Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 12:40


Lors d’un cours, une élève m’interpelle :

 

-         L’élève : "Monsieur, vous avez vu entre les murs ?"

-         Le prof : "Euh .. oui !" Sur ce coup, je me dis, enfin un élève lucide, qui comprend le contexte particulier des établissements difficiles. Bref, je constate enfin une lueur d’espoir.

-         L’élève : "Ah vous savez pourquoi il ne faut pas punir et exclure les élèves du collège maintenant ? … Parce qu’après l’élève, il retourne au bled ! Et ça c’est pas bien !"

-         Le prof : "?/!" J’y croyais vraiment, mais cette joie fût de courte durée.

 

Moi qui voyais enfin un espoir auquel me raccrocher, cela c’est envolé en une poignée de secondes. Car la seule chose qu’a retenue l’élève, c’est que lorsqu’un conseil de discipline a lieu, l’élève peut être exclu de manière définitive de l’établissement, et du coup certains parents peuvent envoyer leur progéniture au pays d’origine, au bled !



Photo : Notre Dame de Paris, Paris.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cpe 01/07/2009 12:15

tout à fait d'accord avec ju et clément.
Cependant pour l'éducation au bled j'ai pas l'impression que toute la population puisse aller à l'école et au bout d'un certain age seul les riches sont instuits.
notre éducation est plus démocratique car ouverte à tous jusqu'à 16 ans. Mais c'est aussi cela qui pose pb car du coup on accueil tous les élèves.

Proald 01/07/2009 19:27


C'est à double tranchant en effet !


Ju' 29/06/2009 20:06

Certains films ne sont pas accessibles à tous, et c'est dommage. Il ne doit pas être le seul, parmi tous ceux qui l'on vu, à ne retenir que les détails qui leur rappelait quelque chose et qui soutenait leur façon de penser. J'avais entendu, une fois, dans une file de supermarché, des gens en discuter : "ils sont tous comme ça aujourd'hui, les profs, ils parlent aux élèves comme si c'était leurs copains, et après ils s'étonnent de ne plus se faire respecter !".
Bah oui, mais le débat et l'explication post-film est facultative.

Proald 29/06/2009 22:46


Vu comme ça, ça change tout !!!


Clément 27/06/2009 11:00

Bien sur qu'ils ont de la chance par rapport a ceux restés au bled. Ils ont au moins la possibilité d'accéder à une éducation plus "démocratique", ouverte a tous. Le discours qui consiste a dire "contente toi de ce que tu as, regarde, c'est pire ailleurs" n'est absolument pas parlant pour eux (ni pour moi d'ailleurs). Il aura toujours pire ailleurs, c'est pas une raison pour pas améliorer ce qui peut l'être. Et je n'ai aucun doute sur le fait que des tas de choses peuvent être améliorées dans les établissements français en général, et dans les établissements sensibles en particulier.

Proald 27/06/2009 14:18


Bien sûr que nous pouvons amèliorer les choses, mais il ne faut pas rêver. C'est ce qui nous donne encore de l'espoir, tout n'est pas perdu.


Beatrice 26/06/2009 11:25

Ce que je voulais dire c'est qu'en retournant au bled, comme ils disent, ils verraient peut-être mieux qu'en France on a quand même des avantages et que leur manière de toujours tout mépriser et de tout rejeter changerait avec un coup de chance. Certes, il y a des ghettos mais il y a aussi des jeunes qui s'en sortent simplement parce qu'ils ne passent pas leur temps à "casser" (au sens propre ou au figuré) mais à construire.
Ici, ils ont une éducation de "petits princes" : ils ne supportent rien, aucune contrariété, aucun regard de travers (ce qui revient à dire aucun regard tout court). Peut-être qu'en comprenant qu'ils ont de la chance comparé à ceux qui sont restés au bled, ils changeraient et seraient plus respectueux. Mais la réaction de cet élève face au film prouve encore une chose "Faut pas nous toucher, faut pas nous contrarier, faut nous laisser tout faire et tout dire". La réaction qu'on aurait attendue c'est de se dire qu'au contraire il faut bosser pour s'en sortir pour ne pas être obligé de retourner au bled, un jour...

Proald 26/06/2009 20:27


Je me pose justement la question, les élèves qui suivent une éducation en France dans le genre d'établissment où je me trouve ont-ils de la chance comparés aux élèves qui sont au bled ?
Malheureusement je n'ai pas la réponse, car je ne connais pas l'éducation du bled. Mais j'aimerais en savoir plus sur ce sujet.


le majeur 25/06/2009 21:59

est-ce que ce n'est pas de la simple provocation ?

Proald 26/06/2009 20:22


Je ne pense pas, ça sortait vraiment du fond du coeur !


kali 25/06/2009 00:01

Arf, ils ne sont pas tous comme ça !!

Proald 30/05/2010 11:05



Heureusement pour nous !



Clément 24/06/2009 23:33

(@Béatrice) Et si on arrêtait de raconter n'importe quoi?

Proald 25/06/2009 10:36


Il est sûr que renvoyer les enfants au bled est indigne, mais Béatrice n'a pas développé son commentaire, ce n'est pas ce qu'elle voulait dire probablement.


Beatrice 24/06/2009 12:59

Et si retourner au bled était la solution pour ces jeunes qui détestent la France et refusent d'appliquer ses règles ?

Proald 25/06/2009 10:34


Ces élèves n'ont jamais connu le bled, uniquement en vacances pour la plupart d'entre eux. Je te rejoins sur un point. Pour certains d'entre eux, retourner au bled peut s'apparenter à une nouvelle
chance. Car il ne faut pas croire que dans leurs pays d'origines ceux sont des sauvages. L'éducation est probablement plus développer, et meilleure (si j'ose le dire) que chez nous, du moins dans
le genre d'établissement dans lequel j'exerce.
Dire que des familles du bled justement ce saignent pour envoyer leurs enfants en France pour suivre une scolarité française. C'est du gâchit, car au bled ils ont une chance de s'en sortir, tandis
que chez nous elle est rarissime ... Notre scolarité n'est pas à son image, car oui, nous avons des grandes écoles, oui nous avons des classes prépa renommées, mais nous avons également des
établissements de banlieue ghettoïsés !!! 


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.