Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 15:27

 

 

Dernièrement, un élève est passé en conseil de discipline pour avoir menacé l’un de ses camarades avec un couteau. Cet élève a donc pénétré dans le collège avec un couteau dans le but d’en menacer un second. Durant la journée, il a réussi à s’isoler avec le camarade en question pour le menacer.

Cette histoire est donc remontée au CPE, et s’est transformée en conseil de discipline.

Vu la gravité des faits, il me semblait être facile de connaître l’issue du conseil de discipline : exclusion définitive.

Eh bien, cette sanction qui m’apparaissait comme inévitable, n’a pas été partagée par tous les membres du conseil de discipline.

Sans dévoiler ce qui s’est déroulé au sein de ce conseil, une question est venue ébranler le processus du conseil.

"Quelle est la longueur de la lame du couteau ?"

Car aux yeux de plusieurs personnes, ce couteau est un "petit" couteau de par la longueur de la lame. Autrement dit, vu que ce couteau est "petit" à leurs yeux, l’élève mérite une "petite" sanction et non pas une exclusion définitive de l’établissement !!!

 

On croit rêver ! Il me semble que ce qui est important là, c’est l’acte lui-même. Menacer un élève avec un couteau est un fait gravissime. Il aurait utilisé une paire de ciseau si cela lui chantait, cet acte serait tout aussi grave. Mais pour ces personnes là, on aurait peut être dû le féliciter d’avoir son matériel scolaire ! Un exploit vraisemblablement.

Au final, l’élève a tout de même été exclu définitivement de l’établissement, mais ça s’est joué de justesse.

 

Ah j’oubliais, LA question : A partir de quelle longueur de lame l’élève méritait-il une exclusion définitive pour eux ?

 

 

Photo : Les Invalides, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article

commentaires

Grandiose 29/12/2009 10:06


Bonjour,
Merci pour vos témoignages.
C'est édifiant. L'école de ma fille est bien réputée dans monquartier de Paris. Pourtant, les musulmans commencent à faire des ennuis de plus en plus souvent. Que faire? Merci.


Proald 30/12/2009 10:21


"Les musulmans", je ne suis pas sûr que cela soit lié avec la religion.


Isabelle Gilis 14/01/2009 15:01

Bonjour,

Merci , j'ai bien rigolée même si en fait la bêtise gens est parfois à pleurer!!

Isabelle.

Proald 14/01/2009 17:44


C'est de l'humour noir !


Denis 29/12/2008 13:35

"l'élève a tout de même ETAIT exclu"
"mais ça C'est joué de justesse"

Et vous êtes professeur dites-vous ? Prof à la dérive, c'est le cas de le dire.
D'ailleurs, ce n'est pas seulement "l'éduc nat" qui est à la dérive dans ce pays, mais tout le pays dans son ensemble : on va tout droit dans le mur, pas dans 10 ans, pas dans 20 ans mais tout de suite.
Je vais vous dire une bonne chose: C'est tant mieux. Cette comédie n'a que trop duré.

Cordialement.

Proald 29/12/2008 14:23


Merci pour la correction. Pour le "tant mieux", c'est vous qui voyez, mais n'oubliez pas que vous vous trouvez dans le navire !!!


bouge-toi 29/12/2008 11:26

Un cas presque similaire a eu lieu dans un collège de mon secteur : l'élève a été exclus temporairement, avec des heures de travaux d'intérêt collectif dans le collège. Puis une plainte a été faite par le CPE ( je crois)et l'élève est allé au tribunal avec ses parents : de nouvelles heures de travaux lui ont été données dans son village et un suivi juridique a eu lieu (plusieurs rencontres avec ou sans les parents). Désormais l'élève a retrouvé son établissement

Proald 29/12/2008 14:13


Ce n'est donc pas si exceptionnel que ça alors !


Olivier 17/12/2008 01:35

chi chi, pour faire rechplendir la pilosité, il y a les shampooings Dercos:
http://www.beauty-experts.com/htm/divers/gamme.asp?id_game=211

Proald 17/12/2008 15:16


Shampoing Dercos à une lettre près !!!


Florbela 07/12/2008 01:51

Bonsoir
je me perds un peu sur les pages françaises, car je tiens à comprendre un peu comment se passent les choses dans d'autres pays. Je me presente; je suis une enseignante portugaise(niveau primaire) depuis 1992. Les politiques educatives de notre ministre de l'educ ne sont parait-il aussi meilleurs que celles que Mr Darcos(Darcos...c'est pas la marque d'un shampoing??? Il y une semaine, les profs portugais ont fait une greve avec 94% d'adesion! J'aimerais que quelqu'un puisse m' eclaircir par ex, comment est fait votre sisteme d'evaluation de prof.
Je laisse mon cantact qui permet l'usage de messenger florbela-maria@hotmail.com
Merci bien

Proald 07/12/2008 14:45


Une marque de shampoing ? Je ne connais pas.
Ah le système d'évaluation des profs ... Il est décompé en 2 parties.

La 1ère celle dite pédagogique, est une évaluation noté par les inspection une fois tout les ... 5 à 10 ans en moyenne. Sachant qu'une inspection dure 55 min (un cours), je vous laisse imaginer le
poids de celle-ci sur sa carrière, alors que le jugement est extrêmement rapide. Surtout que le cours n'est jamais un cours "type", puisque le comportement de l'enseignant commes des élèves est
totalement changé de part cette inspection.

Puis une 2nde partie dite administrative où c'est le chef d'établissement qui attribu une note chaque année à ses enseignants.

Voilà grosso modo le système de notation des enseignants, sachant que cette note influence la suite de la carrière tant sur le plan financier (le salaire) que sur les mutations (les points).

J'espère avoir répondu à votre question.


ange-etrange 06/12/2008 22:36

INCROYABLE. Moi j'aurais peur que ce genre d'élève me menace... C'est inadmissible qu'on puisse hésiter. Et en tant que parents je serai encore plus folle de rage que mon fils risque une telle menace. Il me semble que l'endroit où le coup est porté est plus important que la longueur de la lame.

Proald 07/12/2008 14:39


On a pas besoin d'attendre que le coup soit porter pour agir ... enfin j'espère.


hergeloffeni 06/12/2008 16:41

(je plaisantais) bien sûr que l'acte est très grave et qu'il faut exclure définitivement.

Proald 07/12/2008 14:38


Moi aussi ça me paraît inévitable.


Tigibus 05/12/2008 20:17

Voilà qui me rappelle le film de Richard Brooks "Graine de violence". Sorti il y a plus d'un demi-siècle. Et déjà des crans d'arrêt à l'école. Là, c'était le prof qui était menacé. Bon, c'était aux Etats-Unis, pas encore en France. Mais on y vient, on y vient...

Proald 06/12/2008 11:55


Ce n'est pas du tendre ...


hergeloffeni 04/12/2008 17:03

12 cm: assez longue pour atteindre le coeur (à moins que ce soit 8...)

Proald 06/12/2008 11:52


Je ne pense pas que cela soit une question de longueur de toutes manières. Une menace est une menace, si en plus il y a une arme blanche pour y mettre un poids supplémentaire ...


V12 04/12/2008 14:09

"Cette histoire est donc remontée au CPE, et c’est transformé en conseil de discipline"
à corriger le "c'est transformé" en "S'est transforméE"
rebelote pour "Sans dévoiler ce qui c’est déroulé" mais sans "E" à "déroulé".

Proald 06/12/2008 11:43


Merci bien.


cpe 03/12/2008 22:06

Incroyable en effet car si ce type d'acte n'est pas sanctionné par une exclusion définitive alors?
alors il faut supprimer les exclusions d'un établissement.
Il me semble que le ministre de l'éducation Nationale c'est prononcé pour cette suppression.

Cela dit se passer les élèves pénibles d'unn établissement ne résoud ni le problème de l'élève ni celui de l'établissement.

Proald 06/12/2008 11:37


Les chaises musicales !!!


M. le prof de SPCFA 03/12/2008 18:16

A partir de quelle longueur ? Plus que la largeur de la paume de sa main.

Mais c'est pas écrit dans le règlement intérieur que les couteaux sont interdits ? Ton hitoire est ubuesque... ou alors il n'y a pas qu'un élève qui a été menacé.

Proald 06/12/2008 11:36


Je ne me fais pas d'illusion sur le fait que la menace entre élève est banal, avec un couteau j'espère que ça l'est un peu moins ...


acharat 03/12/2008 16:42

Incroyable !
Ils sont idiots les représentants du conseil de discipline. Il aurait s'agit d'un prof qui se serait fait menacer, là il y aurait même pas eu discussion. C'est plus que gravissime ce comportement (de part et d'autre).

Proald 06/12/2008 11:35


Je ne suis pas sûr que si un prof aurait été concerné cela aurait changé la donne ...


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.