Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 10:25

Une 2nde lettre est parvenue dans nos casiers, qui contrairement à la 1ère me pose davantage problème.

 

Personnellement je confisque dès que j’en ai l’occasion pour mettre tout ceci dans mon tiroir fermé à clef, sauf pour les objets de valeur (portable entre autre) pour lesquels je passe par le CPE.

A quel moment confisquer ? Si un élève refuse d’enlever ses gants ou son bonnet, je confisque. Si je constate qu’un élève fait la distribution de bonbons durant mon cours, je confisque également (la poche entière), ainsi de suite ...

Ma règle est la suivante, je rends les objets confisqués à la fin du prochain cours, à condition qu’ils se tiennent calme jusque là ! Ce qui n’est pas si simple pour eux, par contre ça me permet d’avoir le calme au moins durant deux cours (le cours où a eu lieu la confiscation et le cours où je dois potentiellement rendre l’objet). Résultat j’ai un moyen de pression qui peut être utilisé durant plusieurs semaines voire même plusieurs mois avec les vacances, les absences des élèves et le niveau de perturbation de l’élève …

Comme vous le comprenez, la confiscation est une arme redoutable. Mais pour que cela fonctionne bien, il faut un tiroir dédié à la cause vu le nombre de confiscations ! Car mon tiroir est rempli d’objets insolites que nous trouvons dans une salle de cours : téléphone portable (que je ne garde pas dans mon malheureux tiroir), bonbons en tout genre (sucettes, carambars, malabars, …), magasine de rap, nécessaire pour le maquillage (rouge à lèvre, gloss, crème hydratante, crayon pour les cils, miroir, …), jouets (petite voiture ou moto), …

Bref à la fin de l’année je fais une brocante, car beaucoup d’élèves ne réclament pas leurs objets. Et mon tiroir fait figure de "foire fouille".

 

Mais voilà qu’avec la demande du principal, tout est remis en cause. Car il nous explique, que pour tout objet confisqué, nous devons faire un rapport (encore de la paperasse), sur lequel doit figurer précisément les causes de la confiscation, … Ce rapport doit être remis aussitôt au CPE référent avec l’objet confisqué accompagné d’une étiquette comportant, le nom, le prénom, la classe de l’élève, la date et l’heure de la confiscation.

Premièrement, j’ai comme l’impression de devoir passer 10 minutes à remplir tous ces papiers. Résultat des courses je n’ai pas envie de confisquer les objets si c’est pour remplir toute la paperasse et devoir chercher le CPE pour justifier la cause de la confiscation.

 

La confiscation est un outil important pour obtenir le calme en cours, si maintenant nous le perdons …

Conclusion je continue de faire comme je faisais sans rien changer … à mes risques périls …


Photo : Place des fêtes, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article

commentaires

lyli 08/04/2009 23:03

Et en demandant un retour du principal pour chaque confiscation ? Ca le ferait peut être tellement c....au bout d'un moment qu'ils ficherait la paix à ceux qui bossent vraiment.

Proald 09/04/2009 19:14


...


svtzep 31/03/2009 10:04

crotte...encore des fautes d'orthographe qui ont échappé à ma vigilance... on va encore dire que les profs ne savent pas écrire..désolé de jeter de discrédit sur notre profession....on va dire que c'est la faute de mon prof de français(et de la méthode globale?): la boucle est bouclée!!!

Proald 31/03/2009 21:44


ça marche comme excuse ça ?


svtzep 31/03/2009 09:56

Tout l'art est de choisir l'heure qui me convient...de plus si c'est pour les élèves dont je suis PP cela permet d'appuyer mes collègues qui en on distribué, je leur dit de me les envoyer... donc je me réserve une heure dans la semaine pour une colle de 17 à 18h..le secret est le choix de l'heure: avec les élèves qui viennent juste de m'avoir...donc pas besoin d'aller les chercher!!!
L'élève doit savoir qu'il ne peut y échapper, pas plus d'une heure par semaine pour moi...mais avec un max de trois élèves (sinon ce la offre trop de possibilité d'interactions non désirées).
De toute façon j'essaye de rentabiliser un maximum ces heures en faisant ce que je n'ai pas eu le temps de faire, c'est à dire des milliards de choses...ou en rangeant ma salle (j'ai la chance d'avoir une salle ...bon en tant que prof d'SVT c'est vital) , corriger des copies...etc...(évidemment si l'on a des enfants et que l'on doit aller les chercher à l'école à 16h30 c'est plus compliqué, mais alors on a un minimum d'ancienneté et l'on a pu partir de ZEP..du moins je le leur souhaite)...l'autre complication c'est quand on a des 3ème et qu'ils ont des horaires tellement chargés qu'il n'y a pas de place pour une heure de colle...
mais en effet ces heures ne doivent pas être une punition pour soi même, elles doivent être considérée de la plus haute importance car lorsqu'elles sont bien organisées le mot passe aux autres élèves et plus personne ne veut avoir de colle avec moi.
Par ailleurs ces heures en petit comité permettent aux élèves de nous voir sous un autre angle..et de même pour nous... on peut tenter un dialogue que l'on a pas forcément pu de construire pendant le cours (car pas le temps bien sûr! et parce que dès qu'ils sont seuls les élèves n'ont pas le même comportement qu'avec le public de leur classe bien sûr..).

Proald 31/03/2009 21:43


Tu as développé un sujet tout entier.
Généralement, je colle les élèves durant un cours, et je n'ai qu'une seule crainte, c'est que ces élèves constatent qu'ils sont plus gentils que la classe que j'ai !!!


svtzep 29/03/2009 12:18

Well.. pour éviter que les élèves évitent la colle... ils savent qu'ils seront toujours collés avec moi dans ma salle le plus tard possible et que je vais les chercher à la sortie de leur dernier cours ou je prévient le collègue de les retenir... évidemment mon collège ne fais que 600 élèves... je n'ai pas 2km à parcourir pour les intercepter... sachant cela...ils évitent d'avoir des colles avec moi... les colles non faites cela rajoute du boulot aux PP qui doivent ensuites redonner des colles ou les doubler...le cercle infernal!!!

Proald 30/03/2009 08:29


Rassure moi, tu n'en colles pas plusieurs fois par jour. Sinon ça te fait une sacré surcharge de travail !!!


Clément 25/03/2009 16:07

Alors si on veut être pointilleux sur les termes...Les sanctions ne sont données que par l'équipe de direction (principal ou proviseur, adjoints). Le CPE ne faisant pas partie de l'équipe de direction (enfin, pas statutairement, mais c'est un autre débat), lui aussi ne peut que punir.

Proald 26/03/2009 22:19


Excuses moi, je ne voulais pas être "pontilleux", je voulais simplement montrer notre manque de poids pour agir, car une punition ou une heure de retenue me paraît parfois dérisoire face au
comportement de quelques élèves. Car ils s'en fichent, ne font pas la punition ou ne vont pas à l'heure de retenue. Par contre confisquer un objet ... ceci les embêtent, et par conséquent utile !


Plume 24/03/2009 17:16

Je me souviens de plusieurs façons de punir que les profs avaient inventées :
1° L'interro surprise. Très mal vue, mais ça calme. A force d'interros surprise, le calme se faisait.
2° Les places obligatoires. Le but étant d'envoyer les perturbateurs aux 4 coins de la salle, ce qui fait qu'ils ne peuvent plus perturber ensemble.
3° L'humiliation. Ex : lire à haute voix les petits mots que les élèves se passent ou simplement les commenter devant tout le monde. Vous pouvez faire cela avec les objets confisqués : par exemple distribuer les bonbons à tout le monde, ordonner à l'élève d'appeler sa mère pour lui expliquer ce qu'il a fait en cours, depuis l'estrade, le faire utiliser sa petite voiture sur l'estrade également, ou demander à l'élève fille de se maquiller ou de s'observer dans son miroir devant tout le monde.
C'est méchant, mais je pense que ça sera plus efficace, le traumatisme et le caractère exemplaire de la punition aidant.

Proald 24/03/2009 22:34


J'ai déjà fait le 1° et le 2°, par contre le 3° ... je n'ai pas vraiment envie d'être convoqué chez mon principal !!!


Clément 24/03/2009 07:58

Étant CPE, je rappelle juste que la confiscation est fortement déconseillée par les textes...histoire de propriété individuelle en fait, ce qui n'est quand même pas rien.

L'idée c'est de sanctionner direct plutôt que de confisquer. Si ça dérange le cour, confisquer et rendre a la fin.

Je me doute des réactions que cela va susciter, mais c'est juste un rappel du cadre.

Proald 24/03/2009 22:32


Enfin sanctionner, nous (les profs) nous ne pouvons "que" mettre des punitions ou des heures de retenue, la distributions des sanctions se fait par le CPE.


djaie 23/03/2009 22:35

fête du cinéma jusqu'à mardi soir...

Proald 24/03/2009 22:28


Merci pour l'info ;-)


djaie 23/03/2009 07:53

salut collègue,
Je pense que tu as raison de continuer comme tu le fais pour les confiscations d'objet.
J'ai trouvé "la journée de la jupe " pas mal également.

Proald 23/03/2009 09:37


Je ne l'ai pas vu, j'ai oublié de l'enregistrer :-(
Il y a des redif, mais c'est arté en journée et moi j'ai france 5 à la place ...


aurelie 22/03/2009 14:04

si les profs n ont plus le droit de punir ou de confisquer où va t on ? vous n avez plus qu a chercher une autmethode jusqu' a ce que principal vs la detruise avc une lettre , bon courage

Proald 23/03/2009 09:15


Merci. Bon courage à vous aussi.


Chris-Tian Vidal 21/03/2009 10:41

Bonjour Collègue, Moi, je ne confisque rien ! Pourquoi ? Car ce ne sont pas les parents ni les élèves, souvent, qui vont nous faire c... mais l'administration qui scrupuleuse et zélée suit les textes ! Ceux-là, je te jure, il faudrait les remettre devant des classes, ces incapables ! Alors, pour ne pas les voir, ceux de l'administration, je ne confisque rien du tout. Quand aux rapports, par pour les confiscations mais pour les problèmes de discipline, je les fais par le net avec AR : ça simplifie les choses ! As-tu vu sur Arte le film avec Adjani : "La journée de la jupe." Moi, j'ai adoré. Il faut dire que j'ai un grand faible pour Adjani : artiste géniale. J'habite Toulouse et j'ai vu qu'au cinéma UTOPIA, on pouvait y amener les élèves. J'hésite car toujours des paperasses ! Sinon, à lire ton article, je souris du rouge à lèvres ! Mes élèves filles passent beaucoup de temps pendant mon cours à se regarder dans la glace qu'elle cachent derrière leur trousse...

Proald 22/03/2009 13:29


Tu fais des rapports disciplinaire par internet, chez nous, c'est impossible, les CPE refusent de crainte d'être submergé ... c'est pour dire !
Je n'ai pas encore vu le film "La journée de la juppe", mais il est rediffusé ce soir, je vais l'enregistrer.


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.