Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 10:31

Parc de Belleville 2010-04-11 0004

 

         Et voilà que nos élèves ont trouvé un nouveau jeu. Ils arrachent les poignées des salles de cours. Dernièrement c’est tout l’étage du bâtiment qui y est passé ! Des élèves futuristes en soif de nouveautés … Il faut dire que cracher ou uriner sur la porte de la salle de cours c’est surfait ! (Lien : LXV. On a baptisé ma porte !

         C’est toujours sympathique d’arriver devant sa salle de cours et de constater que la poignée est au sol, ainsi que l’ensemble des salles du bâtiment.

Enfin cela ne retarde même pas l’entrée du cours, puisque nous pouvons ouvrir la salle avec notre clef.

         Alors où est l’intérêt pour l’élève ?

         Toujours est-il qu’il va falloir prévoir un nouveau budget intitulé budget "poignées" !!!

 

Photo : Parc de Belleville, Paris. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article

commentaires

Youssef 31/05/2010 21:51


Madame le Ministre de la Santé va nous proposer une vaccination sous peu, ne vous en faîtes pas ...


Proald 31/05/2010 22:32



:)



profaussi 31/05/2010 21:08


Tous nous avons cherché à faire des farces dans notre scolarité, c'est humain et surtout gamin... normal quoi...
Mais cette nouvelle façon de faire pose plusieurs questions:
- ce sont des élèves dont les situations sociales sont difficiles, précaires et ils cassent du matériel en sachant le coût que cela représente... Leurs parents galèrent pour trouver de l'argent et
ils pillent cassent sans scupule...
- l'école le collège sont sensés être des repères pour ces élèves, or ils le méprisent au point d'uriner de partout, de le détériorer, alors que c'est le seul ascenseur social dont ils
disposent...

Alors que faire? Comment leur réapprendre le gout du respect et les faire revenir à ces bonnes vieilles blagues de potache pas si couteuse que ça??

Nous faisons partie de l'Education Nationale, mais bientôt nous serons le seul repère éducatif si les parents jettent l'éponge, et où est l'instruction dans tout cela!?

Il faut donc agir contre ces actes, pas contre un élève, bien ^sur, mais pour tous, rabacher... même si on se sent inutile parfois, car les actes recommencent, les responsabiliser, leur faire
comprendre qu'ils doivent empêcher leurs camarades de se livrer à ce genre de gestes...

Long long long travail... à mener dans tous les établissements, car les incivilités de ce genre ne sont pas l'apanage des cités!


Proald 31/05/2010 22:32



Le rôle d'ascenseur social n'est pas présent dans tous les établissements, ou son rôle est minime ...



Acharat 30/05/2010 21:38


non non m'sieur, les poignets elles sont tombées toutes seules ....


Proald 31/05/2010 07:34



C'est la maladie des poignées !



Armand 30/05/2010 15:22


Cher Proald,
Les jeunes d'aujourd'hui n'ont aucune imagination.
Du temps de mon service militaire, on mettait du cirage sur les serrures des cadenas des armoires et on balançait les godasses par les fenêtres.
Les représailles avaient lieu avec du dentifrice, des seaux d'eau et des préservatifs.
C'était viril!
On savait s'amuser à l'époque... (lol)
Mais, dans ton cas, il s'agissait probablement d'un acte "citoyen" (à mettre en relation avec l'identité nationale): remplacer toutes les clenches des portes du château de Versailles.
Amitiés
P.S. Je n'ose pas imaginer qu'il s'agissait d'une prise d'otage et que les sésames te seraient restitués contre remise d'une rançon!


Proald 30/05/2010 16:38



:)



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.