Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 10:23

Hotel de ville 2010-10-03 0004

 

 

Un élève qui ne suit pas son cours et qui a déjà du mal à comprendre, se retourne pour parler avec son camarade.

-         Le prof : "Retourne toi !"

-         L’élève : "Mais il ne comprend pas votre cours." Il souhaite aider l’un de ses camarades alors que lui-même ne suit pas ! Il m’agace sérieusement, car en plus de ne rien faire, il a toujours une bonne excuse.

-         Le prof : "Mon pauvre, tu as déjà du mal à comprendre le cours alors comment vas-tu faire pour lui expliquer ? "

-         L’élève : "Quoi "mon pauvre", je ne suis pas pauvre d’abord !" L’élève s’énerve rapidement.

 

La discussion s’est un peu envenimée par la suite, j’ai donc stoppé le dialogue pour continuer mon cours. A la fin de l’heure j’ai fait venir l’élève en question avec un autre élève perturbateur mais qui a bon fond. J’ai donc expliqué l’expression "mon pauvre", qui n’avait absolument rien à voir avec le côté financier de l’élève. Du coup son camarade lui a dit avec ses mots et a désamorcer lui-même la situation.

Ce genre de chose peut très vite faire monter la mayonnaise, il suffit que l’élève répète cela à ses parents en entrant, le tout en déformant la réalité, pour qu’un coup de fil atterrisse chez le principal, la suite, vous la connaissez … convocation dans le bureau du chef !

  

Photo : Hôtel de ville, Paris.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article

commentaires

edstein 10/11/2010 17:14


a désamorcé


Proald 10/11/2010 18:10



De toute urgence ...



xavier 19/10/2010 22:15


salut prof bonjour a tous les deux bon courage a bientot


Proald 20/10/2010 19:20



A très vite.


:)



Nefertitia 18/10/2010 08:27


"Pourquoi une pantoufle est ma tête?" ?? Déjà, il y a un sérieux manque de construction de phrase...
Personellement, mes élèves me disent qu'il ne me comprenent pas par ce que j'ai un language soutenu... Depuis quand? J'ai dû leur rappeler que je m'exprimai avec un vocabulaire courant.
Heureusement que je leur fais faire des fiches de vocabulaire contre vent et marée :"ça sers à rien votre truc! on s'en servira jamais de ce mot! j'l'ai jamais entendu!..."
Heureusement il y à de l'espoir! (sinon on peut quitter le metier!) une collegue à moi à tenter de motiver ses troupe en leur expliquant que les maths c'est pas que des calcul et qu'il y avait eu
une expo de math le week end dernier... une élève lui a demander: c'est quoi une expo de math? des chiffre avec des paillettes? comme quoi ils ont de l'esprit quand ils veullent!


Proald 19/10/2010 20:52



:) avec des paillettes ...



Armand 17/10/2010 13:39


Cher Proald,
La méconnaissance de la langue se retrouve aussi là où on ne l'attend pas...
L'évêque principal de Belgique disait en parlant du Sida, que la cause en était la justice "immanente" (*) de Dieu.
Combien d'ignares ADULTES ont confondu avec "imminente"?
Comment peut-on commenter une phrase qu'on ne comprend pas?
Amitiés
(*)justice immanente : justice découlant naturellement des faits accomplis.


Proald 17/10/2010 18:51



Il y a un fossé entre ces 2 mots en effet.



Beatrice 17/10/2010 12:53


C'est fou que ce soit leur incompréhension de la langue française, oserais-je aller jusqu'à "illettrisme", qui cause des problèmes aux profs.


Proald 17/10/2010 13:06



C'est un peu ça, en effet !



Aurélie63 17/10/2010 11:37


oh oui ils sont "pauvres" en expressions ! Pas plus tard que la semaine dernière je dis à un élève "tu es plus têtu qu'une mule" réponse immédiate : "quoi ? pourquoi une pantoufle est têtue ?"
"pauvres de nous" ils passent le bac de français à la fin de l'année ... !


Proald 17/10/2010 13:06



:)



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.