Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 19:28

 

Comme je l’ai toujours indiqué, le moment le plus délicat pour les enseignants et celui précédent la période des vacances de Décembre. Pourquoi ? Je n’en connais pas précisément les tenants et les aboutissants, le temps nuageux et pluvieux, la fatigue, l’excitation des vacances, … Toujours est-il que le constat n’est pas brillant. Les moments de frictions entre enseignants et élèves sont nombreux et difficiles à gérer.

Ceci est valable dans mon établissement mais fait parti des règles générales de l’ensemble de la communauté éducative. Pour preuve, lors de ma dernière journée de cours, avant les vacances, je repars avec une collègue dans les transports en commun, nous papotons. Puis, lors de la conversation, elle me dit que son copain (enseignant également) est déjà en vacances forcées depuis trois jours maintenant !!! Car, la préfecture de police a demandé à l’éducation nationale à titre préventif de fermer le collège avant les vacances pour limiter ainsi les dégâts éventuels.

Aussitôt je me dis, qu’il y a forcément eu un cas gravissime dans son établissement. Vu les cas que nous avons eu cette dernière semaine de cours (bagarres entre élèves ; porte de classe prise pour un urinoir ; bataille de bombe à neige à chaque récréation, des élèves en ont eu sur leurs vêtements et dans leurs yeux ; plus quelques cas extrêmes que je dois garder pour moi, anonymat oblige !) et ceci est presque considéré comme banal … Je demande donc des précisions. Mais non rien de tel, juste quelques bagarres devant le collège, qui ont suffi à faire fermer l’établissement tout entier trois jours avant les vacances. Y aurait-il deux poids deux mesures, suivant les villes où se situent les établissements scolaires ?

 

C’est la première fois que j’entends parler d’une chose pareil et je m’interroge. Combien y a-t-il d’établissements dans ce même cas sur l’ensemble du territoire ? Comment se fait-il que nous n’entendons pas parler de ce genre d’information à la télé, à la radio ou dans la presse ?

Il me semble que c’est une information importante : Impossibilité de maintenir un établissement ouvert pour cause de sécurité ! Il est vrai, qu’il est préférable d’entendre parler aux informations de ces feignants d’enseignants en grève une nouvelle fois pour une cause méconnue, plutôt que des établissements qui ne peuvent pas ouvrir leurs portes sans préserver la sécurité des personnes se trouvant à l’intérieur. Pourtant ces nouvelles sont dignes des zones de non droit, et non pas d’un pays démocratique.

 

Et bien oui, dans le monde de l’éducation nationale, plus rien ne doit nous étonner, tout ceci doit être considéré comme du classique, du traditionnel !

Photo : Le Sacré Coeur, Paris.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

groulougroulou 12/02/2009 21:47

J'ai enfin eu le temps (parce que chez moi c'est les vacances) de rédiger ma superbe pseudo dissertation philosophique que je voulais écrire sur la base de votre article!

lien direct ==> http://groulougroulou.skyrock.com/2301198635-Chose-promise-chose-due-voici-un-article-que-j-avais-promis-mais-que.html

J'espère que ça vous plaira et que j'ai pas trop écrit de bêtises! :S

Proald 13/02/2009 19:01


Je n'ai pas trouvé de bêtises. Ouf ! :-)


Chris-Tian Vidal 01/02/2009 23:06

C'est scandaleux que ces choses-là soient tues. Une grande muette, bis ? Mais nous sommes revenus sous le régime de l'ORTF et les médias doivent sans doute présenter leur JT au petit caporal pour avoir l'aval du Château. Heureusement, tu le dis ici et j'espère que l'info circulera ! En résistances pour une information libre de tout pouvoir quel qu'il soit !

Proald 02/02/2009 10:04


Enfin visiblement ce phénomène n'est pas nouveau ...


Robinson 20/01/2009 22:35

Si j'ai été heureux de mon métier en fin de carrière, c'est que des portes se sont ouvertes, qu'on m'a donné du temps et des moyens pour travailler autrement...A bientôt!

Proald 21/01/2009 14:55


Le métier évolue, mais le prof également.


Robinson 19/01/2009 22:12

Je reviens dans un monde que j'ai quitté il y a bientôt 10 ans...et que j'ai aimé!...Mais on n'était pas rendu au même point: quelques comas éthyliques, quelques comsommateurs de drogues diverses, du racket, de la violence, des services "payants" dans les toilettes...des vitres de voitures brisées, etc. Des broutilles, n'est-ce pas ? Le jour où j'ai voulu porter plainte, mon patron, qui aurait dû faire la même chose, a refusé : "Chut! pas de vagues! (on parlait de patron-parapluie"...) J'enseignais dans un L.P. de banlieue..."Le XVIè arrondissement d'Angers" m'avait dit un jour l'Inspecteur d'Académie avec qui j'avais des relations...tumultueuses (responsabilités syndicales)...
Ton blog m'intéresse, je sais que j'y reviendrai!

Proald 20/01/2009 20:00



Enfin, ça avait l'air tendu aussi chez toi !
Pour l'histoire de la plainte, ça ne m'étonne même pas, car tout est fait pour qu'il n'y ai aucune plainte. Même dans les cas de racket, menace avec arme blanche ... il n'y a jamais de plainte
!!!
Tu peux revenir autant de fois que tu le souhaites, ça me fait toujours plaisir d'avoir des commentaires :-)



Angelmouse 19/01/2009 15:29

bonjour !! j'adore votre blog !! comment puis je le mettre en prefere ??

Proald 20/01/2009 19:55


Merci.

Préféré, vous voulez dire pour l'ajouter à vos favoris ?
Pour faire cela, il faut cliquer en haut à gauche sur "ajouter aux favoris", puis sélectionner l'endroit où vous souhaitez mettre le lien.
Je ne sais pas si c'est bien la réponse que vous attendiez.


eluise 17/01/2009 19:59

Que veux-tu, Bruce est formidable !

Proald 18/01/2009 15:13


Oui, nous pouvons le dire ainsi ;-)


eluise 16/01/2009 11:58

Oui je l'ai vu en direct, j'ai halluciné ! Pas toi ?

Proald 16/01/2009 22:09


J'ai bien cru que j'allais me pisser dessus oui !!! Même si c'est moi qui est posté le message sur le site de l'émission ;-)


bouge-toi 16/01/2009 00:01

Pour compléter le commentaire de Sandrine un peu plus haut, moi-même étant professeur des écoles dans une école rurale...Il y a deux ans , j'ai été insultée violemment au téléphone par les parents d'un élève parce qu'il avait des soucis avec certains camarades ( en particulier dans les transports scolaires où je n'ai aucune responsabilité, aucun regard..): l'élève en question était très souvent agressif envers ses camarades à l'école et envers le chauffeur qui s'en plaignait régulièrement d'ailleurs...Mais la mère a précisé que c'était elle qui disait à son enfant de répondre et d'insulter les autres pour se défendre : le cercle infernal ne s'arrêterait donc pas de sitôt !Je précise que ces parents ne sont venus à aucune réunion à l'école, à aucune représentation théâtrale de leur enfant, à aucun rendez-vous donné...
L'année suivante , ma collègue a été agressée verbalement par les mêmes parents et a bien failli recevoir un coup si des parents témoins de la scène n'étaient pas intervenus...
L'élève a changé d'établissement pour le bien de tous ( professeur et élève )car le climat n'était plus supportable. J'avoue que moi-même j'angoissais à chaque sortie : si l'élève venait à se blesser, j'étais sûre de finir au tribunal !

Proald 16/01/2009 00:22


Et bien, drôle d'histoire. Ce n'est pas rose tous les jours chez vous aussi.


le prolo masqué 15/01/2009 22:32

tout d'abord, je tiens à remercier Bruce Toussaint d'avoir parlé de votre blog. En effet, je suis effaré de voir à quel point tenir, ne serait-ce qu'une seule heure, un cours dans de telle conditions relève de l'exploit. J'étais loin de m'imaginer l'état sinistre dans lequel se trouvent nos établissements de banlieue ainsi que le niveau de passivité de ce cher ministère. enfin, last but not least, merci à vous proald d'ouvrir les yeux de certaines personnes qui comme moi n' auraient certainement pas entendu parler de tout ces détails "piquants" qui illustrent bien la situation. je suis de tout coeur avec vous et vous souhaite beaucoup de courage pour les années qu'il vous reste à subir ces conditions de travail. signé le prolo masqué

Proald 16/01/2009 00:14


Les mots me manquent pour vous répondre avec tout le poids que j'accorde à votre cvommentaire. MERCI.


eluise 15/01/2009 19:35

Waouh t'es une star !!
Bruce Toussaint t'a fait de la pub hier, si c'est pas la classe ça. (Bruce Toussaint est mon amoureux).

Proald 16/01/2009 00:11


Tu l'as vu en direct ???


sandrine 14/01/2009 13:54

Bonjour,
Ravie de voir que certains profs ont décidé de faire part de leur quotidien à la population... Je suis moi-même prof des écoles. Pas grand chose à dire sur les éternelles réflexions que l'on nous balance à longueur de temps (les Fatals Picards en ont fait une chanson qui résume tout !). Plus à dire sur ma vie d'enseignante au quotidien... A défaut d'avoir des élèves suffisamment grands et forts pour me passer à tabac, à mon niveau, ce sont plutôt les parents d'élèves. Je m'excuse à l'avance de généraliser et je remercie tous ces parents qui prennent encore sur leur temps libre pour nous accompagner lors de sorties, à la piscine, ou qui nous aident quand nous organisons des manifestations dans l'enceinte de l'école. A l'inverse, je maudis sincèrement tous ceux (et malheureusement ils sont plus nombreux) qui passent leur temps à nous critiquer et que l'on ne voit jamais... Depuis 4 ans, je suis dans une toute petite école rurale comptant une centaine d'élèves. Vous me direz, c'est déjà plus sympa que la banlieue parisienne... Y a pas de doute. Pourtant, la violence est là. Je me rappelle qu'une année, l'équipe enseignante avait donné son accord pour qu'une ado (grande soeur d'une élève de petite section) vienne faire un stage dans ma classe pour étoffer sa formation d'ATSEM. Quand il a fallu qu'elle s'attelle au travail qui lui était confié, elle a refusé. Lorsqu'il a fallu remplir son rapport de stage, ma directrice et moi-même avons rendu compte de son manque de sérieux. Le soir même, la mère est venue au portail et a insulté ma directrice : "Espèce de connasse et de salope, je vais te casser la gueule". Ma directrice a laissé dire. Ah... Et pour ceux qui auraient des a-prioris, il ne s'agit pas d'une mère issue de l'immigration ou d'une classe sociale très faible... Voilà pour l'anecdote. Une parmi tant d'autres. Pourtant, j'ai toujours envie de faire ce métier. Je me demande seulement pour encore combien de temps... Et je me demande si, un jour, on aura des inspecteurs qui oseront s'opposer aux parents et prendre notre défense, quand cela est justifié... Parce que, pour l'instant, même notre ministre nous crache dessus... t oui, je fais partie de ces profs des écoles qui ne sont bons qu'à changer les couches et à faire faire la sieste...
Bon courage à vous dans la poursuite de votre blog.

Proald 14/01/2009 16:39


Merci pour ce témoignage très complet.
Vous pourriez également ouvrir un blog ;-)


Isabelle Gilis 14/01/2009 13:53

Bonjour,
En effet,je m'interroge beaucoup de question sur la non information!!
d'une quantité de sujets

Isabelle.

Proald 14/01/2009 16:36


Il faut visiblement passer sous silence un certain nombre de sujets.


clément 14/01/2009 13:51

A mon tour je m'interroge, y'a t'il eu vérification de l'information, une source quelconque pouvant étayer cet article?

Proald 14/01/2009 16:34


C'est une information que je considère comme sûr, puisque le mari de ma collègue (qui sont des amis) travail dans ce collège. De plus quelques personnes qui ont laissé des commentaires,
précisent qu'ils ont déjà vécu ça. Je ne vois pas pourquoi mentir sur un sujet aussi grave.


caro 14/01/2009 13:46

euh je crois qu'il n'y a pas de "e" à banal dans votre phrase!!!!!!!!

Proald 14/01/2009 16:31


Merci pour l'info ;-)


illona 14/01/2009 13:43

EFFECTIVEMENT MERCI POUR L'INFO...

LES ENSEIGNANTS NE SONT PAS A PLAINDRE ILS SONT BIEN PAYES, sauf que dans ceci les 3/4 sont vacataires (intérimaire de l'enseignement) ou CONTRACTUEL (CDD de l'enseignement titularisé pour certains après 15 000 conditions)
[les vacataires ou contractuels sont sous payés par rapport au prof bien que pour certains ils aient plus de diplômes que les titulaires et qu'ils fassent le même travail que leurs confrères sinon plus pour ne pas avoir de reproche]

(certains diront)

ALORS A QUAND LA PRIME DE RISQUE DANS L'ENSEIGNEMENT ???

Proald 14/01/2009 17:19


Le chiffre de 3/4 me paraît largement surévalué. Certe il y a des vacataire dans l'éducation nationale qui sont moins payés que les titulaire. Je trouve cela honteux également, car après tout, ils
font le même travail c'est la même chose pour la différence entre certifié et agrégé. Mais le but n'est pas de se déchirer au sein même de notre profession.

Et concernant le prime de risque, il en existe une, tous les enseignants qui se trouvent dans un établissement classé (du genre ZEP, APV, PEP IV, ZS, ZV, AR) ont un supplément sur leurs feuilles de
payes.


nat 14/01/2009 13:41

Bonjour,
Et bien moi je suis prof en collège, en Aquitaine, et mon établissement a aussi été fermé 2 jours avant les vacances de Noël car les élèves ont voulu "imiter" leurs copains lycéens et manifester sauf qu'il y a eu de la casse dans le collège et l'établissement a été fermé... La mesure m'est aussi apparue comme excessive... mais tout est question de chef d'établissement!...

Proald 14/01/2009 17:11



Sincérement merci de témoigner de la fermeture de ton établissement, constater qu'il y a plusieurs établissements qui pratiquent la fermeture pour raison de sécurité est toujours bon à savoir.



Laurence 12/01/2009 10:42

Petit détour par l'amie BBK, je ne suis pas prof, mais je publie aujourd'hui la lettre d'un directeur d'école primaire à lire absolument! A +

Proald 13/01/2009 18:03


Merci pour l'info.


groulougroulou 11/01/2009 15:49

Oui... mais si vous voulez, j'essaye de faire une dissertation pédagogique sur le sujet sur mon blog en prenant cet exemple "trouvé par hasard sur un blog"! (avec un p'tit lien pour vous faire de la pub^^)

Je mets ça en parallèle avec les clauses d'une charte pédagogique très peu connue (celle de mon école).

Et je fais une réflexion sur le plan philosophique de la responsabilité de chacun pour l'apprentissage, sans oublier de parler du Burkina Faso où des élèves qui font TOUT pour aller à l'école...

Je ne dis pas que mon blog soit visité par beaucoup de gens différents, ni que ma réflexion va être celle d'une pro, mais ça fera toujours passer l'information! ;-)

P.S. Ouais J'ADORE le français et les dissertations!

Proald 12/01/2009 10:23


ça ne m'étonne pas que tu aimes le français vu ta manière d'écrire.


groulougroulou 11/01/2009 02:13

Ben c'est horrible, y a rien d'autre à dire! Ne plus pouvoir assurer un enseignement pour cause de violence, c'est révoltant. Et c'est vraiment triste, de se dire que la violence prends la place de l'éducation!

Je suis quand même vachement contente qu'il n'y ait pas de trucs comme ça où j'habite... Mais bon, jusqu'à quand?

L'autre jour mon frère m'a raconté que des profs avaient dû taper des élèves pour mettre fin à une bataille de boules de neige... O__ô?

"Tain" le monde devient cinglé!

Proald 11/01/2009 12:09


Le pire c'est surtout qu'on en entend jamais parler.


bibi 10/01/2009 18:54

l'éducation a deux vitesses cela a toujours été vraie et maintenant plus que jamais!!!

Proald 11/01/2009 11:51


C'est bien vrai.


Acharat 10/01/2009 14:42

c'est plus souvent qu'on ne le croit ce genre de dispositif et ce partout en France.

Proald 11/01/2009 11:43


Moi c'est bien la 1ère que j'en entend parler.


Danielle 09/01/2009 21:28

C'est scandaleux, et j'ai recommandé cet article à plusieurs personnes. Il faut qu'il soit lu.
La langue de bois fonctionne à fond dans notre éducation nationale ; je trouve ça désastreux.

Merci d'en parler.

Proald 10/01/2009 09:59


Ce genre de chose se serait produite dans mon établissement, je n'aurais pu en parler (tout ceci dans le but de préserver mon anonymat).
Mais je pense que c'est une information extrêmement importante qui n'est pas relayée par les médias. C'est tout à fait regrettable.


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.