Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 15:39

 

Durant mon cours, je constate qu’un élève mâchouille. Un chewing-gum ?

-         Le prof : "…" Sans dire un mot je lui montre la poubelle du doigt.

-         L’élève 1 : "Mais c’est un bonbon." Ah bah forcément si c’est un bonbon, c’est autorisé !!! je suis en colère, l’élève comprend aussitôt qu’il ne faut pas me titiller sur le sujet et va jeter son bonbon. Puis je constate qu’un second élève a également un bonbon dans la bouche. Je réalise donc qu’une distribution sauvage de bonbons a lieu dans mon cours. Je fini par trouver la source de cet événement.

-         Le prof : "Donne moi cette poche." L’élève rechigne à me la donner mais finit par céder. Je prends donc cette poche remplie de sucreries et la pose sur mon bureau. Le cours continue … quelques secondes plus tard, je suis devant le tableau entrain d’expliquer celui-ci. Puis une élève se lève …

-         L’élève 2 : "ça s’fait pas ce que vous faites !" En me parlant à moi ! Elle se dirige vers mon bureau, puis prend naturellement la poche de bonbons que je venais de confisquer pour la remettre au propriétaire. Je rêve … Non !

 

Je rattrape donc l’élève en question, pour récupérer à nouveau la poche de bonbons et le carnet de l’élève qui souhaite faire SA loi au sein de MON cours !!!

 

C’est incroyable ce que les élèves se permettent de faire. Qui est le professeur ?

Photo : Rue du Menilmontant, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Cours
commenter cet article

commentaires

Ellie 24/05/2009 15:17

Eh oui... peut-être aurait-il fallu que le prof offre un décodage et une échappatoire à son geste. J'explique : dire un truc comme "je prends ce paquet afin que cette distribution interdite ne perturbe plus mon cours. Je le restituerai à son légitime propriétaire dans les délais et conditions suivantes (exemple, à la fin du cours, ou mieux, de la journée, ou au bureau du CPE à partir de telle heure... )"
A dire peut-être aussi à l'élève détenteur du paquet qu'on est disponible pour le voir à la fin du cours pour plus d'explications sur cette confiscation...
Bref, je dis ça, mais en fait, je serais bien emmerdée en de telles circonstances.
Je me contente de mes élèves d'école élémentaire en RAR, c'est moins extrême, surtout quand on est là depuis quelques temps et qu'on a fait son trou...
Bon courage !

Proald 25/05/2009 14:48


J'aurais probablement dût expliquer, c'est cûr, mais pris de vitesse, je n'ai pas pris le temps d'expliquer cette confiscation au moment voulut.


Le+meuch+meuch+qui+ne+sait+pas+dire+son+nom!!! 13/05/2009 01:13

Mouais...moi ça me choque pas... Un bonbon...c'est quoi...
Au lieu de le prendre, j'aurais plutot fais la distribution en classe, il machonne, en quoi cela dérange sa concentration?
Tiens, une idée, moi aussi je vais me mettre à bloger, car j'en ai marre de mes collégues qui se pensent baffoués par les élèves, qui oublient qu'ils ont été élèves et ne voient pas la souffrance qu'ils déclanchent sur les chérubins qui le l'oublions pas, ne sont que des enfants.

Bref, même si un élèves se pointe avec un cassoulet en classe, je ne vois pas pourquoi en faire un fromage!!!
Le cours, c'est les oreilles et les yeux qui le prennent, pas le papilles!!!

Proald 13/05/2009 14:09


Ils ont quoi faire des bulles avec leurs chewing gum lorsque nous parlons aussi !!!


Armide 21/04/2009 22:21

Ahurissant ! Vers quel monde glissons-nous ?
Je connais ce mur (j'habite tout près...)

Proald 21/04/2009 22:45


C'est toujours choquant de constater avec quel naturel certains de nos élèves agissent !

C'est sympathique comme quartier.


Nita 20/04/2009 21:25

"ça ne se fait pas ce que vous faites"
c'est ce que le commentaire précédent signifie, je pense.

Proald 20/04/2009 22:15



Merci pour la traduction.



si 13/04/2009 18:15

faites*

Proald 14/04/2009 12:43


?


cpe 07/04/2009 22:46

merci pour l'anecdocte.

Proald 08/04/2009 15:19


De rien.


palaisdeslys 07/04/2009 09:07

Ahh que la limite est parfois dure à trouver, à poser, à accepter...et c'est fatiguant aussi! Bon courage!

Proald 07/04/2009 18:30


Merci bien.


Boga 06/04/2009 23:43

Comme disait Confucius* : "Il y a des coups de pied quelque part qui se perdent !"

Réponse à la question de Toto : Des gosses !

* Quand je ne connais pas l'auteur, je dis que c'est Confucius. Personne ne va vérifier. ;-)

Proald 07/04/2009 18:30



:-)



Toto 06/04/2009 20:46

Mon dieu, mais quel sans gêne !!
Mr Proald: "Toute une éducation à refaire ou à faire plutôt ! " Oui je crois que c'est ça le vrai problème. Mais ils fabriquent quoi les parents ???

Proald 07/04/2009 18:29


La seule gêne ne peut venir que du prof !!!


le majeur 05/04/2009 23:12

c'est marrant, chez moi, on ne dit pas "une poche" mais un sachet ou ben un pochon...
sinon, c'est vrai que le gamin a été bien culloté de récupéré les bonbon !

Proald 06/04/2009 10:06


Oui un sachet plutôt.


aurelie 05/04/2009 18:49

fallait se depecher de manger les bonbon . il serait pa venu les recuperer

Proald 06/04/2009 10:02


C'était une solution en effet.


BBK.mel 04/04/2009 18:55

Un de mes élèves arrive l'autre jour en cours alors qu'il aurait du rester en permanence. Je lui signale qu'il doit redescendre en vie scolaire. S'ensuit un dialogue ubuesque :
- (élève) Ben pourquoi je dois redescendre ?
- (prof) Tu as mis le bazar hier alors que nous faisions un projet, le projet n'est pas fini, tu reviendras lorsqu'il sera terminé. En attendant, tu es en perm, les pions sont prévenus, ils t'attendent.
- (élève) Mais je ne veux pas aller en perm. Je reste ici.
- (prof) Non, tu vas en perm, un point c'est tout.
- (élève, outré). Ben non. C'est qui qui décide ici !?
- (prof) Moi. Tu t'en vas.
- (élève). C'est vous qui décidez ? Depuis quand ?
- (prof) Depuis que je suis la prof et toi l'élève.

Il n'a pas été convaincu par mon argumentation, mais comme il me craint, il est reparti. Mais pour lui, il était loin d'être acquis que c'était le prof qui décidait.

Proald 05/04/2009 12:37


Eh oui, car c'est le prof qui vient sur son territoire !!!


TAILLE-CRAYON 04/04/2009 17:26

Petit coucou... A un blog où j'aime revenir... car il est sympatique ..
A bientôt....

Lorent et ses 2900 trésors les tailleS-crayon...

Proald 05/04/2009 12:36


Merci.


aurelie63 04/04/2009 15:51

on se demande parfois si en plus des matières "traditionnelles", il ne faudrait pas faire un cours de droit !

Proald 05/04/2009 12:34


Toute une éducation à refaire ou à faire plutôt !


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.