Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 09:18



 

Derrière ce titre particulier, se trouve l’histoire d’une collègue de Français qui est enceinte, derrière cet heureux événement, se cache le problème du remplacement.

Car voyez-vous lorsqu’une enseignante est enceinte, le collège anticipe en informant le rectorat, pour que celui-ci prévoit un remplacement rapide de l’enseignante concernée.

Notre établissement a donc fait part de ce besoin dès la rentrée de cette année scolaire, pour que le rectorat ait le temps de réagir.

Car jusqu’à preuve du contraire une absence pour grossesse est prévisible de la part de l’employeur. Même si cette absence peut débuter plus tôt que prévue.

 

Donc ma collègue est enceinte comme je le disais, et elle est actuellement en arrêt depuis maintenant trois semaines, sans que nous ayons un remplaçant.

 

Je rappelle qu’il s’agit d’une matière "cruciale" (le français). L’établissement appelle régulièrement le rectorat pour ne pas être oublié par ses services et savoir où en est sa demande … mais rien !

 

         Suite à cet événement, je me pose des questions.

         Le rectorat manque-t-il à ce point d’enseignants ? Dans ce cas pourquoi diminuer le nombre de postes d’enseignants ?

         Notre établissement est-il prioritaire pour obtenir un remplacement ?

         Si ce problème aurait lieu dans un établissement huppé, y aurait-il déjà un remplaçant ?

 

         Je crains connaître les réponses, mais je vous laisse le soin de trouver vos réponses.

 

Photo : Notre Dame de Paris, Paris.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

emily 17/01/2010 11:58


Je me souviens à mon lycée il y avait 2 profs qui était payé... pour ne rien faire. Pas de cours il passait leur temps au cdi


Proald 17/01/2010 13:29


ça existe toujours dans certaines matières ce genre de cas.


le majeur 24/11/2009 22:05


et ce sont les élèves qui en patissent...


Proald 25/11/2009 13:43


Ils sont en 1ère ligne ...


compar 23/11/2009 19:38


J'essaie de remettre le lien:
http://miseretzr.canalblog.com/archives/2009/07/index.html


Proald 24/11/2009 19:50


Merci. Cette fois ci ça fonctionne.


Disparue 23/11/2009 15:14


Tout cela dépend en effet des académies mais on peut tout de même confirmer que les choses sont très mal gérées.
Je suis tzr dans une zone et en poste pour l'année, on m'a appelé plusieurs fois pour des heures depuis le début de l'année alors que je connais 3 tzr qui attendaient desespérément un poste à ce
moment là... et dont une attend encore... ce qu'il faut comprendre? rien. C'est le bordel.
Depuis que je suis TZR (ça commence a faire long), j'ai déjà été débarquée (pas d'autre terme car prévenue le jour même que c'était fini et que je ne devrais pas revenir le lendemain) d'un
remplacement parce qu'ils m'avaient trouvé autre chose à faire. Ils ont donc mis un vacataire sur le remplacement 1 et oups ils se sont aperçus que le poste 2 ne demandait pas encore de
remplacement! Résultat: 3 semaines de vacances!
Il faut prendre son mal en patience et se dire qu'il y a sans doute quelque part un tzr qui a envie de bosser...


Proald 23/11/2009 17:27


Un joyeux bazard en effet !!!


compar 22/11/2009 12:22


Une analyse complète de ce qu'il se passe sur Créteil concernant le remplacement, j'espère que cela vous éclairera.

http://miseretzr.canalblog.com/archive/2009/07/21/14470843.html#comments

Il est évident que la situation des TZR entre les académies déficitaires (Région parisienne, Lilloise, etc) et les académies de Province plus priviligiées est très différente, les problématique ne
sont pas les mêmes


Proald 23/11/2009 17:23


C'est sûr, cela est différentdans chaque académie. Le lien que vous avez mis ne fonctionne pas.


Aurélie63 22/11/2009 09:01


Je ne sais pas s'il y a du favoritisme mais ce qui est certain c'est que ça peut dépendre énormément de la matière recherchée ! en effet dans certaines matières c'est la course au remplaçant !
Après il y a des pratiques hallucinantes qui peuvent être pratiquées cf ce forum : http://mathauclairdelune.free.fr/viewtopic.php?f=10&t=1184&p=9180#p9178

Aurélie


Proald 22/11/2009 10:56


Merci pour ton lien sur ce forum, fort intéressant.


Azusa 21/11/2009 22:26


*Pardon pour le double commentaire*

Je parle en connaissance de cause,étant dans un lycée privé =)
Mais les lycées publics élitistes (on les connaît...) sont sûrement bien privilégiés, leurs élèves ont plus de chances de faire des études dans de grandes écoles et d'occuper des postes à hautes
responsabilités que des élèves de lycées de quartiers sensibles. Le gouvernement ne fait qu'assurer son avenir en faisant ça, même si à la base,tout le monde a droit à l'éducation, peu importe
l'établissement x)


Proald 22/11/2009 10:54


Enfin, je suppose que les remplacements des enseignants en lycées privés, même si ils sont probablement gérés de la même manière sont totalement indépendants l'un de l'autre.


Azusa 21/11/2009 22:22


Dans un établissement huppé,le problème est exactement le même.
On a mis 3 mois avant d'avoir des cours d'anglais,en 3°.
Et un mois pour des cours de français. Et en 3°,c'est quand même une matière assez lourde,pour le brevet...
Après ça dépend ce que vous entendez par établissements huppés? Etablissement privé ou lycée public rempli de riches style Henri IV?
Parce qu'à ma connaissance, les lycées privés sont pas tellement privilégiés...


Proald 22/11/2009 10:49


Les lycées privés fonctionnent avec d'autres enseignants, donc je parle uniquement du public ici.


Sophiedu33 21/11/2009 22:18


Pas de soucis un vacataire va bien arriver ... puis repartir ... puis un autre va arriver .... ridicule (comme d'hab ) et pas top pour les gamins .
Bon courage


Proald 22/11/2009 10:48


ça coûte moins chère en plus ...


Nita 21/11/2009 22:09


Etrange.
Je suis TZR, et je ne manque pas de remplacements. Le rectorat de Nice a peut-être un problème d'organisation.


Proald 22/11/2009 10:48



L'administration manque peut être de personnel aussi !!!



carole 21/11/2009 20:30


Non, les rectorats ne manquent pas de profs remplaçants ! je suis TZR depuis 6 ans dans l'académie de Nice et bien que je sache que certains établissements de ma zone n'ont pas de remplaçants , on
ne m'appelle pas! trouvez l'erreur! le rectorat ne veut affecter ses tzr que sur des temps pleins donc dès qu'il y a moins d'heures , on appelle personne!!!


Proald 22/11/2009 10:47


C'est justement pour éviter qu'il n'y ai personne sur un poste plein qui serait éventuellement libre par la suite ... Non ?


compar 21/11/2009 19:15


C'est vrai, cependant, je confirme également que les établissements prestigieux arrivent à avoir plus rapidement des remplaçants que d'autres établissements. Il y a effectivement également 2
vitesses lorsque l'on parle de la continuité du service public...


Proald 22/11/2009 10:45


Bah voilà ...


Clément 21/11/2009 14:01


Non, non, le rectorat manque effectivement de remplaçants. On ne peut pas diminuer continuellement le nombre de postes et répondre de manière efficace pour les remplacements.


Proald 22/11/2009 10:45


ça me paraît aussi être une évidence ...


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.