Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 19:42

Rue Danton 2010-10-02 0008

 

 

Arrive un cours que j’affectionne particulièrement car il s’agit d’un pavé de deux heures, coupé par la récréation. Dans cette classe, il y a plusieurs cas d’absentéismes récurrents. Alors sur cette tranche horaire c’est encore pire.

Mais lorsqu’ils sont nombreux, le cours n’est pas facile à gérer.

 

Le cours débute, en écrivant au tableau, une boulette de papier atterrit sur le tableau juste à côté de moi. Celle-ci est bien évidemment tassée et scotchée pour augmenter son poids et ainsi être plus facilement projetée.

J’ai donc fait une "pause" dans le cours pour réagir rigoureusement à ce manque de savoir vivre, en expliquant que ce geste était intolérable.

Je reprends donc mon cours en me retournant vers le tableau, et BOUM ! Cette fois ci une gomme m’atteint au bras, celle-ci a été lancée avec force. Elle aurait très bien pu me percuter la tête, ou le coin de l’œil …

 

Cette fois-ci j’explose, je stoppe le cours, et efface tout sur le tableau. J’hurle sur la classe pour me soulager. Mais quoi faire car il reste encore 40 minutes avant la récréation, et j’ai encore 1 heure à tenir après …

Je demande à un élève d’aller chercher le CPE. Il arrive, mais il est dans le même cas que moi, un des élèves se fiche de lui, il perd également sa crédibilité, et me demande devant les élèves de les faire copier. Facile à dire, moins facile à appliquer, en même temps quelle autre solution avoir …

         Le CPE se retire de la salle, ni une ni deux, je ne laisse pas de répit à mes bourreaux, je prends un transparent et le projette sur le tableau. Je leur demande de copier ce cours. Bien sûr les élèves (les même qui perturbent le cours habituellement dans cette classe) ne prennent pas de feuille et refusent catégoriquement de copier ce cours. Je leur attribue donc un zéro.

         Après 40 minutes intenses, la récréation arrive, les élèves ne souhaitant pas recopier le cours, prennent toutes leurs affaires pour … non pas aller en récréation … mais pour faire la grille (comprenez sauter au dessus de la grille et sortir du collège !!!

         Du coup l’heure suivante l’effectif de la classe a perdu 30%, j’ai donc repris mon cours normalement sans accroc.

 

         Comme quoi en enlevant quelques élèves, il est simple de faire un cours dans le calme.

 

Photo : Rue Danton, Paris.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article

commentaires

Christine 30/10/2011 09:42


C'est sûr, on ne va pas militer contre l'absentéisme car effectivement ce sont ceux-là qui perturbent le cours. Quand ils ne viennent pas, tout se passe bien. Mais quand ils viennent, ils n'ont pas
ce qui précède, ils savent qu'ils n'auront pas ce qui suit car ils ne seront pas là, et ils ne prennent pas le cours du jour ! Bref, c'est plus facile d'enseigner à une classe à petit effectif,
n'en déplaise à je ne sais plus quel ministre qui disait que c'était la même chose d'enseigner à une classe de 20 qu'à uen classe de 50 élèves. C'est certainement vrai à sciences po mais pas en
lycée professionnel... où les politiques ne mettent jamais les pieds !!


Proald 30/10/2011 23:55



Sur ce sujet, il y a une formule utilisée régulièrement par les chefs : L'absentéisme entraîne l'absentéisme.



sanboma 19/01/2011 19:26


Bonsoir Proald,

En fait ça fait plusieurs années que je suis revenu à ma profession (recherche) où je n'enseigne pas.

Sanboma


Proald 20/01/2011 08:23



D'accord, ce n'est donc pas tout à fait la même chose.



sanboma 18/01/2011 20:36


Bonjour Proald,

Je découvre ton blog. J'ai enseigné durant 2 ans et ce que je lis me rappelle ce que j'ai vécu, car je n'ai pas supporté les rapports de force avec certains élèves trop durs, une direction
défaillante etc.


Proald 19/01/2011 19:15



Ce n'est pas toujours facile, entre les élèves comme la direction qui peut parfois être "pesante".


Bon courage à toi.



Vincent 26/12/2010 12:35


Bonjour Prof...!
2011 sera redoutable pour les Profs (lol)
As-tu passé un bon Noël?
Pas trop alcool pour les fêtes hein...!tu dois être en forme pour la rentée.
A+ Vince.


Proald 27/12/2010 10:50



J'ai un bide énorme, va falloir songer à faire un pti' régime ...


:(


Mais, je vais attendre le 1er de l'an :)))



choubidouda 19/12/2010 10:14


J'adore votre blog ! Je suis actuellement en master enseignement et je suis l'auteur d'un blog à ce propos. Je vous invite à venir y jeter un coup d'oeil.


Proald 20/12/2010 09:12



Je vais voir ça de suite.



le majeur 17/12/2010 14:39


c'est dingue. désespérant. cette solution efficace n'est malheureusement que temporaire...


Proald 17/12/2010 18:06



Elle est temporaire, mais les élèves ne reviennent que rarement en cours car absentéistes ...



Armand 16/12/2010 06:42


Cher Proald,
Tu viens de donner la solution: c'est une question de rapport de forces.
Dans une entreprise familiale, dirigée par une femme à la main de fer, les retards des ouvriers avaient été éradiqués avec succès:
Le matin, il fallait signer dans un registre.
A huit heures, la dame retirait le cahier et les personnes non présentes à ce moment n'étaient donc pas allées au boulot ce jour...
Je n'aurais pas voulu être le mari de cette gentille personne!!!!
Amitiés
Citation: Il vaut mieux être craint qu'être aimé. (Machiavel)


Proald 16/12/2010 08:24



Merci pour la citation ;)



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.