Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 09:24

Paris 2010-12-12 0002

 

Plusieurs salles de cours ont été dotées de sublime T.N.I., comprenait Tableau Numérique Interactif (lien XXXIII Les Tableaux Numériques Interactifs). C’est le nouveau joujou informatique à la pointe de la modernité.

Il se trouve que son prix est nettement moins jovial : le coût est aux alentours de 6 000 € l’unité. Sachant que chaque établissement est ou va être muni de nombreux T.N.I., entre 10 et 20 dans les collèges, beaucoup plus pour les lycées. Je vous laisse effectuer la multiplication.

 

Pourtant, les T.N.I. n’ont JAMAIS été demandés par les enseignants, ce que les enseignants réclament, c’est des allégements de classe par exemple, chose qui a un coût nettement inférieur à celui d’installer et d’entretenir les T.N.I.. Mais visiblement, on préfère nous "offrir" des T.N.I., plutôt que de diminuer le nombre d’élèves par classe. Il est vrai que cela ne dépend pas du même budget.

Car, pour diminuer le nombre d’élèves par classe et donc augmenter le nombre d’enseignants, cela dépend de l’état. Tandis que l’achat et l’installation des T.N.I. est à la charge du conseil général pour les collèges. Pour autant, il s’agit toujours de nos impôts !!!

 

Dans cette histoire, le pire reste à venir, car de nombreux enseignants ne s’en serviront jamais, ils n’en veulent pas. Dernièrement, j’ai même constaté dans une salle de cours, qu’un tableau blanc classique avait été fixé par-dessus le T.N.I. Au moins c’est clair, celui-ci ne peut plus servir, sauf de simple vidéo projecteur !!! A 6 000 € pièce, ça fait tout de même cher le vidéo projecteur ! Que de gaspillage, dans un secteur ou nos besoins ne sont pas entendus, un vrai paradoxe !

 

         Au final, les T.N.I. vont changer la forme du cours, mais le fond reste identique. A mon sens, je pense que c’est très bien d’investir dans ce genre d’outil, il faut vivre avec son temps et l’Éducation Nationale doit aussi se moderniser. L’ennui c’est que nous avançons sur des bases qui ne sont pas forcément saines.

 

         A mon sens, il serait préférable d’investir l’argent de manière plus réfléchie (lien LXXI Ma réforme idéale.).

 

Photo : Vue parisienne, Paris. 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le majeur 06/04/2011 15:31


c'est là tout le paradoxe de l'utilisation de l'argent public... la gestion est mauvaise et mal réfléchie dans tant de domaines !


Proald 07/04/2011 09:52



...



Aline 04/04/2011 22:01


A 6000€ l'unité ils se sont fait arnaquer le pense lol... car bon un TBI c'est dans les 1300€... un videopro dans les 400€... ok y a l'installation mais y a de la marge quand même... surtout qu'ils
ont certainement passé un marché public donc fait baisser les prix...


Proald 05/04/2011 18:50



En effet, il y a plusieurs établissements à équiper ...



Brice 28/03/2011 21:53


6000 euros ça me semble quand même beaucoup pour finalement un videoprojecteur et son support. Je suis d'accord avec toi, c'est possible que cela change la forme, mais pour le fond, c'est une autre
histoire.


Par contre, pour les classes surchargées, plutôt que de nouveaux profs, ce n'est pas plutôt une question de répartition par établissement ? Il y a un peu moins de 900 000 professeurs en France, il
me semble. Et si on fait la moyenne par rapport aux élèves, on est dans les 15 élèves par prof.

Je ne comprends pas : où sont tous ces profs qu'on réclame ?


Proald 29/03/2011 17:46



Pour ta 2nd question, c'est très très simple.


En fait il y a un TAS de profs qui ne voient jamais d'élèves. Ils sont en détachement (inspection, formation, coordonateur REP, responsable TICE, ...). Mais malgré tout ils sont comptabilisés
comme prof ! D'où une moyenne de 15 élèves par prof, qui est en réalité complétement absurde !!!



rené 28/03/2011 08:57


bonjour je passe vous souhaiter un bon début de semaine.
envie d'une ballade au Canada, venez chez moi
amitiés


Proald 28/03/2011 09:08



Nous avons toujours envie d'une balade :)



Garfieldd 27/03/2011 12:17


6000 euros pièce ??? euh... Ceux installés par le Conseil Régional d'Ile-de-France dans mon lycée sont à moins de 3000 euros... Je n'ose imaginer que le Conseil Général de ton département se soit
fait rouler dans la farine... ou qu'il y ait des commissions occultes qui gonflent le prix.


Proald 27/03/2011 20:07



Attention, il existe plusieurs sortent de T.N.I., et à ce prix, il faut rajouter la main d'oeuvre pour l'installer, ce que je donne, c'est le prix total.



Vincent 25/03/2011 17:55


Salut Prof....!
Juste un petit bonjour de courtoisie.
a+ Vince.


Proald 25/03/2011 19:33



Merci.


Bon week end ensoleillé.



Youssef 24/03/2011 12:05


Le constat avait été le même dans mon ancien lycée. Un ou deux professeurs "geeks" qui ont accepté de faire joujou, pour d'autres, parfois, c'était carrément pour servir de tableau en écrivant au
feutre ....

Sauf qu'au final, on se demande si une Education Nationale qui fonctionne, ça nuirait aux boîtes qui font leur chiffre d'affaire sur le dos des pauvres lacunes des enfants. J'ai toujours pensé que
y'avait un lobby "parascolaire/cours particulier" qui avait un flingue contre le ministre de l'éducation pour qu'on ait des réformes qui déconstruisent notre bon vieux service public...

(Pas besoin de commenter la 2e partie du commentaire, devoir de réserve ^^)


Proald 25/03/2011 19:26



Bon bah, je ne dis rein !


;)



TBI 22/03/2011 11:41


Le problème ne vient pas de l'arrivée de TBI, mais du faible taux de réussite des élèves français.

Il faut donc changer quelque chose. Difficile de dire à un enseignant qu'il ne sait pas enseigner. Il est plus simple de lui mettre entre les mains un nouveau matériel qui sera le prétexte pour
revoir entièrement sa formation d'un point de vue pédagogique.

C'est malheureusement là que ça coince, l'accompagnement ne suit pas toujours. Pourtant, là où c'est le cas, les résultats sont spectaculaires.

Bien sûr, pour cela il faut un vrai TBI, un truc tactile au doigt, pas un de ces écrans informatiques qui fonctionne une fois sur deux avec des stylets à recharger, à pile ou qui peuvent se
perdre.

Il faut un TBI avec un bon logiciel, pas ces simples logiciels d'annotation qui conduisent les enseignants à préparer des diapos à l'avance et à les projeter en pensant que les élèves vont rentrer
dans ce moule préconçu, voire pire, réutilisé d'une classe à l'autre.

C'est pour cela qu'il faut un matériel et un logiciel conçus pour la pédagogie car sinon, la formation devient une formation technique et plus pédagogique.

Il faut changer beaucoup de choses dans l'enseignement français, beaucoup, beaucoup, mais en tapant sur les seuls éléments qui peuvent nous aider à rattraper les autres pays du monde (Grande
Bretagne, 80 des salles de classes équipées, décision d'équiper toutes les classes au Québec...).

Demandez de la formation pédagogique. La baisse des effectives aussi, mais seulement si vous avez d'abord changé la pédagogie car si vous ne pouvez pas produire une pédagogie adaptée à chaque élève
dans des classes de 30, vous n'y arriverez pas mieux dans des classes de 20 et le problème sera le même, vous ferez le même cours pour tous et vous ne "formerez" que 20 au lieu de 30 élèves.

Si vous ne changez pas la pédagogie, je ne vois pas pourquoi vous n'auriez pas des classes de 50 ou 100 élèves et pourquoi pas en visioconférence dans plusieurs salles comme au Japon.

L'approche pédagogique différenciée permet de travailler de façon efficace avec un effectif quelconque. L'erreur est de croire qu'il faut faire un cours par élève et que par conséquent l'effectif a
de l'importance. Avec un TBI, le nombre est un avantage car vous pouvez créer plus d'interaction et donc plus d'argumentation, prise de parole, échanges que dans des effectifs réduits.

Je précise que j'ai enseigné dans des classes à niveaux multiples de 35 à 10 élèves et les plus compliquées ne sont pas les plus grandes... Si on excepte les classes particulièrement difficiles
comme les SEGPA ou la limitation du nombre d'élève était bienvenue...


Proald 23/03/2011 07:59



Justement, vous le dite vous même en fin de commentaire, le nombre d'élève a une importantce, suivant leurs comportements. C'est valable au sein même d'un collège, chez nous, nous avons des
classes à 29 qui ne posent pas beaucoup de problème, car il s'agit de classe à "option", ce qui fait que les élèves sont déjà plus respectueux du prof. Et puis d'autres classes à 22 élèves, où
c'est du n'importe quoi, car il y a un concentré d'élève perturbateur.


Je pense malgré tout, que l'allégement d'effectif dans ce genre de classe serait un atout, contrairement au TNI qui fait figure de gadget, mais en effet, les TNI obtenus, sont "classique" et ne
sont pas spécifique à l'Education Nationale.



Fireblade 21/03/2011 15:31


Bah dans notre lycée on n'a aucun TNI et personnellement j'aurais bien aimé en avoir un car cela est très pratique!
Enfin bref on fait avec ce qu'on a (pas) et les quelques (trop nombreux) élèves qu'on a!


Proald 23/03/2011 07:52



Tout est dit ;)



Caeruleum 20/03/2011 11:56


Le problème est que, comme vous le dites, les fonds ne viennent pas des mêmes caisses. Alors soit on met tout à la charge de l'Etat, de manière à ce que les TNI des départements riches soient
remplacés par des profs partout (et les impôts augmentent), soit on donne la possibilité aux départements d'engager des profs, et alors selon les endroits, il y aura des classes de 20 élèves ou de
40 (ça dépendra de la richesse économique du département)...
Le problème, c'est que, quelle que soit la solution envisagée, il y aura des gens pour la critiquer. Il faudra peut-être comprendre, un jour, que la dette française s'élève à 25.000 euros par
personne. On n'a plus d'argent, c'est tout, alors les classes surchargées, le déremboursement des médicaments, c'est inéluctable. On n'y peut rien.


Proald 21/03/2011 09:37



Bin justement, j'explique dans cet article qu'il y a du gaspillage (et pas le moindre) de l'argent public. Je pense en effet qu'il serait mieux employé à alléger l'effectif des classes, ou
comme vous le souligner, à économiser pour contribuer au remboursement de la dette de l'état. Dans tous les cas, il est actuellement bien mal employé !



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.