Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 18:19



 

Commençons par le début que veut dire P.A.I., c’est un Projet d’Accueil Individualisé. Théoriquement, cela permet de favoriser la scolarisation des enfants malades, en détaillant dans un projet qui est repris physiquement sur une fiche, la maladie de l’enfant, les symptômes qu’il peut avoir, et surtout comment agir face à une éventuelle crise. Les cas les plus courants chez les élèves sont des maladies liées à l’asthme.

 

En pratique, cette fiche est donc complétée par la famille de l’élève et l’infirmière de l’établissement, avec un complément effectué par le médecin de famille.

Cette fiche est insérée gentiment dans chaque casier des professeurs qui a l’élève en cours, histoire d’en être informé et de pouvoir agir correctement s’il y a un problème.

Le seul petit détail, c’est que depuis le début de l’année, j’ai eu la joie d’avoir environ une trentaine de P.A.I. et ce n’est que le début, en fin d’année, ce nombre aura au minimum doublé voire triplé.

 

Le but du P.A.I., je le rappelle est d’identifier l’élève au sein de la classe ainsi que sa maladie et la réponse a apporter lors d’une crise. Mais comment se rappeler de toutes ces informations lorsque nous avons entre 60 et 90 cas ? Peut être devrais-je réviser mes fiches le soir chez moi.

 

J’imagine déjà la scène, un élève tombe dans les pommes, et là, nous nous précipitons dans notre armoire où sont rangés les P.A.I. pour contrôler si l’élève agonisant à une fiche à son nom … c’est complètement surréaliste.

J’ai l’impression que cette fiche est là pour 2 raisons, rassurer les familles de la prise en charge de la maladie de leurs enfants dans l’établissement, et soustraire la responsabilité de l’établissement par celle des enseignants.

 

Photo : Eglise St Jean, Paris.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

orthophoniste 16/12/2009 16:27


Nous, les orthophonistes, nous nous battons pour que les enfants en difficulté aient qqchose qui puisssent les aider.
Nous nous faisons ch... et perdons notre temps dans des réunions stériles où nous sentons bien que tout le monde s'en tape et d'ailleurs ces PAI, PPRE, PPS et autres joyeusetés ne servent à rien.
Juste à couvrir une institution frileuse et lâche qui se planque derrière les paperasses.
On sent aussi que les profs s'en foutent royalement. Et quand c'est un enfant qui a des difficultés en Français ou en math et que son prof principal(celui qui est obligé d'assister à la réunion de
mise en place du PAI) est celui de musique, sport ou SVT, là c'est le bouquet. Plus j'menfoutiste et branleur j'ai jamais vu.
Il est clair que ces PAI, vous n'en voulez pas, alors soyez courageux, dites le haut et fort, refusez de vous prêter à cette mascarade......ce sera du temps gagné pour tout le monde.
Moi, je ne fiche plus les pieds au collège de mon secteur depuis une éternité. Vu l'enthousiasme que ça déchaine je m'abstiens.


Proald 16/12/2009 20:06


Il y a bien un point où je suis d'accord avec vous : "d'ailleurs ces PAI, PPRE, PPS et autres joyeusetés ne servent à rien".

Vous êtes vous intérrogée, sur le nombre d'élèves qu'a un enseignant de musique. Il a 18 classes à plus ou moins 2, avec une moyenne de 25 élèves par classe, ce qui nous fait 450 élèves. Bien sûr
tous les profs n'ont pas autant d'élèves. Mais j'imagine le nombre de PAI que doit se farcir les profs de musique, une centaine au bas mot. ça dépend aussi des établissements.

Personnellement j'en ai environ 60, alors oui je m'en balance, car que puis-je en faire ? Dois-je les apprendre par coeur pour en faire quelque chose d'utile ? Comment repérer le cas particulier
certes important mais noyé dans la masse ?

Et comme je dis toujours, trop d'infos, tue l'info !!!


aurelie63 27/10/2009 22:53


effectivement ! je sais désormais que si l'élève en question me demande 5 min après qu'on soit rentrés en classe, d'aller aux toilettes, je dois le laisser y aller ça fait partie de sa maladie.
Malheureusement pour lui et pour moi, la fameuse feuille ne m'a pas été transmise dès le début de l'année ...


Proald 28/10/2009 11:40


Il faut toujours un temps plus ou moins important pour réaliser leurs paperasses !!!


aurelie63 27/10/2009 17:22


Aïe moi je n'en ai pas autant !! En fait, une vrai PAI, sur une vrai feuille j'en ai une seule !! Tous les autres c'est à l'oral (bon d'accord je suis dans un petit établissement [


Proald 27/10/2009 21:36


UNE !!! Ah oui, là tu peux la connaître par coeur !!!


ViedeProf.fr 27/10/2009 13:58


Bonjour,
Nous venons d'ouvrir le site www.ViedeProf.fr
"Tout ce que vous avez toujours voulu faire savoir sur votre métier sans jamais oser le révéler"
Nous serions très intéressés par votre avis, vos retours.
Le site est en plein développement, et à terme nous serions intéressés par votre blog pour une agrégation de blogs de profs au ton similaire au votre.
Merci


Proald 27/10/2009 21:35


Je vais y faire un tour.


Sophiedu33 26/10/2009 19:10


certes, encore un dysfonctionnement de plus de l'EN !


Proald 27/10/2009 10:12


Un de plus ...


Sophiedu33 26/10/2009 16:15


obligation administrative, en effet en application des lois de 2005 sur le handicap et la scolarisation en milieu ordinaire des enfants .

bon courage à toi, je sais que nous fatigons les profs avec tout de blabla ... et que ta tache pédagogique est déjà énorme...


Proald 26/10/2009 18:19


Non non pas du tout, je pense qu'il est important d'être au courant de certaines choses en terme médical, c'est même primordial selon les cas.

Maintenant c'est la forme (le PAI) qui me semble mauvaise. Vu la lourdeur de ces fiches, je doute de leurs efficacités.


Sophiedu33 26/10/2009 16:13


Suis ok avec toi pour la gestion des paperasses par l'infirmière .... mais si regarde bien le PP doit signer et être présent au PAI .
Je pense un peu connaître le procédé, suis infirmière scolaire dans l'académie de bordeaux ...
Amicalment, bien à toi


Proald 26/10/2009 18:17


Attention, je ne dis pas que tu ne connais pas le procédé et je ne dis surtout pas que le procédé utilisé dans mon établissement est le bon.
J'explique simplement la procédure dans mon collège, le P.P. est simplement informé, pas de signature et pas présent lors du PAI.
A travers cet article, je voulais simplement montrer l'absurdité de ces PAI qui ne servent (à mon avis) pas à grand chose ... peut être parcequ'ils ne sont pas réalisés selon la bonne procédure
justement.
ça marche mieux dans ton établissement ?


Sophiedu33 25/10/2009 15:38


Petit complément d'infos ... c'est le médecin scolaire et non l'infirmière qui établit le PAI.
La pathologie n'y apparaît pas ( secret médical ) mais les conduites à tenir.
Le chef d'établissement le signe aussi .
J'ai l'impression que dans ton établissement c'est un joyeux bazar que tout ça !!!!!


Proald 25/10/2009 18:18


Oui en effet, c'est le médecin scolaire, je parle beaucoup de l'infirmière car c'est elle qui gère la paperasse (photocopie, distribution auprés de l'équipe éducative, ...).

J'ai aussi l'impression que le PAI est une obligation administrative parmi tant d'autres ...


Sophiedu33 25/10/2009 15:32


Le professeur principal est censé être présent le jour où le PAI est rédigé, il doit même le signer et en faire part à l'équipe pédagogique ... des PAI pour asthme c'est souvent en avoir bcp bcp
certes.
Certains sont essentiels à connaître, ne parlons pas des PPS où là la MDPH intervient .
Les PAI sont connus des profs, des cpe et de l'infirmière de l'établissement et doivent être appliqués ...


Proald 25/10/2009 18:16


Les professeurs principaux obtiennent une copie du PAI au même titre que les professeurs (simples). Mais ils ne sont pas présents lors de leurs rédactions. Je parle pour mon établissement.
Appliqués, appliqués, je veux bien, mais pour les connaître tous, il faut avoir une sacré mémoire !


FORTAS 25/10/2009 10:09


Je découvre . En qualité de parent je me doutais de la pression étouffée infligée par une hierarchie corrompue.
Il faut aider les parents à défendre leurs enfants en avouant les inombrables dysfonctionnements de ce système et ainsi alléger vos responsabilités injustement exigées.
Consciente de la situation lamentable que nous parents et vous professeurs vivons, je viendrai régulièrement consulter ce site pour m'aider à toujours mieux comprendre.


Proald 25/10/2009 11:10


Pouvez venir sur ce blog comme bon vous semble. Vous avez d'ailleurs beaucoup de lecture, je crois qu'actuellement, le blog arrive à un équivalent de 200 pages ...
Donc bonne lecture.


Ys 20/10/2009 21:59


J'en ai deux, des comme ça, mais je n'ai pas eu beaucoup de détails sur la fiche dans mon casier. Alors oui, je sais que le médicament de Machin est à l'infirmerie, mais je ne sais pas pour autant
quoi faire si quelqu'un donne des bonbons à celui qui est diabétique et que ça tourne mal.

Ah si, j'ai la formation AFPS ce mois-ci, ça aidera peut-être, même si on espère que non. *sigh*


Proald 21/10/2009 13:48


...


Disparue 20/10/2009 16:24


Même impression que toi au sujet des PAI...
D'ailleurs, je me demande toujours ce qui se passera si mon gamin X se met à faire une crise d'épilepsie ou si Y (qui a été opéré du coeur) fait un malaise. Est ce que ces fiches changeront ma
façon de réagir?Peut-etre, je n'en sais rien à vrai dire...dans ces moments là, on fait ce qu'on peut!
Par contre des PAI liés à la dyspraxie, dyscalculie, ou dyslexie, bref tous les dys- exixtants, ça permet de savoir où on met les pieds, même si notre marge de manoeuvre reste limitée.


Proald 20/10/2009 19:54


ça me fait sourire ...


Frank 19/10/2009 22:38


Hé ben, 60 fiches, c'est du lourd. Mais elles ne sont pas toutes différentes, si ?


Proald 20/10/2009 19:53


Chaque fiche est individualisée en fonc tion de l'élève, mais il y a beaucoup d'élèves qui ont de l'asthme.


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.