Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 18:08
         Pour débuter, je n'ai pas eu de paye au mois de Septembre comme tous mes collègues. Nous avons dû attendre fin Octobre pour être payé 2 mois.
         L'excuse invoqué par le rectorat ? Elle est simple, ils n'ont pas eu le temps suffisant pour gérer les documents et nous payer. Pour ma part, je savais que je rentrais à l'éducation nationale depuis fin Juin. Ce qui signifie que 3 mois est un temps insuffisant pour payer les employés du rectorat…
         Il en est de même pour les échelons. Les 1ers échelons sont passés à l'ancienneté, c'est-à-dire que tous les enseignants ont leurs salaires qui augmentent en même temps. Il faut croire que le rectorat ne le sait pas, car nous sommes contraints d'attendre 3 mois minimum pour bénéficier de notre augmentation.
 
         Autre moment fort, les remboursements des tickets de transport en commun.
 
         Tout d'abord, il faut savoir que l'état impose aux employeurs de la région parisienne le remboursement à hauteur de 50% du trajet domicile travail en transport en commun à leurs employés.
         Pour aller à l'I.U.F.M., je prend un ticket mensuel zone 1-5, car je dois passer par Paris pour aller à l'I.U.FM._, ce ticket coûte plus de 100€. Je m'attends donc à toucher aux alentours de 50€.
         Par la suite, je me renseigne, et là on m'explique que l'I.U.F.M. n'est pas considéré comme lieu de travail, donc je n'aurai aucune indemnité pour ce trajet. Je suis obligé d'aller à 2 endroits opposés (mon collège et l'I.U.F.M.), de passer des heures dans les transports en commun, et je n'ai aucun remboursement.
         Il faut savoir que l'I.U.F.M. est un centre de formation, et dans le privé, les trajets effectués pour la formation sont remboursés dans leurs intégralités.
 
         Je considère que tout ceci est scandaleux, car ce genre de chose est strictement interdit dans les entreprises et sanctionné par l'état.
         Les syndicats de l'enseignement soient disant puissants, cautionnent ce genre de chose, bravo !
 
         Pour terminer ce chapitre en beauté, je vais m'attarder un temps soit peu sur le contrat de travail. Vous savez ce fameux document, que nous devons signer dès le 1er jour de travail. Et bien dans l'éducation nationale c'est simple, il n'y en a pas.
         Lors de ma 1ère semaine de travail j'ai signé ce que nous appelons "les états de service", sur ce document apparaît notre lieu de travail, et le nombre d'heures enseignées, mais en aucun cas apparaît le salaire. Ceci veut dire, que j'ai commencé à travailler sans connaître mon salaire, étonnant!

         Mais ce n'est pas terminé. Je m'étais bien évidemment renseigné sur le sujet, je n'ai eu qu'un montant approximatif de celui-ci. J'ai dû attendre mon 1er salaire pour connaître réellement le montant exact, mais rappeler vous, le 1er "vrai" salaire arrive fin Octobre…l'attente fût longue pour découvrir enfin le montant de mon salaire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martin 11/07/2007 02:24

j'arrive longtemps après la publication de cet article mais peut-être serai-je lu... enfin vous parlez des salaires dans l'éducation nationale, mais sachez que si jamais vous allez enseigner à la fac, ce qui peut arriver, il faut payer pour des heures supplémentaires (et même 2 fois : par les impots et après avoir payé les impots sur ce "bonus" vous devez payer un truc supplémentaire à l'université) et d'autre part les heures supplémentaires au delà d'un certain nombre ne sont plus rémunérées ... les joies de l'éducation nationale, vous pouvez pester, mais je ne crois hélas, que cela ne sert à rien ... Sur ce, bon courage, mais rappelez-vous, vous êtes comme les mules, on vous met tout sur le dos !!!

Le prof à la dérive 11/07/2007 12:32

Bien évidemment que vous êtes lu.Merci de m'apprendre certaines choses concernant l'université. C'est vrai que pester tout seul sur ce blog, ne sert peut être pas à grand chose, mais ceci à au moins l'avantage de mettre au courant certains lecteurs.J'aime beaucoup votre rapprochement avec les mules.:-)

laura 14/06/2007 16:08

encore moi,
merci de ton retour,

dans ce site tu parles de la galère au niveau salaire
je vais t'en raconter une bonne..

mon copain est actuellement en train de passer les oraux , avec une amie ils s'entrainent ensemble depuis 1 an à courir pour l'examen pratique...
il s'avere que cette jeune fille est atteinte de la maladie de "chrone", le médecin agréé lui formellement interdit de passer l'epreuve....
suite à celui elle s'organise avec le rectorat, qui lui répond Madame vous etes ni enceinte, ni infirme, donc vous n'etes pas dispensé, vous avez donc un zéro à la pratique.....
voila un an qu'elle court et c'est une semaine avant qu'on lui qu'elle ne peux pas
est ce franchement raisonnable et professionnel tout çà ???????
laura

Le prof à la dérive 14/06/2007 16:12

C'est tout l'administration ça !

laura 07/06/2007 16:40

bonjour,
je ne suis pas prof mais la conjointe d'un futur prof des écoles
je suis heureuse de savoir que d'autres sont dans la mêmes galère...
j'ai ecris une lettre au nouveau président de la république et au ministre de l'éducation.......sans suite!!!
car l'éducation se permet des methodes autoritairement interdites aux entreprises privées.
le metier de professeur est un goufre financier en plus d'etre sacerdose....!
courage

Le prof à la dérive 08/06/2007 13:21

C'est sûre que c'est révoltant, car l'état fait des choses qui sont interdites à tout employeur.

mulhid 13/02/2007 20:41

Bonjour,Pour ce qui est des rémunérations, tu n'as pas vraiment cherché, car quelques clics sur google t'auraient guidés vers çahttp://www.education.gouv.fr/cid1120/remuneration-personnel-enseignant.htmlBon courage à toi malgré tout (un stagiaire dans la même situation que toi)

Le prof à la dérive 16/02/2007 17:44

Bonjour.
Désolé , mais ce n'est pas éxactement ce montant, même si celui-ci s'en rapproche. Ce que je voulais dire, c'est qu'avant de voir notre feuille de paye, nous avons seulement un ordre de grandeur, et pour ça il faut se renseigner un peu partout, notamment sur le net. Mais cela reste une approximation, car il y a des variables (ISO, logement, MGEN...).
Bon courage à toi aussi.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.