Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 12:24
Maison de la radio

  

 

Une classe de 6ème particulièrement fainéante, qui ne fait quasiment aucun effort, a eu de multiples remontrances de divers professeurs. L’une de mes collègues a mouillé les délégués dans cette histoire, pour utiliser tous les moyens, et ça a marché !!!

L’un des délégués a dit "Madame, je m’en occupe !", et quelques jours plus tard, des élèves sont retournés voir ma collègue à la fin d’un cours :

-         L’élève : "Madame, c’est vrai que si on a moins de 12/20 de moyenne, on va en SEGPA ?"

-         La prof : "Euh … Qui t’a raconté ça ?" Probablement surprise par la question.

-         L’élève : "Bah c’est le délégué qui a dit ça à la classe !" Aussitôt ma collègue a compris que c’est son intervention par ricochée qui est arrivée à cet élève.

-         La prof : "Ah, il n’a pas tout à fait tort !" Tu m’étonnes, c’était trop facile !

 

Du coup, la plupart des élèves c’est mise à travailler activement. Par contre c’est moins cool pour la SEGPA, mauvaise publicité.

 

 

Photo : La maison de la radio, Paris. 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article

commentaires

audrey 02/04/2010 07:22


Oui mais bon c'est aussi aux profs de remettre les choses à leur place ..... Au fait le fait de faire des gâteaux surement pas toute la journée permet d'acquérir certaines compétences .... Certains
profs du collèges devraient peut être venir dans nos ateliers pour apprendre à gérer leurs élèves dits difficiles ! Car certains côtés de la pédagogies ont été oublié par ces profs qui dénigrent
les SEGPA ..... Moi qui prône pour la pédagogie inductive je peux vous dire que cela me demande un certain investissement personnel et une certaine énergie ..... Mais oui je ne suis que une PLP
donc aucun poids contre un collègue du collège .... certains ne disent même pas bonjour aux PLP !!!!!!!!!!!


Proald 02/04/2010 09:13



Ooooh.


J'ai enseigné en SEGPA, et je tire mon chapeau aux enseignants (permanents) de la SEGPA. Il en faut du courage et du travail pour mener à bien ses cours et les adapter aux élves.


Pour ce qui est des profs qui ne disent pas bonjour aux PLP, c'est probablement les même qui ne disent pas bonjour à leurs propres collègues dans le même établissement ...


Il n'y a pas de hiérarchie au sein des personnes travaillant dans un établissement mise à part le principal et son adjoint.



audrey 01/04/2010 20:00


Honteux de mettre en avant une telle vision de la SEGPA nous enseignants on se bat contre tous les jours !!!!!


Proald 01/04/2010 23:05



Je crois que j'ai été mal compris, à aucun moment c'est ma collègue qui a initié ces propos, elle a juste entendue les élèves. Rien de plus !



Emma 30/03/2010 22:58


Stagiaire en français en R.A.R., j'ai également une classe de 6è, mais eux ne semblent pas voir la SEGPA du même oeil que les tiens.
En pleine heure de cours (enfin, de rattrapage d'un cours manqué, au déni de la Déclaration des droits de l'enfant dixit l'un de mes chérubins préférés) : "En SEGPA, ils ont de la chance, ils
commencent à 9h et ils font des gâteaux toute la journée !"
...


Proald 31/03/2010 13:48



ça marche aussi !!!



le majeur 28/03/2010 15:25


mauvaise pub pour la SEGPA certes, mais si c'est efficace...


Proald 29/03/2010 09:12


...


Petit Futé 28/03/2010 12:29


Je sais, ça existe plus les CPPN !

Pour être franc, je reproche surtout aux professeurs :

- de s'imaginer qu'ils sont plus intelligents que leurs élèves (alors qu'il a été démontré que le QI moyen de la population augmentait de générations en générations).

- d'exiger des élèves ce qu'ils savent tout juste faire eux-même.

- de projeter leurs sentiments sur les élèves (vous parlez par exemple d'élèves "en grande souffrance", alors que c'est vous qui souffrez). Les élèves s'en foutent de l'école; tout ce qu'ils
veulent, c'est des bonnes notes.

- de chercher plus le maintien d'un système que l'efficacité. Arrivés en Terminales, les élèves ne savent pas rédiger en français, ne savent pas parler anglais et ne s'intéressent qu'au foot.


Proald 29/03/2010 09:12



C'est sûr que d'être prof en banlieue, ce n'est pas drôle tous les jours. Et il m'arrive en effet d'en "souffrir".


Par contre, pour ce qui est du changement, je ne demande que ça !


Et concernant mon intelligence, je sais que je suis mauvais en français.
Donc voyez-vous tous les profs ne sont pas comme vous le décrivez ...



Petit Futé 28/03/2010 12:19


"Une classe de 6ème particulièrement fainéante, qui ne fait quasiment aucun effort".
A l'évidence, vous ne connaissez pas le sens du mot pléonasme. Révisez vos cours sinon, vous risquez de vous retrouver en CPPN !


Proald 29/03/2010 09:09



Ah pardon, je n'ai pas fait attention. Si si, je connais le sens du mot pléonasme, malgré mon faible niveau en français.



petit fute 28/03/2010 01:09


Toi non plus, tu ne fais pas beaucoup d'efforts. Tu commences ton article par un pléonasme !!!
Les élèves ont raison de ne pas te suivre. Dieu seul sait où tu vas les emmener ...
Charité bien ordonnée commence par soi-même.


Proald 28/03/2010 11:13


Un pléonasme ! Où ça ?


Crouch 27/03/2010 10:04


La fin justifie les moyens ?

Quitte a stigmatiser les SEGPAs une fois de plus sans que les professeurs n'y trouvent rien à redire ?

Il n'existe aujourd'hui quasiment plus de structures spécialisées pour accueillir les élèves en difficultés et c'est pour cette raison que les SEGPA sont devenues des poubelles dont personne ne
veut.

Aujourd'hui donc, des élèves en grande difficulté et par conséquent en grande souffrance sont placés dans des classes dont ils se foutent et ou rien n'est mis en place (faute de moyens et de
motivation) pour les aider à reprendre pied.

Aujourd'hui les SEGPA deviennent aux yeux de tous des menaces (et combien de profs menacent par ailleurs encore bêtement leurs élèves de finir en BEP comme si c'était une honte...) pendant que le
gouvernement profite de la situation pour supprimer toutes structures spécialisées et justifier le démantelement de l'éducation nationale...

Je suis souvent en désaccord avec vos méthodes mais là j'ai simplement honte pour vous, de la facilité avec laquelle vous semblez vous amuser de cette réflexion stupide sans vous rendre compte
qu'elle témoigne du mépris actuel qu'a l'opinion générale de l'éducation nationale.


Proald 27/03/2010 22:47


Attendez un peu, ce n'est pas moi qui est lancé ces propose. Ni la prof en question, c'est le délégué qui a cru bon "d'inventer" cette histoire pour mettre la classe au travail. Du coup
une élève de la classe est allée demander des précisions à l'une de mes collègues.
Je ne vois pas en quoi il s'agit de ma méthode !!!


Peluche 26/03/2010 17:06


L'important c'est que les "petits" retroussent leurs manches... Ne dit-on pas que la fin justifie les moyens ?


Proald 27/03/2010 22:41


C'est une manière de voir ...


Ferrer-Bartomeu 21/03/2010 17:39


Bonjour,

Merci pour votre blog; je vous propose de découvrir mon site, http://ecole-publique.fr/ qui tentent de rassembler des lieux et des moments qui façonnent l'école publique aujourd'hui. N'hésitez pas
à participer et à alimenter cette plate-forme.

À bientôt

J. Ferrer-Bartomeu


Proald 21/03/2010 18:01


Merci pour l'info. Mais bon le blog me prend pas mal de temps.


marie 20/03/2010 20:45


J'y avais bien songé, à utiliser les délégués comme porte-parole , lorsque lundi dernier mes "petits 5emes" ont fait grève des trousses ... et puis je me suis ravisée. J'ai préféré téléphoner à
tous les parents d'élèves de la classe : ça m'a pris un temps fou mais au moins l'effet a été à la hauteur de mes espérances (bon surement pour une courte durée) ...


Proald 21/03/2010 18:00


Grève des trousses !!!


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.