Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 23:41



 

         La moyenne de chaque trimestre est insidieusement sensiblement équivalente d’un trimestre à l’autre, d’une année sur l’autre.

Lorsque j’ai débuté par mon année de stage, je me trouvais dans la banlieue chic de Paris. Le niveau des élèves était élevé, mais je ne pouvais mettre uniquement des 18/20. Il a donc fallu trouver des solutions. Du style, oubli de mettre son nom sur la copie -2, n’a pas mis d’unité de mesure -2, … Avec ce stratagème j’arrivais à conserver une moyenne normale, entre 10 et 15/20.

 

Maintenant, j’en suis réduit à faire l’inverse, mes contrôles sont rarement notés sur 20, mais plutôt sur 18. Autrement dit, tout le monde débute le contrôle par un 02/20. En plus, si les élèves écrivent leurs noms correctement (ce qui n’est pas toujours évident), je mets un +2. De plus, je rajoute des questions "Bonus", c'est-à-dire que si l’élève répond correctement à la question il gagne des points, à l’inverse, s’il a faux, il ne perd rien !!!

Tout ceci pour une raison importante, avoir une moyenne potable, car je ne peux pas me permettre d’avoir une moyenne inférieure à 05/20. Sinon, la conclusion ne se fera pas tarder, ce sera le prof qui est mauvais, mais en aucun cas les élèves.

Une autre raison plus insidieuse est là, en ayant une faible moyenne, nous pénalisons les élèves de 3ème pour le brevet, et comme le but est d’avoir un bon taux de réussite pour redorer l’image de l’établissement …

 

Photo : Notre Dame de Paris, Paris.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lucile 19/05/2014 15:14

Sinon, bon vieux truc des universités pour éviter aux élèves de redoubler, appliquer un coefficient ;). Mais c'est peut-être un peu subtil pour des collégiens...

Marc 01/02/2010 06:04


C'est aussi pour ça que j'ai toujours méprisé les profs et leurs remarques, leur grandes morales et leurs leçons de vie, eux qui baissent leur frocs à la première occasion.

Mes hommages


Proald 01/02/2010 18:24


Peut être, parce qu'ils n'ont aucun pouvoir, sauf parler ...


Marc 01/02/2010 06:02


Cet article me sidère. Pas de ta faute évidemment.

Ca me fait penser aux flics/juges qui arrêtent/jugent le plus sévèrement possible le quidam d'un quartier tranquille pris en faute, et qui dans le même temps ne rentrent pas dans les cités,
n'arrêtent personne lors de caillassages de voitures de police, parce que sinon ils devraient "arrêter tout le monde".

Pauvre France


Proald 01/02/2010 18:23


...


lailanie 20/01/2010 17:09


Je me souviens de mes contrôle d'histoire géo : on avait des point en plus si on écrivait correctement le titre "contrôle d'histoire " sans faute, si on écrivait la date et nos noms correctement
!
Par contre elle nous les enlevait aussi !
Mais c'est bien triste en effet !


Proald 22/01/2010 10:06


Ah je ne suis donc pas le seul !


Emily 17/01/2010 11:52


C un peu désolant d'être obligé d'avoir recours à ce genre de procédé mais en même temps on fait comme on peut!


Proald 17/01/2010 13:29


...


svtzep 03/01/2010 17:52


Cela me rappelle l'histoire de la constante macabre (qui personnellement ne me concerne pas du tout voire me révolte)...
"Par «Constante macabre», j'entends qu'inconsciemment les enseignants s'arrangent toujours, sous la pression de la société, pour mettre un certain pourcentage de mauvaises notes. Ce pourcentage est
la constante macabre", a précisé André Antibi professeur d'université lors d'un colloque au Sénat.
En conseil de classe on reproche aux collègues ayant de trop bonnes moyennes qu'ils font des contrôles trop faciles.
Inversement s'ils ont des moyennes très mauvaises leurs contrôles sont trop durs ou ils ne sont pas assez pédagogues (ce qui est le cas parfois).
Alors la majorité ,de peur d'être différents des autres ou d'être tout simplement le reflet de la réalité, se force parfois inconsciemment à avoir une moyenne entre 10 et 13 quelque soit
l'établissement.
De plus une des seules choses que j'ai apprise à l'IUFM ( paix à son âme?) est que la notation entre 2 profs varie énormément pour un même contrôle.
Par ailleurs trop d'élèves pensent qu'ils correspondent à leur note alors que celle ci n'est que le résultat de leur travail. (mais comment leur en vouloir quand tant d'adultes se jugent en
fonction à leur salaire au lieu d'admettre que celui ci n'est que le résultat d'un travail).
Plus dur est la chute lorsque les élèves arrivent sur le marché du travail aujourd'hui mondial.
Un forgeron lorsqu'il enseigne à forger un couteau gratifie son élève forgeron s'il a en effet forgé un couteau.S'il l'a foiré le résultat est indiscutable.
C'est ainsi que la France continue à se voiler la face.
Actuellement, inspecteurs et chefs d'établissement nous bassinent avec la nouvelle innovation qui va tout résoudre: l'évaluation par compétence. On oublie les notes (également celles des profs pour
leurs avancement et mutation?).
Les élève seront donc compétents ou incompétents.
Le passage se fait difficilement car ceci s'ajoute au PPRE, note de vie scolaire, B2I, assouplissement de la carte scolaire ,augmentation du nombre d'élèves en rapport avec la réduction du nombre
de postes...et j'en oublie.


Proald 04/01/2010 18:52


Tout a été dit.
Merci.


xavier 02/01/2010 21:48


Bonjour
La question que je me pose à la lecture de votre post, c'est pourquoi vous ne vouliez pas avoir 18 de moyenne avec les élèves de votre année de stage?
Ensuite, pourquoi pensez-vous qu'une moyenne "normale" doit être entre 10 et 15?
Je terminerai par : Pour vous, qu'est-ce qu'une moyenne?
Bonne année civile et scolaire.


Proald 03/01/2010 16:33


18, c'est trop élevé, du coup, on nous dit (les formateurs ou les collègues) que nous faisons des choses trop simples en cours.

Dans des "petites" matières, ou des matières "simples" c'est ainsi qu'est nommé cette moyenne.

Une moyenne, c'est un ensemble de notes, avoir la moyanne c'est avoir au dessus de 10.
Ai-je bien répondu ?


cpe 23/12/2009 23:07


c'est clair on abaisse les exigences dans les quartiers sensibles y compris concernant la discipline ou la tenue vestimentaire et au final c'est sur le marché du travail qu'a lieu la revanche car
là plus de triche et le jeune qu'a pas acquis les connaissances et le savoir etre nécessaire galère.


Proald 24/12/2009 19:04


Comme tu dis, la finalité n'est pas terrible !


le majeur 23/12/2009 15:17


mouais... autant offrir les diplomes au début de l'année dans ces conditions... c'est dommage de devoir masquer la réalité comme ça...


Proald 24/12/2009 19:02


C'est juste une façade en effet !


Maurice and co... ! 21/12/2009 20:47


pauvre de nous où va la France et pauvres profs !!!on vous envie pas


Proald 22/12/2009 14:33


...


Celeborn 21/12/2009 11:49


c'est ce "relativisme d'établissement" que je trouve très gênant. Qu'une classe nulle à un endrot ait la même moyenne qu'une bonne classe à un autre (hors "évaluations adaptées" dans le cadre de
classes à profil soumises à un projet éducatif spécifique), ça me semble inique. Personnellement, je note comme je note, et parfois ça donne 9 de moyenne, et parfois 13.

Mais je conçois que par chez vous, on puisse descendre nettement en-dessous de 9. Ensuite, est-ce si absurde de montrer aux élèves leur réel niveau ?


Proald 21/12/2009 14:17


Absure, je ne sais pas, mais si le peu d'élèves motivés que nous avons deviennent subitement démotivés par leurs véritables moyennes, là ça devient très compliqué !

Ce qui est surtout gênant, c'est que ces même notes servent pour le calcul de l'obtention du Brevet, qui est un diplôme national, mais les notes elles ne le sont pas ...


Youssef 20/12/2009 15:02


Un prof de maths n'aurait pas de honte à afficher un joli 7.3 de moyenne par exemple ! Ralala... ;)

Faut pas avoir honte pour eux au bout du compte, le niveau baaaaaaisse ^^


Proald 20/12/2009 23:51


Bon éh, vous voulez pas changer de sujet ...


Youssef 20/12/2009 10:52


Autre solution, les noter comme il faudrait au cours du trimestre, comparer la moyenne à celles des autres professeurs et appliquer une formule pour parvenir à la même :)


Proald 20/12/2009 14:51



Aussi ... mais là c'est toucher un peu plus le fond ...



Youssef 20/12/2009 10:49


J'ai aussi capté. Et personnellement je dirais prof de physique-chimie. Peu d'unités en maths. Quasiment pas même. On a trouvé !


Proald 20/12/2009 14:50



...



Kévin 19/12/2009 14:38


... ou de physique ^^


Proald 20/12/2009 00:54


...


étudiante 19/12/2009 00:30


J'ai trouvé, vous être un prof de maths! "unité de mesure" ^^


Proald 20/12/2009 00:54


... ;-)


Disparue 18/12/2009 19:44


Tiens je viens de lire "Ces profs qu'on assassine", l'auteur en parle à un moment... on en est tous là je crois....

Bonnes vacances malgré tout!


Proald 20/12/2009 00:52


Merci. Bonnes vacances à toi également.


Aurélie63 18/12/2009 19:39


ah ces fichues notes ! et l'histoire du socle commun à valider va être marrant dans ta classe! tu vas etre obligé de valider sans forcement que ça corresponde à la réalité ..
aurélie


Proald 20/12/2009 00:51


Oui, le tout c'est d'arriver à l'obtention du brevet ...


Le Gluon 18/12/2009 18:26


"ce sera le prof qui est mauvais, mais en aucun cas les élèves."

Pourrait-on en savoir un peu plus... ... ;-)


Proald 20/12/2009 00:51


Ce n'est pas suffisament clair ?


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.