Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 14:07
         Ce conseil de discipline a eu lieu, suite à un rapport disciplinaire qui évoquait les faits suivants : l'élève a refusé d'aller chercher un billet de retard. Il a poussé le professeur pour rentrer en cours, et a injurié celui-ci, "je vais te ruiner ta gueule bouffon, vas te faire enculer…".
         Le fait de se faire pousser et injurier par un élève devant une classe entière, n'a vraiment rien d'apaisant, et même une fois l'élève parti, il faut encore faire cours aux autres durant 2 heures.
         En attendant le conseil de discipline l'élève est exclu du collège.
 
         Après 2 semaines, arrive enfin le conseil de discipline, l'ambiance générale est lourde. Le conseil est composé de l'équipe de direction (principal, principal adjoint, intendant), des 2 CPE, de 3 enseignants, des 4 parents d'élèves, des 2 délégués d'élève, ainsi que les témoins et l'élève mis en cause.
         L'élève arrive en dernier, détendu et souriant. Sa mère est venue l'accompagner.
 
         Etant donné le devoir de réserve, lors des conseils de discipline, je ne parlerai pas de ce qui s'y est déroulé, pourtant il y aurait pas mal de choses à dire.
 
         La délibération dure 35 minutes. Durant cette longue période, j'attends devant la porte close avec la mère de l'élève et 2 autres témoins (un enseignant et un délégué d'élève). Je sens que la mère est bouleversée par ces événements, elle ne sait pas où est parti son fils (parti en cours de conseil de discipline). J'ai du mal à communiquer avec elle, car elle ne parle pas bien français.
         Une fois la délibération terminée, la décision prononcée est la suivante : exclusion définitive avec sursis, et présentation d'excuses obligatoires.
         Une chose est sûr, lors de ce conseil, la personne la plus mal à l'aise ce n'est pas l'élève, mais bel et bien moi.
 
         Plus tard, l'élève me présenta ses excuses, difficile de dire si elles étaient sincères. Enfin, il réintégra le collège dans une autre classe que je n'avais pas, encore heureux !
         Ce conseil de discipline m'a permis de voir à quel point les enseignants pouvaient être soutenus (c'est-à-dire un soutien inexistant). Si seulement ce conseil de discipline pouvait faire prendre conscience à l'élève de ses faits, mais pas vraiment car, quelques semaines après, il fût convoqué à un nouveau conseil de discipline suite à de nouvelles erreurs de sa part... et il fût exclu définitivement du collège.
 
         Ceci est dur à supporter, même si il m'a injurié, c'est un échec de ma part, de l'équipe enseignante, du collège et de la société en générale. Qu'avons-nous fait pour l'aider ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mulan 01/04/2011 12:34


Bonjour, je suis parents d'élève et je vais assister jeudi 7 avril 2011 à un conseil de discipline. L'adolescente élève de 4ème est venu avec du canabis... Cette adolescente n'est autre qu'une
meneuse avec beaucoup de mouton qui la vénère d'une façon prodigieuse. Je me demande comment aider cette ado.. Il ne s'agit pas de cautionner ses faits mais de comprendre son état d'esprit.. Quant
à la sanction... En tant que parent je ne peux pas prendre le risque qu'elle vienne à raquetter les autres élèves pour se fournir en drogue...


Proald 01/04/2011 19:16



Le conseil de discipline est toujours un moment délicat. Car dans tous les cas, vous vous poserez la question suivante : "Ai-je pris la bonne décision ?" ou même "Avons-nous pris la bonne
décision ?"


Difficile de savoir. Je ne peux pas vraiment me mettre à votre place, car l'échelle des sanctions est extrêmement différente d'un établissement à un autre. Je suis sûr que dans mon établissement,
pour avoir du canabis sur lui, un élève aurait eu quelques points en moins sur son permis et quelques jours d'exclusion.


Bon courage à vous pour Jeudi.



Alamia 22/02/2011 15:53


Bonjour,
Mon fils passe en conseil de discipline le 1er Mars 2011 pour une altercation avec un de ses professeurs. J'ai été informé de cet incident par la CEP le jour même puis après aucune suite.
Trois semaines après, je reçois donc la convocation qui arrive le premier jour des vacances scolaires de Février.
Je trouve cela très pratique pour se mettre en relation avec les personnes susceptibles de défendre mon fils...
Bref. Je voudrais savoir si le conseil de discipline pouvait être saisit pour un motif ou plusieurs car sur la convocation est mentionnée en effet, l'altercation avec son professeur plus d'autres
motifs pour lesquels mon fils a déjà été sanctionné.
Je vous remercie d'avance pour vos réponses.
Cordialement.


Proald 23/02/2011 09:21



La CPE a probablement dû vous parler d'un éventuel conseil de discipline au moment des faits.


Je ne connais pas les textes précis, mais si vous êtes convoquée plusieurs jours avant la date prévue, la procèdure habituelle est respectée.


Normalement, au préalable, il y a eu une comission disciplinaire (réunion intermédaire, avant le conseil de discipline). Surtout que d'après ce que je comprends, ce n'est pas la 1ère "bêtise" de
votre enfant ...


C'est tout ce que je peux vous dire.



Mess 27/11/2010 21:14


Bonjour,
je vais à la fin de la semaine participer à mon premier conseil de discipline.A ce conseil figurent deux cas pour moi très graves,le premier pour insultes et menaces envers un professeur,et le
second pour détention de produit illicite.Ces deux jeunes ne sont qu'en classes de 6è,à peine de la fin du premier trimestre.Que seront ces gosses en classe de 3è?Dés l'entrée du cycle du collége
on voit cette précocité je me pose des dizaines de questions concernant ces élèves.Mais en réfléchissant bien,c'est plutôt moi qui est en retard sur eux.La "délinquance" a commencé bien plus tôt
pour eux...


Proald 28/11/2010 10:19



Déjà, il faudrait presque s'estimer heureux qu'il y ai un conseil de discipline pour ce genre de choses, ce n'est pas le cas dans tous les bahuts ...


Bon courage à toi.



merenoel 04/01/2010 14:43


Bonjour,
Je suis tombée sur votre site en cherchant des infos sur les conseils de discipline, car je dois assister à un demain soir.
Je suis comme vous très inquiète sur le devenir de ces jeunes qui dès la 4è (dans mon cas)manquent de respect aux profs, et même à leurs "potes" verbalement mais aussi physiquement. Quel sera mon
rôle demain de voter c'est sûr, mais est ce que l'exclusion (qui sera proposée vu les faits)est une solution ? Une solution de protection vis à vis des enfants et des profs OUI c'est certain mais
pour ce jeune c'est bien moins sûr. En tant que parent d'élèves ais-je le droit de proposer une autre alternative ? Par exemple, TIG même à l'extérieur du collège, consulter des "grands-frères" qui
s'occupent déjà des jeunes délinquants pour faire réagir ce gamin à la dérive lui aussi ! Est ce juste vis à vis des autres élèves et des profs ?
Je suis peut-être un peu trop idéaliste mais quand je vois les jeunes de 3è du collège de mon fils (qui n'est qu'en 6è), je flippe pour leur avenir. Ils ne savent même pas ce qu'ils veulent faire,
aucun rêve, aucune ambition. Ils viennent au collège pour voir leur potes et "foutrent le dawa" .
Que vont-ils devenir et ceux qui subissent aussi car apprendre dans de telles conditions n'est pas chose facile?

En tant que parent je vous soutient complètement car le respect est la base de toute civilisation. Nous ne devons pas laisser passer de telles choses.Quels sont les moyens que nous avons pour faire
passer le message à des enfants qui n'ont jamais entendu ce mot ?

Courage mais surtout ne Fuyons pas ! Gardons en mémoire le pourquoi nous avons choisi d'être Prof (pour vous) et parent(pour moi).


Proald 04/01/2010 18:55


Toutes ces questions sont sans réponses ...
Mais je constate que je ne suis pas le seul à me préoccuper de tout ceci !


thomas 09/10/2009 12:16


Je suis passé en conseil de discipline car j'ai refusé d'aller au tableau ;) (ayant 15.5 de moyenne il ne m'ont pas viré, une année après je refuse d'être photographié => nouveau conseil de
discipline (ce n'est pas pour dire mais dès fois les enseignants exagère)...

----


Proald 10/10/2009 18:40


C'est carrément étonnant, surtout lorsque nous nous faisons insulter et menacer sans que pour autant il y ai un conseil de discipline ...


Nina 12/04/2007 00:42

Ca laisse pas insensible cette histoire là. Je me demande à quel niveau ce gamin a foiré. Manifestement, personne ne peut le tenir ni sa mère (qui semblre pourtant se préoccuper de l'avenir de son fils), ni le corps enseignant quel qu'il soit puisque tu n'es pas le seul à avoir eu un problème. Je ne sais pas si ses excuses étaient sincères non plus mais le fait qu'il arrive au conseil en souriant montre à quel point il se fout de tout ça. Sa violence, y compris verbale, est impressionnante. Jamais je n'aurais osé toucher un prof et lui parler de la sorte. Bref, je lis cette histoire et je m'interroge. Comment un gosse peut déraper comme ça? Est-ce dû à l'adolescence? A de mauvaises fréquentations? A un problème psychologique? Je comprends ton sentiment d'échec, je peux juste te faire remarquer que tu n'es pas le seul à avoir un souci avec lui. Après, si l'exclusion du collège était une sanction logique, je crains hélas qu'elle donne à ce jeune homme un avenir bien terne. Mais que faire?

Le prof à la dérive 12/04/2007 12:21

Le problème, c'est le contexte qui est plutôt morose. Entre la famille qui n'est pas toujours là, qui est encore au "bled" dans le pays d'origine et le grand frère qui vend du "chocolat" dans la cité, l'éducation n'a plus vraiment sa place...

Vicky 11/04/2007 21:26

Et pourquoi la faute viendrait-elle de l'équipe enseignante/collège/socité? Parce que bon, ok, au final, c'est un échec. Mais il a eu sa chance, une seconde chance. Qu'il n'ait pas su la saisir, ce n'est pas un échec de l'équipe enseignante. (et là, je me dis que si j'avais fait quelque chose du genre, je n'aurais plus vu le soleil pendant des mois et mes parents m'auraient envoyé à l'école en me suivant sur Google Earth pour me surveiller de près... La discipline, c'est pas seulement à l'école!)

Le prof à la dérive 04/06/2007 14:40

C'est surtout le respect qui devrait être primordial et qui n'est qu'un résidu !

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.