Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 16:07

         Enfin cette fameuse rentée est là. Je suis anxieux de connaître mes élèves. 
         Je commence celle-ci avec une classe de 3° qui compte 28 élèves. A la sonnerie je récupère mes élèves dans la cours, que j'intitule "la fosse aux lions" (je développerai ce point un peu plus loin). Les élèves arrivent peu à peu, les élèves n'étant pas pressés d'aller en cours, il faut attendre, qu'ils veuillent bien rentrer. 
         Une fois dans le couloir, je leur demande de se mettre en rang et d'avoir le silence. Moi qui pensais que les élèves étaient toujours calmes le jour de rentrée, je mettais royalement "planté". Car en demandant le silence, j'entend distinctement, un "tu peux rêver", ces mots venant d'un groupe, je n'ai pas pu en savoir plus, je me suis retrouvé impuissant. Bien sûr, je les ai fâché comme il se doit, mais ça c'est terminé là. 
         Une fois dans la classe, je demande aux élèves de ne pas s'asseoir, car il se positionneront par ordre alphabétique en même temps que je ferais l'appel. 
         Je prends donc ma liste d'élève et je commence cet exercice périlleux, la prononciation des noms et prénoms des élèves. 
         Le reste du cours se déroulera plus ou moins normalement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.