Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 08:52

Ile des cygnes 2010-12-12 0049

 

 

Depuis quelques jours, mon frigo empeste, car j’ai acheté un délicieux fromage qui sent particulièrement fort et contamine entièrement la cuisine dès que je dois ouvrir le réfrigérateur. Hier soir, jai fini ce merveilleux fromage ; ça y est, l’odeur atroce lorsqu’on ouvre le frigo le matin va disparaître, en même temps que l’emballage va partir à la poubelle.

Mais une idée me vient, pourquoi ne pas réutiliser cet emballage à des fins plus … parfumantes !

J’ai trouvé : je vais le mettre dans le casier de l’un de mes collègues. Ok, c’est puéril, mais c’est tellement bon ! Donc ce matin, je viens de déposer cet emballage parfumé, bien ouvert dans le casier confiné.

J’ai dans l’idée, que lorsque le collègue va ouvrir son casier il va chercher le coupable à tout prix !!!

Il faut dire que régulièrement dans l’établissement, nous nous faisons ce genre de blague respectivement. Ça me retombera un moment ou à un autre dessus … reste à savoir quand ?

Un peu d’humour ne fait jamais de mal….

 

Photo : Ile des cygnes, Paris. 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article

commentaires

camille 10/03/2011 04:51


Et alors la suite de l'histoire ?
Car finallement je suis bien curieuse de savoir comment le collègue a réagi


Proald 10/03/2011 12:27



Bah, en fait il ne m'en a jamais parlé, du coup je lui ai laché le morceau quelques temps après, il a bien rigolé :)



Kay-des-Quais 09/02/2011 18:29


je vois qu'on se souvient de moi ici :-))
J'ai lu les derniers articles sur un petit ordi dans mon lit - ça n'a pas trop changé - et toi, on dirait que tu tiens le coup ! Hier, j'ai discuté avec un chauffeur de bus parisien sur un long
parcours - j'ai pensé à toi et je me suis dit que ce que tu faisais était bien plus dur !!!
Mais le fromage !!!!!!!!! ça c'est des trucs de garnements !!!! bon, si ça te fait du bien !
salutations affectueuses de la Kay des Quais d'Ivry - oui, j'ai déménagé............


Proald 10/02/2011 10:32



Tu as donc fini par quitter Paris !



tourtinet 01/02/2011 23:16


tant que tu fais pas comme un prof de maths qui urinait devant la porte d'un autre collége de maths (dans une université américaine) ,après une dispute avec ce prof

ou tant que tu fais pas comme sur le blog d'educator ( un CPE dans un lycée du 93)
(lire la fin de http://educator.hautetfort.com/archive/2008/06/13/sur-le-tableau-de-la-salle-des-profs.html)

y avait aussi une histoire de bombe lacrymogéne qu'un prof a vidé dans le bureau du cpe et de profs faisant une bataille de purée ,mais j'arrive pas à retrouver les liens.

(en tout cas tant que t'en est pas là , y a aucun souci)


Proald 02/02/2011 10:13



Parfois, nous avons des jeux plus "violents" en effet !!!



bibi 01/02/2011 15:14


tu restes un gamin !! c'est pas bien tu asticotes toujours tu ne grandis pas !!!


Proald 01/02/2011 18:24



Bin, il faut rester jeune dans sa tête ^^ !!!


:)))



Armand 31/01/2011 10:41


Cher Proald,
Tu marches sur les plates-bandes d'une chanteuse célèbre qui aurait créé un parfum à base de sperme et de sang, si j'ai bien compris l'article qui était consacré à cette fragrance originale...
Rien n'égale le naturel!
Amitiés


Proald 31/01/2011 18:53



Ouai, je n'en suis pas encore là !!!



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.