Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 15:06

Bibliotheque François Mitterand 01

 

 

 

Avec le personnel de l’établissement est organisée la traditionnelle fête de fin d’année. En plus de celle faite pour les élèves, il existe donc une autre fête cette fois-ci réservée aux adultes de l’établissement.

 

Celle-ci est faite pour se réunir, fêter la fin de l’année scolaire et fêter également les départs des collègues qui ont eu des mutations (pas de départ à la retraite, vu la moyenne d’âge qui doit être entre 30 et 35 ans !).

 

Malheureusement cette fête n’a pas lieu avec tous les enseignants car certains ne daignent même pas venir, préférant partir en vacances avant l’heure, ou aller voir leurs nouveaux établissements, notamment pour ceux qui ont eu leur mut’. Du coup la fête qui cette année a eu lieu un midi, pour simplifier les gardes des enfants des collègues a été plutôt tristounette.

 

Photo : Bibliothèque François Mitterand, Paris. 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article

commentaires

Armand 18/07/2011 15:59


Cher Proald,
C'est dans l'infortune qu'on a le plus besoin de ses amis.
Je n'ai jamais critiqué l'orthographe des blogueurs. Chacun a ses points forts et ses points faibles.
Quel plaisir certains trouvent-ils à critiquer des choses sans rapport avec le sujet des articles?
"La critique est aisée, mais l'art est difficile" (Boileau).
Explication (Wiktionnaire): "Il est facile de trouver des défauts à quelque chose, alors qu’on ne le ferait pas mieux soi-même."
Amitiés


Proald 19/07/2011 09:49



Merci bien.



Cæruleum 17/07/2011 22:33


Vous vouliez peut-être dire : "ne daignent pas venir..." ou "dédaignent venir..." (sinon cela signifie qu'il sont tous fiers de venir)


Proald 18/07/2011 12:29



Merci bien.



le majeur 17/07/2011 16:20


c'est bien dommage car l'initiative est bonne. c'est une occasion de se dire au revoir aussi...


Proald 18/07/2011 12:27



...



pascal 16/07/2011 19:05


on dit "ne daignent pas venir", ou alors on peut dire aussi aussi qu'ils dédaignent la fête... bonnes vacances et bon courage pour retourner au front


Proald 18/07/2011 12:29



Merci bien.



Youssef 16/07/2011 15:27


Bonjour Proald :)

Je suppose que les relations entre collègues sont un peu différentes dans les établissements comme le tien où beaucoup, il me semble, veulent se faire muter. Donc ils cotoient les collègues, sont
dans le "même bateau", sympathisent et dès que la libération sonne ... Hop, ils ne regardent plus derrière.

Je me trompe ?
En tout cas, c'est dommage puisqu'au final, c'est un événement qui change des réunions interminables/inutiles/tardives/fatigantes ... :)


Proald 18/07/2011 12:25



Tu as vu juste !



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.