Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 10:08

Paris 2010-04-11 0003

 

         Aujourd’hui j’ai été nommé volontaire (ça fonctionne comme ceci) pour accompagner une classe en sortie scolaire.

         Si dans certains établissements on se dit "chouette" une journée à passer au calme, chez nous il n’en est rien !

 

         Pour commencer, si des élèves ne sont pas contents de vous avoir comme accompagnateur ils vous le feront savoir. Ça fait toujours plaisir …

         Puis arrive la sortie où il faut quitter l’enceinte de l’établissement. Sachez qu’au moment où vous passez la grille de l’établissement, les élèves vous considèrent comme un adulte lambda, et non pas comme un professeur. Déjà que vous n’avez pas l’autorité que vous souhaitez au collège alors à l’extérieur … pensez-vous !

 

         La sortie débute et déjà les remarques fusent : "Eh monsieur, la prochaine fois pensez à prendre un bus, c’est fatiguant de marcher !".

 

         Outre le fait que les gamins prennent des bonbons et ont leurs casquettes vissées sur leurs têtes, car nous sommes à l’extérieur, votre autorité est donc limitée, vous n’avez pas d’autres choix que de les laisser faire pour ne pas vous opposer à eux et vous créer ainsi plus de problèmes que vous en avez déjà.

 

         Un élève s’arrête pour parler avec un ami à lui qui n’est pas du collège, du coup votre classe continue d’avancer sans lui, il vous faut donc lui exiger de suivre sa classe à plusieurs reprises pour qu’il s’exécute, ou tout simplement attendre qu’il finisse son dialogue avec son copain !

 

         Puis mon collègue et moi-même en avons marre, nous arrêtons la joyeuse troupe au milieu d’une place commerçante, pour demander aux élèves de se mettre en rang 2 par 2 (c’est utopique, mais bon !). Là un élève lance "Comment on se tape l’affiche" (comprenez qu’il a honte). Tu m’étonnes ils avaient un peu honte, en s’arrêtant avec toute leur classe au milieu de la cité pour se faire reprendre par leurs chaperons (c'est-à-dire nous !).

         Une fois les rangs du troupeau resserré nous repartons.

 

         Quelques instants plus tard, un élève trouve une cannette vide au sol et shoot dedans tel un ballon, à plusieurs reprises.

-         Le prof : "Ramasses cette cannette."

-         L’élève : "Elle n’est pas à moi."

-         Le prof : "Oui, mais tu n’as pas à taper dedans. Donc tu la mets à la poubelle."

 

Après plusieurs échanges verbaux (car l’élève refusait de la prendre), il finit par la prendre à la main. Il s’amuse de suite à l’égoutter en répandant le jus de celle-ci partout au sol. Puis, il la positionne délicatement au sol, et l’écrase brutalement avec son pied de telle manière à la coincer dessous sous sa chaussure.

Ce qui lui permet de marcher les mains libres avec sa cannette accroché sous sa chaussure, à chaque pas, cela créer un bruit, et il boîte. Mais il a bien la cannete avec lui. Cet élève m’a fait honte !!!

 

         Pour finir un grand moment, nous sommes enfin dans la salle de spectacle, nos élèves sont installés plus ou moins dans le calme. D’autres classes arrivent et prennent possession des lieux, je constate par la même occasion que les élèves des établissements voisins ressemblent aux nôtres.

         Une enseignante intervient d’ailleurs auprès de l’un de ses élèves suite à une bêtise qu’il a faite. Cette intervention retarde le début du spectacle, ce qui irrite nos élèves.

         L’un de nos élèves prend donc la parole, pour stopper le discours de l’enseignante "C’est bon on a compris !". Dans ces moments je me sens bien seul …

 

         Vous aurez donc compris à quel point il est usant d’effectuer des sorties scolaires. Si la prochaine on peut m’oublier, ça m’arrangerait, je préfère faire cours plutôt que d’effectuer des sorties.

 

 

Photo : Paris, Paris.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article

commentaires

Yannick 11/07/2010 11:27


Bonjour,

pourquoi ne pas refuser d'accompagner les classes en sortie ? J'imagine que cela équivaut à se mettre la hiérarchie dos mais celle-ci n'utilisera pas la force pour obliger à être accompagnateur...


Proald 21/07/2010 18:32



C'est une soluation, que je risquerai d'utiliser de plus en plus ...



Toni 10/07/2010 15:15


Il est très difficile de faire boire les ânes qui n'ont pas soif. Oui sur que ça doit être très difficile de faire une sortie scolaire avec un tel public.
Une autre suggestion ? Demandez de l'aide aux parents; l'article date du 2 Juillet ? C'est donc la fin de l'année ? Oui et bien demandez de l'aide aux parents en leur disant que pour la dite
sortie, il faut plus d'adultes accompagnateurs. Et annulez la dite sortie si les parents ne répondent pas, ne serait ce que pour la sécurité des élèves et aussi parce que ça vous ferait une trop
grosse responsabilité et charge de travail.


Proald 21/07/2010 18:31



C'est une solution, mais je pense connaître le résultat ...



bibi 05/07/2010 09:43


allez courage proald les vacances sont là profites en.....


Proald 21/07/2010 18:29



J'en profite un MAX !!!



Armand 03/07/2010 14:48


Mon pauvre Proald,
RIEN DE NOUVEAU SOUS LE SOLEIL.
En relisant tes trois derniers articles et en pensant aux précédents, j'ai une citation que tu devrais afficher à côté du tableau noir, plus en phase avec notre mode de vie qu'un crucifix...
«Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et pré­fèrent les
flatter,
lorsque les jeunes méprisent les lois, parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux, l'autorité de rien et de personne, alors, c'est là, en toute beauté et toute jeunesse, le début de la
tyrannie.» (Platon)
Amitiés


Proald 21/07/2010 18:28



Il faudra faire un cours spécifique pour la citation ...



Camille 03/07/2010 12:32


Tu m'étonnes que t'ai plus envi de retourner avec eux, moi j'lui aurait fait bouffer sa canette.


Proald 21/07/2010 18:27



:)



Robocop 02/07/2010 23:41


Chez moi aussi, les profs interdisent de sortie les élèves perturbateurs. Ainsi les profs ont la paix pendant la sortie, par contre le pauvre surveillant que je suis, pleure tout les larmes de son
corps quand il doit surveiller une dizaine d'ado. dans la même salle pendant 3 heures....

Bonnes vacances à tous !!!


Proald 21/07/2010 16:39



Ah oui, ça n'arrange pas tout le monde ...



Crikette 02/07/2010 15:58


Puisque je lis ton 2 article, je vais me dépécher de trouver ou tu travailles pour ne pas déménager dans le quartier ...

Au primaire en CM2 quand j'accompagnais les sorties, profs et parents on les remettait vite à l'ordre et la directrice, d'origine Corse, sévère et top, punissait de sortie l'élève qui déconne trop
en classe ou la sortie précédente : ca avait de faire rentrer dans l'ordre les petits idiots qui nous cherchaient.

En 6 et 5°, je n'ai pas accompagné de sortie ..donc yo no sé !


Proald 02/07/2010 19:17



:)



Aurélie63 02/07/2010 15:32


ah moi cette année c'était la journée sportive ... J'ai toujours détesté les cours d'EPS en tant qu'élève alors quand il faut "se taper la honte dans les élèves" ... !
Et tu n'as pas une prime de risque ?!


Proald 02/07/2010 15:45



Non rien de tout ça !



Youssef 02/07/2010 12:38


Allez Proald, un peu de courage. Dis-toi que lorsque tu (si si, tu y arriveras !) seras muté dans un coin sympa avec des élèves civilisés, tu seras ravi de faire des sorties au théâtre et tout.
Courage d'ici là ! :)


Proald 02/07/2010 14:34



:)



Armand 02/07/2010 12:26


Cher Proald,
Autrefois, à Cayenne, les prisonniers étaient enchaînés l'un à l'autre.
Tu pourrais moderniser avec de la chaîne pour attacher des "biques" et des menottes demandées en prêt au commissariat dont les policiers n'aiment probablement pas tes charmants élèves.
Amitiés... et bonnes vacances!


Proald 02/07/2010 14:33



C'est un peu gros !!!



Bôôh 02/07/2010 10:47


Si ça peut vous rassurer, dans des coins bien moins difficile de province, mon amie a vu une élève de primaire tenter de mettre le feu à un fauteuil !

J'ai noté un énorme progrès sur la grammaire et l'orthographe, à l'exception de quelques fautes d'accord (présent et futur dans la même phrase) et de la construction hasardeuse du récit ("votre
classe" pour intégrer le lecteur puis "mon collègue et moi"...). Félicitations !


Proald 02/07/2010 14:32



En effet, il y a eu un changement entre le "vous" et "mon", j'hésite ...



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.