Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 23:38
         Aujourd'hui fût une journée éprouvante, comme souvent. Lors de mon arrivé au collège, je constate qu'un de mes élèves de 3ème que j'aurais l'après midi, à été exclu d'un cours. A la récréation du matin, un professeur explique qu'il a passé "une heure pourrie" (ce sont ses mots) avec la même classe de 3ème, cette fameuse classe que j'ai l'après midi.
         Un peu plus tard, à la pause du déjeuner, un 2nd professeur explique sont désarrois face à la classe de 3ème. Vivement cet après midi…
         L'enseignant dit même qu'un élève ne lui a pas donné son carnet à la fin de l'heure comme il lui avait demandé. Par conséquent il me demande d'envoyer l'élève avec son carnet pour le voir au début de mon cours.
 
         Arrive enfin mon cours. Une fois les élèves installés et l'appel réalisé, je demande à l'élève concerné de prendre son carnet et d'aller voir le professeur M._. L'élève bavarde avec ses camarades et n'a pas l'air pressé. Je lui demande explicitement de se dépêcher. Il continu de bavarder et de traîner les pieds (il est toujours au fond de la classe). Je lui demande donc son carnet.
         Et là, il me balance son carnet au visage. Après avoir reçu son carnet en pleine face, je n'ai qu'une envie c'est de lui mettre ma main dans la gu…. Je traverse la classe et me positionne devant lui. Je lui demande des comptes, et il me répond gentiment : "Tu n'as pas à me demander de me dépêcher". Il me dit une 2nde phrase du même type. Je l'exclu donc du cours, avant de faire un geste que je pourrais regretter.
         Inutile de préciser que la classe était en ébullition et épanouit face à ce geste. Il y a qu'en même eu un élève qui a pris ma défense, j'en avais cruellement besoin pour me rassurer.
 

         Conclusion, faites mijoter toute la matinée, durant 3 bonnes heures. Puis laissez macérer le tout 1 heure 30 et vous obtiendrez un résultat détonnant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 2 : Néotitulaire (2006-2007).
commenter cet article

commentaires

Caronat 01/05/2008 13:19

Ce sont malheureusement des choses qui arrive surtout aux collèges =S Il y aura toujours un idiot de la classe qui veut se faire remarquer, et je suppose bien qu'être prof face a ces situations relève bien plus que du simple contrôle de soi... C'est bien une des choses qui doit être les plus difficile en cours non ? Je me rappelle bien des spécimens du collège, je compatissais avec les pauvres professeurs qui ne savaient plus quoi faire...
Courage, et surtout, ne pas commettre d'erreur fatal !

Proald 05/05/2008 19:29


Comme tu le dis. Attention à ne pas faire d'erreur !


Muse 05/03/2008 17:08

Et malheureusement tout ceci ne va pas en s'arrageant ! Dur de se contenir, et ne rien dire.. ...ou est la crédibilité après ? Pas évident de pouvoir gérer.

Proald 06/03/2008 10:30

Nous avons perdu la crédibilité en chemin ...

GOUMAINE 16/05/2007 09:30

Est-ce que le port du casque serait autorisé... comme pour accéder à un chantier ?... (rire ! )

Le prof à la dérive 18/05/2007 09:12

C'est une idée à soumettre.

GOUMAINE 15/05/2007 22:30

"Du Calme! "... ne vous mettez pas de mauvaises idées en tête... vous risquez de ne plus vous controler !

Le prof à la dérive 18/05/2007 09:02

Le contrôle de soi ne reste qu'apparent, car à l'intérieur ça bouillone pas mal !

Mik@ 15/05/2007 08:06

Je ne sais pas si tu suis le foot, mais les arbitres de l'élite sont notés à chaque match et à la fin de l'année, un classement est fait. Les meilleurs restent en ligue 1, les moins bons en L2, puis national, etc... A savoir que parmi toute les notes qu'ils obtiennent, ils ont le droit à un jocker, c'est à dire que suite à une mauvaise prestation, leur note ne sera pas retenue dans la moyenne finale.Tout ça pour soumettre l'idée au ministre.Une fois pas an t'as le droit d'exploser un gamin, sans sanction administrative, ni pénale. Et pareil pour tous ces métiers en contact avec une population hostile.Le problème c'est que certains utiliseraient leur jocker la première semaine de septembre...Bon courage à toi en tout cas, j'admire ta zenitude. +++

Le prof à la dérive 15/05/2007 16:46

En fait, ce n'est pas une fois par an mais plutôt une fois par semaine que nous devrions être autorisés à nous "lacher".

MissLN 21/04/2007 23:57

Ca n'a pas une importance capitale, mais un prof qui fait des fautes d'orthographe?????????
C'est facile, de vouloir corriger les élèves, mais( "medicus curate ipse"), balaie  ta cour avant ton cours  ! lol :-)
ton blog est sympa néanmoins !

Le prof à la dérive 22/04/2007 08:13

Je ne vois pas les fautes, je ne parle pas de la cour, mais de mon cours...

Alsciaukat 20/04/2007 10:56

Hello !J'ai lu quelques articles de ton blog... Eh bien bon courage ! C'est vraiment intéressant à lire, et d'un autre côté ça fait un petit peu mal au coeur... alors voilà, j'espèce que la situation s'arrangera tôt ou tard !

Le prof à la dérive 20/04/2007 11:18

Tout le monde ne peut que l'espérer...

Nina 19/04/2007 22:01

Putain, c clair que dans ce cas là, j'aurais envie de le gifler. La violence ne résoud rien, nous sommes d'accord mais il est vrai que les règles semblent biaisées : un élève fait preuve de violence, toi, au pire du pire, tu ne peux que l'exclure et de toute façon, il s'en fout, il n'attendait que ça...

Le prof à la dérive 20/04/2007 09:53

Il est vrai, que tu arrives rapidement au pied du mur avec les punitions en tous genres. Il m'arrive d'avoir du mal à me contrôler, enfin je n'ai pas encore fait "d'erreur".

Anaïs 19/04/2007 15:41

1ère fois que je passe sur ton blog et j'apprécie ce que je lis. Non pas que ça m'amuse tes journées difficiles mais qu'on voit bien qu'être prof, c'est pas un boulot de "M. Tout le monde" ! J'avais eu mon bac L "exprès" pour devenir prof mais quand on entend ce qu'il se passe maintenant, ça coupe l'envie .. Euh dis-moi, il t'as tutoyé l'élève ? Non parce qu'au collège, un élève doit vouvoyer son prof, on est plus en primaire quand même ..M'enfin bon courage puis je continue mon tour  =)

Le prof à la dérive 19/04/2007 16:32

Tutoyé, tutoyé, parfois ils insultent aussi.
Malgré ces (mes)aventures, il y a plein de choses intéressantes dans ce métier. Les heures de cours se suivent mais ne se ressemblent pas.

volcanique 19/04/2007 00:05

Welcome to the jungle =DJe peux venir parler a ta classe si tu veux ^^, entre animal on se comprend =ptreve de plaisanterie, je pense qu'ils ne demandent qu'a sortir la tete du beton (cf mon autre comm) maintenant il faut un declic et ca c pas facile... en meme temps choisir la voie de l'enseignement veut dire que tu as le gout d'enseigner. As tu choisi la mauvaise epoque ? je ne sais pas mais je sais en tout cas que si tu arrives a atteindre ces eleves tu seras heureux.J'ai mis 17 ans avant de comprendre ce que representé l'ecole =) gogo en classe de lycée ^^

Le prof à la dérive 19/04/2007 12:55

Il arrive parfois, de sentir un lien avec l'élève, sur un sujet autre que le cours abordé par hasard à la fin de l'heure. ça permet de finir le journée sur un point positif.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.