Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 18:04
         Le principal adjoint vient me voir le matin et me fait part que j'aurais une inspection Vendredi après midi, dans une semaine, celle avant les vacances, lors de ma 2nde heure de cours. J'en suis RAVI.
         Je suis donc à J-7, avant mon inspection avec une classe de 3ème plutôt agitée à un moment qui n'est pas favorable, un vendredi après midi 1 semaine avant les vacances, ça laisse imaginer le pire…
         Je précise que cette classe compte 28 élèves. Lors du conseil de classe, 8 blâmes comportement et de nombreux avertissements de conduite ont été distribués. Vous voyez le tableau…
         Je préviens à mon tour les élèves de la venue d'une personne, durant le cours de la semaine suivante. Ils comprennent aussitôt qu'il s'agit d'un inspecteur. Un élève n'hésite pas à dire "on va vous ruinez", heureusement, juste après il précise "non j'déconne". Bref je suis parfaitement serein pour l'inspection !
         Arrive le jour J. La 1ère heure de cours se passe… comme d'habitude, j'ai relevé plusieurs carnets d'élèves, mis quelques mots, crié (ou hurlé, tout est une question de point de vue) pour rétablir le calme… Quelques temps après la sonnerie, un élève crie "m'sieurs y a l'inspecteur et l'principal k'arrivent" (il y a une petite vitre qui permet aux élèves de voir le couloir). Le principal et l'inspecteur entrent, les élèves se lèvent pour les saluer (fait rarissime même si il est obligatoire). L'inspecteur me glisse avec un léger sourire "je crois que les élèves nous ont vu venir".
         Le principal repart, et l'inspecteur s'installe dans le fond de la classe. J'apporte à l'inspecteur le cours sur lequel nous travaillons, et lorsque je regagne le tableau, j'entend (toujours le même élève) "stressé pas m'sieur", nul doute que l'inspecteur ait entendu aussi…
         Au milieu du cours, l'inspecteur se lève et se balade dans la classe pour observer les élèves de plus près. Puis il prélève un classeur d'un élève au hasard. L'élève qu'il a choisi a eu un blâme travail lors du conseil de classe. Je connais l'état de son classeur, il est à moitié vide, avec des dessins sur toutes les feuilles, et de nombreuses feuilles volantes.
         Au moment où l'inspecteur prend le classeur dans ses mains, les élèves se retournent et me regardent pour voir la tête que je fais, je suis liquéfié. Les élèves se mordent les lèvres et me fond des grimaces, comme un signe de compassion.
         Le cours se déroule sans autre accroc, contrairement à d'habitude, les élèves sont anormalement calmes, c'est peut être une marque de sympathie…il n'y a que quelques bavardages, mais ceux ci reste raisonnable. Comme quoi les élèves peuvent se tenir correctement.
         La sonnerie retentie, les élèves sortent pour une fois dans le calme.
 
         Nous discutons, l'inspecteur et moi-même. Concernant le classeur de l'élève, il a compris qu'il n'était pas exemplaire, puisque l'élève lui-même lui a dit.
         Il me fait quelques remarques "classiques", sauf une. Elle me reste toujours en travers de la gorge. L'inspecteur dit "concernant la tenue de la classe, il faudrait tenir un peu mieux vos élèves". Je n'ai pas pu répondre, j'étais tellement surpris par cette remarque, que je suis resté figé.
         Même si l'inspecteur trouve que mes élèves ont tendances à bavarder, une chose est sûre c'est qu'ils n'ont jamais été aussi calme avec moi…

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 2 : Néotitulaire (2006-2007).
commenter cet article

commentaires

dupond 14/12/2011 20:53

Par contre ... tu n'es pas prof de lettres, rassure moi ?????

Proald 15/12/2011 07:58



Non, en effet :(



bergan 04/08/2011 20:01


Bonjour,
J'ai postulé en août 2010 pour un poste. Vers le 20 septembre je suis contacté par l'académie de Versailles pour un poste dans un lycée du val d'Oise.(Environ de Sarcelles... donc ce n'est
Sarcelles !)
Je me retrouve avec une classe de terminale et une classe de 1er année BTS en informatique. La classe de terminale (gestion des systèmes d'information)très agitée avec en prime 7 redoublants. La
classe de BTS très calme avec une ambiance très agréable, même si les élèves ne sont très travailleurs.
Je suis inspecté en mars 2011 avec la classe de terminale, j'assure mon cours sur SQL devant une classe à moitié vide (13 absents, normal l'heure précédente il y avait une interrogation
d'espagnol).
Je suis reçu ensuite par l'inspecteur qui semble satisfait de mon cours, je lui dit que c'est une classe difficile et heureusement que les BTS sont agréables car cela me permet de croire que tout
n'est pas noir. Bref, l'entretien dure... 1h30.

Début Août, je reçois le compte rendu et là je suis SURPRIS. Elle reconnait que j'ai de bonnes compétences en informatique (je suis titulaire d'une MIAGE de l'université d'Orsay et d'un DESS
FINANCE de l'IAE de Paris)mais considère que je ne suis pas capable d'assurer un cours devant une classe hétérogène sur 17 élèves présents ce qui semble être une situation idéale cinq élèves m'ont
torpillé. Moralité de l'histoire mon contrat ne sera pas reconduit.

Pour la petite histoire les 7 redoublants ont tous ratés le bac au premier tour. Taux de réussite de la classe 60%. Je me demande encore comment cela a été possible ; sans doute grâce à la fameuse
harmonisation des notes. Tant mieux pour les élèves.

Par honnêteté intellectuelle, il aurait été souhaitable que l'inspecteur se renseigne auprès du proviseur pour savoir ce qui disent les professeurs de la classe...

Bergan


Proald 05/08/2011 10:07



Une inspection n'est jamais agréable, car on ne sait pas comment peut se dérouler celle-ci, et le résultat final du rapport d'inspection. C'est pour cela qu'une majorité de prof appréhende leurs
inspections.


Bon courage à vous.



sandrine akif 18/03/2011 20:33


Bonsoir
commentaire très instructif que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire. Je suis sûre que les élèves doivent t'aimer car ils ont fait "l'effort" de te respecter en inspection et de ne pas ruiner ton
cours! bravo moi cette année je suis stagiaire 15 heures heureusement que j'ai été vacataire avant je crois
je dois être inspectée en cette fin d'année et j'avoue que je suis tétanisée!!!!!!!! arghhhh bonne continuation pour la suite ! a bientôt peut-être


Proald 19/03/2011 09:41



Une inspection c'est toujours un moment délicat à passer, mais il ne faut pas s'en faire. Bon courage.



Tietie007 12/03/2010 19:31


Ouais, ça ira mieux jeudi soir, quoiqu'il arrive ...


Proald 13/03/2010 09:30


Bon courage.


Tietie007 10/03/2010 19:53


Je suis inspecté dans une semaine, avec une inspectrice novice, elle même inspecté par un Inspecteur général, durant mon cours ...Pour les classeurs, c'est plus Beyrouth qu'autre chose ! Mais bon,
une inspection ça dure 1 heure de cours + 1 heure d'entretien ...donc ça va vite.


Proald 12/03/2010 19:19


Faudra nous raconter tout ça !


Emilythestrange 23/10/2008 19:05

" j'ai relevé plusieurs carnets d'élèves, mis quelques mots, criais (ou hurlais, tout est une question de point de vue) " J'ai HURLÉ et CRIÉ, et non pas j'ai hurlais...
La première heure de cours "se passe" et non "ce passe". "Nulle doute que l'inspecteur ait entendu", et non "est entendu".
Vraiment dommage ces fautes, je suis sûre qu'avec une simple relecture... Je le sais, j'en fais souvent en examen, alors que voilà... Le reste est très intéressant, mais ça gâche un peu.

Proald 23/10/2008 19:50


ça gâche toujours, je suis bien d'accord avec toi, je dois vraiment m'amèliorer.


2beornot2be 07/03/2008 19:28

c'est du haut n'importe quoi cette visite d'inspecteur... ça sert vraiment à rien ça! Le gars ne connaît rien, il arrive comme ça, ne fait pas la différence entre un établissement calme, aux élèves un peu bobos, et un établissement difficile. Ah l'éducation sss... euh nationale! Je crois que j'aurais exploser à ta place! du moins j'aurais franchement hésité à répondre... Ca ne m'étonne qu'à moitié que les élèves aient été plutôt calmes, je pense que tes élèves rejettent l'autorité par principe, je ne sais pas ce qu'elle représente pour eux, mais c'est un peu l'équivalent du diable pour nous... Du coup, quand une autorité supérieure à la tienne entre dans la classe, une autorité que tu redoutes comme eux et bien il y a complicité entre vous, en plus ça relativise ton statut de professeur qui a normalement l'autorité, du coup ça fait empathie.. tu as d'un coup un peu le statut d'élève comme eux qui passe des examens...  

Proald 08/03/2008 11:26

Tu as probablement raison, à ce moment là, j'étais passé au rang de camarade de classe à leurs yeux. Et je passais un examen particulièrement stressant !

zobilamouche 28/12/2007 00:11

arf que te dire je me suis fait moi même inspectée cette année j'entame ma troisième année enfin deuxième année de titulaire je pense que pour l'inspection "faut en prendre et en laisser"il faut apprendre à relativiser j'suis tzr affectée à l'année en collège et lycée un magnifique collège ambition réussite en zone violence et un non moins flamboyant lycée où on m'a refilé toutes les bonnes classes de 1ère mécanique,életrotechnique bref de bonnes grosses classes avec 33 bons gros gars de 17 18 piges qui en ont rien à scier de l'espagnol quand tu te fais inspecter par un inspecteur qui n'a pas vu une classe depuis minimum 10 ans et qui se permet de te faire ce genre de commentaire il n'y a qu'à dire amen et puis voilà ces gens là sont loin de notre réalité on ne fait tout simplement pas le même métier qu'un collègue qui a en charge mes classes me disent oui tu devrais faire gaffe avec un tel ou un tel ok mais que quelqu'un qui n'y connait plus rien et se balade de gauche à droite sans jamais supporter toute une année les avanies de nos chers bambins se permettent de juger euh comment dire "j'en ai rien à foutre" quand tu fais bien ton boulot que tu sa is ne rien avoir à te reprocher çà sert à rien de culpabiliser parce qu'une personne qui passait parlà un jour t'a fait une remarque que tu ne penses pas pertinente.Pour créer une fragile ambiance de travail c'est toute une année à faire l'équilibriste c'est remis en cause à chaque heure donc voilà nous on sait ce qu'ils nous en coutent.Parfois j'ai même l'impression de pas faire le même taf que certains  collègues du lycée à classes littéraires ou scientifiques ces gens là sont sur une autre planète choqués parce qu'un élève n'a pas fait un exercice je sais pas moi c'est deux gamines dont les mères sont mortes depuis le début de l'annéec'est un élève qui s'est fait abuser par son père et qui a abusé de sa petite soeurc'est des cours à essayer de dire aux élèves que non çà se dit pas  connard dans un monde normal enfin dans un monde que eux ne connaissent pas enfin à l'extérieur de la zup quoi quand tu te dis que la mer est à 1k500 du collègue et que certains mômes l'ont jamais vu parce que c'est plus loin que Auchan tu prends toute la mesure du truc bref je déblatère sur ce bonne soirée  

Le prof à la dérive 28/12/2007 13:42

En telisant, on s'aperçoit de l'ampleur du phénomène, ce n'est pas un problème, ou un point à régler, c'est une multitude de soucis à revoir un par un pour effectuer une analyse convenable.

Gwenn 18/12/2007 20:18

Et bien! Il y a toujours un ou deux élèves qui se sentent dans l'obligation de se faire remarquer. Même mes petits sont comme ça. Effectivement, un de tes élèves t'a un peu déconcerté, mais à priori les autres ont été plutôt sympas. Ils doivent connaître l'enjeu de cet examen, non? Moi, j'ai une petite qui n'aime pas perdre. Du coup, lors de l'atelier en mathématiques, elle a coché des cases en plus pour être la première à terminer son damier et donc gagner! L'Inspecteur lui a demandé pourquoi elle avait fait cela. Elle n'a pas répondu pensant qu'il allait la rouspéter... comme j'aurai pu le faire. Du coup, lors de l'entretien, il m'a dit que les règles du jeu n'étaient pas claires!!! Mon oeil!!! Heureusement, pour moi, l'inspection n'a lieu que tous les 3 ans. je suis tranquille pour quelques années! 

Le prof à la dérive 19/12/2007 10:54

Ils pensent que nous jouons notre place à chaque inspection ...En régle général ils sont adorables lors de l'inspection en effet.Par contre la réflexion sur les bavardages de la part de l'inspecteur me reste en travers de la gorge ...

nicolas 26/06/2007 08:34

bon la bonne nouvelle c'est qu'ils se calment quand l'inspecteur est là, un reste de gentillesse? les miens se sont comporté comme si leur vie en dépendait pour la visite évaluative c'était tres marrant :) quant à l'inspection à proprement parler, oui c'est irrégulier infantilisant débile mais qui propose mieux? par le chef d'établissement? gloups voila la neutralité!

Le prof à la dérive 26/06/2007 10:39

Il faudrait avoir des inspections chaque année minimum, mais pour cela il faut embaucher des personnes supplèmentaires donc un budget supérieur. Car au final nous pouvons tout faire et n'importe quoi comme cours, puisque nous avons 1 inspection tout les... combien d'ailleurs ? 3 ans, 5 ans ou même 10 ans !

Bahia 23/04/2007 00:27

La date de l'inspection est-elle un problème véritable? un prof n'est il pas censé avoir une classe de niveau égal en permanence? Finalement s'ils avaient été agités, cela aurait été plus conforme à la vision que vous nous en donnez, non? Au pire, la bonne nouvelle selon Claude Allègre, c'est qu'un prof connaît une inspection tous les 7 ans environ et celles ci ne sont de toutes manière suivies que plus que rarement de sanctions(d'ailleurs comment sanctionner sur une seule heure au demeurant). Inspections qui sont annoncées à l'avance et donc dont la vertu "inspectrice" perd, de fait, grandement. Bref, tous les paramètres sont biaisés, non?

Le prof à la dérive 23/04/2007 12:55

Je suis tout à fait d'accord, sur le fait que les paramètres ne peuvent pas être identiques pour tous les enseignants. Selon là classe que nous avons, l'heure de l'inspection...
En effet la vérité est caché, pour éviter de possible sanction. La sanction la plus courante est de stopper l'augmentation d'échelon, c'est à dire l'augmentation du salaire et le nombre de points pour les mutations. Vous me direz que le risque n'est pas élevé, mais ceci reste une inspection avec la pression que cela engendre.

volcanique 18/04/2007 23:59

j'ai vu trop de prof lassés par les eleves a "probleme", tous caché derriere leur job de planqué lassé par la debilitée profonde de leur eleve, c'est pourca que je parle de lassitude.Maintenant, j'ai rencontré des profs extraordinaire qui enseigné en ZEP et qui on donné l'envi de montrer a la societe que les jeunes des cités peuvent en plus de leur reussite avoir un caractere autre que celui de 80% des jeunes =)par lassitude, j'entendais degout et baissage de bras toussa toussa.D'apres les experience de ton blog, et de ton ouverture d'esprit je pense (imo) que tu es de la classe des profs qui peuvent (avec du travail de fond et beaucoup d'investissement) montrer la voie a suivre pour sortir la tete du beton

Le prof à la dérive 19/04/2007 12:49

"sortir la tête du béton", j'aime bien ton expression.
Heuresement, il n'y pa que des mauvais moments. La preuve, c'est que j'ai hâte de retrouver mes élèves à la rentrée, enfin certains élèves.

volcanique 16/04/2007 22:17

Je pense que tu es un bon prof, j'espere que la lassitude ne te gagnera pas au fil des ans.Sache juste que c'est un prof (une plutot) d'electronique qui ma fait radicalement changer de comportement =)si tu veux les details hesites pas, mais mon anicenne classe de Bep ressemble au tableau que tu dresses et je me repete je pense que tu es un bon prof

Le prof à la dérive 18/04/2007 23:36

La lassitude... c'est tellement énorme, toutes les choses que j'ai à raconter le week end à mes amis ou à ma famille. J'ai tellement d'anecdotes, d'ailleurs, je ne peux même pas toutes les raconter sur ce blog...
Merci pour le "bon prof" ;-)

Maître Zen 14/04/2007 19:38

Merci de votre visite...
Courage...
je compatis....!!
et n'oubliez pas RESTEZ ZEN!!

Le prof à la dérive 15/04/2007 10:23

Un trop plein de ZEN, c'est éxactement ce qu'il me faut.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.