Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 16:12


 

Cette 4ème année d’enseignement (déjà !) fût riche en mésaventures. Car même si globalement je m’en sors mieux que l’année précédente au sein de l’établissement de part mon ancienneté dans celui-ci. Eh oui, au bout de deux ans, nous parlons déjà d’ancienneté.  Car pour les pti’ 6ème et mes nouveaux collègues je suis déjà considéré comme un ancien, car j’étais là avant eux. Et ça, ça change tout ! Du coup, on passe comme le mec qui connait le fonctionnement de l’établissement, les élèves, l’historique …

Je n’ose même pas imaginer pour quoi je passerai après plus de 5 ans passées dans l’établissement : un ancêtre, un fossile …

 

Donc oui, cette année je m’en suis mieux sorti que l’année dernière. Mais j’ai également eu plusieurs soucis, dont un notamment, suffisamment important pour me faire perdre la foi que j’avais en mon métier (je ne peux pas raconter précisément l’histoire en question, par soucis d’anonymat, mais j’ai fait une erreur même si elle peut paraître anodine, elle m’a value bien des problèmes).

Maintenant lorsque je suis devant les élèves, je ne suis pas serein, car je sais une chose, c’est que je m’énerve facilement lors des conflits à répétition avec les élèves, et qu’au moindre faux pas je me verrais tout simplement "tomber" !

Ce que je n’arrive pas à digérer, c’est que les élèves méprisent, insultent et menacent régulièrement les enseignants, sans même être inquiétés. Que ce genre d’acte est complètement banalisé, de part les sanctions minimes qui en découlent. Mais dans le cas où le prof s’écarte du droit chemin (parce qu’il craque de voir qu’il est seul à se battre et qu’il ne dispose d’aucune arme pour se défendre correctement), lui il est lynché !

Ça me dégoûte de constater qu’en plus d’être laissé tombé par notre hiérarchie en générale, on nous cherche des ennuis.

 

Pourtant, je suis toujours motivé, et désireux de changer les choses, même si je ne me fais pas d’illusion sur le poids que j’ai. J’ai des convictions qui sont renforcées, et mes propos deviennent de plus en plus extrêmes.

Enfin tant que je ne perdrais pas l’amour que j’ai à faire ce métier, je ne m’avouerai pas vaincu.




Photo : Square des Batignolles, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans prof-a-la-derive
commenter cet article

commentaires

une élève 04/12/2010 15:20


Salut,
J'arrive un peu très en retard par rapport à la date à laquelle a été publié cet article, mais on va dire que c'est pas grave.
Je suis une élève de 3ème et depuis peu je m'intéresse pas mal au quotidien des profs... étrange n'est ce pas?
Je suis donc tombée sur ce blog qui m'a de suite beaucoup plu, puis sur cet article assez désespérant...
Aujourd'hui la jeunesse part en cacahuète et pour vous, profs, c'est clair que ça doit être affreusement dur psychologiquement de supporter ces élèves insolents, agressifs, flippants même parfois
mais il est vrai aussi que c'est votre métier...
Perso, je suis dans un bon établissement, avec des bons élèves, 90% de réussite au brevet etc etc donc pour moi c'est assez dur de m'imaginer comment ça se passe dans un collège à l'inverse du
mien, mais j'y arrive à peu près, connaissant la mentalité des jeunes d'aujourd'hui.
Je ne sais pas ce que vous avez put faire pour penser que c'est si grave que ça, mais je vous soutient quand même, ayant un sale caractère, je sais ce que s'est d'être dans la merde à cause d'une
réaction assez forte d'agacement insupportable, mais gardez le moral, des conneries on en fait tous..
Sinon, par rapport à la fin de votre article, ne sous-estimez jamais le poids que vous pouvez avoir. Vous les profs, vous êtes là pour nous "former" plus que pour nous apprendre que f(x)=
4x-2²(4-5)² x 3X + 4² x 6². 8x-1²(9+8)² x 6X + 4² x 6².
VOUS POUVEZ CHANGER LES CHOSES. je sais que ça peut paraître ridicule comme propos, surtout venant d'une gamine de 14 ans comme vous en croisez surement chaque jour dans votre établissement, mais
je pense que c'est vrai.
Regardez: imaginons que vous ayez 300 élèves pas ans, pendant 5 ans, ça fait 1500 élèves, 1500 jeunes à qui vous avez eu l'opportunité d'ouvrir les yeux.
L'année dernière j'ai eu un prof comme ça. Le remplaçant de ma prof d'histoire, aucune ancienneté, arrivé en novembre, parti en juin, 28 ans et tout petit. Les élèves auraient pu aisément le faire
tomber en dépression si ils l'avaient voulu, mais il est arrivé là, dans notre collège, et il a commencé par faire vivre sa matière, il a vite compris que ça ne suffirait pas pour qu'il se fasse
respecter alors à chaque fois qu'il se faisait insulté ou qu'on lui manquait de respect il réagissait comme un jeune: il sortait à l'élève en question une réplique bien salée mais sans insultes,
avec un grand sourire, juste histoire de mettre la honte à cet élève. Comme ça il s'est mis en très peu de temps tous les élèves de son côté, il a ensuite eu toute la fin de l'année scolaire pour
nous apprendre des trucs des fois n'ayant aucun rapport avec sa matière, mais qui nous faisait changer notre façon de voir les choses, sous les regards admiratifs d'élèves normalement insultants et
désagréable. Ce prof n'était qu'un prof. Ce n'était qu'un prof mais il changé la façon de voir les choses, de voir la vie de 300 élèves. Et pourtant oui, ce n'était QU'un prof... bref, tout ça pour
dire que ce statut d'enseignant vous permet de changer les choses.
donc voila.. c'est un peu long, et désolé d'avoir raconté ma vie, mais bon... en tout cas continuez votre blog, il est super ;)


Proald 05/12/2010 11:37



Merci pour votre témoignage et votre soutient, surtout en tant qu'élève, c'est toujours enrichissant d'avoir un regard de l'autre côté.


Bonne journée à toi.



Shinta' 18/10/2009 20:25


J'ai peut être l'air un peu d'un ovni ici...mais bon...^^
Je suis moi même en seconde, et je lis de temps en temps ce blog que je trouve tout simplement excellent, j'avoue que ça me fait bien rire quand même de lire vos journées^^
J'ai un peu pitié de mes profs du coup...
Mais je voulais vous dire de ne pas trop en vouloir à vos élèves non plus, comme vous le dites dans un article je ne sais plus trop où un ado n'est qu'un ado et un ado a besoin de faire de la
provoc
Et là je me reconnais très bien, étant moi même déjà connue pour insolente après 1 mois de cours...je sais que ça m'attire des ennuis, et quand j'essaye de me mettre à la place du prof sur qui je
me défoule je me dis qu'à sa place je ne supporterais pas qu'on me fasse ça...mais malgré tout je ne peux pas m'empêcher de lui répondre...
Et dites vous que dans quelques temps avec du recul ils regretteront surement de vous avoir mené la vie dure à ce point là^^
Bon courage =)


Proald 19/10/2009 11:12


J'aime bien constater que ce blog n'est pas uniquement lu par des profs, ça me rassure.
Merci pour ton com'.


๑۩ ♥ Vinie ♥ ۩๑ 27/09/2009 15:44


Tu as bien du courage et heureusement qu'il y a des gens comme toi, j'avoue que je ne pourrais pas supporter des gosses, qui toute la journée te considère comme un con, emmerdeur qui n'a pas son
mot à dire....

Merci pour eux...


Proald 28/09/2009 11:43


...


Hervé 27/09/2009 10:12


Courage, car je vois que votre établissement est "dur".
Cependant pensez à améliorer votre orthographe qui n'est pas digne d'un enseignant.


Proald 27/09/2009 13:42


J'essaye de m'amèliorer, mais ce n'est pas facile.


cpe 23/09/2009 14:55


Je ne sais pas ce que tu as commis comme erreur.
Mais il ne faut pas exagérer les profs et CPE ne risque finalement pas grand chose.
C'est un peu provocant mais je m'explique.
Finalement ce que l'on supporte mal en cas de léger coup à un élève ou de dérapage verbal c'est de devoir s'excuser ou de devoir se justifier auprès des chefs.
Mais j'ai un collègue qui à dit à un eleve qui le poussait à bout que c'était un enculé... et rien car le prof a refusé de rencontrer les parents avec le chef d'étab et celui ci s'est excusé pour
le prof.
Cette histoire à un an depuis aucun pb pour le collègue pas de sanction meme financière.
La seule sanction c'est le regard des donneurs de leçon mais lui visiblement s'en fou.


Proald 23/09/2009 15:23


Le résultat face à mon erreur, m'a value une mise en garde inscrite dans mon dossier administratif. Ce qui me semble, est relativement lourd.


Un prof à l'envers 23/09/2009 09:47


Pour moi, toujours pas d'ancienneté. En 6 rentrées....6 établissements différents.
Ca a l'air bien de pouvoir de pouvoir se la jouer un peu expérimenté.
A te relire.


Proald 23/09/2009 14:41


Après 6 ans ... courage !


CALVET 20/09/2009 19:24

bonjour je trouve très courageux à notre époque de faire ce métier et on devrait vous soutenir, le besoin d'éducation est si immence ! je pense qu'on finira par devoir garder les enfants à la maison pour des cours à distance malheureusement ! amities dominique

Proald 21/09/2009 10:32


Merci.


Sarah 18/09/2009 19:08

Rappel : la journée de l'échec scolaire du mercredi 23 septembre

Bonjour,

La deuxième édition de la "Journée de refus de l'échec scolaire" aura lieu le mercredi 23 septembre à Paris, Lyon et Nantes.

France 5 Éducation et l'AFEV vous proposent, si vous êtes à Paris, d'assister à l'après-midi de débat qui aura lieu de 13h30 à 18h00 à la Bellevilloise, 19-21 rue Boyer - Paris 20e (métro Gambetta ou Ménilmontant).

Les débats auront lieu en présence de François Dubet, parrain de la Journée. Si vous n'êtes pas libre toute l'après-midi, vous pouvez aussi choisir le débat qui vous intéresse le plus : pour voir le programme, cliquez ici.

Est-ce que vous êtes intéressé(e)? (N'hésitez pas, si vous ne pouvez pas venir, à relayer cette Journée sur votre blog ou sur votre site!)

--------------

Pour rappel : notre blog de l'échec scolaire, en ligne à l'URL http://blogedu.tv/echecscolaire, accueille de plus en plus de billets/témoignages sur les pistes pou sortir de l'échec scolaire. Parmi les derniers billets : Le Hors l'école, un lieu d'apprentissage par Bernard Bier (INJEP) et L'évolution du rapport à l'ignorance par Nicole Priou (Cahiers Pédagogiques).

Vous êtes toujours les bienvenus pour publier votre billet! Écrivez-moi si vous avez des idées!

A très vite,

Sarah Jacquet, pour France 5 Education (curiosphère et lesite.tv)

Proald 20/09/2009 16:46


C'est de la pub ça, non ?


palaisdeslys 17/09/2009 23:27

Oui pas facile de ne pas être soutenu dans ce dont on croit et de se voir piétiner alors que pourtant ce sont quand même les adultes qui "commandent", pas les enfants!
Pourtant, je pense que les choses vont rechanger, j'en suis sûre, l'ère de l'enfant roi prendra fin et autre chose viendra!!! Courage!

Proald 18/09/2009 08:34


Merci, j'espère que tu as raison.


T0m-S 17/09/2009 21:32

Ah ok, peut-être que tu ne changera pas le monde, mais tu arrivera peut-être à changer tes élèves ainsi que leurs façons de penser et de se comporter, mais pour ça il faut de l'expérience et être plus fort qu'eux, leur tenir tête, et ça commence dés le début de l'année ça, donc maintenant ;-)

Proald 18/09/2009 08:33


C'est sûr qu'au début de l'année il se joue le gros de l'année scolaire, il ne faut pas raté "sa" rentrée.
Pour le moment je pense que je suis dans les clous et que tout se déroule bien, à voire dans quelques mois ...


T0m-S 17/09/2009 16:53

Oups ça a poster deux fois, désolé :-/

Proald 17/09/2009 20:07



Ce n'est pas grave. ;-) Au contraire tu as posté :-)



T0m-S 17/09/2009 16:51

Je pense que c'est le type d'école dans la quelle tu enseigne qui fait ça, ici (en Belgique et dans un établissement de bon niveau) si un élève essaye d'aller contre la direction sera dans 90% des cas avec le prof (les autres 10% sont quand le prof est réellement en tord).
Bien sur l'école est plus riche et les élèves sont loin d'être défavorisé ou de venir du "ghetto" mais l'ambiance est très bonne (des élèves marrant ET studieux) je n'ai jamais vu de classe où c'est réellement le "bordel" et même si c'était le cas, les meneurs seraient bien vite exclus.

"même si je ne me fais pas d’illusion sur le poids que j’ai"
qu'entend-tu par là?

Proald 17/09/2009 20:06


Sur le fait de changer les choses, je ne suis que prof, et mon champ d'action est réduit.


bibi 17/09/2009 11:33

la fonction d'enseignant un vaste sujet, la motivation est certainement le plus du prof, il aime son métier simplement c'est tout!

Proald 17/09/2009 20:04


EN espérant que cela dure.


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.