Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 13:01
         Je vais tenter de vous décrire mon collège, ainsi que toutes les choses qui ont pu m'étonner sur le collège. Je parle du collège où je me trouve principalement, c'est-à-dire le collège_.
         Tout d'abord, lorsque vous sortez des transports en commun_, vous arrivez au beau milieu des tours. Pour atteindre le collège, il faut traverser celles-ci.
         Arrivée devant le collège, vous remarquez qu'il n'y a que très peu de verdure, que le collège est grisâtre, ce qui n'arrange rien à notre perception de la chose.
         De plus, il est clôturé d'une grille de 2m50 de haut, des caméras sont réparties à travers tout le collège, il doit y en avoir une bonne dizaine.
 
         Bref, vous l'aurez compris, le collège ressemble à un bunker !
 
         Car une fois devant la grille, vous ne pouvez pas rentrer, il faut que le concierge vous ouvre à condition qu'il vous ait reconnu. Une fois dans l'enceinte du collège, vous n'êtes toujours pas dans les locaux. Vous vous trouvez dans un sas. Maintenant, le concierge doit activer l'ouverture de la porte principale du collège. A ce moment là vous avez enfin pénétré la citadelle. Je précise que l'architecture du collège forme un U, avec la cours qui se trouve au centre.
 
         Pourquoi sécuriser à ce point un établissement scolaire ? Peut-être qu'un trésor se trouve enterré dans la cours ?
         Plus sérieusement, c'est probablement pour se protéger de l'extérieur, c'est-à-dire que toutes personnes qui n'a pas lieu d'être dans l'établissement ne puisse pas rentrer, et pour éviter la fuite des élèves. Quoique, les élèves arrivent à faire le mur, ce sont de véritables athlètes !
          En fait, le collège ressemble à une prison de part, sa "sécurité" (grille, sas, caméra…), son architecture et sa couleur grisâtre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

angela 05/11/2008 01:09

Cette vision des collèges en ZEP fait vraiment peur.
A votre avis, c'est pire au lycée ? (les élèves, pas l'architecture)

Proald 05/11/2008 09:27


En lycée professionnel peut être, mais ce n'est pas sûr. Car comme nous disons, il y a eu un "écrémage" entre les 2. Certains élèves arrêtent leurs études au collège.


tiphaine 04/11/2007 15:38

Il y a en effet un trésor au centre de ce collège, il a pour nom "le savoir", mais peu nombreux sont les élus hélas!

Le prof à la dérive 04/11/2007 19:17

Mais nous venons de perdre la clef pour ouvrir le coffre du trésor !!!

GOUMAINE 16/05/2007 16:01

L'Armée du Salut ... je reconnais : cette photo n'est-elle pas prise du train R.E.R ligne C allant à Austerlitz ? Bonne journée !

Le prof à la dérive 18/05/2007 09:14

Non, cette photo a été prise derrière la bibliothèque François Mitterand. Il est vrai que le RER C passe juste à côté.

GOUMAINE 15/05/2007 20:35

Mais si ! les profs ont plein de choses drôles à raconter : ma soeur, prof de sciences- nat maintenant en retraite, nous faisait partager les perles et exploits de ses élèves ...Merci pour les photos !A +

Le prof à la dérive 18/05/2007 09:04

Actuellement, j'écris un article drôle, enfin je l'espère. Donc il sera publiè dans quelques semaines.

GOUMAINE 14/05/2007 23:11

Alors "tenez le coup!" on a besoin de gens comme vous... mais vous devriez aussi parler de ce qui va bien ?Super votre ballade en photos dans Paris ! J'y ai vécu 40 ans pour y travailler et maintenant retraite au vert .Courage

Le prof à la dérive 15/05/2007 16:17

En réalité je ne parle pas beaucoup de ce qui va bien, car je pense que ça ne vous intérressera pas, ou moins que le reste.Pour les photos de Paris, je vais essayer d'en ajouter quelques une.

GOUMAINE 12/05/2007 14:32

"Prison"peut être,mais vous y êtes en sécurité! Zone sensible oui ou non ? Vous semblez en désaccord avec tout ce qui vous entoure pour travailler...parfois on est obligé de changer de cap dans la vie, vous devriez y penser, la retraite est encore loin pour vous . J'ai travaillé toute ma carrière dans le privé,40 ans,sans attendre que les maisons ferment pour toucher les indemnités,quittant quand cela ne me plaisait pas,jamais fait grève,jamais d'arrêt-maladie...j'aimais mon métier et, pour ma tranquillité, les 16 dernières années de ma carrière je me suis mise à mon compte pour ne dépendre de personne -travaillant tard le soir et souvent le week end,payant les charges,tva,urssaf,impôts etc...la banlieue, je connais ayant habité à Sarcelles,le divorce aussi,le racisme aussi(3 enfants métis)...alors, prenez vous en charge, n'attendez pas que l'on pense à votre place,!

Le prof à la dérive 14/05/2007 13:53

Mais ce métier me plait, je ne veux pas en changer, j'ai même plutôt fait l'inverse, je suis devenu prof après un séjour dans le privé. Sur mon blog, je tente d'expliquer des points particuliers (négatif le plus souvent, c'est vrai). Mais il y a des points positif, comme l'ambiance entre collègues, le fait de valoriser les élèves les plus en difficultés... Lorsque nous partons tout en bas, la marge de progrétion y est énorme.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.