Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 15:46


 

L’Education Nationale possèdent des appellations pour tout et n’importe quoi, et en particulier pour différencier les établissements scolaires. Ces appellations me choquent toujours autant. Car voyez-vous, certaines appellations ne sont pas "vendeuses".

 

L’appellation la plus connue du grand public, est Z.E.P. ce qui se traduit par Zone d’Education Prioritaire. Je sais bien que cette étiquette est péjorative pour la majorité des gens, ceux sont des établissements difficiles, ce qui est vrai. Mais au moins le nom qui lui a été donné est valorisant. C’est peut être du détail pour vous, mais je pense qu’il est important de faire attention aux mots choisis, surtout en cette période du politiquement correct !

 

D’autres appellations sont utilisées dans les rouages de l’administration et des mutations. Les noms que je vais citer ci-dessous ne sont quasiment pas connu du public, et pourtant ils existent au même titre que la Z.E.P..

Pour commencer un établissement n’est pas classé Z.E.P., mais A.P.V., ce qui se traduit par Affectation à caractère Prioritaire justifiant d'une Valorisation, je n’ai toujours pas compris où se trouvait la "Valorisation", mais bon, passons … au moins cette appellation à un nom qui valorise, comme c’est dit dans l’intitulé !

 

Un établissement est donc classé A.P.V. si il est Z.E.P., P.E.P. IV, Z.S. ou Z.V. La Z.E.P. c’est vu, passons à la suite, qui est beaucoup moins reluisante …

En vrac, voici les traductions de ces diverses appellations, P.E.P. IV pour Postes à Exigences Particulières de 4ème catégorie (c’est tout vous dire), Z.S. pour Zone Sensible (rien que ça !), et le meilleur pour la fin, Z.V. qui signifie Zone Violence (ça c’est ce que j’appelle de la valorisation) !!!

Je ne sais pas qui a inventé des appellations pareilles, mais franchement, il aurait mieux fait de ne rien faire.

Comment voulez-vous attirer des élèves, des familles et même des enseignants dans un établissement qui est nommé de cette manière par le ministère.

Je ne suis pas forcément un accroc du politiquement correct, mais parfois il faut savoir non pas enjoliver la situation, mais rester neutre pour éviter qu’elle ne se dégrade …

 

Comprenez bien, qu’un établissement est mis A.P.V. s’il obtient l’une des 4 classifications, mais certains établissements en ont plusieurs, voire toutes !!! Si, si ces établissements existent bien ! C’est le gros lot, ils sont Z.E.P., P.E.P. IV, Z.S. et Z.V, la totale !

 

Maintenant la grande question : A quoi servent ces appellations ? Hors mis les mutations, car les enseignants qui se trouvent dans les établissements classé A.P.V., obtiennent un bonus de 300 points au bout de 5 ans de bons et loyaux services au sein du même établissement, ainsi qu’une prime un peu comme une prime de risque, je ne vois aucun autre avantage. Je ne connais peut être pas les autres avantages que bénéficient ces établissements, mais personnellement, je n’en vois pas la couleur …

 

Lorsque le ministère de l’Education Nationale est lui-même dans le politiquement incorrecte. Comment voulez vous valoriser des établissements, des quartiers, des villes entières alors que le ministère colle des étiquettes comme celles-ci ?

         Le prochain coup, ils vont nous inventer des appellations aux petits oignons du genre, Z.N.D. pour Zone de Non Droit ou mieux, E.S.A. pour Etablissement Sans Avenir !

 

         Par pitié changez ces noms, ces appellations grotesques, qui certes reflètent la vérité, mais ne sont en aucun cas valorisantes et respectueuses pour les personnes qui y vivent et qui y travaillent.

         Car ces appellations, sont la première chose que nous voyons d’un établissement ou d’un quartier et même la seule pour la grande majorité des français. Celles-ci donnent une image péjorative et tronquée



Photo : Bibliothéque François Mittérand, Paris.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

. 17/11/2010 02:51


Je m'excuse, je ne voudrais pas paraître impolie, mais je viens de tomber sur votre blog, fort intéressant au demeurant, et je suis un peu choquée par le nombre de fautes d'orthographe,
principalement des fautes d'accord et des erreurs de vocabulaire, qu'on peut trouver dans vos textes. Et ceci alors même que vous insistez (certes, la comparaison est extrême) sur la méconnaissance
de la langue de vos élèves, et la nécessité de travailler toutes les disciplines, puisqu'on a besoin de l'une dans l'autre. C'est d'autant plus regrettable que vous êtes enseignant, et que vous
donnez peut être en exemple des choses fausses...
En outre ce petit défaut est assez simple à corriger me semble-t-il.
Je me demandais aussi quelle matière enseignez-vous.
Ceci dit, j'aime bien votre blog tout de même, bonne continuation !


Proald 17/11/2010 14:29



Je sais que j'ai un défaut concernant l'écriture du français. Je pense m'être amèlioré (en grande partie à l'aide de ce blog), mais je fais toujours des fautes ...



Elodie 18/12/2009 13:02


Je découvre votre blog, très interessant je dois l'avouer, je suis moi même une ancienne élève d'un lycée classé ZEP, et ZV, et rebaptisé "ambition réussite" du 93.

J'ai passé mon bac il-y-a 3ans, je l'ai obtenu avec mention, grace au CNED! J'étais plutot bonne élève, mais impossible de travailler dans des conditions potables au lycée, donc apres les cours je
révisais MES cours.

La faute bien sûr aux élèves, mais aussi à certains profs. Attention je ne fais pas la critique des profs mais de certains profs. En 1ere mon prof principal a dit a ma mère que je devrai arreter
les études et trouver un pti travail pour ramener de l'argent a la maison...J'ai envoyé un joli mot a ce professeur lorsque j'ai décroché ma license...

Mais le pire dans ce lycée c'est l'équipement, un lycée prioritaire donc avec plus de moyens...j'ai passé mon bac spécialisation informatique sur des ordinateurs équipés de windows 95 pour une
moitié et uniquement de MS DOS pour l'autre (ce qui est toujours le cas a ce jour).
Le batiment s'effondrait ( construit en 1999) le plafond est tombé sur nous en plein cours d'histoire-géo, pas de blessé grave. Un ami a moi, un peu fort certes, a trébuché sur une flaque d'eau
dans un couloir (il y avait des fuites), s'est rattrapé au mur et a fini sa course dans la salle de l'autre coté du dit mur, et ce ne sont que des exemples parmis d'autres.

Mais ce que je retiens de ces 3 années c'est la pitié que j'éprouvais pour cetains de mes profs qui ne méritaient pas ce qu'ils subissaient chaque jours


Proald 20/12/2009 00:50


Et bien, tu as des exemples particulièrement "forts" !


Plume 03/05/2009 10:51

Et bientôt ce sera la même chose pour les universités.
On aura d'un côté les UEF (Universités de l'Elite Française), les UHB (Universités Habituées au Blocage), et pire les USP (Universités Sans Partiels) !!!
Et je serais dans une UHB-USP....

Proald 04/05/2009 09:59


Le temps tourne aussi du côté des universités ...


nat 30/04/2009 12:38

et de toute évidence je ne suis toujours pas douée pur "lacher des coms"!!!

Proald 30/04/2009 20:12


Moi je n'ai rien dit ...
;-)


nat 30/04/2009 11:49

Je suis prof dans un collège ambition réussite des quartiers nord de Marseille depuis 11ans. J'adore mon boulot mais je sais combien il est difficile pour les jeunes collègues d'être balancés dans ces bahuts sans formation ni soutien. Chez nous, il y a un "accueil des nouveaux collègues", organisé par des "anciens" (dont je fais parti!!)
contrairement à ce qui est annoncé dans certains coms, pas de moyens supplémentaires énormes pour ces bahut!! Un exemple 2003-2004 (avant ambition réussite) 910 heures pour faire l'emploi du temps d'une semaine pour 700 élèves et 29 classes 2008-2009 740 heures plus 101 heures de "postes prof référent" soit 841 h pour 650 élèves et 28 classes. Donc des heures en moins....

Proald 30/04/2009 20:12


C'est tput de même bien triste de constater cela, le ministère fait valser les chiffres ...


nat 30/04/2009 11:44

??

Proald 30/04/2009 20:10


...


nat 30/04/2009 11:42

Je suis prof dans un collège "ambition réussite" des quartiers nords de Marseille depuis 11 ans.J'adore mon boulot et je sais combien il est difficile pour les nouveaux collègues "jetés" dans ces collèges sans accueil ni formation concrète. C'est pourquoi nous avons mis en place, avec quelques "anciens" un accueil des nouveaux collègues
Contrairement à ce qu'annoncent certains commentaires, le "label ambition réussite" n'apporte pas énormément de moyens supplémentaires. Nous avons les mêmes dotations horaires qu'avant, non en fait ces dotations ont baissé par un tour de passe passe qui consiste à enlever des heures mais à les rendre en postes de "prof référent". En résumé, avant d'être ambition réussite, nous avions 910 heures pour faire l'emploi du temps de 700 élèves (28 classes) pendant une semaine (pour ceux qui sont apdeptes des sigles c'est la DHG : dotation horaire globale). Aujourd'hui, nous avons 740 heures plus 101 h prof référents soit 841h pour 650 élèves....Calculez si vous voulez mais en fait on a perdu des heures!!!

Proald 30/04/2009 20:05


Mais tout le changement se situe dans le "+", du coup, on a vraiment l'impression que c'est un cadeau !


le majeur 29/04/2009 21:38

en effet, ce n'est pas très vendeur tout ça... ça fait partie du jardon de l'EN, que le public ne connais pas et ce n'est pas pour rien sans doute si ces expressions ne se divulguent pas...

Proald 30/04/2009 19:59


En même temps, est-ce vraiment utile de connaître tout cela ...


palaisdeslys 28/04/2009 15:51

INtéressantes toutes ces appellations! L'administration française aime les abréviations en tout genre et crois moi pas que dans le scolaire...dans le social, c'est pas mal non plus! ZV, quand même c'est très fort, si tant est qu'elle le soit un peu...elle ne peut que le devenir encore plus!!!

Proald 29/04/2009 14:42


C'est la mode toutes ces abréviations.


acharat 28/04/2009 14:07

Cela en fait du charabia. Quelle imagination l'educ nat !

Proald 29/04/2009 14:41


Il faur pouvoir s'y retrouver.


aurelie 28/04/2009 11:42

merci pour l explication sur les SEN (Sigle de lEduc National)parce que c un peu l bordel et surtou ca sert a rien . les gens ki les fon ne serait certainement pas conten kon les trete de cas social ou d irécuperable pke o fon ts ces sigles veule dir ca non?

Proald 28/04/2009 22:04



Ah c'est toi qui fait cette traduction ...



T0m-S 27/04/2009 19:42

Effectivement il n'y vont pas de main morte, c'est très direct, on voit bien que les gens qui inventent ces appellations ne sont pas obligés de travailler avec (dans un établissement nommé comme ça) à longueur de journée.

Proald 28/04/2009 22:00


No comment.


cpe 27/04/2009 19:39

mon établissement est ZEP, prévention violence, sensible et PEP4.

Mais il y a un niveau au dessus: les établissements ambition réussite.
Ces établissements ont de très nombreux moyens suplémentaires

Proald 28/04/2009 21:56


Par contre, une chose que je ne sais absolument pas, c'est comment et à partir de quel moment les établissements sont classés.

Concernant cette appellation, c'est la dernière, un peu comme si en créant une nouvelle appellation les problèmes sont réglés ...


Danielle 27/04/2009 18:09

Eh bien, ça fait du bien que les choses soient claires !!!
Et d'en parler aussi pour remettre les pendules à l'heure.

Proald 28/04/2009 21:49



Il y a énormément d'appellations et ce n'est pas toujours limpide.



Clément 27/04/2009 16:46

Je signale juste pour information qu'on ne parle plus de ZEP, mais d'établissements ambition réussite, qui sont moins nombreux que les ZEP et qui disposent de plus de moyens...

Et personnellement, pour ce que ça vaut, je préfère qu'on appelle un chat un chat. un établissement en Zone violence, en général, tout le monde le sait, c'est un établissement qui a des problématiques très particulières et au moins, c'est mieux que l'appellation éducation Prioritaire, qui est une appellation fourre tout, complètement vide de sens (je rappelle que la priorité dont parlait la ZEP était avant tout financière, ce qui est loin d'être suffisant)

Proald 28/04/2009 21:47


En effet, j'ai oubliè la dernière appellation en date, ambition réussite, une de plus ...
Il est vrai que le nom de certaines appellations ont le mérite d'être clair. Mais bon cela n'est pas forcément valorisant.


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.