Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 12:18

Garde Republicaine 2012-09-29 10-54DSCN3258

 

 

 

Dans ma matière cette année, nous avons plus d'heures que les années précédentes, mais pas suffisamment pour faire un emploi complet. Du coup, le collège a demandé un BMP (Bloc de Moyen Provisoire) : autrement dit, un "bouche trou". Car il s'agit d'un emploi du temps partiel qui sera complété sur un autre établissement, voire un troisième établissement.

La personne actuellement en poste est un contractuel sur deux établissements.

Qu'est ce qu'un contractuel ?

Il s'agit d'une personne qui n'a pas le concours d'enseignant, et de ce fait, il a eu un entretien à l’Inspection Académique pour être pris. Mais vu que nous manquons de personnel, ...

De plus cette personne qui se trouve être mon collègue m'a expliqué comment il a trouvé cet emploi. En fait il était au chômage, inscrit à pôle emploi, et on lui a proposé un poste. Il a postulé sans savoir qu'il s'agissait de l'Education Nationale. Il pensait postuler pour un poste dans une entreprise privée. Le voici prof, sans aucune formation préalable !

 

Même si j'apprécie ce collègue qui est fort sympathique et qui à l'air d'aimer ce qu'il fait, je trouve lamentable de voir comment nous sommes considérés à travers ce mode de recrutement. Lorsque le ministère a besoin d'enseignants, tous les moyens sont bons pour recruter n'importe qui et n'importe comment.

 

Les parents ne le savent bien sûr pas, car c'est le genre d'information qu'on ne divulgue pas. Mais devant vos enfants se trouve peut être un enseignant qui n'en est pas vraiment un ... une personne qui a peut être un BAC+2, alors que maintenant il faut un BAC+5 pour pouvoir passer le concours, une personne qui devient prof du jour au lendemain sans aucune formation, sans aucun tuteur, sans aucun responsable pour l'aiguiller dans le métier ... Bref ! Le fonctionnement parfait !

Et pour finir, ces personnes recrutées à la va-vite, partent parfois aussi rapidement qu'elles sont arrivées si le métier ne leur plaît pas ou que l'établissement ne leur convient pas. Car forcément il s'agit des plus mauvais postes. Il n'y aura pas (sauf exception) de contractuel dans des zones chics, où il est plus "simple" d'enseigner. Ça, c'est l'envers du décor !

 

 

Photo : Garde Républicaine, Paris.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Photos
commenter cet article

commentaires

Lapine 29/07/2014 21:23

Bonjour,

d'abord, j'apprécie beaucoup votre blog!

Et même si je comprends un peu votre désarroi face au phénomène des contractuels, il faut dire que sans nous, aucun établissement scolaire ne tiendrait le coup de nos jours!

J'ai moi-même un bac+5, j'enseigne ma langue maternelle. Pendant mon Master, j'ai déjà travaillé comme assistante de langue, et depuis 5 ans, je suis prof contractuelle (d'abord dans le public, mais depuis deux ans dans le privé).

Chaque année, je suis obligée de suivre des formations et en 5 ans d'activité, j'ai déjà été inspectée 4 fois!!
Je dois faire des heures sup car dans ma matière, il y a une pénurie énorme et qui va en s'aggravant. Je les fais aussi, car elles me permettent d'avoir un salaire pus ou moins correcte... alors que je fais le même travail que mes collègues.

C'est peut-être prétentieux de ma part, mais je pense être mieux formée que bcp de jeunes certifiés qui n'ont pas eu de formation didactique et pédagogique adaptée. Je suis aussi plus surveillée que n'importe quel titulaire - car on peut me virer facilement.

Dans mon établissement, parmi les 50 collègues, on est dix contractuels! On a tous un bac+5 et on suit chaque année des formations...

Bref, merci de ne pas généraliser (même si je pense que dans votre académie, il doit être plus difficile de trouver des gens aussi bien diplômés / formés que dans la mienne, qui se place régulièrement la meilleure au niveau des résultats)

Ceci dit, je vous remercie pour les aperçus que vous nous donnez de votre travail, très difficile, dans ce collège chaud. Je vous souhaite bonne continuation - et surtout, que vous pouvez garder votre sens de l'humour!

Cordialement

bilbote 27/06/2014 13:34

Si la personne fait bien son boulot ca m'est égal qu'il ai ou pas son diplôme.

Marsmouss 25/06/2014 16:26

Cet article est un jolie mensonge. Les contractuels de l'Education Nationale sont embauchés à diplômes équivalents du poste pour lequel ils sont pris. Alors oui le système des contractuels est particulier, mais il existe dans tous les domaines de la fonction publique et est TRES règlementé.

Proald 28/06/2014 10:08

ça c'est sous condition de trouver quelqu'un à diplôme équivalent, si ce n'est pas le cas ...

guillaume 05/04/2014 23:49

Bien entendu. Tout comme il n'y a aucun contrôle efficace pour faire évoluer les mauvais professeurs diplômés et certifiés. Ils ne sont d'ailleurs pas peu nombreux...

Proald 06/04/2014 10:59



Même chose en effet !



guillaume 29/03/2014 20:43

Je le pense car les contenus disciplinaires enseignés en collège ne relèvent pas véritablement d'un haut niveau d'expertise. Un individu non diplômé et non certifié mais qui fait la démarche de se
remettre continuellement en question et en démarche d'auto-formation sera bien plus performant qu'un diplômé certifié empli de certitudes...

Proald 05/04/2014 10:57



Enfin, il n'y a aucun contrôle possible pour savoir si cette personne fera les démarches que vous dites !



guillaume 29/03/2014 00:35

Vu la qualité de la formation des profs certifiés... Les contractuels peuvent facilement être aussi performants pour enseigner.

Proald 29/03/2014 19:15



Même si ces contractuels n'ont pas de diplôme correspondant à ceux demandés pour le concours  ???



Cristophe 10/01/2014 19:50

Pour raconter aux élèves comment ça se passe quand on est au chômage, ce qui les attend, ces recrutés peuvent être meilleurs que les vrais profs.

Proald 12/01/2014 10:00



Pas faux !



Armand 09/01/2014 18:03

Cher Proald,
Puisqu'il n'y a pas de critère de diplôme (en cas de pénurie, on prend des personnes sans le diplome normalement requis), y a-t-il des limites?
Ainsi, pourrait-on trouver des intermittants de spectacle pour en faire des profs de math ou des terrassiers pour en faire des profs de physique?
Amitiés

Proald 10/01/2014 14:02



Je crains que oui ...



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.