Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 19:09

Galerie Vivienne 2011-02-27 15-24DSCN0441

 

Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu ce genre de souci. Avec une classe où cela se passe plutôt bien. Je me retourne pour écrire au tableau, lorsqu’un stylo se fracasse bruyamment sur le tableau à quelques centimètres de mon visage. J’avoue avoir eu bien peur sur le moment.

 

Je me retourne, tous les élèves me regardent, je tente sans succès de savoir qui a fait ça. Je pousse une "gueulante", mais bon il faut bien se résigner, je ne vais pas savoir qui c’est, même si j’ai de gros doutes sur l’un de mes élèves.

Je continue donc mon cours.

 

Cinq minutes avant la fin de celui-ci, je stoppe tout. Je distribue un morceau de feuille à chaque élève, en leur demandant d’écrire s’ils ont vu la personne faire, ou d’écrire "rien" dans le cas contraire. Je récupère le tout, puis dépouille moi-même le tout, mais aucun élément majeur n’était inscrit sur les papiers.

 

J’ai fini par leur demander de prendre leurs cahiers de texte pour inscrire une punition, copier une partie de règlement intérieur, et si cela n’est pas fait au prochain cours, ça sera 0/20. Sauf si une personne entre temps dénonce son camarade.

 

J’ai bien évidemment eu droit à des "Vous n’avez pas le droit.", "Je ne ferai pas la punition.", "…".

 

Mais si le travail n’est pas fait, la solution sera simple, tant pis pour leurs moyennes.

 

Photo : Galerie Vivienne, Paris

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article

commentaires

profesvt 09/10/2011 17:06


hum , hum , c'est totalement anti pédagogique ce que tu as fait d'un point de vue fcpe-tique et iufm-mement parlant !!
Si les gamins se pointent sans ta punition et que tu mets tes 0 , c'est l'émeute chez les parents.. Après c'est toi qui voit !


Proald 10/10/2011 09:40



C'est tout vu, je prends le risque !!!



Pascal 08/10/2011 17:56


Une autre solition dans le cas de classes "à risque" ou pas d'ailleurs, pour bien suivre les élèves et s'assurer de leur attention, serait de ne pas avoir à se retourner. pour cela, on peut
imaginer d'utiliser le rétroprojecteur pour afficher le plan du cours et les parties à recopier, voire même un vidéo-projecteur avec un diaporama type power point...


Proald 08/10/2011 19:35



Même plus besoin de prof ;)


Du ocup les élèves ne seraient plus motivés ... car ils ne pourraient pas viser le prof !!!


:)))



Péhun 06/10/2011 21:15


J'aiiiime ! Un professeur qui encourage à la délation :D

Le coup des petits morceaux de papier est pas mal tout de même, je suis étonné que personne ne se soit porté volontaire à la dénonciation.


Proald 07/10/2011 08:50



Je pense que les dénonciateurs potentiels n'ont pas vu le lancer de stylo, dommage !!!



Armand 06/10/2011 19:48


Cher Proald,
Un bon détective rassemble des indices...
Demande, par exemple, à tous tes élèves de noter sur une feuille, à l'encre, leur nom et le résultat d'une opération relativement compliquée (pour certains d'entre eux), comme cinq plus trois.
Celui qui sera dans l'incapacité de le faire en respectant la règle que tu auras édictée (par manque de stylo) sera forcément le coupable.
Amitiés


Proald 07/10/2011 08:52



Si le coupable ne possède pas de stylo, dans ce cas j'ai au moins 3 coupables par classe, car 3 élèves sans matériel scolaire !!!



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.