Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 15:00


 

Le cours se déroule normalement, dans le bruit, avec des élèves déconcentrés, pour ne pas dire qu’ils vaquent à des occupations plus … comment dire … personnels. Il faut dire que je faisais un test sur moi-même et mon cours. Interdiction formelle de crier ou même d’élever la voix, je voulais constater le bien que cela faisait à mes nerfs, ma gorge, et le bienfait ou méfait éventuel sur les élèves.

 

Et un moment, l’une de mes élèves me dit "ça va pas monsieur ? … Normalement vous criez là !".

C’est rassurant de constater que les élèves eux mêmes se rendent compte qu’ils dépassent les bornes.

Tu m’étonnes que l’élève m’ait dit cela, un élève debout, un autre retourné et le tout entrain de bavarder …

Enfin le résultat de cette "étude", c’est que les élèves ont toujours été aussi indisciplinés, par contre moi je suis ressorti du cours calme, ce qui est rare, mais avec un sentiment d’avoir perdu la bataille !



Photo : L'observatoire de la Sorbonne, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Humour
commenter cet article

commentaires

Brice Conte-Ydier 31/05/2009 13:23

On dirait un dilemme de votre part : soit vous faites du bruit et vous avez le calme, soit vous restez calme et avez du bruit...

Moi, je suis étudiant, et je sais que les professeurs qui.. s'énervent ? trop souvent ? systématiquement ? ne sont pas ceux qui obtiennent les meilleurs résultats, le comble !

Attention, voilà un scoop : il existe des professeurs qui ne haussent jamais le ton et qui ont néanmoins le silence dans leur classe - classe réputée difficile par les autres profs. Et cette classe, j'en faisais partie ! le croyez-vous ?

Cordialement,
Brice Conte-Ydier, auteur de leroiprof.fr

Proald 01/06/2009 14:06



Il est toujours difficile de garder son calme, de rester zen. Je sais bien que ce n'est pas forcément utile de crier, mais c'est plus une extériorisation du moral au moment en question.



bibi 28/05/2009 17:41

la guerre n'est pas perdue!! la victoire est proche, un jour peut être...
la discipline cela existe encore?? mais elle n'a peut être pas été donnée à ces chères têtes blondes, EDUCATION PRIMAIRE devrait on dire!

Proald 30/05/2009 01:46



Gagné, ... je ne sais pas, mais le tout est de ne pas perdre !



Disparue 28/05/2009 13:49

je crois que tous les profs passent par cette phase d'auto-régulation pour atteindre un peu plus de sérénité. Il faut avouer que même si tu as ressenti ton cours comme un échec, ce n'en est pas un car tu es rentré chez toi en ayant moins de 18 de tension!
Je suis moi aussi une grande adepte de ces moments, je me tais et j'attends (reposant mais peu rentable), ou je me mets a quasiment chuchoter, la 2e attitude étant plus efficace il faut avouer. Tu leur fais un DS la fois d'après, ceux qui ont écouté sont ravis, les autres essaieront de suivre la fois suivante...S'il y a des plaintes, je me contente de leur dire: "oui, la vie est injuste"...
Il y a eu des années où objectivement j'ai trop crié, résulat: voix rauque, voilée pendant un an...à présent, j'essaie de me bonifier un peu mais ce n'est pas simple parfois.

bref, il est bien long le chemin vers la zénitude, mais c'est déjà bien d'y travailler ;)

bon courage!!!

Proald 30/05/2009 01:45


J'y travaille chaque jour, mais aurais-je fini ? Cela est une autre histoire !


Wax 27/05/2009 23:28

Entre résignation et auto-persuasion, j'ai arrêté de beugler à tout bout de champ ^^ de toutes façons à 25 contre 1 c'est perdu d'avance.
Quand ça bêle trop, je m'arrête, je m'appuie sur le bureau, je respire et dans les 1-2 minutes ça finit par se calmer, en partant du devant vers le fond (comme une onde, c'est marrant =)
...
en général ils savent que quelque chose va arriver à quelqu'un ^^ bon dès que je recommence le cours ça miaule de plus belle :D mais au moins je préfère garder le coup de gueule comme "coup spécial" en cas de chose vraiment grave, et les élèves le savent.

Proald 30/05/2009 01:43



C'est marrant, ça ressemble à un jeu !



Ju' 27/05/2009 23:11

Encore un mois et des poussières (en supposant que les classes restent pleines jusqu'au 30 juin, ce dont je doute...).
L'autorégulation, certains de mes profs sont des pros. Il y a aussi ceux qui continuent le cours sans s'arrêter, en baissant un peu la voix, au fur et à mesure. Et un autre qui accélère le débit du cours quand le bruit monte. C'est plus ou moins efficace, cependant... Pas un miracle.

Proald 30/05/2009 01:41


Il faut savoir s'adapter à chaque classe et à soi même. Mais ce n'est pas toujours simple ...


le+majeur 27/05/2009 21:27

mais non, en fait, t'as pas perdu, puisque tu ne t'es pas battu...
t'as juste gagnée en sérénité...

Proald 30/05/2009 01:39


Nous pouvons le voir ainsi.


T0m-S 26/05/2009 19:00

Finalement si le prof ne parle plus les élèves vont commencer à stresser, après à toi de faire des jolies petites interro que tu annonce quand c'est le foutoir.
Finalement il apprendront à écouter car il n'auront plus le choix, et un prof qui est tout le temps calme, quand il s'énerve, ça fait peur.
Donc tu gagne une classe qui t'écoute (enfin j'espère pour toi), qui a peur de toi, et en plus de ça tu ne perd pas ta voix et tu est moins stressé, tout bénef.

Proald 27/05/2009 14:00



Pour les interros, je fais déjà cela. Elles tombent plus souvent si le niveau sonore de la classe est élevé.



Jo 25/05/2009 22:58

En fait on ne perd pas davantage la bataille en n'élevant pas la voix, mais on a sans doute l'impression d'avoir renoncé à la livrer.

Proald 26/05/2009 19:12


Tu as probablement raison.


acharat 25/05/2009 19:47

Tu es sur de la sagesse professorale. Le jour où tu te rendras compte que crier ne serre à rien pour se faire entendre, ce jour là tu seras encore plus heureux que tu ne l'es en ce moment. J'ai passé par là aussi, et maintenant qu'en je hausse le ton, les élèves ont peur. :)

Proald 26/05/2009 19:02


Peur !!! Oh sans déc' !


Cécile-Une quadra 25/05/2009 18:36

J'avais adopté cette méthode, ou encore parler de plus en plus bas au fur et à mesure que le ton montait. Ca finissait par marcher.
J'avais adopté cetteméthode en début d'année.
Je ne dis pas qu'ils étaient plus concentrés mais au moins ils faisaient l'effort de ne pas parler à voix haute entre eux ;)
Il m'est même arrivé de me taire complétement, en trèspeu de temps la police s'est faite entre eux, certes ça a été plus long que si j'avais hurlé mais ensuite ils se sont auto-régulés.
Ca ne veut pas dire que je n'avertissait ou ne punissait jamais, mais je le faisait sans hurler ;) S'ils n'avaient pas entendu l'avertissement car ils étaient trop bruaynts tant pis pour eux, la punition tombait...
Allez courage plus qu'un mois et des broutilles ;)

Proald 26/05/2009 19:01


J'adore aussi faire "l'auto régulation" comme tu dis. C'est toujours drôle de voir un élève qui tente de se faire respecter par ses camarades.


aurelie 25/05/2009 17:26

j ai des profs qui font pareil! ils ne disent rien malgrés les bavardages les bataille de papier ou de stabilo et, magique, y a un moment ( ca peut etre long ) ou tout le monde se tait.j trouve ca bien mieu que les profs qui hurle

Proald 26/05/2009 18:52


Oui mais comme tu dis, ça peut être long ... 


Clément 25/05/2009 15:39

Je crois malheureusement qu'il ne faut jamais lâcher l'affaire et arrêter de crier, la preuve, les élèves eux même recherchent ça...La constance du cadre, voila ce qui les rassure

Proald 26/05/2009 18:43



Parfois, c'est moi qui ai du mal à être constant ...



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.