Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 10:01

Butte Bergeyre 2011-06-13 17-10DSCN0933

 

Photo : Butte Bergeyre, Paris.

 

Repost 0
Published by Proald - dans Photos
commenter cet article
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 10:18

Cafe de la Gare 2011-06-12 12-31DSCN0913

 

Photo : Café de la gare, Paris.

 

Repost 0
Published by Proald - dans Photos
commenter cet article
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 10:22

Sondage 10

 

 

 

         La question était la suivante : Souhaites-tu voir des photos supplémentaires de Paris ?

         Vous avez été 102 à participer à ce sondage. Et 60 % à répondre favorablement à la question. Comme j’ai de nombreuses photos de Paris en stock, et moins d’articles à mettre surtout durant les vacances, je vais donc publier quelques "articles" durant les vacances qui ne comprendront qu’une seule et unique photo.

 

         Bon visionnage.

 

         Proald.

 

Repost 0
Published by Proald - dans prof-a-la-derive
commenter cet article
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 10:51

Bibliotheque François Mitterand 02

 

 

Cette année fut riche, je me suis plus motivé sur le plan pédagogique avec une envie d’améliorer mes cours, de coller plus au programme, qui change tant qu’à faire … En plus plein de choses arrivent avec des classes à options, tout ce qui est livret de compétence, …

Par contre je dois bien avouer que mon investissement auprès des nouveaux collègues est moindre que les années précédentes. En effet, avec le turn-over que nous avons, il y a sans cesse de nouvelles têtes parmi nous, et c’est d’autant plus grisant de constater que eux obtiennent leur mut’ rapidement (1 ou 2 ans) tandis que nous, nous sommes toujours bien présents. Certains d’entre eux ont d’ailleurs du mal à gérer les élèves et tombent parfois en dépression. Je pense notamment à une collègue qui sera restée un an en région parisienne, en tout et pour tout elle aura fait 7 mois chez nous.

 

         Sinon cette année j’ai eu droit à un dépôt de plainte de la part d'un élève zélé, certes classée sans suite, mais déstabilisante je dois l’avouer. Afin d'éviter des ennuis je n’en ai pas parlé dans mon établissement. Je ne développerai pas ce sujet ici non plus.

 

Bref, pour l’année prochaine rebelote, de nombreux collègues partent, dont des "piliers" de l’établissement, qui sont la depuis 5 ans en moyenne. Oui, oui, vous avez bien entendu, avec 5 années d’ancienneté, ce sont des anciens.

         L’année prochaine, je commencerai à faire partie de ces fameux anciens !

 

Photo : Blibliothèque François Mitterand, Paris.

 

Repost 0
Published by Proald - dans prof-a-la-derive
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 15:06

Bibliotheque François Mitterand 01

 

 

 

Avec le personnel de l’établissement est organisée la traditionnelle fête de fin d’année. En plus de celle faite pour les élèves, il existe donc une autre fête cette fois-ci réservée aux adultes de l’établissement.

 

Celle-ci est faite pour se réunir, fêter la fin de l’année scolaire et fêter également les départs des collègues qui ont eu des mutations (pas de départ à la retraite, vu la moyenne d’âge qui doit être entre 30 et 35 ans !).

 

Malheureusement cette fête n’a pas lieu avec tous les enseignants car certains ne daignent même pas venir, préférant partir en vacances avant l’heure, ou aller voir leurs nouveaux établissements, notamment pour ceux qui ont eu leur mut’. Du coup la fête qui cette année a eu lieu un midi, pour simplifier les gardes des enfants des collègues a été plutôt tristounette.

 

Photo : Bibliothèque François Mitterand, Paris. 

 

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 17:08

Butte Bergeyre 2011-06-13 17-08DSCN0932

 

 

 

En effectuant la surveillance du Brevet, on comprend facilement pourquoi le pourcentage de réussite à cet examen dépasse difficilement les 50% …

Pour commencer, un élève sur deux n’a pas de trousse pour composer lors de celui-ci. La moitié n’a qu’un pauvre stylo. Alors que pour l’épreuve de français les élèves peuvent avoir un dictionnaire, et une calculatrice pour les mathématiques.

Les élèves viennent les mains dans les poches, et ce n’est pas qu’une expression. Car ils viennent sans sac, sans trousse, sans montre (très pratique pour savoir le temps qu’il reste avant la fin), sans mouchoir (ceux qui sont enrhumés reniflent sans arrêt), sans règle, sans équerre, …

Mais ce que j’admire le plus, ce sont les élèves qui viennent et qui … attendent durant une heure et partent en laissant une copie blanche !!! Pourquoi viennent-ils alors ?

 

         Le must, c’est lorsque l’élève arrive avec quelques minutes de retard et qu’il est … accepté !!! Et oui, même au Brevet, nos élèves sont acceptés dans la salle lorsqu’ils arrivent en retard.

 

         Au passage, je dois bien avouer que le surveillant que je suis n’est pas parfait, loin de là. Car j’ai tout simplement dormi lors de l’épreuve, avec la chaleur, j’ai piqué du nez !!! Heureusement que nous sommes deux à surveiller …

 

Photo : Butte Bergeyre, Paris 

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 11:33

Bibliotheque 2011-05-14 16-53DSCN0803

 

 

Sous l’impulsion de quelques élèves, a été créé le concours de l’élégance et de la politesse qui se déroule sur une journée selon les motivations des élèves, aucune obligation de participer pour les élèves comme pour les adultes de l’établissement.

Le principe était simple, chaque personne devait faire un effort vestimentaire mais aussi (surtout comportemental).

Résultat des courses, de nombreux élèves sont venus habillés "chicissime" pour ce jour spécial, et plusieurs enseignants ont également changé leurs tenues pour la journée.

         Car généralement en cette fin d’année, c’est plutôt jean tee shirt pour une majorité des collègues. Ça fait tout de même bien plaisir de constater que sur une proposition d’élèves, des enseignants ont également participé à ce concours et ainsi donné de l’importance à leurs propositions.

 

         Chaque enseignant a dû noter ses classes pour effectuer un classement. Et forcément ce système de notation  a fortement déplu aux "pédagogo". Pourtant, le but était simplement de classer les classes : il n’y avait rien à gagner, à part des félicitations.

 

         Dommage, car je trouve que ce concours né de la proposition des élèves a été une initiative fort bienvenue. J’espère que ce concours sera reconduit l’année prochaine.

 

Photo : Bibliothèque, Paris.

 

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 09:06

Avenue Forchot 2011-06-12 11-42DSCN0907

 

 

C’est la saison des affectations de nos 3° ; il y a de tout, des élèves satisfaits, puis des rêves brisés. La grosse problématique du moment, c’est de trouver quoi proposer aux élèves n’ont tout simplement rien obtenu !!!

Parmi eux :

- des élèves absentéistes. Après tout, s’ils n’ont pas été présents en cours durant l’année scolaire à quoi bon leur réserver une place en lycée.

- des élèves ayant fourni peu de travail et un comportement extrêmement négatif, donc pareil, tant pis pour eux.

- des élèves avec un faible niveau scolaire, mais sérieux durant l’année. Là c’est franchement regrettable, car ces élèves qui ont fait des efforts, tant sur l’assiduité en cours que sur leur comportement ne sont tout simplement pas récompensés.

 

Que vont-ils devenir ? S’ils ne vont pas à l’école sachant qu’ils ne sont même pas majeurs, ils ne feront rien de leurs années. Ils vont « zoner » comme beaucoup d’autres qui ont déjà quitté prématurément l’école sans diplôme leur ouvrant les portes d’un travail. Peut-être arriveront-ils à rentrer dans un C.F.A. (Centre de Formation d’Apprentis) l’année suivante. Sinon ils attendront tout simplement leur majorité pour faire des petits boulots …

 

Triste réalité que celle de l’orientation scolaire …

 

Photo : Avenue Forchot, Paris.

 

 

Repost 0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 10:43

Butte Bergeyre 2011-06-13 17-08DSCN0932

 

 

Une élève de notre établissement considérée comme sérieuse avec un bon niveau scolaire, subit depuis un certain temps les moqueries insistantes et répétées de deux de ses camarades de classe. A tel point qu’il en devient urgent de les séparer. La solution trouvée est de demander à l’élève qui ne pose pas de problème, de partir de l’établissement !!!

Incroyable, il lui est tout simplement conseillé d’aller dans un établissement privé, on croit rêver. En plus, c’est à sa famille de se débrouiller pour trouver celui-ci. Les deux élèves problématiques, quant à eux, ne sont nullement inquiétés et resteront dans l’établissement.

 

         Lorsqu’un élève est exclu de l’établissement c’est à nous de trouver un établissement d’accueil, mais lorsqu’il s’agit de jeter une bonne élève, là rien n’est fait !!!

         D’autant que ce n’est bien évidemment pas à elle de partir, mais plutôt aux deux autres élèves d’être bannis de la classe en question, et pourquoi pas si les choses vont très mal, les faire quitter l’établissement.

         Enfin l’histoire est loin d’être finie, et le combat va probablement avoir lieu, entre les adultes de l’établissement ; je sais déjà quel camp je choisirai !

 

         Si nous en sommes à conseiller aux bons élèves de fuir notre établissement, je crains le pire !!!

 

Photo : Butte Bergeyre (Sacré Coeur en arrière plan), Paris. 

 

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 17:43

  Bibliotheque François Mitterand 01

 

 

 

Parfois, au hasard du calendrier certains jours fériés tombent à côté d’un week end, ce qui permet d’avoir un week end de 3 jours. Dans ce cas particulier tout le monde est content.

D’autres fois le jour férié tombe un mardi ou un jeudi, ce qui favorise la création d’un pont. Soit l’établissement scolaire s’arrange à rattraper la journée perdue par deux demi-journées. Soit il ne se passe rien, et du coup il faut maintenir les cours. C’est cette solution là qui a eu lieu dans notre établissement.

Résultat : ce sont les élèves eux-mêmes qui ont effectué le pont, entre 8 et 10 élèves absents par classe, soit l’équivalent de 30 à 40% des effectifs !

Il faut dire que pour compliquer l’affaire, certains profs ont également déplacé leurs cours pour avoir leur pont !

 

Bref, cette journée-là c’est un peu "établissement mort", pas très bénéfique en terme d’organisation pédagogique. Mais ce n’est pas grave, car on a pu travailler dans de meilleures conditions avec des effectifs allégés.

 

Photo : Bibliothèque François Mitterand, Paris.

 

Repost 0

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.