Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 19:20




 

Aujourd’hui, lorsque je traverse la cour pour chercher mes élèves, un élève se trouvant un peu plus loin (une vingtaine de mètres) se met à scander mon nom, un second élève se trouvant à côté surenchérit avec un "Oh fils de pute !". Ceci m’était bien évidemment adressé.

Etant donné qu’il s’agissait d’une période "défavorable" où je me trouvais particulièrement démotivé, je n’ai pas réagi et continué ma route comme si de rien n’était. Baisse flagrante de motivation …

 


Photo : Métro ligne 14, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article

commentaires

Sophie 24/10/2009 00:31


Je suis choquée... Pas de votre démotivation passagère (avec tout ce que je viens de lire sur votre blog, il faudrait être superman pour rester motivé non stop !) mais de l'insulte de l'élève. ça
en dit long sur l'implication des parents... ils ont démissionné... et c'est à vous de faire le boulot de prof + celui d'éducateur...


Proald 24/10/2009 17:42


La motivation peut parfois manquer ...


cpe 14/06/2009 22:17

en fait le seul moyen de faire tenir une punition c'est quand les parents nous soutiennent (c'est quand même souvent le cas) si ce n'est pas le cas l'élève peut refuser de faire sa punition ou son heure de retenue et comme on ne va pas l'exclure de l'établissement pour cela on est embêté.

Proald 15/06/2009 15:43


C'est exactement ça, mais dans le cas où je me trouvais, c'est surtout que j'navais pas la force de contrer lélève et de lui donner une punition.


patato-valdes 12/06/2009 21:28

Mais comment un fait comme celui-ci a pu, à un moment donné, se banaliser? Tout cela m'inquiète beaucoup. Car en province, un beau jour nous en arriverons aussi à ce stade. Je peux comprendre que des parents démissionnaires dans l'éducation de leurs enfants ne ovus facilitent pas la tâche, mais bon sang, l'Autorité elle est où? (Quand je dis "vous" je veux bien sûr parler de l'éducation nationale en général). Mon fils de 16 ans se fait mettre au coin par son prof de maths, il a la honte et ne recommence pas. Quand il insiste, le prof lui fait copier des pages du dictionnaire les voyelles en bleu les consonnes en rouge. Jamais il n'oserait défier ses professeurs juste par la peur de la sanction. Je peux vous dire que ça le calme et qu'il longe les murs après. Et si vos élèves n'éxecutaient pas les punitions me direz-vous? Eh bien je sais pas moi, conseil de discipline, mise à pied, etc...
Comment vivez-vous cela au quotidien?

Proald 13/06/2009 10:16



C'est une sorte de cercle vicieux, car donner des punitions oui, mais l'élève n'en a strictement rien à faire, et la fera-t-il ???
L'heure de colle, même chose.
L'étape suivante, rapport disciplinaire ... à quoi bon. Lorsque nous constatons que pour insulter un prof, l'élève perd quelques points sur son permis à point, et est exclu 1 ou 2 jours !
Tous les élèves ne sont pas ainsi, mais sur certain, ça fait longtemps que les punitions et autres sanctions n'agissent plus !



patato-valdes 12/06/2009 01:10

Je suis tombé sur votre blog grâce à google, car je recherche des infos sur le cablage des alarmes incendie dans les établissements recevant du public...(cf votre article un peu plus haut) Du coup je stoppe mes recherches et je parcours votre blog, perplexe, stupéfait, amusé de ce que devient l'éducation nationale. Pour en revenir à nos moutons, comment un acte aussi irrespectueux que celui que vous décrivez peut ne pas être sanctionné? Je suis militaire de carrière, et j'avoue ne pas comprendre que l'on puisse se laisser marcher sur les pieds par des élèves de ces âges. J'espère une chose pour vous:que vous soyez maitre de la situation à chaque instant.

Proald 12/06/2009 19:12



Il faut bien comprendre une chose, c'est qu'un moment ou à un autre, l'administration, les enseignants, les CPE, ... nous nous faisons déborder, du coup il faut agir au plus urgent, et donc au
gros problèmes, les petites broutilles du moment sont écartéss et délaissées. Ce que j'ai écrit dans l'article n'est pas une "broutille", mais c'est un événnement des plus banales !



palaisdeslys 06/06/2009 23:36

Je te souhaite vraiment bon courage. J'imagine à quel point ce genre d'ambiance est démotivante et usante. Comme je trouve ça triste qu'un enfant (car ce sont des enfants, non?) s'adresse à quelqu'un lui apportant les "armes" intelligentes pour se défendre dans la vie de la sorte. Ne te décourages pas et résistes!

Proald 07/06/2009 09:23


Merci à toi. Je vais me faire un petit jus de melon et concombre pour me remonter le moral ;-)


le majeur 06/06/2009 23:34

comme quoi, même les profs attendent avec impatience la fin de l'année, non ?

Proald 07/06/2009 09:22


C'est sûr !


T0m-S 06/06/2009 19:22

Oui je pense que ca doit laisser un certain tromatisme

Proald 07/06/2009 09:22


ça ne doit pas être facile à gérer :-(


T0m-S 05/06/2009 23:24

Je suis dans une école calme, très calme et je vois parfois des élèves agresser des prof (il y en a déjà eu un qui sait fait courir après, l'élève avait un couteau) la violence est rare mais présente, je n'ose pas imaginer pour toi alors :-/
Enfin bon courage, il ne reste plus longtemps avant la fin de l'année, et dit toi que toi tu touche ton salaire tout les mois, eux n'arriveront (pour la plupart) à rien, rira bien qui rira le dernier.

Proald 06/06/2009 09:51


Avec recul, ça doit tout de même être énorme, cette histoire de se faire courser par un élève qui a un couteau dans la main.


aurelie 05/06/2009 21:55

courage courage!!! et moi je dis toujours: l indiference est la pir des insultes ... et c est sans doute la plus intelligente

Proald 06/06/2009 09:50


Oui ça peut être valable, mais il ne faut pas en abuser.


fermon irène 05/06/2009 20:56

le concours SASU rebaptisé SAENES est de catégorie B, ce qui permet de rester dans l'académie. D'autres collègues ont passé le concours de personnel de direction (principal ou proviseur)ou bien celui d'attaché, ces concours categ A sont à recrutement national par contre.

Proald 06/06/2009 09:45


Merci pour ces explications.


Fermon Irène 05/06/2009 11:57

je suis un ancien prof; j'ai complètement craqué à cause de ces voyous qu'on s'obstine à appeler élèves. J'ai passé le concours de SAENES (ex-SASU),et garde mon ancien salaire (bloqué par contre à certifié échelon 7). Quelle paix de l'âme à présent!Je te conseille d'en faire autant. Bon courage en attendant.

Proald 05/06/2009 19:07


C'est quoi ce consours ?


bibi 05/06/2009 11:56

disparue à raison les vacances sont proches, un break fait toujours du bien à l'ame

Proald 05/06/2009 18:59


Et elles sont méritées, comme toujours ...


bibi 05/06/2009 11:54

la démotivation non! non et non!!! ou que très passagère de grâce.!!!

Proald 05/06/2009 18:57


On essaye d'éviter, mais ce n'est pas toujours facile ...


Wax 04/06/2009 18:40

C'est dingue... dire que j'ai l'impression d'être dans un établissement difficile, alors là!!!
La direction est dépassée à ce point-là? Comment peut-on en arriver à une telle démission...?
Ca me rappelle "la journée de la jupe"... personne n'ose trop ouvrir sa gueule sous peine d'être mal noté ou discrédité par le "mammouth"... j'ai pas la solution miracle malheureusement, mais tous mes encouragements et mes voeux de mutation pour toi Proald!

Proald 04/06/2009 19:33


Merci à toi.
Sinon concernant la journée de la jupe, un article devrait paraître prochainement sur le blog ...


acharat 04/06/2009 18:24

Non pas ! Pas moment vaut mieux faire la sourde oreille que toujours répliquer, ça peut arrêter ce genre de comportement.

Proald 04/06/2009 19:27


Tu as peut être raison en effet.


Disparue 04/06/2009 15:58

courage la fin de l'année est proche!!!
Après cela, fini les morpions infectes pendant deux mois de zénitude absolue... ;)

Proald 04/06/2009 19:26


C'est vrai !


aurelie63 03/06/2009 19:28

ah la démotivation... quand en plus leur petits mots vous blessent c'est déprimant. Peu après l'incident de la prof agressée un de mes chers élèves m'a dis "heureusement pour vous madame nous on n'amène pas d'objets dangereux dans le bahut", j'ai fait comme si je n'avais rien entendu...

Proald 04/06/2009 19:26


C'est rassurant ...


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.