Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 19:23

Voix SNCF Cardinet 2010-03-19 0002

 

Hier soir, c’était le spectacle de fin d’année, à cette occasion, la salle de spectacle de la commune était prêtée à l’établissement. C’est vraiment un cadre privilégié, car cette salle est utilisée par des professionnels, et le collège a la joie de l’investir en cette fin d’année.

 

         Pour organiser cette soirée, tous les moyens ont été mis en œuvre, vente de tickets … Car non, ce spectacle n’est pas ouvert à tout le monde. Il n’y a que les élèves, leur famille et leur entourage qui peuvent venir gratuitement si l’élève participe lui-même au spectacle. Certains élèves sont "black listés" pour limiter la casse et sont donc tout simplement interdits de venir sur les lieux.

         Car si ce spectacle est, pour la plupart d’entre nous, l’occasion de marquer la fin de l’année, de mettre en avant les différentes activités artistiques, scientifiques, sportives présentes au collège, et de valoriser le travail de nos élèves, pour d’autres, c’est l’occasion de s’amuser en perturbant le spectacle.

         Résultat, le collège a payé la prestation de pas moins 4 agents de sécurité, pour que ce spectacle ce déroule correctement.

 

         Pour ramener le sujet dans le contexte, il faut préciser que certaines années, il y a eu quelques difficultés à garder le calme et à finir tout simplement le spectacle.

 

         Ce qui est dommage, c’est que tous les parents ne soient pas présents, car les élèves viennent, et donc c’est aux adultes de l’équipe éducative de tenir la barque…. Concrètement, la mission confiée ce soir-là aux enseignants et autres personnels du collège est de jouer "les flics", une fois de plus, et du coup, ne pas pouvoir profiter du spectacle !

 

         Enfin, cette année le spectacle s’est bien déroulé. Tant mieux.

 

         Mais si nous faisons appel à un service d’ordre (4 agents je le rappelle), pour tenir les élèves calme, alors que plusieurs parents sont présents dans la salle, comment refuser la présence de la police dans nos établissements ?

 

         Car des voix s’élèvent lorsque nous parlons de présence policière entre les murs des établissements scolaires. Par contre je n’ai pas entendu de collègue ou la hiérarchie être opposé à la présence de ces 4 agents, bien au contraire …

 

         Comment faut-il l’interpréter ?

 

Un aveu … peut être …

  

Photo : Voix SNCF Cardinet, Paris.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article

commentaires

Lucile 19/05/2014 14:56

4 agents ça me paraît à peu près normal, pour avoir organisé un événement avec un public de 200 personnes "normal" ('fin aucun risque que ça dégénère, mais c'est la loi !) et avoir du payer 4 agents ;)

le majeur 11/08/2010 14:24


ça ressemble à un aveu dissimulé en effet... plus facile à accepter du fau fait que ça ne soient pas des vrais policiers, mais "juste" des agents d'une société privée...
pourtant, le but est le même...


Proald 22/08/2010 23:08



Je suis bien d'accord.



jeff 25/07/2010 19:13


Je découvre votre blog. Très intéressant, même si vous m'avez l'air sacrément désabusé. Pour ma part, 12 ans de zone violence ou ambition réussite...même si je connais vos soucis (pas encore
d'agent à la fête de fin d'année ceci dit, juste l'arrêt des festivités avant l'heure par crainte de débordements !), j'avoue tout prendre par l'humour, avant que de finir en HP.
Si ça vous dit de venir lire un autre collègue, entre mes autres plaisirs musicaux ou cinéphiles, n'hésitez pas !
Amicalement, jeff.


Proald 25/07/2010 23:28



J'y vais de suite ...



Camille 24/07/2010 16:46


Oui je sais bien ça, je crois que le mien existe depuis plus de quatres ans ... enfin je crois. Mais par contre merci à Facebook qui a élargit mon cercle de lecteurs . Autrement chouette que tu ais
de quoi écrire. Et puis quite à faire ce n'est pas grave non plus si tu publie des articles sur d'autres sujets ça peu être intéressant aussi ^^


Proald 25/07/2010 23:18



Facebook, mais du coup tu n'es pas anonyme ...



Camille 24/07/2010 04:52


dis donc Prof maintenant que la fin de l'année est passée que vas tu nous raconter sur ton blog?


Proald 24/07/2010 07:45



Ne t'inquiètes pas pour ça, j'ai actuellement 8 articles sour le coude, en plus je dois faire le bilan de l'année scolaire comme chaque année.


Et j'ai aussi le sondage à parler.


Mais tu sais que durant les vacances, les visites du blog chuttent brutalement !



Robocop 22/07/2010 13:39


Je crois que la réponse parfaite n'existe pas.
Placer un policier dans un collège calme: il sera toujours aussi calme.

Placer un policier dans un collège sensible: le policier a déjà du mal à se faire respecter à l'extérieur avec ses collègues armés, alors je ne vois pas comment il pourrait a lui tout seul inverser
la vapeur à l'intérieur du collège.
Car ses armes et son uniforme ne sert à rien dans le collège.


Même moi , je dis plus facilement "Bonjour" à un de mes anciens profs ou cpe ; qu'à un policier qui m'a dressé une contravention 15 jours plus tôt.


Proald 22/07/2010 13:52



Surtout qu'il n'a pas d'armes à feu à l'intérieur du collège. ça vaut mieux !



Armand 21/07/2010 19:53


Cher Prof,
Ne crois-tu pas que cette allergie aux policiers, c'est une crainte d'être reconnu pour de petits délits passés?
La solution serait donc de placer quatre policiers provenant de territoires des DOM-TOM.
Ainsi, ces policiers verraient de l'intérieur une de ces merveilleuses écoles que le monde entier nous envie!
Amitiés
Citation: "Que deviendrait la Police, si l'innocence l'intimidait?" (Alexandre Arnoux)


Proald 21/07/2010 21:30



...



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.