exclusion, et le décrochage scolaire". Ainsi, une "sanction doit toujours être éducative, positive, en lien avec la faute commise, afin que l’élève y donne un sens" ... bla bla bla ...

Enfin, pas de sanction, plutôt  des discussions….

 

Mais qu’en pensez-vous ?

Ne pensez-vous pas que pour se construire dans la vie, l’enfant, le jeune, l’ado a besoin de limites et que c’est le rôle des adultes de montrer la voie en définissant ces limites.

 

Parce que maintenant, ce que les autres élèves se disent entre eux, c’est que dans ce collège, si tu frappes un prof ce n’est pas bien grave car au final tu n’as qu’une remontrance et pas d’exclusion.

Et pour moi, cela signifie que tout est permis !

 

 

Photo : Grand Palais, Paris.

 

Repost 0
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 19:05

La Madeleine 04

 

 

         En cette fin d’année, il arrive que des matchs de football prennent plus d’importance qu’un simple cours

Du coup, la salle de cours traditionnelle est transformée en salle de diffusion du match de l’équipe de France, et permet par la même occasion d’effectuer un ″goûter″ (que je me refuse de faire, par crainte que celui-ci dégénère).

         C’est dingue, je m’efforce (comme plusieurs collègues) à faire cours à mes élèves jusqu’au bout, même si c’est de manière plus ludique, plus détendue, en allant sur les ordinateurs par exemple, mais les sujets traités restent liés à ma matière.

 

         Comment voulez-vous garder vos élèves calmes ? Si à côté de ça, les élèves visionnent les matchs de la coupe du monde en mangeant des gâteaux et en buvant du coca, le tout en ayant un écouteur MP3 dans les oreilles.

         Forcément ça crée un décalage ! J’en demande peut être trop à mes élèves … ou certains collègues n’en demandent peut être pas suffisamment …

         Où se trouve le juste milieu ?

 

 

Photo : La Madeleine, Paris.

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 14:02

La Madeleine 02

 

 

         Dernièrement, pour le phénomène coupe du monde, un collègue a initié les paris non pas en ligne mais en salle des profs. Du coup chaque personne peut parier sur le résultat du prochain match de l’équipe de France. La mise est de 2€, mon collègue fait office de bookmaker en récupérant les deniers, mais avec 0% de frais. Sur le dernier match, l’un de mes collègues a récupéré les 22€ mis en jeu.

         C’est sympa ça anime la salle des profs, petite ambiance joviale. Même si je ne suis pas passionné de football, et que les résultats de l’équipe de France ne sont pas là !

 

 

Photo : La Madeleine, Paris.

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 19:53

La Concorde

 

 

         Il est arrivé une histoire énorme à l’une de mes collègues d’EPS. Lors de l’échauffement en début de cours, les élèves effectuent des séries de sauts, bonds et autres courses accélérées, ceci afin de se préparer physiquement à la suite de la leçon.

         Puis un élève stoppe brutalement l’échauffement et vient voir l’enseignante en boitant. Et oui un blessé dès l’échauffement !

         Il traverse la cour en mettant sa main sur la cuisse, visiblement l’endroit de la blessure.

 

         Puis il arrive devant l’enseignante :

-         L’élève : ″Madame, je me suis fait un début d’éjaculation.″ Le tout en montrant sa cuisse avec un sérieux …

-         La prof : Elle ne peut se retenir et éclate de rire. ″Ça doit être une élongation plutôt.″

 

         Il y a aussi de grands moments dans l’éducation nationale !

 

 

Photo : La Concorde, Paris.

 

Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 23:11

La Madeleine 03

 

 

         Ceci s’est déroulé dans un autre établissement que le mien, mais je tiens malgré tout à raconter cette histoire.

 

         Suite à une altercation entre une élève et une surveillante, l’élève a giflé (sans retenue) la surveillante. Si dans de nombreux collèges de France et de Navarre, l’élève aurait aussitôt été exclue jusqu’au conseil de discipline qui aurait décidé du renvoi définitif de l’élève, dans d’autres établissements il n’en est rien !

 

         Qu’a-t-il été décidé pour cette élève ? Sous le prétexte que cette élève a eu des grandes difficultés scolaires, familiales, sociales…, il faut passer l’éponge et s’asseoir sur son amour propre. Mais ce n’est pas fini, au lieu de remettre en cause l’élève, c’est la surveillante qui va passer sur le gril. Car pour le principal c’est elle qui n’a pas su temporiser et différer le conflit. Du coup, il y a de fortes chances pour que son contrat ne soit pas renouvelé à la rentrée.

         Dans certains lieux, elle passerait pour une victime, ici elle est tout simplement celle qui a créé l’incident !

 

 

Photo : La Madelaine, Paris.

 

Repost 0

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.