Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 01:37

 

Un truc que je trouve toujours aussi hallucinant, c’est lors des soirées où il y a des personnes que je ne connais pas, ce qui arrive tout de même régulièrement (encore heureux, je reste ouvert à rencontrer de nouvelles personnes). Et forcément arrive un moment où on se pose des questions réciproquement histoire de se connaître un peu mieux, et la question suivante arrive : Que fais-tu dans la vie ?

 

Dans ce genre de cas, il existe grosso modo deux styles de réaction face à la réponse.

 

         La première que je classifierai plutôt dans la case normale ou classique, c'est-à-dire que la personne en face de moi paraît curieuse et intéressée. Donc suite à la question où je réponds : "Je suis prof.". Cette simple réponse impose une liste, une très longue liste de questions diverses et variées, comme : "Ah ouai, prof de quoi ?", "Où enseignes-tu ?" "…".

 

         Par contre la seconde catégorie est un peu plus amère, et il arrive de temps à autre d’entendre un "Ah ouai, prof !", que je traduis dans leurs yeux comme un échec, c’est vraiment hallucinant. Bien sûr lorsque j’entends ce genre de commentaire, la personne qui se trouve en face de moi est bien souvent quelqu’un qui est convenablement installée dans la pyramide sociale …

 

         Enfin, ça vient peut être de moi, j’interprète éventuellement mal ce petit commentaire qu’impose ma réponse.



Photo : La Géode, Paris.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

claire 05/02/2009 21:31

ben moi à cette réponse c'est de la compassion que j'éprouve !!!car franchement pour rien au monde je ferais ce métier !!y'a trop de violences ;les profs sont laissée à l'abandon ,seuls face à des hordes de jeunes agressifs ........C'EST DEVENU TRES DANGEREUX CE METIER !

Proald 06/02/2009 19:10


...


jls 03/02/2009 21:55

Mes voisins, eux, croient tout ce qu'on entend sur l'école quand ils me voient rentrer !!!
Bilan : dépression, 15 jours d'arrêt (au moins)
J'ai appris que des élèves cherchent à me faire craquer et à me filmer pour me mettre dans la "merde". Bilan : ils n'ont plus de prof ! dommage pour les "intellos" (c'est le nouveau mot pour désigner un élève qui travaille normalement)
Et je ne parle pas de l'attitude de la direction et de certains "collègues".
Donc en congé mais ce ne sont pas des vacances ! je m'en passerais bien !!
JLS

Proald 04/02/2009 13:47



Il faut garder courage, je sais bien qu'il est plus facile de le dire que de le faire. Je sais que ce blog me rend un grand service sur ce point. Car il y a des choses dont nous ne souhaitons
parler directement, du coup je partage mes déboires avec vous. Il est toujours bon d'en parler.
Si tu souhaites partager, n'hésites pas, contact moi ...



M. le prof de SPCFA 03/02/2009 20:34

Et que dire du TZR qui n'a pas de poste : "t'es en vacances alors ?"
Rien que pour éviter de m'énerver sur ça je préférais jouer les ermites...

Proald 04/02/2009 13:44


Justement j'en avais fait un article à l'époque, dont voici le lien :

LVIII.Profession : Prof sans
emploi !

C'est utopique de croire que c'est un rêve !!!


wax 03/02/2009 13:14

"Prof de maths"
et là... tout défile en cascade :
"oh là là j'ai toujours été nul en maths"
"pas trop pénible?"
"ah..." *déçu*
"ah???..." *surpris* (par mon look, ou ma jeunesse)
"t'as fait la dernière grève?" *désapprobateur*
mais surtout :
"alors? c'est vrai tout ce qu'on raconte?" genre les gens ne croient pas tout ce qu'on entend à propos de l'école!!! Preuve que le travail de désinformation de certains fait mouche...

et alors quand je rajoute "en banlieue parisienne" soit c'est tout le malheur du monde, soit c'est tous les clichés racistes possibles et imaginables... même de la part de personnnes connues...

Proald 03/02/2009 20:11


Je te rejoins tout à fait. Toutes ces réponses, qui font mal !


mademoisill 03/02/2009 10:05

Et quand je dis "je suis en fac de lettres classiques" on me dit "ça mène à quoi ça ?". Je réponds "je voudrais être prof de français et latin". Réaction : "bin, pourquoi tu veux faire ça alors qu'ils ont supprimé le latin (faudra qu'on m'explique, plusieurs personnes m'ont dit ça sans s'être concertées)c'est pas facile, tu vas galérer etc etc." Merci la motivation

Proald 03/02/2009 20:08


Il faut pas attendre des encouragements qu'en tu souhaites devenir prof. Tout le monde se demande pourquoi tu souhaites faire ça ?


Plume 02/02/2009 16:40

Cela me rappelle quelque chose :
"- Qu'est-ce que tu fais ?
- Je suis étudiante et je travaille.
- Tu fais quoi comme études ?
- Du droit.
- Et comme travail ?
- Je bosse à McDo.
- Ma pauvre..."
Comme si c'était une tare de bosser dans un fast-food. Comme si c'était pénible. Ce qui est pénible, ce sont les préjugés, comme tu le dis si bien. McDo, prof : des cons, les uns pour se faire "exploiter", les autres pour ne rien faire... Pourtant, prof c'est un beau métier, mais un métier si dur à mon avis que sauf vocation (comme McDo), on doit péter les plombs...
Bon courage, j'attends la suite de tes articles :-)

Proald 03/02/2009 20:06


De toute façon cette question est un peu à double tranchant, certains posent la question par curiosité et d'autres par politesse, mais la suite n'est pas forcément polie ...


jls 02/02/2009 12:18

Mes amis, mes parents commencent à s'en rendre compte.
Quelques parents (ceux des élèves qui essaient de travailler) aussi
Mais les parents d'emmerdeurs pas du tout ! normal, on n'arrête pas de les embêter avec nos interventions sur la mauvaise éducation de leurs chérubins !!!
De toute façon, à toute critique, je réponds :
venez à ma place ! et jugez après !
Enfin bientôt les mutations !
Je ne sais pas ce que je vais gagner mais je ne vais pas regretter la pétaudière dans laquelle j'essaie de travailler. Ca ne peut pas être pire !
JLS

Proald 03/02/2009 20:05


Les mutations ... mais combien d'annéesssssssssssssssss faut-il pour sortir de cette galère ???


Chris-Tian Vidal 01/02/2009 22:47

Bonsoir collègue... Je trouve que les gens commencent à se rendre compte de la pénibilité du travail de prof... Eh ouais, on est profs... Dans l'académie de Toulouse, vacances à la fin de la semaine. J'ai terminé toutes mes corrections pour souffler un peu et m'offrir de vrais vacances. Une vraie coupure ! Bon courage à toi. Chris.

Proald 02/02/2009 09:58


Personnellement je ne constate aucun changement de la perception du grand public. Mais je suis peut être un peu "nouveau" pour constater un changement sur ce court terme.


jls 01/02/2009 21:31

Le pire est de dire : je suis prof de maths.
Réplique immédiate : j'étais nul en math
Alors je réponds : étiez-vous bien meilleur en francais, histoire ou autre ???
Il y a une gloire à être nul en math dans ce pays (et à se prendre pour des intellectuels)
Aux USA, quand j'y vivais quand je disais que je faisais des maths, on disait "great", peut-être hypocritement mais au moins ça fait plaisir.

Proald 02/02/2009 10:06


Tu as remarqué toi aussi.
Les math, c'est un peu la matière à abattre ...


un gars 01/02/2009 21:15

Tu as tout à fait raison pour la deuxièmme categorie. Pour certains, prof est un métier de looser. C'est plutôt tout le contraire. Ce qu'on dit pas, c'est que s'il y aurait pas de profs, il n'y aurait certainnement ce qu'il y a maintenant. Et ceux qui te diraient ca seraient surement pas la.

Proald 02/02/2009 09:56


C'est clair.


Ju' 01/02/2009 18:22

Ca part de tous les à-priori sur les profs...
De ses années d'école-collège-lycée, on se souvient surtout de ses meilleurs professeurs et de ceux qui nous ont marqué par leur incompétence (il y en a). Et, malheureusement, ce sont ceux-là qui marquent l'esprit des gens.
Il y a aussi la vision des "ils sont tous le temps en grève, ils ne fichent rien, ils n'ont que 18 heures de travail par semaine, plus de vacances que tout le monde...".
Ca fait partie des préjugés à casser. C'est dommage, quoi, c'est pourtant un métier à valoriser...

Proald 02/02/2009 09:55



Ah oui, les bons vieux préjugés, c'est terrible.



cpe 01/02/2009 11:32

pour CPE, j'ai le droit à c'est quoi ça? à surgé
ah le mien était alcolo et qu'est ce qu'on le faisait chier.

Mais bon ça ne me dérange pas.

Proald 02/02/2009 09:50


Je suis mort de rire :-)


le majeur 31/01/2009 23:15

il peut y avoir pas mal de choses cachées derrière cette 2ème réaction. il y a aussi beaucoup de gens qui ont des préjugés sur les profs... mais j'ose espérer que ce n'est pas la majorité, non ?

Proald 01/02/2009 15:39


Ah, si justement, des préjugés qui date des années collège pour la pluspart ...


Petite noisette 31/01/2009 14:19

Et quand t'es prof documentaliste, comme moi, le problème n'est pas la 1ère question (qu'est-ce que tu fais dans la vie) mais la seconde (prof de quoi?) Parce que pour expliquer ce qu'est un prof doc... ben faut s'accrocher! (mais si t'es doc, t'es pas prof! et ça existe ça? c'est une discipline? mais c'est quoi? et t'as passé un concours pour ça? pas un capes quand même?! et tu vois quand même des élèves parfois? ... ...)

Proald 01/02/2009 15:36


Tu n'es donc pas considérée comme une véritable prof ... ah c'est terrible !


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.