Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 18:35

Canal St Martin 2012-09-08 15-01DSCN2994

 

 

 

Aujourd'hui, nous débutons le cours et à la fin de celui-ci je réserve une vingtaine de minutes pour accomplir ce devoir démocratique et civique, l'élection des délégués.

Nous commençons par un traditionnel "Qui souhaite se présenter", des mains se lèvent. Mais un élève particulièrement agité et perturbateur, se montre motivé pour se présenter.

 Je crains le pire, car les motivations de cet élève sont ... comment dire ... opposées aux valeurs de délégués. "Avec moi, vous allez voir les profs !" (l'air de dire qu'il va mettre au garde à vous les enseignants).

Je réexplique à nouveau le rôle du délégué, sa présence aux conseils de classes, son implication dans ceux-ci, le transmetteur entre ses camarades et les enseignants, la prise d'informations lors des conseils de classe ...

Rien n'y fait les élèves ont l'air déterminés à voter pour lui.

 

J'écris donc les 5 ou 6 élèves qui se présentent. Mais comment faire pour que cet élève ne soit pas élu ? La démocratie ça a du bon, mais il ne faut pas exagérer non plus !

 

Une idée me vient ... le dépouillement commence. L'élève se prénomme Benoît (j'ai changé le prénom), mais il se fait appeler par les élèves Ben.

Premier bulletin ... "Ben". L'élève est tout content, et il se sent déjà élu dès le 1er tour !

Moi je regarde au tableau la liste des élèves "Ben, ... mais il n'y a pas de Ben noté au tableau."

Les autres élèves me disent "Mais si Monsieur, c'est Benoît !"

Moi : "Ah oui, mais le bulletin est comptabilisé comme nul, ce n'est pas le bon prénom !"

Du coup l'élève a été écarté de l'élection, "ouf" (de soulagement).

En même temps, c'est tout à fait démocratique, puisque le prénom de l'élève n'était pas écrit comme il fallait !

 

Et puis à quoi bon élire un élève, dont le CPE aurait réclamé un mois après sa démission ?

 

 

 

Photo : Canal Saint Martin, Paris.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article

commentaires

Patator 28/12/2014 19:19

Un bon conseil, laisse tomber cette charge de Professeur Principal ! C'est très largement sous-payé.
Bons ou mauvais, les délégués élèves ne sont que des figurants dans les différentes instances. Cette pseudo démocratie conduit les gamins délégués à rentrer tard chez eux les soirs de conseils de classe et ni leurs camarades ni l'administration ne fait un geste pour eux.

bilbote 27/06/2014 13:52

Soit vous décidez vous même et assumez cette décision considérant que les enfants n'ont pas la maturités suffisantes de choisir eux même leur représentant. Soit vous organisez un vote et acceptez le résultats même si il ne vous conviens pas, c'est le principe de la démocratie. Les élèves auraient alors assumé d'avoir voté pour un représentant pas sérieux et auraient mieux réfléchi a leur vote la prochaine fois. Qui sait peut être cette enfant vous aurait surpris dans son rôle de délégué de classe?
Là qu'ont t'ils retenu de ce simulacre de démocratie??

emma 06/12/2013 18:15

Vous pouvez estimer que le choix des délégués n'a pas à être excercé par les élèves, faute de maturité et vous nommez des délégués had hoc.
Vous pouvez estimer, comme dans beaucoup d'école, que c'est la première expérience de démocratie concrète et une forme d'apprentissage à la citoyenneté et laisser le processus se dérouler sans
l'entraver.
Mais une parodie d'acte démocratique dans laquelle vous orientez le scrutin parce que votre pouvoir est supérieur à celui des élèves ? Une jolie leçon d'oligarchie, d'injustice, et de non respect
de la parole et de la confiance donnée...
Je suis sur que vous vous considerez comme un citoyen très honnete. Pourtant aujoud'hui pour trahir le principe de démocratie il vous a suffis de :
1 avoir le pouvoir de le faire
2 avoir une justification mineure(par ce que le pouvoir de nuisance d'un délégué tête brûlé est quand même sacrement minime)
Ca vous a pourtant suffis pour vous assoir sur vos principes.

Proald 08/12/2013 10:45



Si vous poussez la comparaison au système démocratique de nos partis politique, il me semble qu'avant qu'un candidat se présente il est "choisi", "validé" par le bureau de son parti. Et là, il
n'y a pas forcément de vote, c'est le bureau lui même qui décide seul, voir même son prédécesseur (donc une seule personne), et le vote démocratique lui, intervient après.


Sachant que le CPE, ainsi que les collègues m'ont remercié d'avoir écarté cet élève, nous pouvons considérer qu'il s'agissait du fameu bureau politique !



Sailor 06/12/2013 13:46

Tout à fait d'accord avec Céd2ric... Scandaleux... Change de job, car c'est indigne.

Proald 06/12/2013 16:33



...



emma 05/12/2013 16:49

Et vous êtes fière de vous en plus? En tant qu'adulte vous faite la démonstration d'un détournement du système démocratique devant vos élèves en vous posant comme un petit dictateur de bas étage.
Mais quelles valeurs vous cherchez à transmettre là? C est ça les aider a faire société? Montrer aux élèves que qqun de plus puissant qu'eux peut détourner les règles pour influer le résultat ?.
Organiser des élections pipées parceque vous êtes soit disant mieux à même qu'eux de décider ce qui est bon pour eux ? Dans les faits je sais pas mais dans l'esprit vous etes en pleine faute
professionnelle. Vous avez fait du tort à votre classe et à l'éleve visé : c'est répugnant

Proald 06/12/2013 16:43



Pour donner un exemple concret d'un délégué nommé parce que c'est une forte tête, voici ce qui arrive en plein conseil : Lors d'un conseil l'un des délégués n'a pas apprécié ce qui était dit sur
lui, du coup il a renvoyé baladé les enseignants, et à fini par partir du conseil de classe en claquant la porte. Il est bien évident qu'en n'étant plus présent, ce délégué n'a pas servi à grand
chose auprès de ses camarades !


Résultat, le CPE va probablement "demander" à ce délégué de démissionner, sauf que comme c'est écrit dans un post plus haut, il est interdit de "faire" démissionner un délégué ...


 


Pour information, l'élève en question à qui j'ai "invalidé" son élection est régulièrement exclu, depuis le début de l'année il doit bien être à 15 jours d'exclusion ... ce qui prouve qu'il n'a
pas grand chose à faire en tant que délégué ...



Céd2ric 11/11/2013 21:43

Je suis offusqué à la lecture de ce post... Tu aurais pu penser que cette "nomination" était un bon moyen d'élever cet élève. Au lieu de cela tu as préféré jouer le manipulateur de bas étage,
lamentable. Un bon conseil change de boulot...
Un collègue

Proald 12/11/2013 09:17



ça aurait surtout pû lever la classe entière pour mener des revendications qui n'ont pas lieux, du genre : "on a trop de devoir avec tel prof, ce prof il fait que de nous virer, ...".



Garfieldd 14/10/2013 21:35

On n'a pas le droit de démissionner un délégué... Sauf s'il fait l'objet d'une exclusion définitive de l'établissement ;)

Proald 18/10/2013 21:59



Tiens, Garfieldd, merci pour cette précision !



Cristophe 09/10/2013 20:58

En vérité, les élèves l'appellent Momo.
Je ne sais pas si c'est Maurice ou Mohamed ou Moïse.

Proald 10/10/2013 07:57



ou Maureen ...


;)



Armand 07/10/2013 06:04

Cher Proald,
Vous voyez avec certains de vos présidents qu'une élection tout à fait démocratique peut être regrettée par une majorité des électeurs quelques mois plus tard.
"Le corbeau jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus", disait déjà La Fontaine. Cela s'appelle l'expérience...
Mais certains sont atteints d'un Alzheimer précoce et revotent pour des nuisibles "similaires", si un dictateur, qu'ils croient providentiel, ne vient pas les en empêcher!
Amitiés

Proald 07/10/2013 22:38



C'est un peu ça en effet !



Cécile 06/10/2013 18:56

bien joué !! fallait y penser !!

Proald 07/10/2013 22:38



:)



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.