Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 10:48


 

A la fin de mon cours je laisse partir les élèves, mais j’ai probablement relâché trop vite mon attention. Car normalement, les quelques secondes qui précédent la sonnerie, je scrute la salle pour voir s’ils ne laissent pas de papier ou s’ils n’ont pas écrit sur les tables …

Et en sortant moi-même de la salle de cours, je m’aperçois qu’une cartouche a été éclatée au sol, et qu’un élève en a profité pour en répandre tout autour avec ses pieds.

Mais que puis-je faire maintenant ? Pas grand-chose, je ne sais pas qui a fait cela, tous les élèves sont sortis, bref, il ne me reste plus qu’à nettoyer moi-même !!!

 

Photo : La conciergerie, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article

commentaires

cachou 03/06/2009 16:46

Héhé, un peu dans le même genre (mais en primaire): même chose mais avec du blanco. Bon, on s'en est rendu compte tout de suite mais il reste toujours une tache....

Proald 03/06/2009 17:56


C'est du définitif ...


acharat 02/06/2009 18:38

Plus je te lis et plus je t'aime (dans un sens figuré bien entendu). J'en connais bien d'autres qui seraient partis sans nettoyer.

Proald 02/06/2009 21:40


Oui enfin tout de même, il s'agissait de ma salle.


aurelie 31/05/2009 14:14

suspendre le cours pour une petite seance de netoyage integral de la salle peut etre une solution et encore
...

Proald 01/06/2009 14:06


Oui, à condition que le prof s'aperçoive du problème avant la sonnerie.


Frank 30/05/2009 23:07

'Sont cons. Enfin, j'avoue, il y a quelques années, je faisais aussi des conneries comme eux. Maintenant, je me rends compte du ridicule de ce que je faisais.
Pourquoi ne pas consacrer une petite heure avec eux à faire une petite discussion sur pourquoi font'ils ca. Discussion ou vous pouriez aborder ce que ca les apporte et ce que ca occasionne. Bien sur, tout cela sans critiquer (car les élèves, comme les profs, n'aiment pas être accusés) mais plutôt en ouvrant les esprits. Même si ce n'est pas le sujet du cours, cela permettrait d'apaiser la situation.

Proald 31/05/2009 10:08


ça m'arrive parfois, de faire la morale, car même si tu ne le dis pas, c'est éxactement de ça qu'il s'agit. Si les élèves sont réceptifs, c'est intéressant, sinon ça attise les vents
contraire, et les élèves vont continuer de plus belle. C'est un peu à double tranchant.


T0m-S 30/05/2009 17:46

Arf, c'est pas cool ça, maintenant peut-être que celui qui a marché dedans ne l'a pas fait exprès.

Proald 31/05/2009 10:03


Ouai, on peut dire ça ...


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.